retour au sommaire

235 703, 01

MERCI LA FPIP ...

 

Tel est le témoignage de satisfaction que les collègues de la brigade cynophile de Marseille, syndiqués ou non, ont tenu à donner à la FPIP.

Dans l'intérêt de l'ensemble du personnel de ce service, la FPIP avait engagé, près le Tribunal administratif de Marseille, une action contentieuse visant à voir censurer une décision du préfet délégué à la sécurité et la défense de la zone sud refusant la prise en charge des frais de transport.

Les agents en fonction à la brigade cynophile devait utiliser leur véhicule personnel pour se rendre au chenil situé hors résidence administrative.

La FPIP a obtenu gain de cause et la décision du préfet a été annulée.

En exécution du jugement l'administration a dû débloquer la somme de 235 703, 01 ( 1.546.111 francs) afin de dédommager ses fonctionnaires.

En période d'élections où la concurrence s'encense et s'auto labellise "nous sommes les plus beaux, les meilleurs", la FPIP aura tout simplement fait dire le droit... Cette belle photo de famille en est la plus belle illustration.

A chacun, le moment venu, la découverte ou l'ignorance...