Vous avez dit...

Retour / Accueil Gendarmes / Accueil FPIP

 

 

.......SEPTEMBRE 2001 ..... OCTOBRE 2001

  

Depuis le 13 mars 2000, date d'ouverture de cette "fenêtre" sur le vécu, l'eau a coulé sous les ponts...

Dans des mouvements spontanés, les tenants se sont magnifiquement signalés auprès de leurs "décideurs".

La dimension de leur malaise et les réponses apportées ont-elles été bien pesées et pensées ?

Nous ne sommes pas juges... Cet espace reste ouvert !

Nous remercions les 80.000 visiteurs qui, en commun, ont tenu à défendre le principe d'une POLICE forte, respectée et efficaces et... reconnue !

Bonne chance à tous. Vous pouvez compter sur notre vigilance.

philippe bitauld

 

31 octobre 2001

PROBLÈMES EN GIE...

324

Merci à la Police pour nous permettre de nous exprimer par le biais de ce site.

Tout d'abord une première chose. Je suis issue des corps de troupes, j'y ai passé 5 ans. Actuellement j'ai 18 ans de SVC, je suis Gendarme APJ en PSIG et quand je vois le comportement de beaucoup trop de gendarmes qui se disent militaires devant nos officiers et pensent le contraire entre eux, je trouve cela vraiment dommage. Entre autre, plus de salut à la montée et descente des couleurs et j'en passe. Pour moi ça a son importance. Certaines valeurs se perdent chez nous ... C'était mon coup de gueule envers certains des miens.

Concernant le malaise chez nous il est bien réel. Mais j'ai l'impression que plus on prend du galon, plus le salaire augmente, moins on en fait. Ces (militaires) sont aussi OPJ et je ne pense pas qu'ils doivent se contenter de trop d'heures d'écrits divers... je tiens à préciser que heureusement ce n'est pas le cas de tout le monde, mais ceux là ne sont pas assez nombreux. Par contre pour ceux qui sois disant à leur époque on fait avec les conditions qu'ils avaient et les trouvaient correctes, à ceux là je dit qu'il faut vivre avec son temps. Si on les écoutait, on retrouverait le tricorne et le baudrier... La Gendarmerie doit bouger si on veut être à la hauteur et exister dans le temps. Commençons à faire peut-être comme la Police et arrêtons de se dire polyvalent ce n'est pas en étant moyen dans le maximum de chose que l'on serra bon, mais spécifiions nous et ça pourra peut être baisser un peu de nos temps de travail.

Pour finir, une pensée aux trop nombreux morts Policiers et Gendarmes, où on ne fait cas que de 2 ou 3 lignes dans des journaux qui préfèrent vendre plutôt qu'informer. Brûlons nous des véhicules quand un des nôtres tombe...

Haut de Page

31 octobre 2001

En réponse du message 320.

323

Je pense que vous devrez effectuer une visite dans une unité de gendarmerie 2001 et non il y a 50 ans, pour vous rendre compte que le matériel, nous l'avons !! Puisque c'est notre matériel personnel. Ordinateur , maglite, etc...

Par ailleurs il est vrai que nous avons des véhicules flambants neufs ( quand ils ne tombent pas en panne à répétition avec moins de 20000 kms), des téléphones portables ( pour nous permettre de prendre nos QL tout en étant rappelable ), des MAS G1 ( qui sont remplacés par nos bon MAC 50 pour défaut).

En outre , puisque vous êtes militaire, décrivez nous une de vos semaines car en métropole, a part la garde au poste de police, quelles sont les astreintes ?? Les interventions ??

Haut de Page

31 octobre 2001

322

A tous, ne prêtons aucune attention à ceux qui pensent que tous va bien et que nous avons tort de nous plaindre. Laissons les mariner dans leur bien-être. Axez-vous sur les mesures que nous voulons entreprendre et ne nous occupons pas d'eux. Le résultat sera là et ils seront bien obligés de réviser leur jugement

Merci à la police de nous accueillir !!!!!!!!!!

Haut de Page  

31 octobre 2001

321

heureusement que la majeure partie des gendarmes bosse sur le terrain pendant que les fossoyeurs de la gendarmerie se déchaînent sur internet.

Merci à la Police elle doit bien rire!! mais merci tout de même pour l'accueil.

Haut de Page

31 octobre 2001

320

Militaire de carrière, mon père était gendarme ainsi que son père. J'ai vécu en caserne et très bien vécu. Mais à travers vos litanies je ne retrouve rien de ce que j'ai connu, mon père en a même pleuré de ce qu'il a lu.

Franchement où est l'honneur d'être militaire, de servir les citoyens dans tout ce que vous exprimez. Si vous aviez demandé plus de moyen pour faire le travail que vous aimez j'aurais compris mais là je ne comprends pas!!

Les autres armées vous regardent avec incrédulité et plaignent ceux qui ne se retrouvent pas dans vos écrits et j'en connais.

Haut de Page

31 octobre 2001

319

Encore une fois, merci à nos amis les policiers, et ayons une pensée à ceux qui sont tombés sous les balles, et à leurs familles en détresse? PENSONS A EUX !!

Je tiens à apporter une réponse au message 300, à cet officier, qui ceci dit en passant n'est pas plus courageux en gardant son anonymat !!

J'ai eu effectivement l'impression comme beaucoup de retourner à l'époque de mon grand père en 1952( qui était déjà en gendarmerie ).

Je peux ainsi dire quant il me parlait de ses hommes, de ses officiers, il les respectait car il existait un respect, une confiance mutuelle !!

Vous parlez du civil, très bien parlons en car j'ai connu le civil pour y avoir travaillé . J'avais une bonne place ( je possède une licence en robotique ) mais ayant une vocation ( peut être de famille !!) , je me suis engage en gendarmerie comme sous officier. Je suis actuellement gendarme OPJ en unité de recherche.

prenons par exemple un ex collègue du civil, il fait 45 heures par semaines avec comme salaire 16 530 francs et seulement 52 jours de RTT. De plus, son entreprise de quelques milliers d'employés possède un CE débordant d'initiatives ( quel vilain mot !!! ) et d'offres alléchantes en tout genre.

Il est vrai qu'avec ma solde de 11 000 francs, 45 jours de permission et aucun avantage, cela va susciter des vocations !!

NE ME PARLEZ surtout PAS du logement comme avantage !!! Réfections ( plafond, peinture, tapisserie , chauffage et électricité ) entièrement à ma charge !! De plus , un "avantage" pour qui ? Pour le gendarme, appelé de jour comme de nuit, en service ou pendant ses repos, ou alors pour la gendarmerie ??!!

A cet officier qui ne mérite que du mépris des gendarmes !!

A BON ENTENDEUR , SALUT !!

Haut de Page

31 octobre 2001

318

Juste ces quelques mots pour vous informer de la parution d'extrait du site

gendarmes en colère dans le magazines AUTO PLUS semaine du 29.10.2001.

Haut de Page

31 octobre 2001

Énième réaction

317

Mais si, mais si, nos suzerains comprennent parfaitement le sens des propos tenus ; certains n'y souscrivent pas du tout et ça contrarie affreusement leur égo, nuance.

Pour cause, de sales empêcheurs de commander en rond ne veulent plus être traités comme des sous-m.... et osent le dire publiquement. En plus, ces pleutres n'ont même pas le courage de leurs opinions ! Ils se cachent derrière des pseudos idiots et des sites étrangers.

Pouah !!! Pour un homme d'honneur épris des valeurs militaires essentielles, ç'est trop... Les effrontés méritent une punition : pan-pan cul cul et au lit sans manger !

Bon, j'arrête de me moquer. Qu'ils s'estiment heureux de leur sort et le disent, après tout pourquoi-pas ? Cela peut même être distrayant. Mais qui pourront-ils convaincre ? Ici-bas, certainement pas grand monde.

Je leur conseillerai donc de créer leur propre site ; ils pourraient y donner libre cours à leurs fantasmes, continuer à se voir à la tête d'une troupe de débiles léger, de béni-oui-oui et de cruchots moyens, prêts à tout, y compris sacrifier leur âme, pour obéir au Chef, coûte que coûte !(remarquez, il existe déjà des sites appropriés pour les adeptes du fouet et du bâillon...)

En conclusion, je crois qu'on a assez à faire avec nos problèmes. Si d'autres n'en ont pas, tant mieux pour eux.

Ahhhh !!! Le bonheur écoeurant des schtroumpfs !

Haut de Page

31 octobre 2001

316

Je viens d'entendre l'intervention du ministre de la Défense à l'assemblée nationale suite à des questions posées par le député Marioni et je suis outré par sa réponse. Il se moque de nous. Il n'a apporté comme seul réponse le fait de renforcer les effectifs par 1700 postes de plus en GD, mais où sont-ils ? Comment la gendarmerie peut-elle augmenter ses effectifs alors qu'elle n'arrive même pas à payer ses factures d'eau alors il faut arrêter de se foutre de nous!

Haut de Page

31 octobre 2001

Ils ne comprennent pas!!!

315

Arrêtons de régler de petits comptes entre s/of et of, n'oublions pas pourquoi nous venons tous sur ce site....

Un seul officier prend la parole, ne connaît forcement pas se que nous vivons, et tous le monde s'empresse de lui apprendre comment on vit en bas de l'échelle. Comme tous les autres: il faut se contenter avec ce que l'on a ( l'on a pas), ou la porte est ouverte!!!

L'échéance approche, restons solidaires et ne sortons pas du but fixé.

MERCI aux épouses de gendarmes et aux CIVILS qui viennent nous soutenir sur le site.

Haut de Page

31 octobre 2001

EH BIEN (VENANT DE BELGIQUE)

314

C'est grâce au Canard Enchaîné que j'ai eu connaissance de votre site (enfin de celui de votre police nationale). Ce journal je le lis depuis l'âge de 16 ans et j'en 46. Je n'ai pratiquement jamais mis en doute ses articles. Mais comme l'occasion de pouvoir vérifier leurs dires dans l'article m'était donnée aujourd'hui j'ai donc passé en revue un nombre impressionnant d'emails sur ce site. Emails pratiquement tous "bouleversant".

Je crois effectivement qu'il serait bon pour votre direction de faire une synthèse du contenu de chacune de ces lettres, de la tenir pour eux, jusqu'à ce que des politiques (de tout bord s'entend) fassent la même chose et ensuite de comparer avec l'ensemble des directions policières et gendarmeries et bien entendu du pouvoir politique quitte à en débattre au parlement et au sénat.

Vous allez me dire UTOPIQUE ! Relisez donc l'email 79, un de vos collègues se demandait si fusion il pouvait y avoir entre police et gendarmerie ! Vous aurez remarqué que mon email vient de Belgique et bien sachez que ce que j'explique au deuxième paragraphe a été réalisé en Belgique. Tous nos partis politiques(et nous en avons en Wallonie en Flandre et dans nos Provinces Allemandes) et quels que soient leurs idéaux se sont mis à travailler sur cette fusion.

Cette dernière est effective. Bien sûr il y a eu une kyrielle de problèmes à résoudre (salaires, horaires, compétences, avancement et bien sûr transfert d'autorité). Mais par le désir politique fort et avec le soutien de la population belge ils y sont arrivés.

De toute façon j'admire votre courage et je ne peux que confirmer ce qu'un de vos anciens officiers disait non seulement vous avez toujours bonne presse au sein de votre population mais également dans bon nombre de pays, soyez fier de votre métier mais quand même battez vous pour votre santé, celle de votre famille de votre entourage et in fine ce sera celle de la nation qui en bénéficiera.

Haut de Page

31 octobre 2001

réponse a 300 et félicitations a 302

313

Réponse a 300

Monsieur je viens de lire votre texte qui m'a fait beaucoup rire.

Ainsi les gendarmes seraient bien payés? Quel scoop !

Ouvrier dans le transport, je gagne 8500f net par mois + 13° mois + participations + primes trimestrielles bref tout confondu 120000 fr par an.

La seule chose que me demande mon patron c'est de faire mon job correctement.

Je travaille 35 h par semaine et quand je quitte mon travail je n'ai de comptes a rendre à personne. Je suis libre. Je sais, vous allez me dire, et le logement de fonction ? Oui c'est vrai les gendarmes ont un logement de fonction. Au moins quelque chose qu'ils ont et que je n'ai pas. mais très franchement je préfère vivre dans mon appartement et payer mon loyer et continuer a être ouvrier, après tout ce n'est pas une honte, j'ai passé le concours gendarmerie il y a quelques mois et je l'ai raté. très franchement quand je lis votre texte je suis bien content d'avoir échoué. Pour finir sur les hauts salaires de nos gendarmes,un petit calcul tout bête:

Un gendarme: 60h par semaine pour 10000 fr net en moyenne soit 240h soit 41fr 66 de l'heure moi: 35h par semaine pour 151h par mois a 8500 fr net en moyenne soit 56fr 29 de l'heure et je ne compte pas les primes 13° et autres Oui vous vous planter. Les civils sont mieux lotis même en étant ouvriers.

En plus nous on ne côtoient pas la délinquance et on a une vie de famille.

Alors foutez leur la paix. Le combat qu'ils mènent aujourd'hui est aussi celui des civils. Car si rien n'est fait pour que nos forces de l'ordre puissent faire leur travail avec motivation c'est nous civils qui en subiront les conséquences.

Réponse a 302

Cher monsieur

Votre texte m'a pris aux tripes,t out est dit il n'y a rien à ajouter.  

BRAVO!

Haut de Page

30 octobre 2001

Réponse au message 300

312

Tout d'abord je veux remercier les collègues/amis de la police pour l'ouverture de cette page spéciale gendarmerie.

Ensuite je me présente : je suis femme de gendarme , et le frère de mon mari est lieutenant de police et quand ils comparent leurs métiers, bonjour les écarts de méthodes de travail, déjà quand la gendarmerie se penchera un peu plus sur les citoyens que sur leurs paperasses, il y aura déjà une bonne avancée !!!!

Je suis énervée par la lecture du mail n° 300, encore un Officier dans son beau bureau flambant neuf LOUIS XV refait régulièrement !

La démocratie ?! Nos maris disent un mot de travers et ils se retrouvent en chemise blanche devant le Colonel ! Vous appelez cela de la démocratie, pour tous sauf pour les gendarmes. OUI ! On vote, OK mais si ça continue ni les gendarmes, ni leurs familles n'iront voter aux prochaines présidentielles, et ça en fait des personnes !!!! Moi la première.

Quant à ceux qui ont précédé, je parle en connaissance de cause, le grand-père de mon mari était chef en brigade, et bien qu'il faisait des heures, leur qualité de vie était toute autre. A cette époque les gendarmes avaient encore le temps d'être humain... Ils avaient le temps d'aller visiter les habitants.... et j'en passe.

Au sujet du 13ème mois, je vous signale que beaucoup l'on dans le civil et les 45 jours aussi avec les jours de RTT, et eux ils ne font pas 70 à 90 h par semaine mais 35h !!!! J'ajoute que mon mari vient de faire 85h (astreintes comprises) sur 4 jours !!! et ce n'est pas rare. Quand il rentre ses enfants sont couchés, il est fatigué mais il doit bosser encore ses cours OPJ, il prend alors sur son temps de sommeil) Parfois je me demande si je ne suis pas mariée à un zombie, et comme c'est halloween ça tombe bien il est dans le coup...

Les logements de fonction, ah quel cadeau !!!!! OUI un avantage pour ceux qui tombent bien, quant aux autres les moins chanceux, ceux qui sont moins bien logés que des cas sociaux(qui ne paient pas leurs loyers non plus grâce aux allocs) je parle en connaissance de cause c'est du vécu, des logements hors normes, sans chauffage, avec du moisi partout, des salles de bains aussi grande qu'un placard.... 75 M2 pour 3 enfants ça existe...

Et je ne parle même pas de la mobilité qui rime avec d......... il y a bien trop à dire, ni des célibataires géographiques, ni des divorces, ni des fugues des enfants, ni des suicides. TABOUS en gendarmerie bien sûr...

Heureusement que tous les Officiers ne tiennent pas le même discours que vous, Monsieur le bien pensant !

Je tiens à ouvrir une petite parenthèse car ça fait des années que j'attendais l'occasion de le dire : Un jour un gradé m'a dit que les femmes à la caserne, c'est comme les chiens elles ne sont que tolérées, j'ai répondu et c'est mon mari qui s'est retrouvé dans le bureau du capitaine !

Une femme de gendarme, qui veut que son mari continue le métier qu'il aime dans des conditions plus humaines. Ce ne sont pas des numéros, ni des robots, et surtout ils ne sont pas tous célibataires. Il fut un temps où les enfants étaient fiers de dire que leur papa était gendarme, maintenant, ils le cachent et disent que leur père n'est jamais à la maison, qu'il rentre énervé et que ça gueule tout le temps à la maison.

MERCI d'avoir pris le temps de me lire et messieurs, mesdames les gendarmes ne baissaient pas les bras, certains n'attendent que ça, mais 1989 ce n'était qu'une répétition....

Haut de Page

30 octobre 2001

Attention les euros débarquent

311

A mon sens certains messages sont une mise au point....

Passons aux choses sérieuses en l'occurrence l'annonce d'une prime qui me semble t'il intervient à bon escient, n'est ce pas messieurs de la haute sphère?

Croyez vous que cette prime que l'on prendra, bien sûr, en compensation des jours de repos supprimés pour l'euro apaisera la grogne des Gendarmes, je n'en crois rien. L'avenir nous le dira mais je pense qu'il faudra nous "donner" plus. Ne soyons pas dupes, n'oublions pas ce pourquoi nous avons décidé de nous exprimer....

Haut de Page

30 octobre 2001

Réponse au message 300

310

Je pense qu'effectivement tu es bien un Officier pour réagir comme cela. Je pense également que tu devrais être affecté à la DG si ce n'est pas déjà fait, car avec tes idées et l'objectivité de tes propos, tu peux faire énormément avancer la gendarmerie...... dans le mur! Ce n'est pas de ta faute, tu ne sais pas ce que c'est de travailler!!, jamais d'astreinte, de pression, de remarques abruties, ........ tu n'as jamais mis le cul dans un trafic de 270000 Kms, ou une clio avec les pneus lisses, encore moins fait de police route comme tu le dit si bien, désolé, mais NOUS on n'a pas que cela à faire! Je trouve bien que tu parles d'initiatives (uniquement des BR....pffff ,et des brigades chargées !) connais tu le sens du mot initiative ???? ça se saurait !!!!! Allez, quand vous aurez compris que vous êtes normalement là pour faire votre travaille et non votre carrière, un grand pas aura été franchi! mais malheureusement..... en plus tu pense faire évoluer la gendarmerie ??!! Modeste avec ça! Demandez au sous officier qui sont sur le terrain, ils ont plein de choses à vous dire, et oui vous n'êtes plus avec les bifins...

Une pensée pour nos collègues de Tours.

Haut de Page

30 octobre 2001

En réponse au message 300

309

Semaine type du gendarme en brigade territoriale :

40 heures et des poussières, et les heures d'astreintes à domicile, au bas mot nous faisons quelques 78 heures de travail par semaine, quelques uns de nos dirigeants se gargarisent des chiffres horaires des gendarmes, mais je rappelle que les astreintes à domicile ne sont pas comptabiliser.

Donc 78/semaine x 4 semaines (ben oui yen a 4) = 312 H/mois DANS LES MEILLEURS DES CAS !!!!

Avec un salaire de 12.000 frs/mois (la yen a qu'1) / 312 = 38 Frs de l'heure, vous en connaissez beaucoup de civil qui travaille pour 38 Frs de l'heure et que son patron lui dise, attention pendant un mois j'ai besoin de toi, tu n'auras qu'un jour de repos par semaine MAIS tu ne sera pas payé !!!!, tu n'auras pas non plus tes permissions de fin d'année j'ai besoin de toi MAIS la non plus tu ne seras pas payé !!! J'ai besoin de toi cette nuit de 02h00 à 04h00 MAIS tu ne seras pas payé !!!!, après demain aussi j'ai besoin de toi en 01h00 et 05h00 MAIS .......

Et oui, mon bon rédacteur du message 300 a moins que vous même ne soyez patron.......

Haut de Page

30 octobre 2001

Dialogue courtois avec un officier qui veut du bien à nous et à la gendarmerie.

308

J'ai lu et relu avec attention votre E-Mail, j'ai bien dit relu car il est un fait que mon CV doit se résumer à peu de chose comparé au votre. Ceci explique cela.

Puisque vous nous voulez du bien, peut être pourriez vous éclairer ma lanterne dont le feu s'est affaibli.

Vous accordez que les gendarmes travaillent beaucoup cependant ceux qui les ont précédés ont fait pire ! Devons nous nous consoler de cette constatation ? Ne pensez vous pas que l'effort consenti mérite une compensation financière ? Comment expliquer que les candidats ne se bousculent pas au portillon, que les jeunes gendarmes se détournent de l'OPJ, que des personnels qualifiés quittent l'institution avant terme bien qu'étant entrés avec la ferme intention d'y faire toute leur carrière?

Vous parlez des affaires d'initiative et évoquez les unités de recherches et les brigades chargées. Pourriez vous m'expliquer cette nouvelle réforme des BRD en BR compagnie et la création des plates-formes judiciaires. Ces unités n'étaient plus efficaces?

Vous évoquez la période de 1989, étiez vous dans la gendarmerie à cette époque? si tel est le cas, vous devez vous rappeler qu'outre les relations sous officiers/ officiers, le malaise portait également sur les conditions de travail, le manque de moyens pour faire face aux missions. S'il ne s'était rien passé à cette époque, utiliserions nous encore la Ronéo? Les gendarmes feraient ils la queue devant l'unique ordinateur de l'unité?

Pour finir par votre conseil d'envoyer à la presse la feuille hebdo de service, l'état des permissions et de repos, le bulletin de salaire et le CV, je veux bien ! Faisons le de concert, j'y évoquerai volontiers les affaires auxquelles j'ai participé au sein des unités de recherches, dans lesquelles je travaille depuis très longtemps me dépensant sans compter avec mes camarades, et les résultats obtenus au service de mes concitoyens. Ils ne trouveront pas que je suis trop payé ! Ils seront peut être surpris qu'il faille autant de monde pour contrôler les maigres effectifs du terrain.

Si, comme je le crois, vous êtes un commandant de compagnie, vos mérites seront bientôt récompensés, vous quitterez ce travail difficile et prenant pour un poste d'état major peut être même à la maison mère. Votre présence à nos côtés aura duré trois ans. Quand vous nous reviendrez commandant de groupement, nous serons toujours là un peu plus fatigués, un peu plus vieux, et toujours pas plus riches.

Un sous officier qui veut du bien à tout le monde .

Haut de Page

29 octobre 2001

UNE QUESTION...

307

Bonjour,

Est-il vrai que les gendarmes qui vont " accompagner " l'Euro pendant deux mois aux côtés des transporteurs de fonds n'auront pas de gilet par balles lors de l'exécution de ces missions ?

En attendant une réponse, cordialement

Haut de Page

29 octobre 2001

306

bonsoir et merci à nos amis de la Police Nationale de nous soutenir Nous adressons toutes nos condoléances aux familles des policiers victimes de leur devoir, à Paris ou à Tours !

< SOUTIEN A LA POLICE NATIONALE SANS CONCESSION !! >

Un petit mot pour vous dire que le site des gendarmes en colère est parfois inaccessible depuis l'adresse:

http://gendarmes-en-colere.sont-ici.org (colere sans accent!)

Dans ce cas tapez l'adresse directe:

http://gec.liberty-web.net

bon surf et bonne soirée,

Haut de Page

29 octobre 2001

305

Tout d'abord merci à nos amis Policiers de nous permettre ce droit d'expression qui n'existera pas chez nous, pauvres Pandores, avant quelques siècles.... En les assurant au passage de tout notre sympathie.

Ainsi, le 13e mois est une utopie !..... Lorsque dans certaines autres corporations on en compte jusqu'à 16, voire 17 !!!....

L'État n'a pas d'argent à offrir à ses serviteurs ?. Soit.... Alors, qu'il en donne moins à nos chers ados de banlieue, qui eux bénéficient d'un arsenal d'avantages en nature, en échange de quelques tags et de voitures incendiées à l'occasion (quand ce ne sont pas des coups de fusils à pompe généreusement distribués aux forces de l'ordre). Ainsi les fonds économisés permettraient-ils de financer ce qui nous a été promis....du bout du lèvres.... Pardi !.... C'est tout de même plus prudent...

La prime de l'Euro ? Appelons-la plutôt : "Prime du Zéro"....pointé :-)) J'en connais qui doivent s'étouffer de rire dans les couloirs du Ministère des Finances. Pour l'heure nous attendons toujours celle que tout le monde a obtenue, sauf nous... C'est à dire le fabuleux pactole du 1er janvier 2000...

Les Gendarmes sont des militaires soumis au devoir de réserve.... Pour les non initiés, comprenez :"La boucler en contemplant le navire sombrer doucement mais irrémédiablement...." On veut bien, sauf que pendant ce temps-là, la Marseillaise est sifflée au Stade de France par 60.000 énergumènes dont les griefs à l'égard de nos institutions nous semblent quand même d'une autre envergure que nos - patientes - revendications.... "Bon, on ne va pas faire un plat de ces quelques débordements" qu'elle a dit, la ministre de la jeunesse et des sports. Ah ?, alors c'était pas si grave, ça nous rassure....

Les Gendarmes n'ont pas le droit au même traitement : un mot de travers, pas un de plus et le couperet tombe, sec et glacé.... Non mais tout de même ! il ne manquait plus qu'eux : de quoi se plaignent-ils, ceux-là ?

D'ailleurs, on se tue à nous le répéter, nos problèmes seront maîtrisés jusqu'au sommet de la pyramide hiérarchique, les mesures annoncées nous combleront d'aise et nous cloueront le bec jusqu'au prochain passage de la comète de Halley...

Hé ben alors , tout va bien ? Mais pourquoi autant de lettres de mécontents sur ce forum, je vous le demande ? Y'en a vraiment qui n'ont rien à faire de leurs soirées, c'est à croire qu'ils se morfondent entre deux patrouilles de nuit ..

Paraîtrait aussi que ce site serait pisté par les têtes chercheuses de la DGGN ? Pour tout vous dire, ça ne me dérange pas plus que ça, parce si je comprends bien, je viens de passer du rang de Gendarme à celui de délinquant.... En y réfléchissant bien, y'a pas que des inconvénients : d'abord, je pourrais bénéficier de la présomption d'innocence, j'aurais le droit de ne pas répondre aux questions des boeufs-carottes , je verrais mon avocat à la première heure, j'aurais peut être même droit à être filmé (ça, j'en ai toujours rêvé...)... Au bout du compte, je bénéficierai d'un classement sans suite, au pire d'un rappel à la loi...Et Hop ! l'affaire est bouclée proprement . Pas bête, non ????

En attendant le 1er décembre, date à laquelle on nous promet Noël avant l'heure, le père du même nom est déjà passé avec sa hotte chargée de cadeaux : suppression des permissions de fins d'année et de quelques jours de repos hebdomadaire.... Merci la DG, des présents comme ceux-là, on croulait déjà dessous...Alors, Arrêtez, SVP...N'en jetez plus !....

