retour au sommaire

 

LE TASER...

 

L’ARME DU 3ème MILLENAIRE ?

 

Dossier Presse "TASER FRANCE"

En 1993, lorsqu'un de leurs amis se fait tuer par balle et qu'ils demandent à leur mère de les protéger par une arme à feux, les frères Smith n'avaient pas imaginé que le refus de leur mère à utiliser une arme à feu les conduirait à créer un outil à la neutralisation plus redoutable que n'importe quelle arme….

Fondée en 1993 par les frères Smith, le groupe américain TASER INTERNATIONAL est aujourd'hui côté en Bourse et son action a enregistré à ce jour la plus forte progression à l'indice Nasdaq sur l'année 2003.

La société TASER International et TASER France viennent de lancer le nouveau modèle X26, plus puissant, beaucoup plus compact et plus léger que le précédent M26.

Le TASER M 26 est aujourd'hui adopté par plus de 41 pays.

Le mois dernier, la Grande Bretagne traditionnellement réticente à l'équipement de ses effectifs en arme individuelle a opté après une période de test pour l'équipement de ses " bobbies " pour la police interurbaine de Londres.

Il est actuellement en test au Groupement d'Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN), le RAID et le GIPN (Police).

Les premiers tests, selon le responsable de l'une de ces unités, sont " assez concluants ".

Le TASER constitue aussi un instrument de choix en milieu carcéral.

En cas de révolte, il ne peut pas constituer un danger s'il était retourné contre les gardiens. Il fait ainsi partie (entre autres) de l'équipement de toutes les prisons du Québéc.

Les organismes gérants la sécurité aérienne se sont bien sur intéressés au TASER pour des raisons évidentes liées à l'utilisation d'armes dans un appareil en vol, et de façon accrue depuis les attentats du 11 septembre.

Il constitue un outil de choix pour les " air marshall " désormais embarqués dans beaucoup de vols à risque.

8000 pilotes de la compagnie américaine United Airlines sont équipés depuis juin 2003, suivis par d'autres compagnies aériennes majeures.

La TASER X26 ne tue pas, ne blesse pas.

La cible tombe au sol avec une perte de contrôle neuromusculaire,une incapacité à cordonner ses mouvements tout en conservant ses facultés mentales.

Le X26 tire jusqu'à 6,50 m par l'intermédiaire d'une cartouche consommable clipée au bout de l'arme. 2 sondes sont reliées au lanceur par des minuscules filins et sont propulsés par un système pyrotechnique utilisant de l'azote sous pression. Plantées dans les vêtements, ces sondent neutralisent instantanément tout suspect.

Une onde électrique de 1,5 milliampère1 se superpose pendant 5 secondes à l'influx électrique du corps humain et désorganise le système nerveux central en neutralisant la communication entre le cerveau et les muscles.

Remarquablement compact, avec ses 175 grammes,

15 cm de long, sur 8 cm de haut et 3 cm d'épaisseur,

le TASER X26 possède une batterie qui peut assurer 300 tirs

à des températures de -20 à +50 degrés et une durée de vie garantit de 10 années.

 

LE X26 enregistre et restitue l'historique des 2000 derniers tirs.

Un simple " plug and play " inséré dans la crosse, à la place de la batterie permet une connexion USB avec un micro-ordinateur.

Une identification très précise du tir (date, heure, durée d'utilisation) est enregistrée dans l'appareil et peut être contrôlée très facilement pour constituer des données permettant d'éviter toute contestation.

S'y ajoutent les pastilles libérées lors du tir, qui portent le numéro de série de la cartouche.

Le X26 fonctionne avec un ampérage invraisemblablement faible, alimenté par une batterie spécifique de 6 volts, appelée " digital power magazine " et fournie exclusivement par TASER.

Le TASER X26 est équipé en série d'une aide à la visée sous la forme d'un laser point rouge visible et d'une lampe torche LED incluse dans un carénage dans la partie inférieure à l'avant de la carcasse en polymère de l'arme.

LE X26 est fourni avec un holster spécial ajouré ultramoderne en polypropylène renforcé d'aluminium.

Avec un look très tendance, cet étui à lui seul est un modèle du genre en terme d'ergonomie et de rétention.

Son système d'accrochage TEK LOK dernier cri permet de le monter aisément sur n'importe quelle ceinture ou autre support.

On peut également y accrocher un étui en Kydex pour 1, 2 ou 4 cartouches de réserve.

L'ensemble, même avec 4 recharges, reste extraordinairement compact.

Il prend peu de place sur un ceinturon de policier en uniforme.

Aucun effet direct ni secondaire sur le système nerveux ou sur le cœur n'est à redouter, même sur un individu porteur d'un pacemaker (les modèles actuels en service sont conçus pour s'accorder avec les pulsations d'un défibrillateur électrique dont la puissance est 200 fois supérieure à celle du TASER). Ces mesures ont bien entendu fait l'objet d'études médicales poussées.

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Les policiers une nouvelle fois en deuil...

 

Ce jour à 5h00 le Gardien de la Paix Franck… 24 ans a été lâchement assassiné sur la voie publique.

Suite à une rixe avec deux individus (dealers), le collègue a reçu un coup de couteau et après lui avoir pris son arme de service l'un des deux individus l'a abattu de 3 balles tirées à bout touchant dans le dos.

La F.P.I.P qui réclame des peines exemplaires et incompressibles pour les assassins de Policiers condamne cet acte barbare d'une extrême violence.

La Fédération Professionnelle Indépendante de la Police, présente ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches de Franck…

La peine de mort

n'est pas abolie pour tous…

 

Bureau National

06/11/2021