retour au sommaire

 

Dans une décision rendue le 15 septembre 2004, le tribunal administratif de Poitiers vient de faire droit à la demande de 21 enseignants, père de trois enfants, auxquels l'administration refusait le bénéfice de la retraite anticipée avec jouissance immédiate de la pension.

Au soutien de leurs requêtes, les enseignants s'étaient emparés, notamment, de la "jurisprudence GRIESMAR"  selon laquelle le fait de réserver aux seules femmes l'opportunité d'un départ en retraite anticipé avec bonification après 15 années de service minimum était discriminatoire.

L'administration a été invitée, sous deux mois, à régulariser ses situations. Ce qu'elle va faire puisque le rectorat de Poitiers a tenu à indiquer :

"C'est une décision de justice, le rectorat applique bien évidemment les décisions de justice..."

 retour au sommaire