Finalement, tout ça tombe pile-poil, , parce que le 1er décembre, c'est aussi la date qu'on s'est fixée pour la distribution des prix, et croyez nous, ce jour-là, on saura se montrer reconnaissants envers nos bienfaiteurs.... Attachez les ceintures !....

Haut de Page  

29 octobre 2001

RÉPONSE A M. L'OFFICIER

304

1) Je retourne la question : comment expliquez-vous la carence actuelle de candidats GAV et sous-officiers, et ce en dépit des efforts fournis depuis quelques années par la DG en matière de recrutement (création des CIR, affiches publiques, spots radiophoniques, annonces dans la presse, présence quasi systématique de stands lors de salons étudiants ou autres, etc.). D'autant que les autres composantes de la fonction publique (police et armée exceptées) n'ont recours à aucune campagne publicitaire onéreuse pour remplir leurs salles de concours... Les sociétés privées ne semblent pas non plus en mal de postulants. Rien ne vous interpelle ?

 

2) Votre théorisation sur le principe démocratique est quelque peu déplacée. Quels que soient les gouvernants en place, l'intérêt qu'ils manifestent pour le travail et la vie des gendarmes (en général) est très très lointain et non moins sporadique... Comment pourraient-ils d'ailleurs s'interroger puisque leurs interlocuteurs directs au sein de l'Arme déploient toute leur énergie pour laisser penser que tout va bien (cf. l'itinéraire aléatoire d'un rapport sur le moral lambda). Les élus, locaux et nationaux, ne pourront se pencher sur les problèmes qui nous préoccupent, et la démocratie faire son oeuvre, que s'ils sont correctement informés ; ce dont je doute beaucoup à priori, sauf votre respect. D'où la nécessité d'une information plus "directe".

 

3) Par pitié, arrêtez les sermons sur le comportement soi-disant indigne de ceux de vos subordonnés qui s'expriment ici ! Les règles morales et comportementales applicables par les militaires ne sont pas l'apanage de quelques uns. Que les moralistes et autres prêcheurs nous montrent leur propre savoir être et leurs interventions sur ce site (et ailleurs) gagneront en légitimité.

Haut de Page

29 octobre 2001

RÉPONSE AU MESSAGE 300

303

C'est vrai... nos officiers sont dans le collimateur en ce moment. Sans doute car ils ne sont pas le relais attendu des gendarmes et gradés pour améliorer nos conditions. "Monter au créneau" devant un code barres supérieur au sien n'est pas une pratique quotidienne, cela se saurait. Être officier de Gendarmerie n'est pas une tare. J'en connais de bons. Ceux qui ne comprennent pas l'ampleur du malaise actuel, à l'instar du rédacteur du message n° 300, ont certainement de bonnes raisons pour cela : leur C.V., les permanences à domicile, l'avancement automatique, le logement et le service "casernement" qui ne semble fonctionner que pour eux, la main d'oeuvre bon marché, l'absence de risque de se retrouver à pointer pour cause d'incompétence, de non rentabilité... Autant de bonnes raisons qui expliquent que le rédacteur du message soit ravi de son statut et ne mette pas ses compétences au service du privé (le privé... cela évoque quoi chez un officier ?).

Cela étant, il existe de bons officiers (déjà dit), ils ne représentent pas 60% de l'ensemble de ce corps. A croire que les officiers issus du rang ne sont pas meilleurs que les autres.

Un gradé de GD qui a encore la foi, mais un peu énervé par la façon de célébrer la messe.

Haut de Page

29 octobre 2001

RÉPONSE A L'INTERVENTION N° 300

302

Monsieur,

Je viens de prendre connaissance du contenu de votre contribution, je ne puis m'empêcher après l'avoir analysée, sans haine ni véhémence, de réagir aux propos que vous tenez, si tant est qu'ils traduisent effectivement votre propre pensée, tant ils sont aseptisés et respirent cette "doctrine officielle" qui ne ment qu'à elle même, tout au plus. Ce qui est déjà trop...

Tout d'abord, que connaissez vous exactement du travail des gendarmes ? Je veux parler des gendarmes dans l'âme, ceux que l'on n'invitera jamais à une réception officielle, ceux qui passent des heures à écouter la détresse d'une société à la dérive et d'y apporter à chaque fois une réponse, ceux portent secours aux accidentés, par tous les temps, ceux qui soulagent les souffrances de leurs pairs, ceux qui donnent le meilleur d'eux mêmes pour combattre cette délinquance de plus en plus violente voire meurtrière, au risque de leur propre vie.

Je veux parler du gendarme de coeur, celui qui ne fera jamais fortune a exercer ce métier, mais qui le fait parce qu'il l'aime profondément, celui qui ne demande rien d'autre que la reconnaissance de ses pairs.

Les gendarmes de coeur, cher Monsieur, ne se croisent pas forcément dans les couloirs d'hypokagne, on en trouve aussi dans des écoles bien moins réputées et d'un standing qui n'est probablement pas le vôtre. Mais qu'importe ?

Vos propos me glacent le sang parce qu'ils nous ramènent quelques 63 ans en arrière, méditons si vous le voulez bien sur les risques de ce discours tellement officiel qu'il sonne creux mais dont vous vous gargarisez avec volupté..... Souvenons nous :

Mai 1939, l'Europe est au bord de la guerre, la menace est latente, elle est connue, identifiée. Mais, nous avons la meilleure armée du monde, la ligne Maginot, de brillants diplomates, notre pays ne court donc aucun risque, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.... Quelques hurluberlus dont un certain colonel de Gaulle osent alors se rebeller contre cette doctrine dont l'hypocrisie et l'irresponsabilité entraînent leur pays vers la catastrophe... On ne les écoutera pas, parce qu'aucun chef d'alors ne veut voir en face une réalité dérangeante, parce que terriblement différente de la sienne. On connaît la suite... Vous aussi, je suppose ?

Que nous dites-vous en substance ?..... A peu près, exactement la même chose..... Haro sur tous ces syndicalistes qui ne respectent rien, même le devoir de réserve ! (Encore que j'attends toujours de voir un texte disciplinaire nous empêchant de nous exprimer sous couvert de l'anonymat). Bouttons hors de l'Arme ces réactionnaires qui lapident lâchement leurs officiers!

Taillons en pièces ces braillards qui ne se contentent plus des promesses pourtant officielles de la DDGN....Je n'ose prononcer le mot "hérétiques" , connaissant le triste sort que le moyen-âge leur réservât...

Et vous avez quelque part raison : nous sommes lâches , car nous n'avons aucune autre possibilité que celle de rester des lâches... Remarquez bien que nous aimerions procéder autrement, si une volée de bois vert ne nous attendait pas au virage à chaque mot "non officiel" employé maladroitement. Mais voilà, la réalité est toute autre.....

A vous lire, Monsieur, j'ai le désagréable sentiment de parcourir la vérité en raccourci ou en diagonale... Ainsi, les Saint Cyriens seraient-ils la clef de voûte de la Gendarmerie... D'une certaine manière, peut-être....D'une autre, vos propos déshonorent le corps prestigieux auquel vous me semblez appartenir, parce que je n'y ressent rien d'autre que du mépris.... Trop payés, les gendarmes (j'en déduis que vous l'êtes aussi, puisque nous appartenons à la même Arme), en plus de cela ils osent revendiquer alors qu'ils feraient mieux de regarder cinquante ans en arrière... Notez que pour retourner cinquante ans en arrière, il suffit juste de lire votre texte, c'est beaucoup plus simple :-))

Pourtant, cher Monsieur, je vous ai écouté, j'ai regardé en arrière, dans le passé, j'y ai trouvé ce que j'explique plus haut. Ce n'est probablement pas ce à quoi vous vous attendiez, mais je n'ai fait que suivre vos conseils. J'y ai aussi trouvé deux ou trois autres bricoles qui ne vous feront pas rire davantage.

J'y ai découvert des chefs militaires qui vous ressemblent étrangement, des hommes persuadés que les galons qu'ils portaient sur les épaules les protégeaient, les immunisaient du pire pour une carrière , je veux parler de LA VÉRITÉ. J'y ai trouvé une montagne d'hypocrisie, de cynisme.... J'y ai trouvé une Armée Française sans âme, perdue dans son désert aseptisé, dans le carriérisme, le nombrilisme, le mensonge, la malhonnêteté intellectuelle. J'ai découvert, les larmes aux yeux, une institution Française en ruines pour avoir manqué d'honnêteté, de réalisme, de grandeur d'âme, de générosité, de vertus humaines tout bêtement........

Vous ne pouvez adhérer à nos discours parce que les râleurs que nous sommes dénoncent ce que vous êtes... Ils sont malades de cette Gendarmerie qu'on assassine et qu'ils aiment comme une seconde épouse, ils sont malades de vous voir ainsi, empêtrés dans votre doctrine, ils sont malades d'assister en direct à la chute d'une institution par l'égocentrisme de ses oracles étoilés....

Et ce que nous vous reprochons aujourd'hui, c'est tout cela... Vous êtes, vous tous Messieurs les adeptes de l'officiel, en train d'assassiner la Gendarmerie, de la souiller de votre suffisance. Vous n'avez finalement rien compris de ce que nous souhaitons.

Nous attendons simplement de vrais chefs militaires, c'est à dire des hommes, des humanistes, des leaders, nous voulons des "Leclerc", des "Koenig", des "de Lattre", des "de Gaulle", des individus qui sachent écouter leurs hommes au lieu d'avoir les yeux rivés sur leurs épaulettes ou leurs étoiles. Nous voulons entendre à nouveau battre des coeurs sous les uniformes.... Mais, mon Dieu, que vous êtes loin de tout cela !...

Nous ne voulons pas autre chose, parce si tout cela venait à se réaliser, nous obtiendrions le reste par voie de conséquence......

En me retournant vers le passé, puisque ce fut votre conseil, j'ai aussi réalisé que les petits gendarmes que nous sommes étaient, en 2001, capables de rivaliser intellectuellement avec leurs têtes pensantes. Et c'est bien là que le bât blesse.

Un de ces gendarmes de coeur

qui aime la Gendarmerie autant que vous l'aimez.

Haut de Page

29 octobre 2001

UN JEUNE GENDARME.

301

Je me permets de vous écrire ces quelques lignes afin de vous dire à tous ( Police et Gendarmerie) qu'il faut que l'on se batte dans cette société où nous sommes de moins en moins respectés. Plus rien ne tourne rond. Les moyens qui nous sont fournis sont insignifiants. Il est vrai que l'on nous demande toujours plus avec peu. Alors nous nous adaptons ("un Gendarme doit savoir s'adapter", cette phrase je l'entends depuis une dizaine d'années). J'aime mon métier mais quand je vois que l'on nous porte peu d'intérêt, je me pose des questions sur l'avenir.

Merci à la Police de nous permettre de nous exprimer.

Haut de Page

28 octobre 2001

300

Je suis toujours aussi étonné de la verve de certains qui emploient un vocabulaire pour le moins incompatible avec les valeurs dont ils se réclament.

En démocratie, on vote et jusqu'à preuve du contraire la représentation nationale est aussi élue par les gendarmes que vous êtes.

Et jusqu'à preuve du contraire ce sont ces représentants qui vote le budget de la défense et donc de la gendarmerie. Alors ma foi j'ai un peu de mal à comprendre que vous déversiez sur vos officiers qui n'y sont pour pas grand chose dans ce vote. Bien sur c'est plus séduisant de hurler contre ce que vous appelez la "caste supérieure" mais franchement avec un peu de réflexion, pour ceux qui en ont, je ne vois pas en quoi votre déferlement de mots haineux va changer les choses.

Vous travaillez beaucoup, tout le monde est d'accord sur ce sujet, mais n'oubliez pas que ceux qui vous ont précédés ont fait pire!

En 1989 l'homme à abattre était officier , jeune, ambitieux et si possible St Cyrien, aujourd'hui force est de constater que la cible n'a pas changé, profitez en car en 2006 il n'y aura plus de cyrards en gendarmerie! Tout de même c'est un peu réducteur lorsque l'on sait que plus de 60% des officiers ont issus du corps des sous-officiers ou alors c'est prêté un réel pouvoir de nuisance au restant. redescendez sur Terre et regardez les améliorations qu'il y eu, certes certaines ont mis du temps à arriver

mais franchement ouvrez les yeux, réfléchissez et remettez votre demande de "13ème mois" dans le contexte financier français actuel et vous comprendrez que cela est utopique !!!

En ce qui concerne le mouvement du 1er décembre prochain j'avoue ma surprise car je ne vois plus beaucoup de gendarmes , mis à part les motocyclistes, faire de la police route j'en connais même qui trouve cela déshonorant eh oui service public oblige!

Quant aux affaires d'initiatives alors là c'est le bouquet, hormis le unités de recherches et les brigades chargées les autres ont arrêté depuis quelques temps! c'est à ce demander si ce n'est pas le manque d'activité qui pousse certains à hurler avec les loups ;-)

Alors franchement je crois que le meilleur service que vous pouvez rendre au public c'est de continuer à faire ce pourquoi vous êtes payé... combien déjà?

Dernier conseil envoyez à la presse une feuille hebdomadaire de service, votre état des permissions et repos, votre bulletin de salaire, votre CV, ... et demandez lui de faire une comparaison avec un salarié du privé, vous auriez certainement quelques surprises...

amicalement un officier qui veut du bien à vous et à la Gendarmerie Nationale

Haut de Page

28 octobre 2001

299

Je suis épouse d'un simple gendarme et je suis très en colère part le fait qu'à partir du mois de décembre et jusqu'à mi janvier mon mari n'a plus qu'un repos par semaine . Mais il y a encore mieux les permissions de fin d'année doivent elles aussi être supprimées et tout ça grâce a notre nouvelle monnaie européenne. Je ne vois pas pourquoi les gendarmes doivent encore une fois payer de leur personne le manque d'effectifs qui était prévisible depuis longtemps. Les fêtes de fin d'année sont fortement compromises, une fois de plus la vie de famille en sera perturbée.

Haut de Page

27 octobre 2001

TOUS SOLIDAIRES...

298

Tout d'abord je tiens une nouvelle fois à exprimer la solidarité de l'ensemble du personnel de mon Unité à l'encontre de nos amis Policiers et aux familles des victimes des assassinats de nos collègues.

Plus les jours passent, plus nous voyons que notre avenir est menacé. Demandons déjà à notre hiérarchie beaucoup plus de considération pour les risques pris et le travail fourni. Je vois également que les écrits sont plus censés et raisonnables. Notre mouvement se précise, nous devons agir, mais intelligemment. Faisons une grève des PV, OK, mais ne baissons pas notre activité, qui serait sujet à critiques. Ne relevons, comme il a déjà été dit, que les infractions régularisables et les infractions graves.

Il est également important d'informer les usagers de nos conditions de travail, et de nos revendications. Lorsque l'on arrête une personne, faisons de la prévention accompagnée d'un zeste d'information. Nous obtiendrons beaucoup plus en monopolisant la population qui n'a aucune idée de notre vie militaire.

CAMARADES, NE NOUS TAISONS PLUS, SOYONS TOUS UNIS, ET NOUS GAGNERONS.

Signé : un vrai Gendarme de Rhône-Alpes 24 ans de service, auquel s'associe l'ensemble du personnel de sont Unité.

Haut de Page

27 octobre 2001

297

Après avoir subi :

- le mondial 98, repos et permissions estivales supprimées,

- Le soit disant Bug de l'an 2000, ou nos familles qui nous côtoient déjà très peu ont subi, là encore, les foudres de notre service durant les fêtes de fin d'année, - Les 35 heures de l'administration ( préfectures, mairies etc.....) où là encore, ils nous incombent la tâche administrative d'établir, au mépris de la surveillance générale et de la sécurité des personnes et des biens, des certificats de pertes de cartes grises, passeports, cartes de séjours, permis de conduire, cartes d'identité etc..... sans compter les déclarations d'armes, etc.........etc.........

Voilà l'EURO, la monnaie unique mais en place....... par les gendarmes qui voient encore là sous une fièvre bouillonnante, une partie de leur repos suspendue et les permissions de fin d'année annulées, remplaçant encore une fois injustement, un autre corps de métier, les convoyeurs de fonds, qui sont la cible de malfaiteurs malgré leur gilets pare-balles et leur syndicats, alors que nous gendarmes sommes également démunis face à cette délinquance organisée, mise à part que nous n'avons ni gilet pare-balles, ni syndicat, étant militaire et étant interdit du droit de grève et des applications légales du code du travail.

Semaine type du gendarme en brigade territoriale :

40 heures et des poussières, et les heures d'astreintes à domicile, au bas mot nous faisons quelques 78 heures de travail par semaine, quelques uns de nos dirigeants se gargarisent des chiffres horaires des gendarmes, mais je rappelle que les astreintes à domicile ne sont pas comptabiliser.

Bien évidemment, ces "comptes" sont arrondis et nous ne parlons pas des éventuelles interventions ou de sollicitations diverses ( Transfèrements judiciaires et autres ), Nous sommes conscients de notre statut de militaire et de nos 45 jours de congé, mais nous en avons ras le képi d'être la cible surtout en ce qui concerne la non reconnaissance par nos dirigeants de notre vie actuelle, surtout en ce qui concerne les astreintes à domicile alors que nous restons en service.

Cette situation est passée sous silence depuis trop longtemps maintenant, nous ne sommes même pas au S.M.I.C lorsque nous calculons nos heures de travail par rapport à notre solde en fin de mois, visiblement le CFMG n'est pas écouté, c'est du baratin, alors pour notre part et surtout pour la survie à venir de notre famille la Gendarmerie, pour notre part FAISONS NOUS ENTENDRE, Nous voulons une reconnaissance, et une prime net par mois pour les astreintes effectuées, conscient que les 35 heures ne sont pas réalisables pour notre corps de métier, ce qui équivaudrait peut-être à un 13ème mois.

Un gendarme en colère.

Haut de Page

27 octobre 2001

296

Je parcours depuis quelques jours la presse qui fait état du malaise des gendarmes.

Ainsi, dans l'article AFP en date du 23/10/01 écrit par Pierre Marie GIRAUD il est rapporté que les gendarmes ont une activité quotidienne de 8H30 par jour à laquelle s'ajoute 6H30 " d'astreinte immédiate ". Cette astreinte immédiate serait en partie compensée par le logement gratuit pour tous les gendarmes.

Je ne peux m'empêcher de réagir et vous informer que, dans une situation idéale (c'est à dire lorsqu'il n'y a aucun gendarme hors unité -déplacement temporaire, stage, maladie, reconversion, vacances, etc…) un gendarme travaille 20 jours sur 28 (comme n'importe quel civil ou autre membre des armées).

- Sur ses 20 jours de travail il peut prétendre à 10 soirées peinard (j'ai bien dit il peut prétendre car la réalité est tout autre), où il est sûr qu'après sa journée de travail bien remplie, il ne repartira pas une ou plusieurs fois dans la soirée pour des cambriolages commis la journée et (constatés par les victimes à leur retour du boulot ), ou dans la nuit, parce qu'un type bourré aura oublié de braquer son volant dans un virage, qu'un autre prendra sa compagne pour un putch-in-ball, parce que les noctambules se moquent de 22 heures, parce qu'une certaine partie de la population choisit la nuit pour faire gratuitement son marché, ou qu'une partie de notre jeunesse exerce ses talents de peintres très très abstraits, j'en passe et des meilleures…

- Cela revient à dire qu'il assure une astreinte les 10 autres jours. Considérant toujours que dans une situation idéale il terminera sa journée à 18 heures et qu'il la reprendra à 08 heures (pourvu que ça existe un jour !) il devra donc répondre à une astreinte à domicile de 16 heures (car il ne faut pas oublier non plus les 2 heures consacrées en théorie au déjeuner.

Pour reprendre le calcul que vous révélez il va donc assurer sur 28 jours une astreinte de (10 X 24 heures)- (8H30 X 10) soit 240- 85 heures = 155 heures Soit 170 heures de travail effectif (2 x 85) + 155 heures d'astreinte.

total du mois : 325 heures consacrées intégralement au service public.

Pour bénéficier de la contrepartie du logement de fonction il va donc assurer un minimum de 155 heures d'astreinte à domicile (tjrs dans une situation idéale où l'effectif est au complet et où les violents, les mecs bourrés et les voleurs ont décidé une trêve entre 18 heures et 08 heures).

Alors messieurs, ne soyez pas indécents : à 155 heures d'astreinte par mois on ne parle plus de " logement gratuit " mais de logement concédé pour nécessité absolue du service. Parce que messieurs, si vous ne l'avez pas encore compris dans ces 155 heures par mois il existe un paramètre médical appelé " STRESS " que peut ressentir n'importe quel commun des mortels lorsqu'il peut s'attendre, toujours pendant ces 155 heures, à entendre sonner le téléphone qui déclenchera une intervention dont on ne connaît pas par avance la durée (je ne parle pas de dangerosité car c'est notre métier). Le meilleur, vous ne le savez peut-être pas, c'est que toute la famille en profite !

Pour l'anecdote mon beauf travaille 35 heures par semaine ; jusque là tout va bien . Comme il est père de trois enfants et qu'il paye un loyer de 3000 francs les APL lui refilent 1500 balles (oui, oui, je sais les APL dépendent des revenus et des charges de famille). Résultat il paye 1500 francs par mois de loyer ! La meilleure c'est qu'il a obtenu un prêt pour faire construire et sa maison ne va pas lui coûter beaucoup plus cher par mois (toutes aides confondues). Le p'tit veinard !

Si je copie un gendarme père de trois enfants (il ne sont pas rares) assure 155 heures d'astreinte par mois (je fais cadeau du stress) pour gagner 1500 francs ( soit 9,67 francs - 1,48 euro - l'heure de stress); ma foi, c'est mon choix. Mais mon sacripant de beauf il aura en plus une maison payée à la retraite…. ! Et moi…et moi… et moi….

J'en connais qui vont me dire que ce raisonnement ne tient pas debout. C'est peut-être vrai mais il n'est pas plus tordu que celui de dire qu'un gendarme bénéficie d'un logement gratuit. Ah, je vous vois venir : LES 45 JOURS DE VACANCES ! Autre calcul d'un niveau élémentaire :

- 35 X (52 semaines - 5) = 1645 heures de travail pour un civil - (5 x 8H30) x (52 semaines -9) = 1827 heures de travail pour un gendarme (dans les deux cas j'oublie volontairement les jours fériés, qui compliqueraient mes calculs et je n'ai pas la prétention de me prendre pour Pythagore !)

Je reprends donc : différence 182 heures, commentaires inutiles.

Je vous rappelle que tout ceci vous a été rapporté dans un contexte idéal :

- Effectif complet

- ½ heure d' intervention en dehors des heures d'ouverture des brigades.

J'entends d'ici des petits malins me souffler : " et la retraite à 55 ! ".

C'est vrai, mea culpa, j'avais failli oublier. Mais avec 182 heures de travail de plus par an multiplié par 35 années (car pour avoir une retraite complète il faut avoir cotisé 35 ans), cela fait 6370 heures.

6370 / 7 heures par jour (base des 35 heures) = 910 jours de travail.

Sur la base qu'un civil travaille 240 jours par an, un gendarme travaille donc 3 ans 8 mois de plus (910/240), ce qui ramène sa capacité opérationnelle à 58 ans et 8 mois (59 ans et 8 mois pour les Majors !).

Certains vont encore avoir a redire car, c'est vrai, les 35 heures existent depuis peu (un an ? deux ans ? je ne sais pas, je ne suis pas concerné !) mais alors là…vraiment ils chipotent. Et s'ils insistent je leur dirais que beaucoup de corporations bénéficient de la retraite à 55, pas seulement les militaires…. et qui ne connaît pas autour de lui un civil parti en préretraite ?

Pour l'anecdote notre corporation n'a pas les moyens de faire appel à MANDECCO ou APOWER ! Et c'est la faute à personne, la ressource n'est pas à la hauteur des besoins. Dans ces conditions afin de pallier les absences pour stages, congé prénatal, arrêts de maladie etc... les collègues sont souvent obligé, avec 40 % de personnel en moins, de prendre des astreintes pour assurer la continuité du service sans aucune compensation sous quelque forme quelle soit.

Nous, gendarmes, n'attendons pas des miracles dans l'exercice de notre métier qui, nous le savons, n'attire plus les vocations. Nous réalisons très bien que les effectifs promis ne se fabriquent pas mais se forment et qu'il faudra peut-être attendre encore longtemps pour espérer des renforts qui nous permettront d'assurer nos missions avec sérénité. Mais ces effectifs, nous réalisons aussi très bien qu'ils n'apporteront jamais un confort pour nous, gendarmes déjà en exercice : parce que les voleurs, les assoiffés, les détraqués ou autres fabriques à procédures ne nous laissent pas de répit, les stats vous le révéleront. Et pour que l' effectif supplémentaire soit apprécié il faudrait que la délinquance faiblisse!

Mon message n'a pas pour but de revendiquer quoi que ce soit ; comme beaucoup de mes camarades j'espère encore en la réunion du CFMG. Je voulais simplement rétablir une vérité comme j'essaye de la connaître au quotidien.

Et pour dire aussi qu'il ne faut pas désigner les gendarmes comme les privilégiés du système, car ou bien vous êtes mal informés ou bien vous êtes des imbéciles.

C'est vrai qu'il existe des gendarmes heureux et tant mieux ! Mais il existe aussi des gendarmes qui " triment " par le hasard d'une affectation malchanceuse. Ne les oubliez pas et ne faites pas l'amalgame. Les statistiques se nourrissent de moyennes, nous on ne les digère pas !

J'aimerai bien signer mon message mais les casse-pieds me soupçonneraient de nombrilisme et les plus sympa inonderaient ma boîte aux lettres d'encouragements. Certains vont encore saisir l'occasion de dire qu'elle émane d'un déstabilisateur, d'un José BOVE des agriculteurs ou d'un TARZAN des routiers. Elle n'est pourtant pas anonyme, tout simplement discrète.

Il me reste à exercer mon métier contre vents et marées (hissez haut !) , encore par vocation, un mot qu'il me faudrait bien une fois pour toute admettre qu'il n'est plus dans le coup !

Ne me dites pas non plus que j'ai choisi et que la porte est grande ouverte : c'est un dialogue napoléonien et je ne suis pas né dans son siècle.

Pour les gendarmes je n'apprends rien, mais pour vous civils qui ne vous êtes pas endormis sur ma bafouille, admettez que les gendarmes ne doivent rien. Ils attendent la reconnaissance de leur métier particulier et la reconnaissance par la flatterie ne suffit plus. S'il y a un gâteau à partager, on veut bien s'asseoir à votre table.

Merci d'avoir pris le temps de lire cette missive.

Copie à Pierre Marie GIRAUD, AFP (qui a bien le droit à un autre son de

cloche !).

Haut de Page

27 octobre 2001

295

Tout d'abord, je tiens à exprimer mon plus vif soutien aux familles des deux policiers lâchement abattus. Je serais bref concernant ce sujet, mais je pense que certains députés qui ont voté cette loi de présomption d'innocence ainsi que les magistrats qui l'ont appliquée avec un certain laxisme devraient à ce jour avoir du mal à trouver le sommeil.

J'ai lu avec beaucoup d'intérêt vos messages, je pense que tout a été dit. Quant à moi, je rajouterai qu'à ce jour je suis fatigué.

- Fatigué de devoir tous les jours risquer ma vie pour finir les fins de mois avec difficulté.

- Fatigué de voir mes collègues aigris, peu motivés, ce qui peut paraître compréhensible.

- Fatigué d'entendre des réflexions de la part de certains " petits chefs " qui prennent leurs gendarmes pour des " loufias ".

- Fatigué d'être obligé d'annuler les deux tiers des invitations suite à une nouvelle intervention 10 minutes avant le QL ou un repos sauté au dernier moment pour raison de service.

- Fatigué d'être toujours sur le qui-vive pour éviter l'éventuelle punition qui se balance au dessus de notre tête.

- Fatigué de recevoir un petit message de satisfaction vite jeté aux oubliettes suite une garde à vue de 48 heures qui s'est révélée positive ( sans voir la famille ).

- Fatigué de rentrer tard le soir, sans avoir vu mon enfant de la journée qui est déjà couché.

- Fatigué d'être toujours fatigué.

Bref, comme la plupart de vous tous, j'attends avec impatience de nouvelles mesures qui pourront nous permettre je l'espère, d'avoir une vie privée comme n'importe quel citoyen. L'argent ne fait pas le bonheur, seul le temps supplémentaire consacré à nos familles et nos amis nous redonnerai la joie de vivre et une nouvelle motivation, nous permettant de penser que nous faisons le plus beau métier du monde.

Haut de Page

27 octobre 2001

UN MOBLO TRISTE ET DÉSABUSÉ...

294

bonjour à tous et merci à " ceux de la maison d'en face " pour leur accueil, non seulement sur ce site mais dans les missions que j'ai pu effectuer à vos côtés: finalement, vous n'êtes pas les vilains méchants que j'imaginais (oui, avant, j'avais peur de vous parce qu'à l'ECOLGEND-peu importe laquelle- on me disait toujours: si tu n'es pas sage et si ça te plaît pas, t'as qu'à partir à "la maison d'en face"). Donc, merci encore.

Je viens de découvrir ce site et j'ai passé 2 heures à éplucher les appels au secours de mes camarades -beurk, je n'aime pas trop ce mot, mais bon ...- .

Et je suis triste. Triste et désabusé.

Triste de voir que le malaise que je ressens au niveau de mon unité n'est pas simplement localisé à celle-ci.

Triste de voir qu'il y a encore plus malheureux que moi: messieurs et mesdames de la blanche, je n'envie pas votre sort et compatis à vos soucis, d'autant plus que les renforts que nous autres moblos effectuons à vos côtés me permettent de me rendre compte de la réalité pénible de votre situation.

Triste de voir que le dernier rapport sur le moral a été "com'd'hab": en bas, tout va mal mais à l'arrivée en haut, tout va bien!

Triste de voir que nos supérieurs ne prennent nos suggestions et nos avis que comme des attaques personnelles visant à mettre en cause leur autorité (et leur tranquillité chez les GM). Non, ce n'est pas le but. C'est simplement que, parfois, nous avons envie de voir, à l'époque d'Internet (et non plus celle du scribe et de l'estafette), envie donc de voir le système évoluer un tant soit peu. Oh, pas de révolution, loin de moi cette idée, mais une évolution positive. Non,je n'ai pas LA Solution.

Mais peut-être juste qu'ON nous écoute un peu plus et qu'ON tienne compte des avis et du malaise général. Il suffirait de peu de choses: de la considération, tant sur le plan humain que professionnel; la reconnaissance de notre valeur de la part de notre hiérarchie et ainsi, par effet rebond, de la part du public; nous donner les moyens d'accomplir nos missions; nous donner l'envie de les effectuer, non pas à coup de sanctions, mais simplement en prenant en compte nos besoins et problèmes professionnels et familiaux;

ouais, c'est peut-être ça la clef: nous écouter, tout simplement ...

Triste de voir que le fossé entre le gendarme et le civil se creuse de plus en plus.

Triste de voir que la décision arbitraire et en accord avec lui-même tout seul d'une personne peut bloquer autant l'évolution de la carrière d'un gme.

Triste de savoir que nous n'aurons que des ersatz et des placebos de compensation, que les solutions soi-disant apportées (histoire de nous calmer un peu) seront surtout du genre: "bon, d'accord, je veux bien te donner ça mais ça, je te le reprends, ah et puis ça aussi, ça t'apprendra!".

Triste de savoir que les nombreux avis et témoignages présents sur ce site vont être considérés comme des revendications et non pas comme les éléments de base pour l'étude concertée d'une solution.

Ouais, triste et désabusé et je trouve ça encore plus triste...

Haut de Page

27 octobre 2001

293

Je tiens à remercier nos amis policiers de nous ouvrir ces quelques pages nous permettant d'épancher sur la toile certains de nos problèmes actuels.

Par la même occasion, je tiens également à vous faire part de mon soutien et de ceux de beaucoup de mes camarades concernant vos collègues récemment assassinés. Nous sommes avec vous !!

un GD de PSIG.

Haut de Page

26 octobre 2001

FAITES CE QUE JE DIS ET PAS CE QUE JE FAIS...

292

Tout d'abord un grand merci à nos amis de la police, car sans leur aide, nous aurions encore été muets.

Je tiens aussi à présenter mes condoléances aux familles des victimes du devoir.

Je viens de lire quelques uns des messages du 2eme semestre 2001, et je ne trouve pas grand chose à ajouter.

Mais il y a quand même une question que je me pose: comment les dirigeants de notre pays, peuvent-ils imposer les 35h au entreprises privés, alors que dans notre secteur, ces même dirigeants font travailler leurs "employés" bien plus de 35h. Le secteur privé sera contraint de diminuer le temps de travail ou de compenser par quelques moyens que ce soit. Mais chez nous pas de baisse au niveau horaire, et pas de compensation sérieuse. Alors "faites ce que je dis .....mais pas ce que je fais!!!"

Haut de Page

26 octobre 2001

APRÈS LES GD EN CARTON, LES CHAMPIGNON...

291

Alors que nous croulons sous la paperasse, les heures infernales..... que nous demandons des effectifs, des finances, des moyens.... FR3 le 25.10.01 diffuse LA BRIGADE DE PROTECTION DES CHAMPIGNONS, quelques GD, avec à leur tête, bien sur, un officier, chargé de surveiller et de protéger le pillage des champignons dans le Tarn.

Continuons, on est sur la bonne voie!!!!!

Haut de Page

26 octobre 2001

JUSTE UN MOT...

290

ME SUIS DEJA EXPRIMÉE PRÉCÉDEMMENT MAIS JE VOULAIS SEULEMENT AJOUTER UN MOT. JE SUIS GENDARME ET FILLE DE GENDARME. MON PÈRE EST MOBILE. LORSQUE J ÉTAIS A L ÉCOLE J ÉTAIS TOUJOURS FIÈRE DE DIRE QUE J ÉTAIS FILLE DE GENDARME. IL Y A PEU, UN GRADE M A DIT QU IL FALLAIT QU IL SOIT EN CIVIL POUR CONDUIRE SON FILS A L ÉCOLE !!!

J AI UN FILS DE 18 MOIS. QUAND IL IRA A L ÉCOLE DEVRAIS-JE ME CACHER MOI AUSSI !!! JE VEUX QUE MON FILS SOIT FIIER DU MÉTIER DE SA MÈRE. MALHEUREUSEMENT SI LES CHOSES CONTINUENT DANS CE SENS J AI BIEN PEUR D ÊTRE OBLIGÉE DE ME METTRE EN CIVIL A CHAQUE FOIS QUE JE ME RENDRAI A L ÉCOLE. CELA ME DESOLE. QU EST DEVENU NOTRE BEAU MÉTIER.

Haut de Page

26 octobre 2001

LES FRANÇAIS ET L'INSÉCURITÉ...

289

Officier supérieur de la marine nationale en retraite,

Je tenais à exprimer mes sincères condoléances aux familles des policiers récemment victimes de leur devoir .

Pour nos camarades de la gendarmerie, je me suis imprégné à la lecture de vos emails de votre détresse. Celle-ci semble légitime, ce serait trahir votre institution que de ne pas vous interroger ! Mais comment faire quand on est un serviteur de l'Etat ? Ce n'est pas simple ! Il faut parler d'une seule voix et cette voix doit être relayée par vos supérieurs et non émaner uniquement de la base. Vos officiers doivent ouvrir les yeux et essayer d'obtenir un minimum pour qu'au moins vous puissiez avoir l'impression d'être soutenus ou tout simplement respectés.

Pour ce qui est de votre considération, Messieurs les Policiers et Messieurs les Gendarmes, soyez rassurés elle est encore très forte auprès de la majorité de la population. Je peux le vérifier chaque jour dans mes déplacements ou dans mes discussions.

Soyez, Policiers et Gendarmes, fiers de ce que vous faites pour votre pays.

Beaucoup de gens vous admirent pour votre dévouement et votre abnégation. Pour eux gardez la tête froide mais défendez votre honneur et votre Institution.

Courage

Haut de Page

25 octobre 2001

MANQUE DE PERSONNEL...

288

Trop d'astreintes, jours, nuits. Impossibilité d'avoir un suivi pour la pratique d'une quelconque activité. Pire encore, la famille est tributaire de cette disponibilité pesante. Aucune compensation financière, aucune récupération des heures extra supplémentaires, aucune reconnaissance.

Travail les dimanches et jours fériés, aucune compensation financière.

Le logement de fonction est un gage de disponibilité pour l'institution. Impossibilité de posséder une maison d'habitation en résidence principale avant la retraite sauf pour les célibataires géographiques qui voient leur famille de temps en temps. Doublement de toutes les taxes et charges. Nous sommes encore en décalage avec le reste de la société.

La mobilité (obligatoire), nouvelle mesure prise (non prévue lorsque le militaire a signé son engagement) a d'importante conséquences négatives pour le militaire et sa famille.

Perte de l'emploi des épouses, scolarité perturbée des enfants, relations établies avec la population civile et militaire interrompues du jour au lendemain. Relations de confiance recherchées et obtenues durant plusieurs années avec les habitants de la circonscription suspendues le temps que le nouvel arrivant se fasse accepter.

Arrivée des gendarmes adjoints qui ne remplacent pas du tout les gendarmes. De plus, ces personnels démissionnent presque aussi vite qu'ils sont arrivés. De gros soucis d'effectifs sont à prévoir dès la disparition totale des gendarmes auxiliaires, ce qui aura une incidence sur les services, les astreintes, sur l'activité en générale de l'unité.

Aujourd'hui les sous officiers s'inquiètent de la non-transparence des décisions qui vont être prises. Nous sommes toujours mis devant le fait accompli, les questions posées lors des réunions de concertation n'amènent aucune réponse concrète.

Des bruits de couloir circulent dans les services.

Nous vivons dans un pays démocratique, gage de dialogues et de concertations. Nous sommes là encore en décalage profond avec le reste de la société.

Aujourd'hui, le service des ressources humaines de la direction générale de la gendarmerie décide de conduire une étude relative aux départs anticipés avant la limite d'âge des sous-officiers. Cette démarche fait suite à l'augmentation du nombre de personnels qui demandent à quitter le service actif avant 55 ans. Le résultat de cette étude devrait permettre d'agir en termes de recrutement, de formation et fidélisation des effectifs. Cette enquête est réalisée auprès de 2000 personnes qui ont ou vont quitter la gendarmerie.

Sachez qu'une synthèse des résultats sera adressée à ces mêmes personnes au cours du second trimestre 2002. Ne vous attendez donc pas à beaucoup de changement au 1er janvier 2002.

Il aurait été souhaitable que cette enquête soit faite, également, auprès de tous les gendarmes en activité.

Mais le résultat aurait peut-être été trop désolant.

N'attendons pas trop longtemps, la dérive est importante, la chute est programmée, nos dirigeants ont les cartes en mains

Haut de Page

25 octobre 2001

GARDONS LE SENS DE LA MESURE...

287

Comme disait Talleyrand : " Tout ce qui est excessif est insignifiant ! " Aussi, les messages outranciers ( attaques systématiques et globales de toute la hiérarchie, officiers et gradés ), ou qui font état de durée de travail irréaliste ( plus de 100 heures par semaine !!! ), perdent toute crédibilité et déconsidèrent leurs auteurs. Ces propos, émis par un petit nombre, certes révèlent leur malaise ou leur inadaptation à la fonction, mais ne sont pas représentatifs de notre gendarmerie.

En revanche, je veux, comme la quasi-totalité d'entre-nous, continuer à servir sous le statut militaire, qui fait notre force. Nous devons, comme dans les armées, nous préparer à travailler selon les modalités qui seront déterminées dans le cadre du TAOPM ( temps d'activité et d'obligation professionnelle ) et non pas persister vainement à fantasmer sur d'improbable primes .

Bon courage à tous, et gardons l'espoir.

Un militaire de la LGDIF.

Haut de Page

25 octobre 2001

286

Tout le monde constate que l'attitude de notre hiérarchie est de fermer le dialogue : enquête de commandement, sanctions, ils essaient de contenir ce qui ne pourra qu'exploser à court terme. Les articles dans les journaux commencent à paraître, de même qu'à la TV. Attention, je ne parle pas des pseudo-reportages, n'est-ce pas ? Au fait, la DG n'avait pas envoyé de message me semble-t-il pour cet adj/chef qui exprimait son ras-le-bol pour 14000 Fr/mois ? a-t-il eu des sanctions ? Cela prouve bien que nous sommes manipulés, tout comme le communiqué gêné de la DG sur le comportement des gardes, à savoir que c'était "un geste de solidarité envers un de leur officier puni (!!!!)". Ils ont peur, et ne pourront plus longtemps cacher la détresse qui est la notre. Ce n'est pas faute d'avoir tiré la sonnette d'alarme. Mais à force de parler dans le vide, il fallait s'y attendre.... Soyons solidaires de nos camarades de la GR : ils l'ont fait. C'est POSSIBLE.

Note pour le webmaster : la direction de notre institution tire à boulets rouges sur votre site, notamment dans les derniers messages et communiqués envoyés dans les unités, et par l'intermédiaire des médias. Si cet espace libre devait être fermé, pour quelque raison que ce soit, sachez que nous, gendarmes de France, vous remercions de tout coeur d'avoir pu nous laisser voir un coin de ciel bleu dans cet océan de m....

Merci encore. Soyez certains, et je parle au nom de tous ceux qui s'expriment ici, de tous ceux qui constituent la VRAIE gendarmerie, que nous ne l'oublierons pas.

Haut de Page

25 octobre 2001

285

Merci encore une fois à nos amis de la Police !!!

Je tiens à apporter une précision concernant la GR qui a refusé de présenter les armes le 24.10 !!

Tenant mes informations d'un gendarme faisant lui même partie du 1er RI, ils ont refusé à deux reprises de présenter les armes quand le Lt-Col leurs a donné l'ordre, et ceci devant l'adjoint au gouverneur militaire!! EN AUCUN CAS, PENDANT UNE "FANTOMASGORIQUE" répétition !!!!!

Par ailleurs, voici le discours d'un général en visite à DIJON !!

Repris sur gendnet....

Objet : discours du général

salut à vous toutes et tous.

C'est avec un peur de retard (veuillez accepter toutes mes excuses) que je vous donnes quelques renseignements suite à la réunion à Dijon avec le major général de la gendarmerie le 18.10.2001.

Gendarme comme nous tous, le major général nous a fait comprendre que la politique dirigeait la maison; le major général qui devait passer la journée avec nous, n'est resté que la matinée, après avoir accusé un retard d'environ une heure. (vrai rendez-vous l'après-midi avec le ministre ou réunion volontairement abrégée..... je ne sais pas)

Il semble comprendre qu'actuellement nous sommes "au taquet" pour reprendre son expression.

En ce qui concerne la prime EURO de fin d'année................. décret toujours pas signé!!!!! mais 65000 primes devraient être versées...... on ne sait toujours pas qui en bénéficiera!

Le prime OPJ.................. faut pas trop espérer à mon avis!!!! Nous ne sommes pas les seuls concernés puisque la police et la douane pourraient également en bénéficier, et ça devient ministériel voire interministériel.

Un plus quand même, la prime DQSG sera versée l'an prochain à tous les adjudants de plus de un an de grade et pas seulement à ceux qui ont un poste de commandement.

La moyenne journalière de travail est en baisse..... à remonter......... le major général déclare ensuite que la surveillance générale a baissé de 20%, et que notre présence nocturne a baissé aussi de 15% 35% des délais d'intervention de nuit dépassent les 30 minutes. LA GENDARMERIE A DONC PERDU SA CAPACITÉ OPÉRATIONNELLE (toujours pour reprendre les termes employés par le major général) Il espère donc en 2002, j'ai bien dit IL ESPÈRE DONC une compensation financière et des effectifs pour rétablir cette capacité opérationnelle.

Pour revenir au TEA dans les BT il faudra encore attendre 3 ans. En fin d'année 2001 2 vagues de sorties d'école (1300 jeunes gendarmes) seront injectés dans les unités par anticipation de sortie d'école; Durée de la formation en école ramenée provisoirement à 10 mois GAV: Difficultés de recrutement .En fin d'année toujours 1200 postes vacants non réalisés

Durcissement de la formation des GAV de 9 mois à 12 mois La loi sur la sécurité quotidienne actuellement en 2 ème lecture au parlement;

Extension des pouvoirs des GAV en matière de police route égaux à ceux des policiers municipaux; (possibilité de faire des contrôles alcoolémie par exemple)- Prestations de serment devant le TGI;

Au 1 janvier 2002 sur le plan matériel le ministre annonce une prime d'alimentation sera attribuée aux GAV (arrêtés ministériels et interministériels en cours) Le salaire GAV passera donc à 6300 francs - raison pour laquelle on vous demande en ce moment qui est intéressé par des fours, plaques de cuisson etc... alors qu'il parait qu'au matériel il n'y a rien!!!!

Possibilité pour les GAV d'accéder à l'avancement par ancienneté. le passage de grade sera automatique si renouvellement du contrat.

HÉBERGEMENT ;

Priorité aux logements des gendarmes............. (ici il y a du boulot)! Devrait v'nir le major général.............

 

Le major général annonce 700 millions de francs de paiement de loyers en retard!! espère voire en 2003 cette somme réduite à 230 millions de francs.

Les militaires de la Gie ne bénéficieront d'aucun nouveau statut. (l'ordre du jour du parlement bouclé de toute les façons jusqu'en 2003.

En ce qui concerne la force de police européenne, le major général se dit confiant; aucune fusion police / gendarmerie en vue, ni un seul ministère.

 

MATÉRIEL

Dans le premier trimestre 2002 livraison de 30000 bâtons de sécurité pour les PSIG et unités périurbaines,puis livraisons plus tard de 40000 autres pour les autres unités de terrain.

En ce qui concerne les gilets pare-balles à port discret, 2ème marché toujours infructueux ! Aucun industriel n'a encore été trouvé pour ce marché;

Le major général reconnaît que l'enveloppe matériel est trop faible par rapport à nos besoins.

480 millions de francs par an ont été dépensés pour la mise en place de rubis ce qui a énormément amputé le budget, et aujourd'hui on essaie de rattraper ce retard;

Le major général insiste sur le fait qu'il privilégie actuellement LA SÉCURITÉ DES PERSONNELS..........

Mais reste muet sur le devenir de nos retraites.

Je n'ai pas compté le nombre de fois qu'il aura prononcé "J ESPÈRE" "J ESPÈRE" "J ESPÈRE"

Je reste convaincu que l'on traverse une difficile période dans laquelle je suis également convaincu que les politiques s'en foutent ...et je reste poli.

Patientons....................que faire d'autres..................... Je perds un peu la foi chaque jour qui passe.

Voilà ce que je peux vous dire au travers des quelques notes que j'ai pris le jour de la réunion. Je ne vous cache pas que certains d'entre nous (des cb et des PSO) se sont demandés ce qu'ils allaient raconter à leurs personnels en rentrant.................. C ÉTAIT CREUX MALGRÉ LES BEAUX DISCOURS DU GÉNÉRAL.

Haut de Page

25 octobre 2001

RÉPONSE AU 186

284

Toutes mes condoléances et toute ma sympathie à l'égard des policiers et de leurs familles suite aux événements dans le Val de Marne.

Hé oui Monsieur du MESSAGE 186, tout en restant correct, il serait souhaitable de modérer vos écrits, la solution la porte est grande ouverte me fait sortir de mes gongs. Se sont des gens de votre espèce (le mot est choisi sciemment) qui font du moral des gendarmes ce qu'il est actuellement.

Écrire que la plupart des officiers sont sortis du rang, n' empêche pas pour autant que leurs manières et leurs façons de faire laissent à penser qu'ils ont la mémoire courte, et si ils réagissent comme vous, ils sont certainement à l'origine de cette nouvelle grogne.

Il ne suffit pas de clamer LA CONCERTATION encore faut il l'appliquer dans le sens noble du mot.

Je ne voulais pas intervenir dans cette nouvelle grogne avant d'avoir le résultat de la réunion CFMG, mais devant tant de mauvaise foi je ne pouvais pas rester muet.

Il semble que la première grogne de 89 ne soit pas suffisante. Revenons en arrière et souvenons nous.

A cette époque-là j'avais DES années de carrière et j'étais dans la région à partir de laquelle le mouvement a été lancé.

Ce que nous demandions et cela est la vérité, c'était des effectifs. Mais on nous a répondu avec des quartiers libres. Ce n'était pas la solution et nous l'avons dit haut et fort. Mais le politique et la hiérarchie ont vu dans cette solution une facilité car avec le même personnel, nous avions le même travail mais moins de temps. Donc il en résultait une surcharge de travail mais pas de personnel supplémentaire.

Bien sur il y a eu d'autres avancées, mais le crime de lèse-majesté avait laissé à certain un goût amer et le retour du bâton ne s'est pas fait attendre. Et ils se vengent avec un plaisir à la limite de la correction.

Avant de combler les bureaux et services d'officiers gradés et gendarmes, n'est-il pas possible de réaliser les effectifs dans les unités de terrain qui manquent cruellement de personnel. Je n'ose pas donner les chiffres mais cela devient incroyable. Nous nous demandons comment nos têtes pensantes bien faites et bien pleines n'arrivent pas à résoudre ce problème, le métier ne serait-il plus attrayant ?????

Haut de Page

25 octobre 2001

283

Je tiens tout d'abord à présenter mes condoléances aux familles ainsi qu'aux collègues des policiers tués ces jours derniers.

Je viens de lire tous les messages du 2 eme semestre, j'ai aussi été sur le site des gendarmes en colère, j'ai vu et lu la lettre "APPEL AUX MUETS" qui appel à la grève des PVs.

Je pense que l'auteur du message 233 a raison , et que nous serions plus écoutés avec une action identique à celle des douaniers, c'est à dire ,un blocage par le zèle.

Malheureusement je pense qu'il sera plus difficile de faire suivre un tel mouvement. J'espère aussi que s'il y a un gendarme qui est puni ou poursuivi parce qu'il a osé s'exprimer. Que tous ces collègues fassent passer le mots et que tous gmes qui se sentent concernés montent aux créneaux.

Un gme qui aime son métier ,mais qui aspire à une meilleure vie de famille(- d'astreintes) et de meilleures conditions de travail.

Haut de Page

25 octobre 2001

A MÉDITER...

282

Sincères condoléances à nos amis de la police.

FRANCE : 26 Août 1789

DÉCLARATION DES DROITS DE L'HOMME ET DU CITOYEN.

Les représentants du peuples français, constitués en assemblée nationale, considérant que l'ignorance, l'oubli ou le mépris des droits de l'homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des gouvernements, ont résolu d'exposer, dans une déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l'homme, afin que cette déclaration, constamment présente à tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs; afin que les actes du pouvoir législatif et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la constitution et au bonheur de tous. En conséquence, l'assemblée nationale reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l'être suprême, les droits suivants de l'homme et du citoyen.

Article 1 : Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune.

Article 2 : Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression.

Article 3 : Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d'autorité qui n'en émane expressément.

Article 4 : La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui; ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles

qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la loi.

.../...

 

Article 10 : Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la loi.

Article 11 : La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi.

Toute ressemblance avec un texte existant ou ayant existé ne serait que pure coïncidence ! :-)

Une épouse qui se pose beaucoup de questions sur l'avenir de son époux (malgré l'amour qu'il peut avoir pour son métier).

Haut de Page

25 octobre 2001

PREMIÈRE FOIS

281

Tout d'abord, merci à nos camarades de la police à qui je présente mes condoléances suite au décès révoltant de leur collègues. Je suis persuadé que nous ne pouvons pas nous retrancher derrière la fatalité. Aussi, lorsque j'entends qu'il s'agit d'une erreur (de plus) d'un magistrat, je me demande pourquoi cet homme n'est pas poursuivi pour négligence ayant entraîné la mort.

Je suis gendarme départemental depuis de nombreuses années et j'ai pu assister à l'évolution du malaise gendarmique. Il n'a fait que s'accentuer depuis 1989, date depuis laquelle "certains" ont des choses à faire payer. Depuis, Il y a eu de maigres évolutions, certes, mais elle n'ont jamais bénéficié à l'amélioration...

Les faibles moyens, le petit matériel, les médiocres aménagements du temps de travail, justifient et impliquent un rendement toujours supérieur dans l'esprit de nos chefs (qui n'en n'ont que le non et pas l'envergure).

Malheureusement dans les hauts sommets de la gendarmerie, il y a plus de serpents que d'aigles.

Aussi, ne comptons que sur nous-mêmes, serrons les rangs et apprêtons nous à faire corps lorsque nous devrons assumer les responsabilité de notre action (pourtant légitime) devant la justice militaire.

A. LINCOLN disait "qu'en se taisant alors qu'ils devraient protester, les hommes deviennent des lâches".

Cessons d'être des lâches pour nous et pour nos familles. jeunes et anciens, protestons d'une seule voie.

Haut de Page

25 octobre 2001

WARNING...

280

Petit refrain connu : la menace de sanctions. Menacer est une nouvelle manière de commander depuis quelques temps (et les jeunes officiers de dernière cuvée ne semblent pas faire évoluer les choses en mieux). A quoi bon s'énerver si les propos écrits sur différents sites n'émanent pas de gendarmes ... Mais si par hasard c'était le cas, il y aurait lieu à faire mieux que de brandir des sanctions. Déjà des rumeurs de fourgons gendarmerie peints aux couleurs "Gendarmes en grève" sont attribuées à la Légion Aquitaine ... Je n'y crois pas, pas encore. Je pense qu'il va falloir tenir la distance et montrer au 1er Décembre ce que nous sommes vraiment : des gradés et gendarmes voulant travailler dans des conditions décentes ou ... des Gendy comiques prêts à faire reluire les bottines de nos chefs si brillants.

Haut de Page

25 octobre 2001

RAZ LE BOL !

279

La Gendarmerie ( sa direction ) prendrait-elle peur au point de menacer l'ensemble de son personnel ?

J'en ai bien l'impression. Cela montre que nous sommes sur la bonne voie !

Alors je n'ai qu'une chose à dire, montrons à notre direction que la Gendarmerie est "UNE FORCE HUMAINE !!!!!!!!!!!!!!!!!".

Courage.

Haut de Page

24 octobre 2001

LE COÛT D'UN GAV COMPARATIVEMENT A UN JEUNE GENDARME D'ACTIVE...

278

Concernant les GAV qui ont été mis en place pour remplacer les gendarmes auxiliaires, lorsque l'on regarde le prix auquel ils reviennent on ferait mieux d'engager directement des gendarmes d'active, je m'explique:

salaire net 4800 FRS + 1600 FRS repas + 150 FRS électricité + 100 FRS coiffeur + 100 FRS eau chaude + 250 FRS pressing + 150 FRS produits entretien divers + 150 FRS d'amortissement du matériel mis en place dans les logements, cela fait plus de 7000 frs par mois ( en tout cas dans l'unité ou j'étais encore récemment ). A ce prix là il vaut mieux avoir des gendarmes d'active ce qui contentera tout le monde et surtout évitera de donner de faux espoirs à des jeunes gens qui arrivent chez nous pleins de bonne volonté et qui s'aperçoivent rapidement qu'on les a escroqués.

Haut de Page

24 octobre 2001

277

IL SEMBLERAIT QUE NOS BRAVES GARDES RÉPUBLICAINS RENCONTRENT ACTUELLEMENT DE GROSSES DIFFICULTÉS DANS L APPLICATION DU SERVICE ENTRAÎNANT DERNIÈREMENT UN REFUS DE PRÉSENTER LES HONNEURS AU SÉNAT OU A L' ASSEMBLÉE ?

QUELQU' UN AURAIT - IL DES PRÉCISIONS SUR CETTE RUMEUR QUI SI ELLE S AVÉRAIT VRAI SERAIT UNE PREMIÈRE DANS LE GENRE ET PEUT ÊTRE LA VOIE VERS UN DURCISSEMENT DU MÉCONTENTEMENT GÉNÉRAL.

Haut de Page

24 octobre 2001

276

Vous avez regardé les infos du 20h00 (24/10/01) sur FR2, la Garde Républicaine A REFUSE de présenter les armes lors de la répétition d'une cérémonie !!!!!

Certes ce n'était qu'un répétition mais ils ont eu le courage de le faire et pour preuve les medias commencent a s'occuper de nous , ça ne peut que nous réconforter et nous motiver...

Affaire a suivre !!!

Faisons tous connaître aux médias notre situation !!!

Haut de Page

24 octobre 2001

L'INSOUTENABLE LÉGÈRETÉ DU MESSAGE...

275

Comme tout le monde, j'ai pu lire la mise en garde envoyée par RUBIS aux unités, concernant l'appel du 1er décembre. Deux remarques cependant :

1-il est écrit dans ce message de la DGGN : "... appelle les militaires à exprimer leur mécontentement à partir du 1er décembre prochain, en raison de l'absence SUPPOSÉE de mesures compensatoires à la RTT..."

Ainsi, cette absence de mesures compensatoires n'est que supposée ? Ce ne serait pas le cas donc ? J'ai beau chercher, je ne trouve pas de compensations pour le décalage fonction publique-militaire... Si quelqu'un s'aperçoit de quelque chose, qu'il le fasse savoir...

2-"... sa première parution sur le site d'un syndicat de la police nationale..."

FAUX !!! l'appel aux muets est apparue pour la première fois sur le site de l'ESSOR, vous savez, l'organisme des courageux retraités de notre Arme.... qui ont aussitôt fermé leur site. Nos amis policiers ont publié cette lettre (message n°189) par la suite.

3-Vu la teneur des propos de cet appel aux muets (un peu virulents quand même?), la mise en doute sur le statut militaire de son auteur est plus que déplacée... je ne pense pas que ce soit un agent EDF ou un curé qui l'ait écrite, mais bien quelqu'un de CHEZ NOUS. C'est peut être ce qui choque le plus nos amis de Paris...

Haut de Page

23 octobre 2001

au rédacteur du message 260:

274

je crois que vous avez dit ce que l' on pense et que l'on essaye d'exprimer dans votre message.

C'est vrai la DDGN n'a pas compris comment il fallait réagir, comme un collègue a dit "A force de battre son chien, il finira par vous mordre".

Vous parliez de nos horaires de travail, c'est vrai nous travaillons beaucoup, nous souhaitons juste que notre travail soit reconnu.

Pour reprendre votre explication sur nos astreintes et le code du travail, nos chefs vous répondrons que nous sommes militaires et donc le code du travail ne s'applique pas à nous, mais si on faisait un peu petit calcul simple avec nos heures de travail on s'apercevrait qu'un gendarme est un SMICAR..

Est-ce la notre valeur???

Tous, nous savons très bien que nous ne pourrons pas diminuer notre temps de travail et d'astreinte sans une très grosse augmentation de nos effectifs, mais depuis quelques années c'est l'hémorragie, notre institution connaît de plus en plus de départs anticipés et une forte baisse du recrutement. Alors messieurs, valoriser notre travail et nos heures de travail. Pour ceux qui voudrait avoir un exemple des horaires de travail d'un gendarme, allez voir sur www.espace-gendarme.fr.fm dans "horaires de travail", un de nos collègues a tout résumé.

Pour finir, j'espère que les réunions à venir dans les hautes instances du pouvoir apporteront des réponses à nos attentes.

Messieurs, ne nous battez pas comme plâtre, ne parlez pas de sanctions alors que nous attendons juste des réponses concrètes. Prenez en compte que la coupe est pleine et qu'il faut bien qu'elle déborde, ne donnez pas d'arguments aux virulents ..........

Posez vous une question : Que feriez vous si vous avez 10 000 gendarmes à sanctionner? Voici quelques mots, et merci à nos amis de la police pour cet espace qu'ils nous laissent.

un gendarme qui aime son métier, mais qui est épuisé....

Haut de Page

23 octobre 2001

273

OUI DANS CE PAYS EXISTE ENCORE UNE INSTITUTION CAPABLE DE DÉFENDRE LES FAIBLES ET LES OPPRIMES. JE VEUX ÉVOQUER ICI LA POLICE NATIONALE.

MERCI MILLE FOIS A NOS CAMARADES DE LA POLICE EN ZONE LIBRE EUX..... MAIS QUI BRAVEMENT OSENT ASSUMER LEURS RESPONSABILITÉS ET NOUS PERMETTRE A NOUS PAUVRES GENDARMES DE NOUS EXPRIMER LIBREMENT AFIN DE PROGRESSER ENSEMBLE VERS UNE SOCIÉTÉ PLUS JUSTE.....

GRÂCE A VOUS TOUS LA DGGN TREMBLE. QUE DE MENACES DEPUIS QUELQUES JOURS... IL FAUT ADMETTRE QUE NOS RESPONSABLES SONT TERRORISES A L' IDÉE QUE LE PEUPLE DE LA GENDARMERIE PUISSE EXPRIMER SES OPINIONS ET SON RAS LE BOL...... L' EXPRESSION DE NOTRE MÉCONTENTEMENT SERAIT ELLE A CE POINT LÉGITIME POUR EFFRAYER LES PUISSANTS?

CAR EN EFFET LE CONSTAT S 'IMPOSE. ÇA VA MAL TRÈS MAL. MAIS POUR UNE FOIS LE RAPPORT SUR LE MORAL SERA ADRESSE DIRECTEMENT A SES FAMEUX DESTINATAIRES SANS PASSER PAR LA CASE CENSURE. C EST UNE EXCELLENTE CHOSE ET CELA GRÂCE A LA MAGIE D INTERNET....... DORÉNAVANT TOUT LE MONDE SAIT....

CONTRAIREMENT A CES SIMULACRES D' ORGANES DE CONSULTATION QUI NE SERVENT QUE DE PRÉTEXTE A LA DGGN POUR LÉGITIMER DANS LA FORCE DES REFORMES QUI N' EN SONT PAS ET CONTRE LESQUELLES L' ENSEMBLE DES GENDARMES S'OPPOSE. (comme la mobilité par ex).

INTERNET L' OUTIL QUI MANQUA CRUELLEMENT AUX AFGHANS POUR LUTTER CONTRE LE SILENCE IMPOSE PAR LES TALIBANS.........

UNE CIVILISATION QUi REFUSE D ÉVOLUER INEXORABLEMENT DISPARAÎT.

ET UNE INSTITUTION?

Haut de Page

23 octobre 2001

TOUS UNIS.

272

Tiens tiens un message de la DG transmis à toutes les unités qui menace les utilisateurs de ce site, cela me rappelle 89, alors que j'étais mobile, tous en rang au garde à vous et le capitaine s'exclamer "ceux qui envoient des lettres anonymes seront identifiés et punis" on connaît la suite, un mouvement sans précédent en gendarmerie de contestation, non vraiment ils n'ont rien compris en haut nos supérieurs, on se croirait encore à l'école des fans, lever vos plaquettes,

Le pire c'est d'affirmer que dans la lettre transmise personne n'est sure de la source, c'est certain ce n'est pas un gendarme qui a dû écrire cela, les problèmes évoqués ne sont pas ceux évidemment que les gendarmes rencontrent sur le terrain, bien voyons, finalement c'est peut être un espion à la solde de Moscou, il faut vraiment être dans les hautes sphères de la gendarmerie pour ne pas s'apercevoir que tous les problèmes évoqués sont ceux vécus tous les jours par nous même,

allons enfants de la gendarmerie le jour de gloire est arrivée ......

Haut de Page

23 octobre 2001

GD EN CARTON.

271

On nous bassine depuis des années, tout arrive, mais la Gie n'a pas le budget.

Non, bien sûr, il faut défendre la Nation, avec des Adjoints (que je considère) qui n'ont aucune formation ni droits, à 4800 Fr/mois nourris logés. L'effectif n'étant pas bon, on cherche des réservistes à + de 500 Fr la journée. Mais comme il en manque encore, c'est facile, on met des gendarmes en carton au bord de la route, pour la modique somme de 4000 Fr l'unité.

De qui se moque t on ??????? De nous !!! mais on l'avait compris depuis longtemps !!!!

Je ne parlerai pas de cette fameuse prime( 13 ème mois ), tous le monde dit qu'elle n'arrivera pas, mais au fond tous le monde y croit.

Le budget de la GIE est à la baisse depuis des années, les élections arrivent, reconstitution d'un gouvernement, changement de directeur et de ministre, et vous pensez que six mois avant, ça va changer. Ouvrons les yeux, et arrêtons de se laisser endormir.

Les solutions sont déjà prises tout là haut, des changements vont s'opérer, mais en ne touchant pas aux finances.

On va nous balancer des VL qui attendent en stock, éventuellement un QL de + (qui ne changera rien à la surcharge de travail et au manque d'effectif).

Tout ça, comme l'an dernier, 4 ordi, 2 tph portables, 2 broutilles et fini la grogne.

Suivons à la lettre, la missive qui circule dans les unités, pour le 1er décembre.

A vous messieurs les officiers, qui devaient certainement participer à tous ces MSG, pourquoi, au plus bas de l'échelle, vous butez vous en nous parlant, en essayant de nous contrer ou en nous renvoyant dans nos buts, alors que vous êtes directement touchés par tous les problèmes cités depuis des mois.

Vous avez des postes à responsabilités, on vous demandent des comptes, des stats... et tout va à la baisse. Alors comment justifiez vous ces baisses dans tous les domaines ???? J'espère seulement que vous ne cachez rien à la haute hiérarchie.

TOUS UNIS POUR SAUVER CELLE QU'ON AIME

Haut de Page

23 octobre 2001

LA GROGNE

270

MERCI AUX POLICIERS DE NOUS LAISSER LA LIBRE PAROLE - NOUS SERVONS LA MÈME CAUSE - JE SUIS ENTIÈREMENT D'ACCORD AVEC L'ENSEMBLE DES PROPOS TENUS SUR LE SITE. IL FAUT SE FAIRE ENTENDRE ET QUE LES HAUTES INSTANCES RÉAGISSENT (TANT PIS POUR CEUX QUI PERDRONT DES ÉTOILES DANS LA BATAILLE...) AFIN QUE NOUS SOYONS ENFIN RECONNUS COMME DES TRAVAILLEURS A PART ENTIÈRE ET POUVANT PRÉTENDRE AUX MÊMES DROITS QUE LES AUTRES.... COURAGE A TOUS JE FAIS DE LA PUBLICITÉ POUR LE SITE AUTOUR DE MOI POUR QUE LE MESSAGE PASSE... UN C.B

Haut de Page

23 octobre 2001

UNE HISTOIRE DE +

MÊME DANS LES MOMENTS DIFFICILES IL N'EST PAS INTERDIT D'AVOIR DE L'HUMOUR.

IL FAUT MIEUX EN RIRE PLUTÔT QUE D'ÊTRE UN JOUR OBLIGE D'EN PLEURER...

269

voici une histoire vrai ou pas on s'en fiche. Merci au webmestre de la diffuser, si il le peut et si il le veut bien .

La Communication

 

Fait initial : ""Un gendarme a marché sur la queue du chat.

Le chat l'a mordu"".

Compte-rendu de l'adjoint au cdt de brigade :

- Un gendarme a marché sur la queue du chat. Conclusion : le gendarme souffre, il ne peut plus marcher.

Compte-rendu du cdt de brigade au major à la compagnie :

- Un con de gendarme a marché sur la queue d'un brave chat. Le chat l'a mordu et il a eu raison. Le gendarme souffre, c'est bien fait pour ses pieds. Il ne peut plus marcher, c'est une bonne occasion pour le foutre à la porte.

Compte-rendu du major au capitaine cdt la compagnie :

- D'après l'adjudant de la brigade, nous avons un gendarme qui est con et qui souffre des pieds après avoir marché sur la queue d'un brave chat qui l'avait mordu. D'après l'adjudant, c'est le chat qui a raison. Nous partageons l'opinion de l'adjudant, car même si on est mordu, ce n'est pas une raison pour marcher sur la queue des autres. Nous envisageons de mettre ce gendarme à la porte.

Rapport du capitaine, cdt la compagnie au colonel, cdt le groupement :

- D'après le major, l'adjudant est devenu con parce que l'un de ses gendarmes ne pouvait plus marcher à la suite d'une altercation avec un chat. L'adjudant indique que c'est le chat qui a raison puisque c'est le gendarme qui a bravé le chat en lui mordant la queue. Le major veut mettre le gendarme à la porte. A la réflexion, cette décision pourrait déboucher sur un procès et ce serait de la folie dans le contexte social actuel. La meilleure solution consisterait à mettre l'adjudant à la porte.

Rapport du colonel cdt le groupement au général cdt la légion :

- Un major est devenu fou parce que son adjudant a écrasé la queue d'un gendarme qui avait mordu son chat. L'adjudant prétend que c'est le chat qui a raison. De toute évidence, cet adjudant est con et le capitaine envisage de le virer. Toutefois, l'expérience prouve que les cons n'ont jamais entravé la bonne marche de la gendarmerie. C'est pourquoi, nous pensons qu'il est souhaitable de se débarrasser du major.

Rapport du général cdt la légion au directeur de la gendarmerie :

- Un colonel me signale qu'un chat est à l'origine de troubles graves au sein d'une brigade. Les adjudants deviennent de plus en plus cons. Ils se mordent la queue en marchant et veulent avoir raison des majors qui sont devenus fous. Le capitaine a écrasé un gendarme et le colonel traumatisé prétend que seuls les cons sont capables de maintenir la bonne marche de la gendarmerie. Nous envisageons de le mettre en retraite anticipée.

@ +

Haut de Page

23 octobre 2001

JE SUIS UN GAV.

268

Je suis GAV en psig. Je fais mes trois patrouilles de nuit par semaine, je cherche mes QL, je tente de prendre des week end, et de poser des perm là où il reste de la place.

Dans l'ensemble, je ne me plains pas. Je suis militaire, je ne veux pas d'horaire fixe ni des 35 heures. J'ai été GA pendant deux ans . Rien n'a changé. Même le nouveau code de la route nous ignore. On ne fait plus de TA alors ? Pas de réponse. On peut mettre la tenue footix la nuit ? pas de réponse. Je peux dormir chez moi avec ma fiancée quand je suis d astreinte ? pas de réponse. Et encore, j'ai la chance d'avoir un commandant d'unité compréhensif. Et encore, j'ai de la chance de travailler dans une unité ou règne la bonne ambiance. Et encore j'ai de la chance de n'avoir que quelques mois à tirer avant de pouvoir faire autre chose. Autre chose? Oui, la maison d'en face, sûrement. Amis policiers, vous allez récupérer un élément désabusé, très efficace, et qui une fois remotivé se surpassera a vos cotés. C'est bête, hein ? Dire que j'aurais pu faire carrière dans la gendarmerie --désolé pour les personnels du CIR mais je vois pas ce qu'ils font-- . Mais ça traîne. J'ai attendu six mois la réponse à ma première tentative de concours sous off. et je ne sais même pas pourquoi je n'ai pas été retenu. Ah ! J'étais en fin de VSL, il fallait que je grossisse les rangs des GAV, non ça veut pas dire garde à vue, m'enfin ! On m'a même fait - croire à - un pont d'or pour cette transition. Tu parles.... je repasse le concours en janvier ou pas ? On me dit oui-vas-y ! mouais. sans plus.... Un Charlie Charlie qui se barre qui veut plus rien faire, et le reste je n'en parle pas, je ne veux insulter personne. Allez, merci pour le logement de vingt mètres carrés en célibataire sans pièce commune, une restauration à horaires strictes incompatibles avec les horaires de terrain imposées, le non-remboursement des repas pris a l 'extérieur, la confiance que l'on n'oublie pas de mettre en nous pour faire le café. Que l'on ne me demande pas de parler de ce "métier" à d'autres, surtout.

Merci au webmestre, au syndicat policiers en général, profond soutien aux familles des victimes policières de ces derniers jours, courages aux autres familles pour espérer ne pas y être confronté. A mes collègues gendarmes : a bientôt peut être, et qui sait ..... peut-être même de l'autre côté de la barrière ...

J'étais un GAV.

Haut de Page

23 octobre 2001

267

- Je me permets d’écrire cette missive, car comme nombreux de mes collègues et frères d’armes, je souhaite exprimer mon sentiments sur les évolutions et les phénomènes de société qui bouleversent l’institution au sein de laquelle j’évolue depuis plusieurs années.

- Je souhaite tout d’abord rappeler à nos chers dirigeants, ainsi qu’à nos chefs quelles sont les valeurs et les traditions de notre Arme, eux qui ne cessent de répéter que nous sommes des militaires. Eux qui nous font défiler et qui exhibent fièrement une triste vitrine de la réalité.

- Effectivement nous sommes militaires et je suis fier de l’être, je dirais même plus heureusement que NOUS SOMMES MILITAIRES et NOUS DEVONS LE RESTER. La Gendarmerie est certainement l’institution la plus ancienne de notre pays. Ces valeurs ont été défendues par maintes personnes au mépris de la peur, du danger et de toutes considérations. Un seul sentiment animait ces hommes, LE DEVOIR. A ce titre, je trouve anormal qu’à ce jour, certains politiciens soucieux de leur propre électorat, doivent sacrifier des centaines d’années de travail et de sacrifices au nom de La France. Le sentiment qui anime chaque soldat de cette arme, est l’abnégation et le courage, oui, du COURAGE. Le courage de devoir affronter journellement un ennemi créé de toute pièce par la société, par les autres institutions, ou au contraire par le refus de celle-ci. Le COURAGE de travailler sans rechigner et sans honneur devant une société qui bafoue et dénigre constamment son labeur. Le COURAGE de n’avoir rien a dire et de souffrir pour le bien de ces concitoyens. Le COURAGE, alors que tout s’écroule, d’essayer de maintenir un semblant de structures.

- Les gendarmes d’aujourd’hui, certes ne se battent plus sur des fronts ou sur des champs de batailles qui ont fait leurs honneurs et ont inscrits leurs noms sur leurs drapeaux, mais comme leurs aînés, avec les mêmes sentiments, ils combattent pour maintenir cet honneur et entretenir cette gloire passée. NOUS SOMMES FIERS D’ETRE GENDARMES et nous voulons que La France soit fiers de nous.

- Alors, je pose la question aux dirigeants, aux chefs, voulez-vous détruire cette arme si glorieuse, si fière et animée du meilleur sentiment, pour des futilités politiques ? Voulez-vous mettre bat par des mesures incompétentes et ignorantes des réalités, une institution qui sans elle, vous ne serez pas ce que vous êtes ?

- LA GENDARMERIE NATIONALE, ma famille, ma raison de vivre, ne doit pas mourir par des mesures absurdes et insensées que sont vos 35 HEURES, vos restructurations police/gendarmerie, vos plans, vos réformes ou votre recrutement stupide. LA GENDARMERIE NATIONALE a besoin de MOYENS, de PERSONNELS et surtout de la CONSIDÉRATION.

- Je déplore de devoir me lever le matin avec le mal au ventre et la nausée de devoir travailler dans des conditions qui déshonorent l’arme que je représente fièrement. J’en ai marre de devoir me justifier constamment devant mes chefs, mes amis, mes ennemis et les gens, mais surtout devant les gens que je suis censé protéger ou défendre. J’en ai marre de devoir travailler sans outils, écrire sans stylo, et me défendre sans arme. Je ne suis pas DON QUICHOTE, je ne veux pas me battre contre des moulins à vent.

- Je veux que mon travail aboutisse et fournisse le résultat espérer. Je veux que les gens qui croise mon regard, estime mon uniforme. Je veux que mes concitoyens ressentent ma présence, qu’ils me parlent et que je leur réponde. Je ne veux plus être un pion innocent et inutile, juste bon à gratter du papier et faire semblant. Je veux être utile et faire MON TRAVAIL = LUTTER CONTRE LE MAL.

- Messieurs les politiques, les élections approchent, messieurs les officiers supérieurs, la Gendarmerie est également votre mère nourricière. Écoutez les murmures de vos Gendarmes, de leurs familles. Écoutez la majorité des Français qu’ils soient citadins de Paris, Marseille ou Lille, qu’ils soient provinciaux du Cantal ou de la Beauce. Écoutez son besoin de sécurité, de Gendarmes ou de Policiers, son besoin de justice, de valeurs, de tradition. Écoutez ces murmures et prenez garde qu’ils ne se transforment en cris. Alors messieurs, réinstaurez nos brigades de campagne, rouvrez ces unités élémentaires qui assurent la sécurité sur l’ensemble de votre territoire. Reconsidérez vos fameux brigadiers, soldats de l’ombre, sans qui la Gendarmerie n’exhisterait pas. Donnez du pain à vos soldats, grossissez les rangs de cette armée, afin de vaincre le pire ennemi de ce siècle : L’INSECURITE.

- Excusez moi, mais je verse quelques larmes en écrivant ces quelques lignes car je ne peux m’empécher de voir ce qu’est devenu notre institution, après avoir un si glorieux passé. Je ne cesse de penser à mes ancêtres gendarmes et aux aux grands de l’Histoire qui ont considéré la Gendarmerie, et que la Gendarmerie considère également.

- GENDARMES, pour l’honneur de la GENDARMERIE, pour le besoin de notre pays, pour la nécessité de notre arme, nous devons nous unir, et une fois de plus prouver notre courage afin de pérenniser notre institution, nos valeurs. Nous devons nous faire entendre et élever nos voix en une seule comme nos fiers chants, afin d’éviter notre perte à tous jamais.

Signé :

Un valeureux brigadier comme tant d’autres qui a tout sacrifié pour sa mère nourricière (sa famille et sa santé), et qui est prêt à encore se sacrifier à condition que cela ne soit pas en vain pour le bien de sa patrie.

Merci à nos amis policiers pour cette page d'expression - Je déplore également leur condition et j'exprime ma considération pour leur corps de métier - j'exprime également mes condoléances aux familles des deux dernières victimes du devoir.

Haut de Page

23 octobre 2001

BIENTÔT LA FIN...

266

Déjà douze années au sein de notre ex-grande et belle institution. Plus que trois ou quatre ans à faire et je me sauve ailleurs. La P.M. de chez moi, comme beaucoup d'autres, recrute et les conditions sont bien meilleures que chez nous.

Alors peut-être à bientôt dans le civil si entre temps, la gendarmerie n'est pas dissoute et rattachée au ministère de l'intérieur ou autre.

P.S. : Une pensée émue à tous nos commandants de compagnie, E.D.S.R. et autres qui vont nous voir défiler lors des notations. Ils leurs faut avoir un fort moral pour ne pas sombrer dans la déprime lorsqu'ils auront pesé le taux de "ras le bol"

un........mi jeune, mi ancien.(mais pas futur ancien).

Haut de Page

23 octobre 2001

ON CROIT RÊVER...

265

Fidèle lecteur des sites soi-disant illégaux, je ne peux m'empêcher de réagir à la lecture des messages provenant de la direction. Pour ceux qui ne le savaient pas /gendarmes absents, mais aussi collègues policiers, ou plus généralement, amis civils, les purges commencent... En effet, notre chère direction, peut empressée habituellement à nous soutenir lors d'événements ponctuels, ou attaques diverses, s'est fendue d'un message quelque peu décalé ! Notre attention est attirée sur le fait que les messages adressés à ces sites (FPIP, ANFG ou gendarmes en colère, j'imagine) ne sont pas signés donc ne garantissent pas la "qualité de militaire de la Gendarmerie de son auteur" ! Il n'y a qu'à lire leur contenu pour comprendre que ce sont bien des gendarmes qui les rédigent : en brigade on le comprend, non ? Bravo : la diffusion de la lettre "l'appel aux muets" constitue une infraction au Code de Justice Militaire (article 441) s'appliquant tant aux auteurs qu'à ceux qui la diffusent !!! Bref, les collègues, ne vous exposez pas aux poursuites : arrêtez de la diffuser !!! On croit rêver !!! Moi je me demande si en écrivant ce que je fais je m'expose plus au 441 du CJM qu'à l'article du RDG qui permet de s'exprimer !!! En tertio, le procédé est contraire à l'éthique militaire et doit être unanimement réprouvé : mais nos conditions, elles sont éthiques !!! On va bientôt nous faire des messages relatifs à la Déontologie : on nous supprime nos repos, nos vacances, on ne nous paie pas nos indemnités de déplacement, transfèrements, BDF, déménagement (ou en retard, mais au bout de plusieurs mois) et là c'est éthique ??? La condition des gendarmes préoccupe qui ? Plutôt que de lire des menaces, moi j'aimerais bien lire du soutien !!! Bien entendu, nos officiers de compagnie se font un devoir de retransmettre ces menaces !!! Au final on nous parle que des mesures vont être prises : par qui ? le CFMG va proposer quoi ? Le CSFM revendique ? Allons, ne nous trompez plus ! On continue à les faire les heures, (uniquement les heures externes puisque les heures d'astreintes ne sont pas comptabilisées). La compensation sera dure : nous fera-t-on arrêter la semaine de travail lorsqu'une GAV de 48 h00 sera terminée... Il va alors falloir recruter, non ? On va nous payer à l'heure : il va falloir les sortir les dollars !!! Le budget de la défense n'augmentera pas : ne nous leurrons pas : rien ne changera ! (ou juste la tournure des promesses !!!) Je voulais aussi dire autre chose : les moyens doivent augmenter : des véhicules utiles et en état de marche, des gilets pare-balles individuels dans les unités et non pas juste dans les casernes légions (Rhône-Alpes par exemple), des armes qui fonctionnent et non pas celles de 1950 quand en face, ils sont déjà à 2002... Donnez-nous des moyens, protégez vos gars, messieurs les têtes pensantes, ne nous menacez pas ou alors permettez que nous changions de maison : en face, ils s'expriment, ils sont aussi défendus !! Je ne suis pas convaincu que la perte du logement de fonction soit si terrible pour nous : au moins nous pourrions accéder aux prêts pour la résidence principale à des taux intéressants : nous pourrions choisir nos logements et son emplacement, la disponibilité permanente ne serait pas la contrepartie (mais bien sûr, je suis conscient que de nombreux collègues ne seront pas d'accord : sur ce sujet, c'est mon opinion : voir plus haut le RDG et le droit d'expression !!!) - Allez collègues, portez vous bien, gardez le moral, je vois bien qu'où que vous vous trouviez, nos problèmes sont les mêmes ! La Direction, elle, ne les voit pas et préfère menacer ! Classique ! Les purges Staliniennes commenceraient-elles ? Au fait, dites-moi : qui a commencé à s'exprimer sur les médias électroniques ? Radio, presse et télé tant françaises qu'étrangères ont toutes des e-mails ? c'est facile et ce n'est pas interdit : mais ne diffusez rien de secret les gars ;-)

Haut de Page

23 octobre 2001

CHANGEMENT D'ADRESSE

264

Voici la nouvelle adresse du site gendnet.fr.fm

http://www.espace-gendarme.fr.fm/

Visiblement, le webmaster de ce site a eu quelques soucis avec celui de gendnet.com.

pour éviter toute confusion et problème, il a changé l url ...

Haut de Page

23 octobre 2001

KÉPI OU CASQUETTE : MÊME COMBAT !

263

Une pensée émue pour nos collègues de la police abattus pour cause de carence de la justice. Solidarité avec nos collègues policiers pour le mouvement de contestation qu'ils entreprennent et ... Merci pour l'espace qu'ils mettent à notre disposition (Où est l'Essor ... organe de la contestation mesurée et planifiée par les officiers en réserve qui y travaillent ?). Un CB

Haut de Page

23 octobre 2001

262

Je ne suis pas né de la dernière pluie, mais je suis tout frais émoulu dans le judiciaire. Déjà je peux voir les dysfonctionnements dans mon unité. Le problème, je suis HYPER MOTIVE par mon boulot.

C'est un réel problème, car c'est sur cet état d'esprit que nos "gouverneurs" ou "Élus locaux" (comme nous les appelons) jouent. Ils comptent sur notre totale abnégation, volonté et notre dévouement pour les victimes quotidiennes.

Je décide, et mes 6 collègues feront de même, d'appliquer avec assiduité l'action menée le 1er Décembre 2001. Il en est fini des Fonds versés en sens unique, nous sommes peut être la "Grande muette", mais nous sommes aussi la "Vache laitière".

J'aime mon travail, je veux le pratiquer sans en avoir honte.

Haut de Page

23 octobre 2001

261

Un grand merci à nos collègues de la maison d'en face pour cet espace de défoulement.

Ce que je trouve génial dans ce site c'est que lorsque je vais devoir torcher un énième rapport sur le moral de ma brigade, je pourrais indiquer l'adresse du site. Ça me simplifiera la tâche...

Bon courage à tous et à bientôt .

Haut de Page

23 octobre 2001

ATTENTION MENACES !!!

260

Merci à vous, chers collègues Policiers, de nous laisser nous exprimer librement et veuillez accepter mes sincères condoléances suite aux récents décès de vos amis et collègues. Mes pensées vont aussi aux familles des victimes.

Attention mes camarades Gendarmes, la DGGN a envoyé aujourd'hui un message par rubis nous mettant en garde contre tout agissement pouvant nuire à notre bonne vieille institution. En vertu de l'article .... du code de justice militaire, bla bla bla ...,tout militaire propageant un mouvement de grogne s'expose à des représailles. Et voilà, une fois de plus, au lieu de s'intéresser sincèrement à nos problèmes, ils nous menacent. Aidez nous bon sang !!!. Il est vrai que nous, Gendarmes de terrain et autres, ne sommes pas tous politisés. D'ailleurs, la Gendarmerie ne doit-elle pas être apolitique dans son ensemble ?. C'est pourtant ce qu'on nous a appris. Enfin, quand on sait qu'elle obéit à un Ministre et un Directeur civil, des Magistrats, sans oublier les Préfets, Sous-Préfets et autres autorités civiles, on peut se poser des questions. N'est-ce pas ! Nous voulons simplement travailler dans de bonnes conditions pour servir au mieux notre patrie et la population. Nous voulons travailler en toute sécurité pour nous-mêmes et non pas être exposés à des délinquants qui prennent de plus en plus de plaisir à casser du "flic" et qui se donnent les moyens de le faire (armes puissantes, bande organisée, ...). Nous voulons de meilleures conditions de vie pour nos épouses et nos enfants. Et ne me dites pas que le logement de fonction est un avantage car il y a logements décents et logements pourris (mes collègues et moi-même en savons quelque chose pour ce qui est des logements pourris), etc. .... On est au 21ème siècle ; changeons les mentalités. Au fait, sommes nous en règle vis à vis du code du travail ? Est-il normal de bosser souvent 8 à 10 jours consécutifs sans repos, avec nos 5 misérables QL sur 15 jours (quand on les a tous) et nos 8 h de descendance après un service de nuit (en fait moins puisque le temps de s'endormir et de se lever 1 h avant de retourner au bureau = 6 à 7 h de sommeil !!!). Ça en fait des heures de travail cumulées au bout de ces 8 à 10 jours (eh oui, les astreintes à domicile doivent être comptabilisées comme le prévoit le code du travail qui dit que toute heure à disposition de l'employeur est considérée comme temps de travail. L'astreinte est bien une privation de liberté, vous ne croyez pas !). Nous devons sûrement être une des rares professions à subir encore un tel traitement, à l'heure des 35 h, voire moins pour certains. Un exemple concret : un conducteur de train qui fait à peine 35 h la semaine et qui gagne au bout de 5 ans, 14 000 frs net, tout en étant fonctionnaire, avec les heures et astreintes payées en conséquence, et tous les autres avantages qui découlent de sa profession. Alors, ... Nous ne sommes pas des machines. La fatigue et le stress font partie de notre quotidien. Il faut faire avec et attention, on n'a pas le droit à l'erreur. Ben voyons ! Et on ose nous dire de ne pas réclamer un 13ème mois pour ne pas donner d'idées aux autres (dixit un officier) alors que dans le civil, certains ont le 13, 14 voire 15è mois. Arrêtons de se moquer de nous. Que diable, nous ne sommes pas demeurés. Et il y en a marre des répliques de certains qui nous rétorquent : "si vous n'êtes pas contents, vous n'avez qu'à démissionner. Si ça vous plaît pas, c'est pareil. N'oubliez pas que vous êtes militaires et patati et patata ..." Quelle maturité dans ces réflexions et quelle considération à notre égard. Bravo et merci. Ça fait plaisir et ça motive. Et après on s'étonne que le recrutement baisse ou que de plus en plus de gendarmes quittent la profession dès qu'une opportunité se présente à eux. On en a marre d'être les larbins de la société.

Alors messieurs les dirigeants, pensez un peu plus à nous sans qui rien ne se ferait sur le terrain, de jour comme de nuit et donnez nous réellement ce que nous espérons depuis des années. Vous verrez alors que toute grogne disparaîtra. J'aime mon métier comme beaucoup d'entre nous mais voyez vous, je suis déçu par le système et les mentalités qui se dégradent irrémédiablement. Je pense sincèrement à me reconvertir dès que possible dans le civil et franchement, ça me fait mal au coeur d'en arriver là au bout de 10 ans. Mais à qui la faute ? Quand je constate les moyens légaux et matériels mis à notre disposition pour maintenir l'ordre républicain, ça me révolte. Je crois toujours que ça va s'arranger mais au contraire, les choses empirent. On se demande pourquoi on travaille. Nos pouvoirs sont limités, nous passons pour des clowns tellement nous sommes crédibles, etc. ... C'est fou comme les gens nous respectent. C'est honteux et scandaleux ! J'en ai marre. Nous ne sommes pas soutenus, ni défendus. Quand des gendarmes sont injustement mis en cause à la télé, personne ne les défend. Je porte un uniforme, pas un déguisement. Bientôt il faudrait se laisser taper dessus et ne rien dire sous peine d'être poursuivi par la partie adverse. Faut pas faire de vagues. On a un métier de plus en plus dangereux. Mais on n'a rien d'efficace pour y faire face (à part notre vieux pistolet MAC 50 qu'on se prête parce qu'il n'y en a pas pour chaque gendarme). Je voulais enseigner le Full Contact (boxe pieds poings) à des collègues mais ça a été refusé car sport soit disant trop dangereux. On peut se faire taper dessus mais on n'a pas le droit d'apprendre à se défendre. Cela permet en plus de canaliser son agressivité et d'apprendre à se maîtriser. Un sport de combat devrait être un enseignement indispensable de nos jours. En face, ils sont mieux préparés. Le football et le footing c'est mieux, n'est-ce pas. Pourtant il y a plus de blessés au football qu'au Full Contact (ça fait dix ans que j'en pratique et je n'ai pas le nez cassé ou autre blessure, comme quoi !) Et j'en passe des vertes et des pas mûres. Il faut toujours se rabaisser pour ne pas faire de vagues. C'est déplorable. Une fois, j'ai relevé un outrage à mon encontre, qui a été classé sans suite. Ça motive, non ! Merci Mme la Procureur de soutenir les gendarmes dans leur difficile métier. Je sais pertinemment que je m'expose à des représailles, si je suis identifié, mais je tiens à signaler tout de même, que mon message ne contient, à mon humble avis, aucune parole pouvant porter atteinte à la Gendarmerie. Je respecte profondément ce corps d'armée. Seulement, je m'exprime librement comme tout citoyen qui jouit des droits de l'homme. Et en tant qu'homme, j'estime pouvoir bénéficier des mêmes droits. Alors interprétez ce message comme bon vous semblera mais reconnaissez que mes propos sont légitimes. Beaucoup le pensent mais n'osent pas toujours le dire haut et fort. Au fait, ne nous donnez pas des jours de repos supplémentaires en compensation des 35 h car par manque d'effectifs, on aura du mal à les prendre et même si c'est réalisable, ça fera plus d'heures de travail puisqu'il faudra rattraper le temps perdu. Rémunérez-nous en conséquence. Nous le méritons amplement. Je sais bien que ces problèmes ne sont pas d'hier, mais dans le civil, les gens réclament en toute liberté et ils finissent pas avoir. Nous, on est bridé au niveau de l'expression, entre autre et on a beau demander, on n'a rien. Alors trop, c'est trop. Ne soyez pas étonnés que l'on craque. C'est humain. Voyez vous, je ne fais pas de propagande pour un mouvement de grogne ou quoi que ce soit dans ce genre, ce n'est pas le but de mon message. Je tiens simplement à dire ce que j'ai sur le coeur et ça fait du bien.

Sur ce, Messieurs les dirigeants, acceptez de la part d'un gendarme aigri, son respect le plus sincère.

Haut de Page

22 octobre 2001

259

Épouse de Gendarme je tiens tout d'abord à dire merci à nos amis de la Police Nationale de nous accueillir sur leur site qui en fait est un site commun car nos revendications sont également les leurs à savoir manque cruel de personnels d'active (et non pas des réservistes sans compétence, armés et payés sans être soumis à l'imposition si ils travaillent moins de 30 jours...) et de moyens.

On ne cessera de répéter que l'on ne remet pas en question le métier que l'on aime et quiconque en douterait devrait tout d'abord me prouver si il fait aussi bien son métier que mon époux qui l'exerce depuis 15 ans de pure départementale (donc j'entends par là des centaines de GAV pas toujours faciles de jour comme de nuit avec et je les remercie souvent l'aide de renforts GM). Aujourd'hui un message urgent est parvenu dans l'ensemble des unités de France émanant de la DGGN et nous informant que certains propos actuellement tenus sur Internet sont passibles des peines prévues à l'article 441 du code de justice militaire. J'espère que la grande réunion prévue du 12 au 15.11 et devant aboutir à la diffusion de nos nouvelles attentes, améliorations du temps de travail en respect des textes actuels et compensations financières, ne sera pas une arlésienne.

En Gendarmerie on n'a pas encore compris que ceux qui travaillent le jour NE PEUVENT PAS être ceux qui travaillent la nuit.

Courage à toutes et à tous.

Haut de Page

22 octobre 2001

LE COYOTE

258

Merci encore à nos collègues de la POLICE que je rencontre quotidiennement.

En ce qui concerne le site http://gendarmes-en-colère.sont-ici.org impossible de s'y connecter....

Attention CAMARADES les leurres sont les plaisirs de nos officiers afin de pouvoir nous punir comme j'en ai été témoin ces derniers jours ....

Je n'ai pas plus de renseignements à vous communiquer concernant notre situation qui devient de plus en plus désastreuse, vous avez tout dis....

Pour ma part et mes collègues de la BT, c'est parti, plus de TA, INITIATIVES NULLES, seulement les urgences....

MSG depuis la Côte d'Azur...

Haut de Page

22 octobre 2001

J'AI COMME UN GOÛT AMER...

257

Merci à nos amis policiers, de nous permettre de nous exprimer sur ce forum et sincères condoléances aux familles touchées par les crimes odieux de ces derniers jours.

J'ai pris le temps de lire presque tous les messages envoyés depuis le début de l'année. J'invite tous nos supérieurs et nos politiques à en faire autant pour enfin se rendre compte de l'état de leurs troupes. Ils devront admettre un jour ou l'autre que la gendarmerie n'est plus un service public, elle n'en a plus les moyens. Heureusement que 99 % des gendarmes aiment leur métier et ont la foi dans ce qu'ils font. Je résume ce que j'ai lu par un mot : DÉMOBILISATION. .

Je ne veux pas reprendre tous les motifs de mécontentement, il suffit de lire vos messages sur ce site, mais simplement donner mon point de vue. Je m'estime "jeune" gendarme avec presque 12 ans de carrière. Les hauts et les bas, j'en ai connu comme vous tous. Lorsqu'un jeune candidat GA ou s/off vient à la brigade, force est de constater que les 3/4 de mes collègues (CB compris) lui expliquent la réalité du métier. En général, après quelques minutes, ledit candidat va vers la maison d'en-face chez nos amis policiers. Il faut vraiment ne plus croire en un certain avenir quand on fait cela, n'est ce pas ?

Si je n'étais pas en limite d'âge, je ferais immédiatement acte de candidature pour la police nationale, comme nombre de collègues. Certes nos amis policiers ont leurs problèmes eux aussi. Pour moi, la seule solution est un rapprochement police-gendarmerie sous le même ministère, avec création de postes (d'active et non de PA ou GA) et revalorisation des salaires.

Il faut que nos supérieurs et politiques arrêtent de se gargariser de statistiques sans réelle valeur et de rapports sur le moral toujours aussi bons. Ca va très mal chez nous et le site de nos amis et collègues policiers en est un révélateur. Je suis pour la grève si elle est suivie à 100 %, et accompagnée de messages de protestation dans tous les supports d'informations. COURAGE A TOUS.

Haut de Page

22 octobre 2001

256

Je m'associe pleinement à la colère de mes semblables, le seuil de notre tolérance a été franchi, c'est pourquoi il est temps de manifester notre mécontentement. Notre mouvement historique de 1989, est tellement vite oublié, qu'il nous est synonyme d'insulte. Nous ne pouvons l'accepter. Notre institution est une formidable mécanique, dont nous sommes le moteur, mais tant de parasites se plaisent à venir troubler sa bonne marche sous prétexte qu'ils sont décideurs.

Je suis un gradé de la famille des "anciens", qui derrière lui ne voit plus qu'un long chemin et devant lui qu'une toute petite ligne droite.

Dans cette conjoncture difficile - dans cette tension internationale, notre mouvement ne doit pas être qualifié d'intempestif ni hors sujet, il n'est finalement que la réponse à un laxisme révoltant de nos propres autorités... C'est accablant! toutes ces commissions de concertation qui n'avaient pour dessein, que d'informer notre haute hiérarchie des maux - des interrogations - des suggestions de nous tous les actifs. Que reste-t-il? de toutes ces heures de travail - de concertation - d'absences des unités, que des miettes de reconnaissance attribuées (5 QL en deux semaines - récupération anticipée des services nocturnes) que des demies mesures qui nous minent l'esprit et nous entament le moral.

Comment peut on traiter ainsi les gendarmes de terrain, ceux qui sont confrontés à tous les maux de la société, qui donnent sans compter de leur énergie débordant bien souvent leur compétence, aux bons services de la population. Que reste-t-il? Le sentiment d'être un vrai professionnel animé hier d'une motivation sans faille et aujourd'hui sans âme. Militaire Oui, mais gendarme avant tout.

Je suis las... fatigué, que mon travail dans une unité chargée ne soit pas reconnu par mes pairs. Qu'il soit méconnu par le public, soit, par mes instances et par mes chefs, Non, je ne conçois pas.

Peut être parce qu'ils sont plus gestionnaires des chiffres et des lettres, que gendarmes tout simplement. Alors, les jérémiades du soldat, ils s'en désintéressent totalement, bien que feignant le contraire en façade.

Notre mauvaise humeur vient à point, en cette période de 35 heures - de temps de travail - d'aménagements divers, que reste-t-il pour le brave pandore qui revendique son existence. le doit de comprendre, qu'il est l'éternel oublié et que rien ne viendra compenser ses chères heures effectives - d'astreintes scellées à l'exercice de notre profession. Nul ne le contestera : Nous sommes trop professionnels pour cela. Mais dans ce climat de turpitudes qui malgré nous, nous gagne, on nous octroie une surveillance accrue et "justifiée" dans le cadre du plan vigipirate et une astreinte supplémentaire avec l'Euro pour nos fêtes de fin d'année.

Merci "petit papa Noël", d'autant que du 1er décembre prochain au 15 janvier 2002, tu nous consens un seul et unique jour de repos au lieu de 2 comme tout à chacun.Ceci nous permettra d'être encore plus ensemble sur le terrain, de vaquer à ces nouvelles occupations sans oublier notre combat contre la délinquance si présente et intense en cette période.Il faut que nous soyons des hommes hors du commun, pour assurer au quotidien notre travail de jour comme de nuit, de récupérer physiquement en une journée, et de s'occuper de notre famille s'il reste du temps...

Bien sûr nous sommes militaires engagés, mais dieu que ce statut nous coûte, l'évolution de la vie et de la société n'a pas d'emprise sur nous.

Hé bien SI, aujourd'hui nous revendiquons notre existence - le droit à la parole et à l'expression, nous voulons vivre au goût du temps et tant pis pour les attardés ou les rétrogrades.

L'insécurité règne même dans les petites villes, nos chères statistiques le rappellent au grand dam des maires- au grand désespoir de nous tous qui sans cesse.... allons au "résultat" configurés à un rôle de constat. La solution, n'est que l'augmentation massive des effectifs de terrain, mais là nous nous heurtons à une utopie financière.

Que reste-t-il, pour satisfaire ce gendarme démoralisé, au delà de la compensation pécuniaire à laquelle il aspire (forme de 13ème mois) je demande en toute simplicité, qu'il soit aimé et défendu par sa hiérarchie et non manipulé et dénigré sous l'impunité du grade.

Que me reste-t-il en cette fin de page, qu'un sentiment d'amertume et de colère, j'ai l'étrange impression qu'on se fiche de moi après tant d'années servies dans cette magnifique arme, que je ne peux me taire et baisser la tête.

Il me reste une petite année avant que je ne tire prématurément ma révérence, l'usure m'emporte - je n'ai plus envie, mais à qui la faute!

Haut de Page

22 octobre 2001

255

Bonjour et merci à FPIP de laisser la parole aux gendarmes.  

Est-ce normal de fournir le matériel informatique à notre unité ?  

J'ai la chance d'avoir des gradés qui comprennent la détresse de nous gendarmes. Nous avons décidé tout de même avec les collègues de reprendre nos outils de travail perso et de les ramener dans nos logements prêtés par l'état.

Tiens d'ailleurs, ils ne nous font pas encore le coup de payer un loyer ? Je pense qu'ils vont pas tarder à nous le pondre !!!

Au fait, quand vos pneus sont usés, vous les changez ? Ben nous, y a plus de sous, alors on roule sur les jantes (Je plaisante mais pas trop).

Je suis content du travail que je fais, c'est un travail très intéressant mais il manque un petit truc. la prime qui remonterait le moral à tout le monde (1 salaire divisé en 12/mois). Les gens ont besoin de nous alors de grâce Messieurs les hauts placés faites en sorte que nous fassions notre travail dans les meilleurs conditions possibles.

Je n'aimerais pas faire une sorte de grève au mois de décembre 2001 mais je serais obligé si ça ne bouge pas. !!!!!  

Un DG qui pense que ce n'est pas foutu.

Haut de Page

22 octobre 2001

254

Bonjour a tous

Je viens de lire attentivement les messages laissés par mes collègues gendarmes, la situation est déplorable pour les gendarmes c 'est clair!!!!, il faut vraiment se voiler la face pour dire que tout va bien . La vie en gendarmerie en tant que gendarme n 'est pas toute rose, mais imaginez celle des gendarmes adjoints dont je fais partie, 4800f/mois pour les horaires ( une fois sur deux des journée de 16 a 17h avec 08h de récupération) que l 'on fait c 'est sur que l 'on savait a quoi s'attendre quand on a signé me direz vous, je suis tout a fait d' accord, mais là où il y a un hic est ce que l' on nous promet, notamment durant les classes, un bon classement vous apporteras des galons, évidement à la vue du comportement en service, (eh bien âpres bientôt 2 ans j attends toujours pourtant mes états de service ne sont pas mauvais et je suis sortie 3ieme national du stage)

Vous aurez une prime en juillet 2001, on est bientôt en novembre et toujours 4800/mois...

Quand on a logement a l extérieur ( je suis a 300 mètres du bureau) pas moyen d avoir des aides a moins d être marie (vous en connaissez beaucoup des gav maries!!)

Et le ponpon c 'est quand on passe quand même (très motive a l époque) le concours sous officier que l on a le concours sous off et que l on vous dit qu il y a besoin d adjoints vu le manque actuel, donc si l on est motive il faudra le représenter, qu'ils le disent franchement que le passage au gendarme adjoint est obligatoire et comme ça on sait a quoi s attendre mais évidement quand on parle , on nous réponds que c est pas possible qu on a du mal comprendre quand on nous accuse pas de mentir , bien sur....! A 25 ans je dois encore attendre combien d' années à laver les vl et faire le café pour pouvoir prétendre être apte au concours.

Et ceci n est qu une infime partie de mes déboires durant ma maigre carrière en gendarmerie (1 an ga et 2 ans bientôt en gav); donc deux solutions se sont offertes à moi, (que je suis d ailleurs en train de traiter avec une grande motivation)

......-le retour dans le civil.

......-le concours de gardien de la paix.

Et je pense ne pas être seul dans ce cas.

Merci à vous et désolé si j 'en ai choqué parmi vous mais vu que se site est à tendance de libre expression alors profitons en!!

@ bientôt...................

Haut de Page

22 octobre 2001

BOUJOUR LA MARÉCHAUSSÉE

253

Je reste étonné depuis le début de la création de ce site, que personne ne parle (dans ce que l'on pourrait appeler revendication), de notre tenue vestimentaire.

Tous le monde a déjà eu la réflexion de son épouse, copine ou mère, de la galère à repasser ses chemises, à faire du pattemouille pour nos pantalons pattes d'éléphants qui blanchissent à vue d'oeil.

Mon fils ne parle pas de tenue, mais de déguisement.... la vérité sort de la bouche des enfants.

Ne parlons pas de ces superbes chaussures à talons soigneusement cirées.........

J'avais oublié que la politique de la GIE est de paraître, non d'être efficace.

On s'est tous fait semer par un individu, dès lors qu'il a fallu courir.

La tenue Footix ayant fait l'unanimité l'été 98, il serait peut être temps de revoir les copies.

On sait bien que l'on a dix ans de retard sur les USA, mais les délinquants ont dix ans d'avance, il faudrait se mettre à la page et prendre exemple sur eux.

Signé: un gendarme qui aime courir, mais qui a mal au pieds .

Haut de Page

22 octobre 2001

RÉPONSE AU MESSAGE 241

252

Il faut arrêter de rêver sur d'éventuelles prises en considération de nos revendications ... Alors le13ème mois annoncé par le CB : on oublie !!! Personne ne sait rien et c'est grave car, s'il y avait de bonnes nouvelles à annoncer, cela serait déjà fait. Un CB en colère.

Haut de Page

22 octobre 2001

251

Femme de gendarme et de la gendarmerie depuis 21 ans, bientôt 22 ans; j'ai connu la mobile maintenant le psig. Mon mari adore son métier, il est tout à fait à sa place mais je peux dire que la gendarmerie nous en a fait baver. j'ai l'avantage de travailler dans le privé et donc de m'évader chaque jour de l'emprise de l'armée sur notre vie. C'est vrai, pour le travail qu'ils font ils sont surexploités, à coup de sédatif PC, et d'antidépresseurs et de somnifères on arrive tant bien que mal à résorber le stress, la fatigue et le mal être qui se nourrit de leur énergie, de leur coeur et de leur cerveau. Je ne ferai pas ici le "j'accuse" de l'épouse consternée, car je pense que s'il n'avait pu supporter ce qu'il a enduré jusqu'ici, il aurait quitté la gendarmerie, mais c'est un patriote, qui respecte son drapeau, et prêt à se battre pour sa patrie, et quitter la gendarmerie ce serait pour lui un peu abandonner sa patrie. je réclame juste "des gilets pare-balles" les plus légers évidemment, car l'état français devrait avoir honte de traiter ses forces de l'ordre comme des pions sur un échiquier, ce sont des hommes qui risquent leur vie chaque jour pour défendre la nation et protéger le public, un équipement digne de ce nom, pour leur permettre "d'aller au carton" me semble le minimum quand on se dit respecter l'être humain. lors d'une intervention ils étaient 12 à partir et ils devaient se partager 3 gilets pare-balles, les vieux ceux qui pèsent des tonnes : comment font-ils ? ils jouent à pile ou face, ils font des stats sur ceux qui ont le plus d'enfants à nourrir ...

Comme dit l'adage "Un ouvrier à de bons outils" commencez par là messieurs les hauts responsables ou prenez de la graine sur les américains

Haut de Page

21 octobre 2001

250

Bonjour à tous et merci à ce site de nous permettre de nous exprimer.

Je voulais m'exprimer quand aux conditions d'emploi et de recrutement des gendarmes adjoints. Je sais, beaucoup pensent que bien d'autres choses sont plus importantes que les conditions d'emploi et de vie des GAV dans l'institution.

Mais, ce "petit" personnel est touché de la même façon que vous, les ss/Off. En effet, le repos hebdomadaire de décembre et janvier, les permissions de fin d'années, la prime Euro ( Que nous GAV, nous sommes sûre de ne pas toucher !!!), les heures de travail totalement décalées de la réalité du privé............. Nous aussi, nous sommes touchés !!!

Je voulais, moi, revenir et m'exprimer sur le traitement "honteux" que subisse les gendarmes adjoint, à commencer par le salaire. Au mois de septembre 2001, un GAV, seconde classe, touche 4814,21 Fcs net!!!!! En sachant que le nombre d'heure de travail d'un GAV est sensiblement le même que celui d'un ss/Off, à savoir 65 à 75 heures par semaine !!! Certains pourraient me dire que le GAV est nourri, logé, blanchi.......

Effectivement, la gendarmerie blanchie et nourrie ses GAV, lorsqu'ils travaillent. Par contre, elle "entasse" ces mêmes GAV dans des locaux de service (comme elle sait si bien le dire). Ce qui veux dire qu'un GAV ne peux recevoir personne et est dans l'obligation de prendre un logement à l'extérieur si il ne vit plus chez papa et maman !!!! Et bien sûr, vice de la chose, lorsqu'il prend ce logement, il ne peux bénéficier des APL, puisque son logement principal est celui que la gendarmerie lui met à disposition !!!!! Je n'ose à peine parler des GAV mariés, en concubinage et pères de famille, qui ne voient leur amie et enfants que 2 à 3 jours par semaine!!!! Tout cela pour 4814,21 Fcs !!!!!!

Que dire également du peu de droit que l'on a !!!!! Effectivement, dans nos RENAULT Trafic de 200 000 Kms, nous faisons le nombre, mais qu'en est-il dans les bureaux de nos unités ? Nous avons la possibilité de répondre au téléphone, de faire des croquis d'accident, des planches photos ! Heureusement que certains CB et ss/Off sont plus intelligents en nous faisant confiance et en nous laissant prendre des plaintes et des enquêtes. Quand aurons-nous les mêmes droits que la police municipale !!!!!!

Pour finir, je sais que la réponse à ce genre de revendications de la part des officiers ( voir même de certains des sous officiers) est : "Vous êtes volontaire, on ne vous a pas forcé !!!" Je souhaite juste répondre à ce genre de banalité qui ne fait pas avancer les choses que effectivement nous sommes volontaires, rien ne nous empêche de partir. Mais, dans ce cas, lorsque nos têtes pensantes contactent l'ANPE, pour recruter du personnel, qu'ils ne disent pas pour appâter le client : " Contrat en CDD de 1 an, renouvelable, 4800 Fcs net/mois, logé, nourri, blanchi. 39 heures modulables".

Je serais heureux que nos supérieurs répondent à ces deux questions:

- Qu'entendent-ils par MODULABLE ?

- D'après vous, pourquoi n'arrivez vous pas à recruter?

- Et pourquoi tant de démissions chez les GAV (aussi bien en école qu'en unité !!!! )

Merci.

Haut de Page

21 octobre 2001

UN PETIT MOT

249

Merci a nos collègues policiers de nous laisser une tribune, quand on voit ce qu' il advient des nôtres.

Sincères condoléances pour nos camarades tombés au plessis trevise .

enfin une petite réflexion après une semaine de 80 heures sans horaire de nuit encore, un service magnifique sur un aéroport ou notre rôle se trouve totalement inefficace face aux failles de la sécurité.

enfin nous resterons la pute de la nation toujours la au pied levé

un gm désabusé

Haut de Page

21 octobre 2001

007

248

Un grand merci à nos collègues policiers pour nous permettre de pouvoir nous exprimer enfin.

Comme beaucoup d’entre vous, militaires de l’arme je me décide à vous faire part de mon mécontentement face à ce que nous vivons quotidiennement dans nos unités.

Insurgeons nous contre les taux horaires revus d’un coup de baguette magique à la baisse par le biais d’un nouveau logiciel. Certes les collègues dans les états major et les emplois administratifs font baisser la moyenne horaire, mais pourquoi leur en vouloir, ils ont réussi à se faire une petite place au soleil.

Que nos dirigeants fassent la distinction entre les unités de terrain et les personnels de bureaux.

LE TEMPS LIBRE, Qu’est ce que c’est ???????

Les deux heures que nous octroie normalement les directives du CFMG avant un service nocturne mais qui sont souvent bafouées par les CB sous prétexte de retard dans les procédures, ou un service de dernière minute qui n’était pas prévu ?

Connaissez vous les QL avant un planton, avant les repos, et les repos avant les perms comme le prévoit le dernières mesures CFMG ?

Que nos astreintes nous soient payées comme les autres corps de métier.

J’ai par ailleurs lu sur ce site ainsi que sur d’autres qu’un mouvement de grève général devait débuter le 1er décembre, j‘en ferai partie sans faillir ainsi que les collègues de mon unité.

Que l’on se défende, arrêtons de courber l’échine et de laisser nos têtes pensantes décider pour nous. Levons nous tous ensembles et faisons face sans faiblir.

Ne faisons pas comme les précédentes fois, soyons unis et ne lâchons rien lorsque l’on nous annoncera que nous allons avoir une voiture neuve ou un tel portable. Allons jusqu’au concret. Une vraie amélioration de nos conditions de travail et de vie familiale en dépend.

Soyez nombreux à vous adresser à ce site (que nos dirigeants doivent certainement consulter tous les jours) qui est pour nous la seule porte ouverte à nos légitimes revendications.

Amis gradés, gendarmes, GAV (et peut être officiers) qui venez consulter ce site n’hésitez pas à vous exprimer avec nous, FAISONS BLOC pour obtenir ce que nous revendiquons.

Un GD en colère ! ! ! ! ! ! ! !

@ suivre .........

Haut de Page

21 octobre 2001

FEMME GENDARME PAS FACILE NON PLUS...

247

J'ai lu un certains nombres de messages. Certains me confortent dans mon opinion et je suis de tout coeur avec la majorité mécontente. Je suis gendarme féminin. Je suis entrée en gendarmerie il y a huit ans en débutant par GA. En sortant d'école je suis arrivée dans une grosse unité de Normandie. Seule et première femme. J'ai été très bien accueillie par les gendarmes et certains gradés. Un HIC, le CBA, contre les femmes en gendarmerie. pour lui, une femme n'est bonne qu'à la maison où dans un boulot qui lui est réservé, infirmière ou institutrice. Pendant mes deux années où j'étais jeune gendarme il m'en a fait baver. Je sais que son but était de me faire craquer mais j'ai tenu bon et lorsque j'ai eu mon deuxième chevron et qu'il a une fois de plus été trop loin dans ses propos je l'ai renvoyé dans ses buts, ce qui m'a valu une remarque sur ma notation "doit accepter les remarques de ses supérieurs". Ça m'a suivie pendant deux ans. L'officier qui m'a reçu n'a pas tenu compte de ce que je lui disais. après tout je ne suis qu'un simple gendarme !!! Lorsque je suis tombée enceinte, mon CBA a eu le culot de me dire "et qui est le père". Je tiens à préciser que je n'étais pas célibataire mais en concubinage déclaré. Ce genre de réflexion outrageante, je l'ai supporté pendant deux ans. Je connais certaines personnes qui ont démissionné à cause de ce genre d'individu. Moi j'ai tenu bon, grâce à mes collègues. Pourtant, le boulot n'était pas évident et les horaires à tomber par terre. Plusieurs sorties chaque nuit. Rarement de retour la maison à une heure raisonnable. J'ai fait un calcul un jour, je ne gagnais pas le SMIG. Alors quand je lis des MSG de gendarmes qui se disent heureux, et qu'ils pensent qu'ils gagnent bien leur vie, j'aimerais savoir s'ils connaissent les contraintes des grosses unités et si pour les hommes leurs femmes travaillent. Parce que plus la journée est longue et plus le prix de la nourrice est élevé. Effectivement, je peux nourrir mon fils et l'habiller. Mais les heures que je passe au boulot sans compensation financière sont des heures en plus pour lui chez la nourrice. Et la nourrice, il faut bien la payer (2300 à 2500 F par mois, la CAF n'apporte une aide que de 800 F environ). En rentrant le soir il y a encore le boulot à la maison. Mon mari travaille dans le civil, il gagne autant que moi, a 50 jours de vacances par an, des RTT et un 13ème mois et demi, et nourri le midi.

Il faut arrêter de prendre les gendarmes pour des truffes. Parce que nous sommes militaires nous devons nous taire et accepter, et bien non. La grogne revient et je serais là.

Je voudrais juste ajouter un mot aux policiers qui nous accueillent sur leur site. La guerre POLICE/GENDARMERIE n'existe pas et j'en suis heureuse car nous faisons le même boulot. Je vous présente toutes mes condoléances ainsi qu'aux familles pour les deux policiers tués. Malheureusement, si nous avions plus de moyens nous pourrions éviter ce genre de drame. Les délinquants ont plus de droits que nous !

ALLONS ENFANTS DE LA PATRIE...

Haut de Page

21 octobre 2001

GROGNE

246

Merci à nos camarades policiers pour la tribune qu'ils nous offrent.

Les revendications qui fleurissent et les perspectives d'actions envisagées doivent connaître une large publicité pour obliger la hiérarchie à réagir. Cependant, comme envisagée dans une lettre très en vogue actuellement, la "grève des PV" à compter du 1er Décembre me semble être une fausse bonne mesure. Une telle grève ne s'adresse en fait qu'aux unités motorisées qui restent seules à rapporter de l'argent à l'Etat. Cette action ne se retournera donc que contre ces personnels, elle n'est en rien "fédératrice" de notre milieu "gendarmique". Il y a d'autres moyens à inventer si on veut s'assurer de l'engagement de tous dans ce combat et éviter l'attentisme souvent observé dans nos rangs. Nous devons tous nous poser la question : Suis-je digne d'une plus grande considération de la part de nos gouvernants ? En cas de doute ou de réponse négative, il y a lieu de faire profil bas et de se taire jusqu'à la retraite où nous pourrons alors parler et nous donner l'illusion du courage ...

Haut de Page

21 octobre 2001

A MÉDITER.

245

bjr au FPIP et longue vie à votre site. merci pour votre concours.

Ci-joint le texte d'une brochure récupérée dans une administration qui ne nous envie pas non plus:

LA FABLE DE RAMEUR ET DES BARREURS

Une firme japonaise et une société française décident de faire une course d'aviron. Les deux équipes s'entraînent dur. Les japonais gagnent avec plus d'un kilomètre d'avance.

Les français sont très affectés. Leur management se réunit pour chercher la cause de l'échec. Une équipe d'audit constituée de seniors managers est désignée.

Après enquête, ils concluent que l'équipe japonaise est composée de huit rameurs pour un barreur, alors que l'équipe française a huit barreurs pour un rameur.

A la lecture de l'audit, le management décide de louer les services de consultants. Après avoir perçu d'énormes honoraires, ils rendent leur avis: l'équipe française doit avoir plus de rameurs et mois de barreurs. La structure de l'équipe française est donc réorganisée. Mais, comme personne ne veut devenir rameur, il est décidé de créer quatre postes de barreurs superviseurs, trois barreurs super intendants et un barreur super intendant assistant manager.

Les français mettent aussi en oeuvre un système de stimulation pour encourager le seul rameur de l'équipe à travailler plus. Baptisé " la qualité et le zéro défaut ", il repose sur des réunions, des dîners et une prime sur objectif pour le rameur. La course a lieu, et cette fois-ci les japonais gagnent avec deux kilomètres d'avance.

Humiliée, la direction française licencie le rameur, stoppe la mise en chantier d'un nouvel aviron, vend le bateau et annule tout investissement. Puis elle récompense les barreurs managers de leurs efforts en leur donnant le prix de la performance. Enfin elle distribue l'argent économisé par ces mesures de restriction à tous les directeurs seniors.

Première morale: toute ressemblance avec les réformes passées et en cours à la D.G ne sont que coïncidence.

Deuxième morale: les rameurs sont mal barrés. //BT//

VOUS VOYEZ QUE C EST PARTOUT PAREIL ET QUE CELA S 'APPLIQUE A MERVEILLE A NOTRE INSTITUTION EN PLEINE AGONIE

@++++++

Haut de Page

20 octobre 2001

244

bonjour à tous et merci encore a nos camarades policiers de tenir ce défouloir.

Que vois-je au sein des différentes missives publiées sur ce site, un gendarme content de son sort !!! travailles-tu dans les bureaux de la DG noble camarade !! Ça expliquerait peut être une part de ton contentement !!!

Sinon je te rappelle quelques petites choses :

- ton statut militaire il découle du DO (20 mai 1903) et depuis pas de changement, alors que depuis 1903 dans le civil il y a eu quelques avancées significatives. un exemple de quelques jours on est passé a 3 puis 4 puis 5 semaines de congés payés et plus récemment, avec la RTT à 9 semaines de congés, ça te rappelle rien, 45 jours octroyés grassement par ces mêmes statuts pour je cite "charges exceptionnelles de travail". remarque à la limite c'est pas très grave, il me reste une trentaine de jours à prendre et jusqu'au mois de janvier nous avons de longues périodes bloquées ou nous n'aurons pas un seul repos, par manque d'effectif ? surtout pour cause de missions de plus en plus rapprochées.

- le logement gratuit : tu as peut être la chance de vivre dans une caserne neuve, moi perso j'ai un f4 de 56 m2, un vrai palace, chauffé au charbon, sans double vitrage, avec un chauffe-eau au gaz dont on ne fabrique même plus les pièces. Et puis ma fois ma frangine s'est achetée un appartement, elle rembourse l'équivalent d'un loyer, mais à la fin, il lui appartient, si elle le revend, elle récupère sa mise, donc pour moi elle ne le paye pas vraiment.....

- la mobilité : super : faire changer d'école aux gamins tous les 5 ans c'est très bon pour leur équilibre !!!! mais là encore tu fais peut être partie de cette ancienne école qui a fait sa carrière sur 2 ou 3 sites, tant mieux pour toi.

oui la gendarmerie nous fais vivre mais à quel prix combien de collègues, notamment chez les plus jeunes sont divorcés, ils n'étaient pas assez à la maison, combien de bébés laissés pendant trois mois ce sont transformés en petit garçon ou petites filles et ne reconnaissent même pas leur père lorsqu'il rentre.

alors oui je suis sûrement aigri, mais que les moralisateurs ne s'inquiètes pas, je me barre, préférant laisser à d'autres la chance de choisir de vivre cette exaltante aventure humaine. Et j'ai bien peur que dans les 5 a 10 ans à venir ils soient de plus en plus nombreux les jeunes retraités qui iront ailleurs chercher un sens à leur vie.

salut d'un simple gendarme de base qui subit le système ( plus pour longtemps).

Haut de Page

20 octobre 2001

L'ESSOR AYANT PLIE BOUTIQUE, IL NE RESTE QUE VOUS.

243

Heureusement que votre site existe pour permettre aux gendarmes de s'exprimer librement. Devant l'avalanche et la virulence des E mail "l'Essor de la Gendarmerie" a préféré fermer son site ce qui en dit long quand même sur le malaise que voulait exprimer les personnes qui s'y connectaient et je suis désolé de le dire, le manque de courage de l'Essor qui a dit et fait dans cette affaire tout et son contraire, à savoir adresser une lettre ouverte au premier ministre ( en un mot allumer le feu) et s'étonner de l'importance du phénomène. Cette attitude n'est pas très sérieuse et décrédibilise.

cette publication en matière de défense des intérêts des retraités de la Gendarmerie et surtout au travers d'eux des gendarmes d'active, car tel est son acte de foi . C'est dommage. En tout cas merci à vous de me permettre de pouvoir écrire cette opinion.

Haut de Page

20 octobre 2001

VICTIME DU DEVOIR...

242

EN MÉMOIRE DES DEUX POLICIERS TOMBES SOUS LES BALLES, VICTIMES DU DEVOIR, J AIMERAIS DIRE A CEUX QUI TROP SOUVENT DÉNIGRENT LA POLICE OU LA GENDARMERIE EN DÉCLARANT QUE LEURS MEMBRES SONT INCAPABLES D AFFRONTER LES PROBLÈMES DES BANLIEUES POUR LES POLICIERS OU CEUX DES GENS DU VOYAGE POUR LA GENDARMERIE, QUE CES GENS LA AIENT LE COURAGE A LEUR TOUR DE PRÉSENTER LEURS CONDOLÉANCES AUX VEUVES ET ORPHELINS DE CES DERNIERS JOURS.

Haut de Page

20 octobre 2001

PEUT-ÊTRE ENFIN UNE PRIME ?

241

Lors d'une réunion CB, un fax venait d être reçu de la région militaire dont je dépends affirmant qu'une prime correspondant au 13 ème mois serait versée mensuellement, de plus il y aurait une revalorisation des primes OPJ et APJ.

De plus 60000 primes EUROS vont être versées aux militaires ayant participé aux services imposés par cette charge de travail supplémentaire.

Ces propos m'ont été relatés par mon CB.

Chers collègues avant d'engager une grogne au 01 décembre 2001

ATTENDEZ de voir si on nous a encore menti ?????.

Haut de Page

20 octobre 2001

PLUS QU'UNE QUINZAINE D'ANNÉE A TIRER !

240

Merci à la FPIP

Dans l'ensemble les revendications sont fidèles à ce qui se vit au quotidien dans les unités de terrain ( effectifs, charges de travail, reconnaissance du travail avec une juste rémunération, les moyens, RTT, services imposés, coup de gomme de dernière minute sur les repos pour exécuter des services imposes " de dernière minute ", reconnaissance du travail par ses supérieurs, manque de dialogue, de la concertation postérieure aux décisions, aux directives..., les 8 heures de repos après un service de nuit!!!, les services imposés avant les services de nuit de cette façon les militaires ne peuvent pas se trouver d'astreinte a domicile à partir de 16 heures ( quand ils le peuvent ), une nuit d'astreinte et de sortie obligatoire par semaine et par militaire, surveillance générale inexistante, paperasse inutile, police route à donf avec obligations de résultats, enquêtes bâclées faute de temps et de moyens, défaut de recrutement, projet de regroupement d'unités de terrain, GAV sans attribution vite démotivés, etc etc etc... )

Par contre je suis agacé que l'on mette tout le monde dans le même panier. Je suis sous - officier au 2/3 de ma carrière. Il y a des Officiers qui tiennent la route et les autres mais sincèrement il y en a quelques uns qui sont vraiment pas mal. certes c'est une minorité mais il faut le souligner. J'en suis à une dizaine de commandants de Compagnie et à peu près autant de commandants de Grpt. J'en ai eu des fameux et je ne vais pas m'entendre la dessus - peut-être plus tard -, mais sincèrement il y en a qui méritent qu'on les suivent les yeux fermés. Certes ils ont une carrière à assurer, mais ceux qui étaient de vrais patrons - que je regrette sincèrement - feront une belle carrière sans avoir jamais écrasé, humilié, puni outrageusement le sous-officier de terrain. Eux savaient dire " sans vous nous ne sommes rien " en s'adressant aux gars des unités de terrain. Tout cela pour dire qu'il y en a vraiment des bons, non des excellents et les autres... Par contre au cours d'un pot organisé par un officier mobile qui venait de passer capitaine auquel étaient invités les BT limitrophes, différentes autorités, deux jeunes lieutenants fraîchement sortis des écoles déclaraient ouvertement qu'en cas de problème " ils punissaient ". On avance avec de tels comportement.

Lorsque le nmr 222 déclare : puis vient le temps de l'O.P.J. si tu veux devenir fainéant je m'insurge car j'y suis O.P.J. depuis la moitié de mon temps en Gie et je veux t'assurer que si tu me connaissais, tu changerais certainement ta façon de voir les choses. je me suis tapé des journées, des semaines, des mois entiers sur des dossiers qui dépassaient largement mon niveau de compétence et je peux t'assurer que je les ai tous menés à terme, alors le mot fainéant m'agresse quelque peu. Nous devons être pas mal dans ce cas, et je ne fais nullement état de la galonite avec l'OPJ...

Pas de guéguère entre nous, il faut rester soudés, afin d'obtenir gain de cause dans ce malaise qui nous pourrit tous la vie.

Vive la gendarmerie ( comme elle devrait être pas comme la DG l'a rendue actuellement ).

Un gars qui aime son boulot, mais pas comme on lui demande de l'exercer.

A très bientôt.

Haut de Page

19 octobre 2001

GROSSE DÉPRIME...

239

AUJOURD HUI JE VOUS ECRIS JUSTE POUR VOUS DIRE QUE JE SUIS A BOUT. JE N EN PEUX PLUS. RAREMENT DANS MA VIE JE N AI ÉTÉ AUSSI BAS. GRÂCE A VOUS JE RESTE UN PEU LUCIDE ET JE SAIS QUE JE DOIS "TOUT" A LA GRANDE MUETTE. CE SITE EST POUR MOI UN RÉCONFORT MAIS JE SUIS TELLEMENT FATIGUE........................................................

Haut de Page

19 octobre 2001

INADMISSIBLE...

238

je suis allé sur le site www.gendarmes-en-colere.sont-ici.org/ et celui-ci a été évincé lamentablement.

Pourquoi?

Qui?

Quand?

Toutes ces questions resterons sans réponses!! encore une fois!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Alors à quand la révolution ?

Collègues, voire même camarades, il faut se serrer les coudes et se donner une date d'arrêt maladie!!!!

Nous sommes surveillés, c'est sûr mais 98 000 personnes contre une petite centaine?

c'est vrai qu'il y a des gens au CAT et d'autres au DA et d'autres à l'OPJ qui sont tenus par la petite carotte, mais ces gens devront nous aider afin de lutter et de réussir à gagner une certaine tolérance de la part de nos chefs ainsi que de gagner à être payés en conséquence.

Bon courage à tous

Haut de Page

19 octobre 2001

DÉLABREMENT DU MÉTIER.

237

Je commence en présentant toutes mes condoléances à nos camarades tombés par la faute de moyens une fois de plus inadaptés à nos missions.

Je pense que les 2 institutions sommes placés au même rang devant le laxisme des politiques.

On arrive au paradoxe ou le ministère de la culture va bientôt avoir autant de moyens que les notres.

Je viens de lire les messages laissés et je ne peux qu'être d'accord avec l'état de délabrement de la gendarmerie. Officiers ne pensant qu'à ce couvrir et prompts à punir le moindre manquement. A tous les niveaux de notre hiérarchie et des planqués des bureaux on demande de plus en plus à la base. Avec l'arrivée de l'informatique on a pensé à un allégement des tâches. Voeux pieux!!! A l'heure actuelle la base alimente les fichiers informatiques et tout ces bureaucrates se contentent de les exploiter, n'hésitant pas à faire refaire plusieurs fois un MIJ ou MIS car la présentation ne leur convient pas. Je pourrais aussi parler des comptes rendus qui sont devenus plus importants que les actions menées sur le terrain. Mais à quoi bon.

Nous sommes actuellement à des années lumières entre les différents niveaux de la gendarmerie et de ce fait nous ne pouvons pas nous entendre.

Je pense qu'hélas le pire est à venir

nos moyens se limitent chaque jour davantage au point de vue humain (esr - gav) matériel (véhicule de plus de 500 000 km, inadaptés à nos missions) juridique (présomption d'innocence garde à vue ).

Je me demande jusqu'à quel point les politiques ne veulent pas couler les enquêteurs pour enfin pouvoir à nouveau refaire leurs coups pourris en toute impunité.

Haut de Page

19 octobre 2001

AVIS SUR LA SITUATION CRITIQUE...

236

Merci aux amis de la Police pour cet espace sur le Net.

En ce qui me concerne, je ne tire pas à boulets rouges sur les Officiers actuels car une bonne partie a pleinement conscience que la bataille est perdue. Il faut se rebeller contre les Officiers de tout grade de ces 30 dernières années qui n'ont jamais transmis un rapport objectif sur le moral dans l'institution. Il y a vingt ans, le malaise était déjà présent mais moins prononcé, car toutes les couches sociales bossaient pas mal, nous étions fondus dans la masse. Je me rappelle des rapports sur le moral de mon CB qui étaient censurés à la Cie, puis le Grpt censurait la Cie, la Légion censurait le Grpt, la Région censurait la Légion, et à la DG, les bonnes âmes, censuraient quoi et bien plus rien car à ce niveau là tout était PARFAIT. TOUT ÉTAIT AU TOP. AUCUN MALAISE DANS LES RANGS. De la sorte, les D.G successifs n'ont jamais eu en mains la réalité du terrain. Et puisque tout allait bien, pourquoi changer les choses. 1989 a été un coup d'épée dans l'eau, la base paie depuis 11 ans ce sursaut d'orgueil . La maintenant je crois que la coupe est pleine et rien n'y fera pour retravailler sereinement dans les unités et assurer un réel service public, tels que les textes le définissent. C'est impossible de faire en 2 mois ce qui n'a rien changé en 3 décennies. Je viens de transmettre la lettre des PSO a 15 collègues, à charge pour eux de la retransmettre.

Que va t-on pouvoir changer? Il n'y a pas de pognon pour les esclaves de l'Institution. Toutes les catégories qui ont manifesté ont obtenu des rémunérations non négligeables ( spécialistes divers en hôpitaux, infirmières, routiers, je ne parle pas de la SNCF... ). Alors faut il vraiment se fâcher?

Pas de recrutement en Gie, mais lorsqu'un jeune se présente à la Brigade, vous allez lui vendre quoi??

Les GAV: de pauvres exploités qui quittent le navire très rapidement

Les réservistes: masquer le manque d'effectifs en engageant ponctuellement des civils avec une tenue de professionnel.

Le téléphone: l'équivalent de 5 à 10 francs / jour par unité de terrain .Pas de fax à l'aube de 2002 .

Les photocopies: l'équivalent de 4 à 600 / mois selon l'unité .

Les véhicules: des tracteurs, des reliques peintes en bleu.

Le casernement: plus de GA, dont plus d'esclave 2 ème catégorie pour ces tâches, donc détachement de gendarmes pour entretenir le casernement de la gendarmerie et des décideurs;

L'informatique: de perpétuels changements de programmes sans formation initiale. Chacun apprend sur le tas.

Les stages à ROCHEFORT: de l'argent jeté par les fenêtres!

Le travail en Brigade: MISSION IMPOSSIBLE. On ne suit plus les enquêtes qui sont transmises sans enquête 15 jours / 3 semaines après le recueil de la plainte. On ne sert que de boite aux lettres, de gribouillards entre la victime et le Parquet. Pas le temps de revenir sur des dossiers, alors on transmet sans enquête, car si on s'attarde sur un dossier qui peut amener à résoudre une affaire, on vous fait comprendre que vous êtes plus utiles à faire de la police route...

La police route, parlons en , en Brigade on va bientôt plus faire que cela. On s'attend en fin d'année à se faire engueuler car on n'a pas ramené d'infraction fiscale ( plus de vignette dont plus d'IF ), mais çà c'est le raisonnement d'un homme de terrain pas d'un gars qui lit les statistiques.

On va avoir à s'expliquer sur le défaut d'infraction à la chasse, à la pêche, à l'environnement, au travail clandestin etc etc. Mais n'y a t-il pas des spécialistes dans ces fameuses administrations pour exécuter ces missions. Que l'on arrête de noter une unité de terrain sur les statistiques annuelles et on devrait déjà avancer un peu. On fait pas mal de conneries qui ne servent à rien, mais les directives prises font plaisir aux différentes autorités d'un département. L'éternel " agenouillement " devant les autorités administratives, judiciaires et autres fait que le gars de Brigade doit se couper en huit pour obtenir tout ce qui lui est demande.

Quand je lis " un gendarme heureux ", je me demande s'il a connu les 10-15 coups de téléphone la nuit en tant que planton qui réveillaient toute la maison, les réveils renouvelés pour des interventions au cours de la nuit perturbant également la vie de famille, les permanences inutiles en caserne uniquement pour respecter des directives absurdes de la DGGN ( la famille en es esclave, quoi que vous en pensiez ). Sur une carrière, avez vous compté le nombre de privations faites à votre famille, à vos proches uniquement parce que vous étiez en astreinte et que vous deviez être LA au cas ou. Il faut vraiment que nos épouses aient les reins solides, car nous les permanences on ne les monte pas dans notre maison de campagne.....

Je profite pour saluer les épouses de Gendarmes, pour l'abnégation dont elle font grâce tout au long de la carrière du conjoint.

J'arrête la, je suis au bout du rouleau, si un individu de SR ( d'après ce qui se dit ) parvient à m'identifier avec des représailles, je vous assure que je serai " le JOSE BOVE " de la Gendarmerie et que j'agirai comme lui afin de défendre les intérêts de notre Gendarmerie. La gendarmerie de la Base, pas celle des " autres " qui l'assassinent depuis trop longtemps.

Messieurs les Politiques, un sérieux coup de pouce sur nos soldes et notre Institution retrouvera une seconde jeunesse. Il ne faut vraiment pas grand chose ( augmentation des salaires, reconnaissance de notre travail, combattre les délinquants et non pas les assister et les défendre, aménagement de notre semaine de travail, être commandé par des gars proches de leurs hommes qui ne travaillent pas uniquement pour la carotte, pouvoir intervenir dans la notation et l'avancement des officiers comme ils savent très bien le faire pour nous, et dont ils ne se privent pas de massacrer des carrières, des vies de familles, et parfois même des vies....)

Salut à tous et à très bientôt en attendant fin novembre - débit décembre!!!

Haut de Page

19 octobre 2001

235

Nous avons reçu un compte rendu de la commission de participation de notre Groupement qui s'est déroulée récemment

Le terme de "RTT" employé dans le civil ne plaît pas puisque nous devons parler de "TAOPM" ( Temps d'Activité d'Obligation Professionnelles Militaires ). Cette abréviation m'en rappelle une autre: "STO".

Un gendarme travaillerait en moyenne 40 h 41. Précisons que cette moyenne concerne uniquement les heures de travail réel et non pas les heures d'astreinte. Ces heures d'astreinte seraient compensées par la concession gratuite du logement. Astreinte ne veut pas dire repos, c'est donc un nombre d'heures important qui n'est pas pris en compte.

Cependant, IL FAUT POSITIVER, NOUS NE SOMMES PAS LES PLUS MALHEUREUX, selon notre hiérarchie. Avec de tels raisonnements, on ne peut pas espérer grand chose.

Alors que la Société Civile va de l'avant, nous, on a mis la marche arrière. Attention le mur n'est pas loin.

Haut de Page

19 octobre 2001

MÉCONTENT JUSQU'AU BOUT...

234

C'est la première fois que je viens sur le ce site. Merci de nous laisser un espace pour nous exprimer, nous GENDARMES, les oubliés des candidats aux diverses élections.

Aujourd'hui dans mon unité, nous avons reçut une lettre avec pour titre "GENDARME EN COLÈRE" demandant de faire une grève des PV de PR a partir du 1/12/2001, puis de faire des courriers aux différents grands médias nationaux. Que celui qui a écrit cette lettre en soit remercié. Mais je serai allé plus loin.

Pour faire bouger, le monde politique, il ne faut pas seulement toucher le "petit peuple". On pourrait également ne plus faire les soit transmis des parquets. Si la justice est bloquée à la base, les "gros bonnets" vont se révolter; ils ont trop à perdre si la justice ne fonctionne pas correctement. Ceci pourrait être un début. Que ceux qui n'ont pas reçu la lettre citée précédemment se fassent connaître sur ce site, je me ferais un plaisir de la retranscrire.

Quand je lis les différents messages, j'ai l'impression que l'on est tous la même unité : manque de moyen, on s'en sort avec des "bouts de chandelle", tout le monde s'en fout, des taches que l'on nous rajoutent tous les jours. Mais comment veulent-ils que cela marche ? CELA VA FORCEMENT SAUTER.

Que nos officiers arrêtent de se gargariser avec les discours du style "MAIS TOUT VA S ARRANGER, ATTENDEZ 2002. ET PUIS DE TOUTES MANIÈRES VOUS ÊTES MILITAIRES VOUS OBÉISSEZ AUX ORDRES.

Qu'ils ouvrent les yeux, la misère est à leur porte. Au lieu de penser à leur carrière, ils feraient bien mieux d'ouvrir leur porte et de se baisser un petit peu, LA BASE est là et bien là, et elle grogne. Elle en a marre d'être prise pour un pigeon, de voir des promesses se transformer en mirage. Y'EN A MARRE. GENDARME MASCULINS ET FÉMININS RÉVEILLEZ VOUS LE TEMPS DE LA PROTESTATION A SONNE.

Une petite info : La légion Rhône ALpes était en cessation de paiement depuis le mois de MAI 2001. Plus aucun loyer n'est payé, ni l'eau, ni l'électricité des unités. Messieurs de l'EDF venez couper l'électricité dans les unités, vous avez déjà envoyé quatre relances. Vous n'osez pas, mais venez donc couper le jus.

COUCOU, elle est passée où, la prime d'habillement. Si quelqu'un la voit passer qu'il lui dise qu'elle a oublié tout le monde cette année.

ALLEZ J EN AI ASSEZ MIS POUR AUJOURD HUI. APRÈS ON VA DIRE QUE NOUS SOMMES SYNDICALISTES .

A + sur le Net

TENEZ BON - BON COURAGE

Haut de Page

19 octobre 2001

NOTRE JUSTICE...

233

 

******************* DÉBUT DE MESSAGE ************************

 

Je remercie les personnels de la Police Nationale de permettre aux Gendarmes de pouvoir s'exprimer avec les moyens de communication modernes, et au moins par ce média les informations ne sont pas censurées.

Je connais ce site depuis quelques mois, et y passe régulièrement pour me rendre compte que tous naviguent dans la même galère, non pirogue.

Je précise que je ne suis pas Gendarme, mais époux. Déjà avant le renforcement du plan vigipirate, il n'y avait pas assez de doigts sur les mains pour recenser le nombre de problèmes, mais maintenant c'est le bouquet.

LE CONSTAT / UNE PARTIE DES DOLÉANCES :

Inutile de préciser ce que chacun dénonce déjà :

  • - salaire inférieur au taux du SMIC (plus proche de celui du RMI),
  • - conditions de travail précaires,
  • - encouragement de la hiérarchie, (plaisanterie)
  • - pas d'application de la fin de service à 18h00, sous prétexte des retards dans le traitement des procédures,
  • - manque d'effectif, ne permettant pas d'être à jour dans ses procédures justement,
  • - début de service anticiper au lendemain de repos (heures de repos écourtées),
  • - léger dysfonctionnement des outils de service,
  • - utilisation conjointe des outils de service (ça va de paire avec le porte avion Charles de Gaulle où il y a 1 hélice sur 2),
  • - décalage du paiement des primes d'habillements (peut être pour payer les promesses des 35h des futurs candidats aux élections de 2002),
  • - annulation des projets de rénovation ou d'expansion des casernes,
  • - retard du paiement des propriétaires des logements loués aux Gendarmes logés hors caserne (faute de place),
  • - pas de remplacement du matériel d'investigation (par exemple appareil photo),
  • - pas de matériel informatique en quantité suffisante (PC et imprimante parfois personnels sans couverture au niveau assurance en cas de dégâts par individus turbulents),
  • - matériel collectif en dotation insuffisant,
  • - GA pour faire baisser le chiffre du chômage, formé hâtivement pour faire « souffler » les ressources BT, qui ne coûte que la solde ½ Gendarme,
  • - 13% de permissionnaires en Décembre et Janvier pour l'Euro,
  • - 1 Repos par semaine pour le point ci-dessus,
  • - effectif logé dans des pavillons hors casernes (pour les services les CB doivent s'amuser pour les planton, PAM,…),
  • - Accompagnement du déploiement de l’Euro (pas de prime pour tous et de toute façon pas de tune dans les caisses)
  • - ....

 

PARENTHÈSE / PRÉSENTATION :

Je suis cadre dans une entreprise privée et quand nous avons le temps de discuter avec mon épouse (moment rare actuellement), je suis surpris de voir que ceux qui sont censés faire respecter la loi (enfin les lois) sont les premiers à les « contourner ». J'ai regardé mon code du travail, mon outil de manager pour ne pas finir au trou (car dans le civil c'est différent), et cela me confirme que les cadres (supérieurs et moyens) de l'arme devraient tous suivre un cours intensif de droit du travail, en même temps un cours de management intensif (pas psychologues pour un sous).

Pourquoi cette remarque ? J’ai eu l’occasion de me perdre dans la caserne lors de « pot » organisé pour l’arrivée, départ, naissance, etc … au sein de l’unité et je fus surpris de voir que mon épouse (et ses collègues) étaient traités comme des « esclaves » par un seigneur (en dieu et maîtres sur ces « moutons ») à un ou trois liseré sur l’épaulette.

L’ESCLAVAGE est ABOLI en FRANCE.

 

LA MODERNISATION :

 

Je sais bien que vous êtes militaires, dépendant du très vieux décret organique et qu'il vous est impossible de vous syndiquer. Cependant, le texte de base du droit Français est la Constitution de 1958, ou il est clairement écrit :

" le droit de se syndiquer "; " le droit de grève "

Par contre je n'ai vu dans aucun texte que les militaires n'avaient pas ces droits (je ne pense malheureusement pas les avoir tous en ma possession). En droit du travail (secteur privé), il y a une règle qui dit que c'est ce qui est le plus avantageux pour le salarié qui est appliqué. Quel dommage que vous n'ayez pas le même code que les civils (l'état s'est protégé de ce côté là).

Pourquoi la modernisation ? J’ai cru mourir de rire en lisant le texte du décret organique. Le temps des CHEVAUX est passé (même si des unités « vertes » en utilisent), je n’ai pas eu l’occasion de voir mon épouse avec un fusil à la maison, et je passe sur le reste qui est typique. (Un lien vers ce décret apporterait peut être de l’humour à la lecture de ces pages :))) ). 

J'ai remarqué aussi que des cadres sup. (le ministre de la défense en premier) avaient dit " si vous n'êtes pas contents, allez dans le civil ", cela montre bien l'estime des supérieurs. Dans le civil, une remarque de ce genre à un subalterne me vaudrait un aller simple vers les prud'hommes.

PAS DE JUSTICE EN HAUT DE LA PYRAMIDE :

La Gendarmerie (et l’armée) n’a pas de chance avec ses ministres et autres fusibles. Retour en arrière, quand en 90 le ministre de la défense « déserte » son ministère car contre la guerre du golf (le même est maintenant pour le conflit contre l'Afghanistan). Un autre qui s’est trompé entre ses comptes personnels et des cadeaux pour des …….. pas clair. L’actuel Ministre qui dit que les mécontents n’ont qu’à retourner dans le civil (Pourquoi pas Mr si vous donnez à mon épouse un pécule correspondant à votre solde d’ex ministre couvrant une période de 6 mois à 40KF mensuel). Et je ne parle pas des Officiers supérieurs qui sont coupables de délits, et poursuivent sans encombre leur carrière.

Par contre le pauvre petit Gendarme, lui n’a pas le droit de réclamer ses heures de récupération entre 2 services, sous peine de punition, ou pour le calmer de l’envoyer en service de nuit après une journée de planton, précédant 24 heures de PAM.

Que ferez vous le jour ou des familles de Gendarmes (car eux ne pourront pas le faire) vous attaqueront auprès des cours Européennes pour non respect des directives concernant la sécurité et les conditions de travail ? Vous donnerez une médaille à titre posthume, c’est vrai ça fait une belle jambe au gars dans la boîte en sapin ou à l’état de légume dans un fauteuil roulant au mieux, sans réaction au pire. Les risques sont acceptés, peut être, mais vous ne faites aucune prévention de ces mêmes risques, à part pour les unités d’élites et vous mêmes.

 

QUOI FAIRE POUR ALERTER :

Je sais que vous êtes pieds et mains liés par vos contrats, mais je ne pense pas que la grève de PV soit la solution qui fera plier la DG et le gouvernement via les trésoreries centrales (ministère des finances). Vous parlez de communiquer aux médias télévisés vos doléances, c'est une solution mais cela ne suffira pas. Par contre, lorsque certaines catégories socio professionnelles cherchent à obtenir des améliorations de leurs conditions de travail, ils utilisent des méthodes plus radicales (et là les TV sont en première ligne). Je pense par exemple aux douaniers qui avaient fait une grève du zèle ( à un niveau départemental).

Imaginez l'impact à des carrefours stratégiques, 100% de contrôle dans le cadre du plan vigipirate = des gros bouchons sur 100% des routes, en bloquant forcément dans le lot les élus (montrant leur cocarde comme d'habitude pour forcer le passage). Solution très éprouvante, mais au combien plus médiatisée que pas de TA. En quelques jours un blocage complet dans le cadre du décret ministériel vigipirate. Qui pourra vous accuser de BIEN FAIRE VOTRE TRAVAIL (baisse de la délinquance, ....) certainement pas vos supérieurs ?

Les PSO ? Peut être, malheureusement pour eux la hiérarchie les entend sans forcément prendre note de leurs remarques.

Les réunions de concertation, à vous de voir, mais vous n’aurez que des promesses (peut être quelques miettes) pour aller jusqu’aux échéances électorales de 2002, et après rien pendant 5 ans.

CONSEIL POUR LA HIÉRARCHIE / DG / MINISTRE DE LA DÉFENSE :

Au rythme où vont les choses (accumulation d’heures, fatigue, stress, démotivation, …), Messieurs le MINISTRE DE LA DÉFENSE, LE DIRECTEUR DE LA GENDARMERIE, au lieu de budgéter des casernes, des logements, etc …, il faudrait plutôt investir dans des abonnements en maison de repos ; Pour les adresses voyez le Ministre de l’Education Nationale qui en est le premier client et de plus il dispose de ses propres institutions (question de rentabilité).

 

ÉCOUTER L’OPTIMISME DU GOUVERNEMENT : => ÉLECTIONS EN MAI 2002

Le gouvernement prévoit un maintien de la consommation à 2,5% pour l’année 2002. (Pour info, dans ma société, les objectifs de production ont été revus à la baisse de l’ordre de 30% donc des suppressions d’emplois).

En parallèle, les dépôts de bilan, plans sociaux et autres ne cessent de progresser depuis le passage aux 35H dans les entreprises. En effet, économiquement parlant, un pouvoir d’achat en baisse des travailleurs ne pousse pas à la consommation donc la reprise de l’économie (principe simple de l’offre et de la demande). Avec cette superbe promesse à 2 balles, les caisses de l’Etat se réduisent car les recettes fiscales de l’année 2001 (correspondant aux revenus des foyers pour l’année 2000, entrée en vigueur des 35H) sont inférieures à celles de l’année 2000. La cause est simple, moins d’heures = moins de salaire = moins de revenu.

Ce n’est malheureusement pas avec les emplois jeunes (ou CES / TUC / ….) que l’Etat va créer de la richesse pour remplir ses caisses et celles des entreprises. Par exemple, 2 emplois jeunes dans la gendarmerie (2 GA), correspondent à un Gendarme en terme de salaire. A votre avis, les GA ont ils de l’argent à dépenser ?

Donc, à votre avis qui va voir ses budgets revus à la baisse, l’ARMEE. Au rythme ou vont les choses, l’on vous demandera encore plus de concession (Nb d’années de service pour prendre sa retraite, un calcul de la retraite différent,…) qui peut le dire aujourd’hui. Un jour, il n’y aura plus de sous dans les caisses pour le paiement des soldes.

Mesdames et Messieurs les hauts fonctionnaires faites enfin le boulot pour lequel vous êtes payés (grassement et avec une part en liquide pour se constituer un pécule quand vous aurez fini votre boulot) et arrêtez de penser aux élections en nous faisant des promesses qui de toute façons ne sont jamais tenues (sauf celles qui n’ont aucun intérêt comme la durée du mandat du Président).

 

LES SOLUTIONS :

  • - Plus d’effectifs dans un premier temps, mais des vrais Gendarmes (pas des GA pour masquer les chiffres du chômage),
  • - Revalorisation du salaire (en tenant compte de l’annualisation du travail => 35h pour tous les citoyens Français, y compris les militaires), [Pour les septiques, je me suis amusé à faire un petit calcul est ce n’est pas déconnant. Ce qui l’est c’est la loi des 35 heures]
  • - De la reconnaissance des supérieurs,
  • - Le respect de la législation du travail (11h de repos entre 2 postes, 10h de tps de travail par jour => le droit),
  • - Le nettoyage des effectifs (pour la sécurité de tous),
  • - L’application des peines sans remise en liberté anticipée (reforme de la Justice => GROS TRAVAIL),
  • - Introduction du travail en équipe pour plus de présence sur la circonscription (plus de présence = réduction des délits),
  • - Du matériel équivalent à celui employé par les criminels (un trafic contre une BM, c’est maigre),
  • - Etc …

 

WARNING – ATTENTION – PRÉCAUTIONS :

Un nouveau site concernant le débat des Gendarmes en colère, dont l’url donnée est :

www.gendarmes -en-colere.sont-ici.org n’est pas conforme. Vous pouvez touchez le site à l’url suivante : http://gendarmes-en-colere.sont-ici.org.

ATTENTION : Ce n’est pas un DNS (domaine principal) mais un sous domaine. Ce site est édité et hébergé par une société privée. Qui se cache derrière (en terme de client j’entends) ? En ces jours sombres, le staff n’a t il pas envie de connaître les différents plaignants ? Mon conseil (si je me trompe je m’en excuse d’avance), restez sur ce site (syndicat de police) qui fut le premier à vous ouvrir ses portes et vous comprendre.

 

CONCLUSION AU SEIN DE NOTRE FOYER :

Mon épouse pourra bientôt quitter cette grande famille, et nous pourrons avoir une vie de famille normale. Les enfants verront enfin leur mère, car eux ils en souffrent. Actuellement, les services de mon épouse sont tels que les enfants la voient 1h le soir, quand elle rentre tôt (voir même lorsqu’elle rentre). Lors des repos, ce n'est pas la peine car la fatigue est telle que la moindre remarque conduit à une prise de bec pour des détails. L'expression "métro-boulot-dodo" est bien adaptée.

Aux prochaines élections, je vais voter ARLETTE en vote de contestation, car un blanc ou nul ne servira à rien. Affaire à suivre ....................................

Bon courage à tous dans votre combat pour la reconnaissance de votre vocation.

******************* FIN DU MESSAGE ************************

Haut de Page

19 octobre 2001

DÉPÔT DE BILAN...

232

Je viens de lire avec beaucoup de plaisir "l'appel au muet" d'un de nos camarades. Il faut reconnaître que ce message est criant de vérité, même si dans nos campagnes, nous appliquons depuis longtemps le principe du "régularisable". L'un des premiers termes que l'on apprend en Gendarmerie entre le HCODEF et le GDNOF c'est le PERASR, souvenez-vous protéger, Éduquer, Renseigner, Aider, Secourir et Réprimer. La répression devant être la dernière solution, nous continuerons d'appliquer ce principe.

Concernant les 35 heures, il faut être lucide, je suis dans le même état d'esprit que notre ami. Nous savons TOUS que cela sera impossible, nos effectifs ne le permettent pas et ne le permettrons jamais. L'Etat ne veut pas embaucher. On a voulu nous faire croire il y a quelques mois, par message aux unités, que la Gendarmerie mettait du personnel en place, par la sortie, deux mois avant leur fin de stage, d'Élèves Gendarmes. Nous savons tous, sauf nos officiers qui n'ont pas eu la chance de sortir d'ESSOG, que 90 % de ces gendarmes iront en Escadron. Ce n'est pas les 10 % restant qui vont combler nos rangs.

Alors pour nous les 35 heures ? Je ne pense pas, se serait au détriment de la population, déjà que la sectorisation montre ses faiblesses, et oui, les délinquants se sont adaptés à notre nouvelle manière de travailler ! Il est donc urgent que nos doléances soient prises en considération, nous demandons l'estime et la reconnaissance de la Nation et de nos chefs. nous les serviteurs de la loi, les garants de la Nation dont nos pères ont sauvé par trois fois la République, nous demandons aussi une prime de compensation pour nos heures effectuées, et nos astreintes non reconnues par le système informatique BB 2000, cette prime serait la bienvenue, mais on se demande comment ils nous la paieraient.

actuellement en Rhône Alpes nous attendons toujours la prime habillement, les loyers ont des retards de paiement, idem pour les factures d'eau, dont nous recevons des rappels avant poursuites!!! et le comble aujourd'hui, nous avons reçu sans doute par erreur!!! un message expliquant que pour pouvoir payer les soldes de fin d'année, les divers indemnités ( repas, primes rideaux, liaison administratives avant déménagement) ne serons pas payées pour le moment. on croit rêver, puis en urgent nous recevons un message demandant de ne pas tenir compte de précédent message! Ils voudraient cacher la vérité se ne serait pas mieux !

je ne parlerai pas des bruits de couloir du genre achat du logement de fonction par le personnel, pour le relouer ensuite ou alors reculer l'âge de la retraite a 57 ou 58 ans pour les gendarmes nés après 1969!!!

Si une entreprise tournait de la sorte, elle serait en redressement judiciaire.

Alors qui sommes nous, 800 ans d'histoire 200 de Gendarmerie, on nous apprend en école de sous off à être fier d'être Gendarme, OUI j'en suis fier mais on nous inculque aussi que nous devons être des modèles pour ne pas salir l'arme d'élite que nous servons !!! Pardonnez-moi, mais de ce côté-là il y a du boulot .

Les élections arrivent à grands pas, tachons de ne pas oublier...

ILS DISENT OUI AVEC LA TÊTE, MAIS NON AVEC LE COEUR !!!

Haut de Page

19 octobre 2001

ÇA NE VA PAS S'ARRANGER...

231

Je tiens tout d'abord à avoir une pensée pour nos deux camarades policiers tombés une fois encore sous le feu d'individus que nombres de services de police ou gendarmerie devaient connaître.

Je découvre aujourd'hui ce site et j'y retrouve tout je ce que vit chaque jour : manque de moyens, poids de la hiérarchie qui se couvre à chaque instant ( diplôme de capacité d'usage du MAC 50 que j'ai signé concernant la connaissance de l'utilisation du l'arme et de son stockage, au cas où je ferais un mauvais geste, j'en serais le seul responsable...), véhicule sur lequel on fait 10000 francs de réparations pour lui permettre de passer le contrôle technique à 235000 km...Et dernière nouveauté, le message de début de semaine pour dire que les châteaux d'eau n'ont pas été attaqués...

Les 35 heures je n'en parle même pas mais il est temps que notre activité réelle soit rémunérée à sa juste valeur et que le service sur informatique ne soit pas le pâle reflet des directives venues d'en haut.

La grève des TA je la ferai probablement même si je sais d'avance que l'on me dira que je suis militaire et que si je ne suis pas content...

Après 5 ans de gendarmerie je rentre le soir en me disant que je devrais effectivement peut-être chercher autre chose. Dur...

Je pense que ce premier message ne sera pas le dernier

Haut de Page

19 octobre 2001

RÉPONSE AU MESSAGE 223

230

En réponse au msg 223, le gendarme qui dit être content de sa situation par rapport aux civils :

Il est vrai qu'il y a pire ailleurs. Il y a toujours pire. Ma paye par rapport à mes maigres diplômes ? Ma place, cher ami, je l'ai transpirée, et c'est peu de le dire. J'en ai avalé des couleuvres, ma femme et mes gosses aussi, j'en ai souffert et j'en souffre encore comme nous tous pour avoir mon humble statut. Aussi, je n'ai pas à rougir des quelques (rares) avantages que l'on me concède. Pourtant, les exemples ne manquent pas autour de moi, les civils sont certes moins payés à statut pratiquement égal, mais à 17 H ils sont chez eux, et ne s'enfilent pas des semaines à 90H. Je ne crache pas dans la soupe, mais répéter qu'il y a toujours pire, c'est conforter nos supérieurs sur notre malléabilité à tout crin. on voit autour de nous, de plus en plus, des gens qui vivent normalement et profitent de la vie. Le décalage est grandissant, et la jeune génération de gendarmes s'en aperçoit progressivement. Ils ne comprennent plus pourquoi leurs copains de lycée peuvent être maintenant simples employés, avoir beaucoup plus de temps libre, pour un salaire somme toute peu différent du notre. Cette prise de conscience sonnera le glas de la gendarmerie telle que tu la connais, très bientôt (le 1er décembre?), car ils ne veulent plus se poser en éternelles victimes. La vocation, c'est fini mon vieux. Il est temps de le comprendre, toi comme les autres à Paris.

Sans rancune.

Haut de Page

19 octobre 2001

229

Bonsoir à tous .........

Soit dit en passant le nouveau site "GD en colère est pas mal ...." ...........

Pour ce qui est de "LA" solution je crains fort qu'il n'y en ait pas .....

La fameuse carotte qui est mise à ttes les sauces chez nous a de longues années encore devant elle ..... à moins qu'un événement serve de détonateur à un mvt sans précédent !

si comme cela est prévu "ILS" noieront le poisson une fois de plus , il ne faut pas attendre de mvt en "BLOC" .... seul qq éléments seront au front et y perdront des plumes (forcément) .... par contre il suffirait que la prime à l'euro ne soit pas payée et là ..... ce serait l'élément qui justifierait et conforterait notre conscience de bon s/off vers des actions sans doute diverses mais toutes ayant le même sens ..... OUVREZ LES YEUX "POLITIQUES" .. OUVREZ LES YEUX "CITOYENS" la Gendarmerie se meurt et les hommes et femmes d'honneurs qui la compose (!!) avec ..... le dernier rempart des valeurs de notre démocratie est sur le point de s'effondrer .... on peut voir ce que cela a donné après la chute du "mur" ..... épanouissement des mafias de l'est !!!!

C 'est une image comme une autre mais pas si loin de la réalité qui pourrait devenir la notre dans notre beau pays "terre des libertés et des droits de l'homme" .. excepté pour le gendarme bien sûr (un comble) !

Voilà ... l'avenir n'a jamais été aussi incertain à notre petit niveau de sous/off à qui on sait réTorquer que nous n'avons pas connaissance de tous les paramètres !! AH AH AH ... à chaque fois ils me font marrer ... enfin si on peut dire ..

@++++++++

LA JUSTICE DOIT REPRENDRE SES DROITS !

Haut de Page

19 octobre 2001

228

Un grand merci à nos amis policiers pour l'espace qu'il nous ont accordé.

J'ai lu avec tristesse que comme nous dans le Maine et loire, les collègues Gendarmes n'ont pas le moral au beau fixe. Il serait difficile d'en être autrement.

Ce qui m'étonne dans notre hiérarchie qui se croit "bien informée", c'est que comme dans notre monde politique actuel, on s'interroge, on s'interroge encore, mais on ne trouve jamais..

Nos hommes politiques, trouvent toujours des solutions lorsqu'il s'agit de donner des avantages aux populations défavorisées, aux pauvres délinquants qu'il faut réhabiliter sans compter (notre argent), mais oublient quelque peu la population saine et les représentants d'une loi qui vacille.

Que pouvons nous faire devant un tel état d'esprit qui règne au plus haut de notre République, mis à part espérer ...

Je suis comme vous tous, j'aime mon métier et ce, depuis de nombreuses années. Mais peu à peu, je perds la foi en notre institution comme en la justice dont certains Magistrats ont eux mêmes de plus en plus de mal à croire.

Je sais que ces mots ne servent pas à grand chose, "vous êtes un gendarme aigri" diraient certains de nos dirigeants, mais ÇA FAIT DU BIEN DE SE DÉFOULER...

BON COURAGE A VOUS -

Haut de Page

18 octobre 2001

227
La liberté d'expression n'étant pas possible dans notre Institution,( même sur un site payant) je suis très heureux de pouvoir en trouver un sur lequel cette missive sera publiée…… MERCI MILLES FOIS.

 

GENDARMES EN COLÈRE

LA RÉGRESSION

Le 1er Décembre 2001 nos droits obtenus depuis huit siècles vont se voir momentanément bafoués. En effet, suppression d'un jour de repos hebdomadaire et réduction du nombre de permissionnaires (13%). Et ce , pour le passage à l'Euro. Nous avions déjà vécu le passage à l'an 2000 (pas de repos ce jour là !!). Que reste t-il à venir ???. Le passage à l'heure d'hiver ? les passages à niveau ???….

Nos brigades et autres services internes sont aux bords de l' asphyxie . L'effectif il ne faut surtout pas y compter. A moins de vous mettre deux gendarmes adjoints, ou plus, auxquels on interdit de prendre des plaintes, même les plus faciles ( découverte de VL ). Ils ont pour simple droit de répondre au téléphone , d'établir des TA relatifs au stationnement et de renseigner les fiches 24.

Beaucoup d'entre eux n'émettent pas le souhait de rester dans notre noble institution qui était, il y a une époque, le fleuron de l'Armée Française.

Dernièrement, nos têtes pensantes ont trouvé utile d'effectuer un tir PA MAC 50, par tout les personnels, suite à des problèmes rencontrés dans l' armée de terre dû a un dysfonctionnement du récent MAS G1. A la suite de ce tir et de l'instruction qui en a découlé, un diplôme nous a été décerné. Si ma mémoire ne me fait pas défaut, aucun diplôme ni autre attestation ne m'a été délivré lors de la perception du MAS G1. Etait-ce nécessaire ???

Sans compter le temps perdu pour rejoindre le stand de tir et l'attente du moment jouissif de balancer ses 50 cartouches.

Pour revenir au but premier de la rédaction de ce présent courrier, il ne faut pas oublier le passage à l'Euro. Combien va coûter ou rapporter à la Gendarmerie cette véritable arnaque ?.

 

Pourquoi nous supprimer un jour de repos hebdomadaire alors que les établissements bancaires ne changeront pas leurs horaires d'ouverture et de fermeture ?.

Il faut également parler de la fameuse prime de 230 Euros qui doit nous être allouée en compensation du retrait, non pas du percuteur, mais du second jour de repos.

Économe de formation, un calcul rapide m'apporte la solution suivante :

Environ 250 francs la journée de repos volé ( le mot est faible)

Toujours pour parler d'argent il faut savoir que dans la Légion Rhône-Alpes, et ce depuis le 1er Juin 2001, la quasi-totalité des indemnités diverses n'ont pas été remboursées. Peut-être vont-ils transformer ces indemnités en prime Euro ? (fictive pour l'instant, le Décret n'est toujours pas signé). Sans parler du paiement de la prime d'habillement qui s'éloigne d'année en année.

Je ne parlerais même pas des heures effectuées. En y incluant les heures d'astreinte nous sommes de véritables " SMICARDS ". Mais nous sommes toujours imposables !!!!!!!!!!!!!!

La vie de famille ne sera pas abordée dans ce présent courrier, le débat serait trop long.

Pour clôturer cette missive lancée comme une bouteille à la mer, il nous faudrait marcher tous main dans la main et réfléchir sur une journée d'action ( voir plus si affinité) pour faire réagir au plus haut niveau notre hiérarchie.

Que penseraient nos élus, notre population, pour lesquels nous restons toujours dévoués, si, par exemple, le 1er décembre la majorité des Gendarmes tombaient malade puisque le droit de grève 1 nous est interdit ?

Peut-être serait-ce une solution pour faire avancer les choses.

Vous qui êtes entré dans notre grande maison avec de fermes convictions, posez vous la question suivante :

QUE SONT DEVENUES NOS LETTRES DE NOBLESSE ?

PS : Si notre institution ne respecte aucun code respectons au moins celui du travail.

Transmettez cette lettre à vos PSO . J'attends vos réponses et vos réactions sur le site.

PS BIS : histoire de vous détendre, petite blague….

La hiérarchie c'est comme les étagères , plus c'est haut moins ça sert……

Haut de Page

18 octobre 2001

226

tout d abord, toutes mes condoléances les plus sincères à nos collègues policiers trop injustement assassinés par des personnes que nos chers magistrats devaient certainement connaître depuis longtemps.

Je constate qu' un nouveau site vient d'ouvrir ses portes (gendarmes-colère-ect...) Peut être est-ce bon, mais pour ma part je continue à faire confiance à notre "président". beaucoup trop d'initiatives m'étonnent en ce moment !!!!!!! Inutile de se disperser maintenant alors que nos collègues nous accueillent depuis plusieurs mois.

Ce matin, un officier nous a parlé et je dois dire qu'il a tenu le discours que j'attendais de lui. (les habituelles menaces, les habituelles excuses, les habituelles justifications, et une désolante désapprobation du public chèrement réuni)

J' en ai profité pour écouter mes collègues, et j'ai vraiment été surpris qu'ici, nombreux sont ceux qui connaissent ce sîte. Il me semble étonnant que la "base" se tiennent régulièrement informée du moral des troupes alors que notre hiérarchie continue bêtement à se taper la tête contre les murs.

J'ai pu voir des collègues tristes, déprimés, en quête d'un nouvel emploi, certains en colère, mais pas un seul satisfait.

ma question : QUAND ALLONS NOUS MOURIR ??????????

Haut de Page

18 octobre 2001

225

Je ne sais pas qui à monter le site : www.gendarmes -en-colere.sont-ici.org mais il est introuvable , aurait-il déjà sauté ! ! ! ! ! ou erreur d'écriture ? ! ! !

C'est chaud messieurs , ça se tend de toutes parts chez nos officiers, qui ne veulent pas trop y croire . Dans les plus hautes instances militaire ont voudrait essayer de nous injecter quelques militaire de base(ss-off tout de même !)

MESDAMES , MESSIEURS L'union fait la force ! ! !

Haut de Page

18 octobre 2001

NOTRE JUSTICE...

224

1414 articles volés en grandes surfaces - Quatre lituaniens remis en liberté

04 lituaniens venus faire leurs courses à bon compte en FRANCE ont été remis en libertés, par le tribunal correctionnel de NANTES. Leurs avocats avaient plaidé l'absence d'interprète lituaniens à VARADES (44) lors de leur interpellation.

Les intéressés ont déjà été interpellés pour des faits identiques à ABBEVILLE et MILLAU.

Un gendarme du 44

Haut de Page

18 octobre 2001

223

Merci à nos amis de la police qui nous laissent un droit de parole. Je viens de lire tous les messages des gendarmes en colère. La colère est légitime, pas la haine.

Moi, je suis gendarme depuis 22 ans et suis entré dans l'institution à 26 ans. Si c'était à refaire, je le referais. Arrêtons de cracher dans la soupe. Ne lynchons pas celle qui nous permet d'avoir une vie au dessus de la moyenne ..... C'est certain, nos épouses et nos enfants ne nous voient pas souvent. Combien de repas pris sans eux ? Mais au moins on mange. Si j'avais continué à travailler sur les chantiers, comme mes anciens compagnons du bâtiments, je gagnerais actuellement 7 500 Frs par mois, au mieux, mais la plupart ont connu le chômage, hélas. Moi, jamais. C'est un choix et je l'assume. Je ferais juste une remarque , les plus râleurs et les plus contestataires sont le plus souvent ceux qui n'ont connu que la GENDARMERIE. Ils ne sont jamais aller voir ailleurs, professionnellement bien sûr.-----------

Ceci dit, continuons à demander la RTT, ( il a quand même fallu de nombreuses années pour que le gendarme est 48 heures de repos par semaine). Insistons pour avoir de vrais professionnels dans nos services. OUI les GAV sont des jeunes exploités qui s'en vont après deux ans de service. Oui nous manquons de personnel, oui, nous demandons des primes en conséquence du travail fourni, oui, la RTT doit s'appliquer même pour nous. Mais de grâce, ne demandez pas n'importe quoi .

Je vais bientôt avoir les 40 annuités et je ferais valoir mes droits à la retraite. Je me suis souvent fâché avec mes supérieurs pour l'aménagement du service, le temps libre, les repos trop courts, les quartiers libres qui n'existaient, ECT... Tout ce répète, rien n'est nouveau mais en 20 ans, quel changement dans la GENDARMERIE.

GARDONS COURAGE. NOUS SOMMES ENCORE QUELQUES UNS A CROIRE A CE QUE NOUS FAISONS ....

Haut de Page

17 octobre 2001

222

Comme beaucoup de mes collègues, il y en a vraiment marre de toujours devoir se taire. En effet, toute notre carrière est basée sur la carotte. Jeune gendarme tu dois marcher droit si tu veux passer de carrière, puis vient le temps de l'O.P.J. si tu veux devenir fainéant et enfin si tu veux poursuivre ta carrière de gradé, tu marche dans le sens des officiers, sinon.!!!

Je ne crache pas dans la soupe, bien au contraire, mais il faut que nous nous défendions afin d'obtenir le droit de communiquer, un grand mot pour nos officiers qui jouent les parents d'élèves. "Si tu fais pas comme il faut, tu seras puni".

De plus, il me semble que l'ensemble des camarades gendarmes ne désire pas se battre pour les heures travail mais uniquement pour une prime et surtout une reconnaissance des heures d'astreintes qui nous pèsent. Ces dernières ne sont pas comptabilisées et de ce fait, à la fin d'une semaine, on se retrouve avec une moyenne de 40 heures par gendarme par semaine, ce qui est complètement faux car je préférerais passer le reste de mon temps avec ma famille et effectuer des activités avec mes enfants au lieu de rester cloîtré dans mon appartement, à attendre l'événement. (UNE PRIME POUR LES ASTREINTES).

Je suis comme beaucoup pour une réduction des PV mais le pire, je crois qu'il faut toucher notre superbe VH par les médias. D'après certaines rumeurs, la DG aurait déjà une enveloppes pour le début d'année 2002 pour nous faire taire comme en 1989 ou il n'ont fait que de nous endormir en nous donnant des ordinateurs, une tenue, une prime d'habillement etc...Mais depuis, quel recule!!!

Je vois, au bout de plusieurs années de carrière, beaucoup d'anciens en ont ras le képi et veulent tous partir, mais comme ils disent, je préfère voir ma carrière derrière moi que comme vous les jeunes. Je me demande si d'ailleurs, je ne vais pas tenter le concours Police. Au fait revenons à la superbe prime d'habillement que nous n'avons toujours pas sur nos comptes.

D'après les PSO, la personne qui vire cette prime est absente et de ce fait, les autres ne peuvent pas le remplacer. Encore une fois, on nous prend pour des c.... et je mesure mes mots. Déjà la paye de fin septembre, je l'ai touche le 29 au lieu du 22 voire le 23 de chaque mois. J'en reste là pour ce soir car je pourrais également expliquer ce que c'est que du harcèlement morale entre un gendarme et son CB, ayant été moi-même, comme beaucoup de collègues, victime. Mais là encore, arrivé devant un officier, on n'écoute que le gradé car nous les gendarmes, nous sommes de la M.....

Sur ces mots,bon courage à tous et RDV au 1er décembre car je pense que les carottes sont bien cuites.

Merci beaucoup à nos amis policiers pour ce site et je suis comme beaucoup dans le deuil suite au décès des deux collègues lors d'un banal cambriolage.

Y en a marre d'être des cibles vivantes. On a le droit de vivre!!! Mais que fait la justice à part laisser des ordures pareille dans les rues alors qu'elles sont fortement et défavorablement connues. Et le gouvernement, va t il encore rester sur des paroles comme d'habitude: "C'est les risques du travail. On va les poursuivre sans répits "Il y un texte de loi qui dit: "

FORCE DOIT RESTER A LA LOI". Il me semble bien pourtant que la force et pour les délinquants. Il faudrait que le gouvernement en prenne conscience avant qu'il ne soit trop tard.

Amicalement

un gendarme en colère.

Haut de Page

17 octobre 2001

CHERS AMIS POLICIERS. CHERS COLLÈGUES DE TRAVAIL.

221

Je suis heureux de voir qu'un site est ouvert au sein de nos amis de la police afin de pouvoir nous exprimer quelque peu.

Mais il serait bon que toutes ces sollicitations soient largement diffusées autour de nous et principalement aux médias. Qu'ils sachent ce qui se passe actuellement, comment nous sommes considérés et combien d'heures nous faisons réellement sur le terrain.

J'ai bien pris note de la lettre qui demande qu'au 1 décembre un mouvement de grogne soit engagé au sein de la gendarmerie et pour une durée non déterminée.

Par contre il y a quelque chose que je ne comprends pas et qui ne semble pas très logique de la part de l'auteur de cette lettre. Il nous demande de dire notre mécontentement en faisant la grève des PV et en ne faisant aucune initiative, c'est très bien mais est ce que ce sera suffisant. Pourquoi parle- t- il simplement que nos revendications iront pour une compensation financière et une reconnaissance de notre travail et des heures en sus parlant de notre disponibilité qui fait partie intégrante de notre JOB.

Je ne crois pas que c'est comme cela que nous avancerons dans le temps, il faut justement revendiquer pour une diminution réelle de nos heures. Mais étant donné que nous n'arriverons pas aux 35 heures, une compensation financière est envisageable également avec une augmentation des jours de permissions.

Pourquoi à ce jour l'armée (notamment l'armée de l'air) bénéficie- t -elle de jours de permissions supplémentaires avec primes à l'appui.

Y a t il deux armées dans notre pays ?

Pourquoi toutes les administrations voient leurs jours de repos augmenter considérablement même au niveau des sociétés privés ?

Pourquoi depuis de nombreuses années tout le monde a droit à un 13 ème voir 14ème mois de salaire plus des primes et autres avantages ?

Pourquoi nous gendarme n'y avons nous pas droit est ce que nous sommes les rebuts de la société ou sommes nous les bonnes à tout faire ?

Pourquoi travaillons nous en manque d'effectif alors que la loi sur les 35 heures devaient apporter du travail et des embauches. Je ne crois pas qu'à ce jour la gendarmerie a recruté puisqu'il manque un nombre considérable de gendarmes dans chaque Légion. ?

A bien sur il y a les GAV et on n'en met partout elle remplace en nombre les gendarmes mais c'est à peu près tout.

Je pense donc qu'il faut qu'un grand mouvement intervienne au 1 décembre mais qu'il ne s'arrête pas tant que nous n'aurons pas obtenu satisfaction avec augmentation de salaire, jours repos en plus, diminution des heures qui devrait se traduire simplement par la suppression des plantons de nuit lesquels ne servent à plus rien puisque tout est relié au COG.

Il serait temps que le gouvernement ouvre les yeux et fasse quelque chose pour la gendarmerie.

Que tout le monde aille dans ce sens au 1 décembre pour que nous retrouvions un peu une vie décente et que nos enfants puissent enfin connaître une vraie vie de famille comme tout le monde.

Haut de Page

17 octobre 2001

ERRATUM !!! GENDARMES EN COLÈRE !!! Le site... Enfin !

220

Merci de bien vouloir rectifier le message 197 de votre site en effet, une erreur de notre part s'est glissée dans l'adresse du site Web :

il s'agit en fait de:

http://gendarmes-en-colere.sont-ici.org

Merci de faire le correctif directement dans le message 197.

En vous remerciant par avance de votre aide.

Les gendarmes en colère

Haut de Page

17 octobre 2001

RÉPONSE AU GENDARME HEUREUX N° 186

219

Je pense que ce gendarme heureux n'a jamais goûté aux réalités des brigades dites chargées.

Peut être ne sait il pas que dans certaines brigades dont je suis issu, il nous arrive de sortir trois, quatre, cinq fois ... dans la même nuit pour que ce gendarme heureux dorme sur ses deux oreilles.

N'a t-il jamais été confronté à la mort lorsque des délinquants(comme malheureusement nos deux amis policiers) ont décidé de vous éliminer parce que vous représentez la loi.

Je l'invite très sincèrement à nous accompagner lors de nos patrouilles. peut être aura t-il la chance de ne prendre sur le toit du trafic qu'une machine à laver à défaut de se faire tirer comme un lapin.

Quant à son analyse concernant les officiers issus du rang, je crois qu'ils ont bien tendance à oublier qu'ils ont été gendarmes. Au lieu de défendre cette Gendarmerie que je respecte toujours au fond de moi, il ne font qu'amplifier le mécontentement par un carriérisme exacerbé par leurs pairs qui ne voient finalement en eux, que des clones d'officiers.

Mais oui, ne s'agit il pas d'un pauvre gendarme de bureau qui gagne sa prime de risque en utilisant son ordinateur. Il pourrait exploser:!:! De pas sa position, il est certain qu'il n'a pas de problème de communication !!!!!!

salut

un gendarme fier de l'être mais pas du système

Haut de Page

17 octobre 2001

LA GROGNE : Oui ! Mais êtes-vous vraiment prêts ?

218

Vous voulez faire des opérations escargots envers les PVs, les Courriers. Bien, Mais croyez vous vraiment qu'au dessus de vous on va vous laissez les mains libres;

revendiquez certes, mais soyez plus malins. tous ces sites sont connus et sous surveillance et quoi que vous écrirez, la parade sera créée.

n'écrivez pas des heures, faites les actions, tous ensembles..........

Pendant que ces lignes s'inscrivent sur ce site, un localisateur me cherche. Qu'il me cherche... Ils pourront toujours nous couper l'herbe sous le pied...Mais qui fait pousser cette herbe, pas ceux qui récolte les rançons de notre labeur......................

Haut de Page

17 octobre 2001

REMERCIEMENTS.

217

Tout d'abord, merci à vous, messieurs de la Police.

J'ai appris hier le décès de vos collègues du 94 et je vous fais part de mon émotion également.

Gendarme en BT dans le 78, je découvre aujourd'hui votre site et j'avoue être surpris de sa popularité (pas de son contenu).

Depuis 07 ans que j'exerce maintenant, j'ai arrêté d'espérer. On est bouffé par ces sacro-saintes statistiques. Quelles que soient les régions d'origines, les messages que je viens de lire concordent tous. Trois PA MASG1 défectueux ouvrent les yeux de nos "têtes pensantes". Va t-il falloir attendre maintenant 03 AVP mortels avec des véhicules de dotation pour qu'on nous réforme enfin nos R21 névada ou 305 break (eh oui, ça existe encore) dépassant quelques 260000 bornes (cas personnel, j'imagine qu'il y a pire!!!).

Je passe sur le temps de travail, les mut bloquées et les promesses faites de façon à calmer la grogne qui monte...

Nous n'avons pas connu "l'avant 89" mais à force d'être pris pour des c..., il est certain que nous n'attendrons plus très longtemps.

Amicalement

Haut de Page

17 octobre 2001

GROGNE ET RÉPONSE AU 186

216

BONJOURS A TOUS ET MERCI AU SITE POLICE.

IL SEMBLE QUE CE SOIT LE SITE PRÉFÈRE DE BON NOMBRE DE GENDARMES QUI SE PLAIGNENT DE LEURS CONDITIONS DE TRAVAIL. OUI IL Y EN A MARRE. MÈME DANS LES PETITES UNITÉS. SI EFFECTIVEMENT IL N Y A PAS UNE CHARGE DE TRAVAIL PHÉNOMÉNALE DANS CERTAINES DE CES UNITÉS LES HEURES DE SERVICES S EFFECTUENT DE LA ÈME MANIÈRE. IL EST A NOTER QU ON NOUS EN DEMANDE TOUJOURS PLUS ET QUE LA HIÉRARCHIE REFUSE DE MONTER AU CRÉNEAU QUE CE SOIT DEVANT LES AUTORITÉS ADMINISTRATIVES OU JUDICIAIRES QUI SE DÉCHARGENT BIEN JOLIMENT SUR LA GENDARMERIE. ALORS IL Y EN A MARRE.

MARRE DE CONSTATER QU ON NOUS PREND POUR DES BILLES. MARRE DE CONSTATER QU ON TRIME ALORS QUE LE MILIEU CIVIL BÉNÉFICIE DE LARGES AVANTAGES. LA CRITIQUE NE LES CONCERNE PAS MAIS CONCERNE NOTRE INSTITUTION NOTRE MINISTRE ET NOTRE GOUVERNEMENT QUI NE FONT RIEN POUR LES MUETS QUE NOUS SOMMES.

AU FAIT C EST BIENTÔT LES ÉLECTIONS?

EN CE QUI CONCERNE NOTRE SITUATIONS LES 45 JOURS DE PERMISSION SONT LARGEMENT DÉPASSES DANS LE CIVIL QUI BÉNÉFICIE ÉGALEMENT DE 13EME VOIR 14EME MOIS.

QUANT AU CFMG-CSFM ET PSO J AURAIS SOUHAITE VOIR UNE DÉMISSION EN BLOC MAIS IL EST VRAI QUE LES VOYAGES A LA CAPITALE FORME LA JEUNESSE. IL FAUT Y VOIR UN CERTAIN INTÉRÊT. EN CE QUI ME CONCERNE UN MEMBRE CFMG DE MA CONNAISSANCE NE M A RIEN APPORTE D INTÉRESSANT MASG1 MES NOMBREUSES DEMANDES.

ALORS JE PEUX VOUS DIRE QUE J ENVISAGE COMME BEAUCOUP UNE RECONVERSION.

VOILÀ TOUT A ÉTÉ DIT EN VRAC. QUANT AU NUMÉRO 186 J AIMERAIS SAVOIR DANS QUELLE UNITÉ IL TRAVAILLE ET SI NOUS OBTENONS GAIN DE CAUSE LAISSERA-T-IL SA PART AUX AUTRES????

@@@@+++

Haut de Page

17 octobre 2001

215

Voici l'adresse d'un site qui vient de naître suite a l'appel du 15 octobre 2001 et qui me semble bien fait. Il est simple et possède les rubriques principales. Enfin un site fait par et pour les gendarmes où l'on peut s'exprimer. je vous invite à diffuser cette adresse autour de vous afin que l'on puisse communiquer.

Bon courage à tous et que la force soit avec nous !!*

Cliquez ici : www.gendnet.fr.fm

Haut de Page

17 octobre 2001

MESSAGE DE SYMPATHIE.

214

Une fois de plus les forces de l'ordre ont payé de leur vie l'exécution de leur service. Je suis de tout coeur avec vous et partage votre peine. J'adresse aux familles de ces deux CAMARADES un message de sympathie.

Tout le monde condamne ces actes odieux, qui ne sont purement et simplement que des exécutions gratuites des forces de l'ordre, et qui commencent malheureusement à faire partie de la routine et dont nul ne semble prendre conscience. Qui sera la prochaine victime dans l'exécution de son service public? Vous? Moi ?

Au fait, qui sont les auteurs de ces deux exécutions?

Bon courage à tous.

Haut de Page

17 octobre 2001

MODALITÉS D'EXÉCUTION.

213

Je viens de prendre connaissance de la lettre appelant à la grève du 01/12. Beaucoup de dysfonctionnements sont mis en exergue et je m'en réjouis. Par contre je suis un peu déçu que le rédacteur s'avoue vaincu concernant les 35 heures.

Comme beaucoup, je préfère gagner du temps libre que de l'argent qui sera de toute façon récupéré d'une manière ou d'une autre. Par contre à défaut de temps libre supplémentaire, il serait juste que notre rémunération augmente pour compenser...

Je suis comme beaucoup très peu attaché au statut militaire et je préfère perdre le logement de fonction plutôt que de continuer à vivre de cette façon.

Une question pratique concernant l'envoi des courriers aux médias : est-ce que sera des lettres anonymes ou non ???

Beaucoup sont près à bouger mais à quel prix ???

Haut de Page

17 octobre 2001

POURQUOI EN RAJOUTER ?

212

Un merci à nos camarades policiers qui ont encore perdu deux des leurs hier.

Je suis gradé dans une petite B.T. et j'ai pris connaissance ce matin d'une lettre destinée au PSO concernant un début de « grogne" à compter du 1er décembre. Bien, mais pourquoi attendre, pourquoi pas dès maintenant ? puisque de toute façon, de nombreux gendarmes parmi ceux qui "grognent" sont ceux qui en font le moins. Alors, allons y maintenant car en décembre, la baisse des statistiques sur un mois ne créera pas un chiffre significatif sur l'ensemble de l'année.

Mais pensez vous réellement obtenir quoique ce soit ? Ce malaise est bien plus profond et ne provient pas uniquement des gendarme. Je suis certain que même avec des compensations financières, dans les brigade nous auront toujours des revendications. En fait, je pense que c'est le pourrissement de la société qui est à l'origine de notre mécontentement. En effet, en ce qui concerne les primes et autres avantages on se dit pourquoi eux et pas nous, alors, on en fait un peu moins. En ce qui concerne la délinquance, on voit dans les journaux les faibles peines auxquelles sont condamnés les voyous et on se demande pourquoi on doit les arrêter. Dans nos communes, il est plus facile de se faire passer pour des victimes. En conséquence, on ne verbalise pas où peu, ce qui permet de créer un climat de sympathie, et pour le peu qu'on raconte nos malheurs, alors là, tout est gagné.

Je ne suis pas d'accord. On peut se plaindre, on peut réclamer des moyens, des crédits, des primes mais en contre partie, faisons notre travail nous sommes payé pour ça.

Alors pour le gel des PV prévu en décembre, comment faire dans des brigades où pratiquement aucun TA n'est fait en temps normal car le personnel n'est plus motivé depuis bien longtemps.

Haut de Page

17 octobre 2001

SUGGESTION

211

Il faut que tout ceux plus de quinze ans demande leur position pour une éventuelle retraite même s'ils ne désirent pas la prendre.

Les échelons supérieurs vont se poser beaucoup de questions si la moitié des effectifs font cette demande.

gendarme en colère de SAÔNE ET LOIRE

MERCI A CE SITE ET BON COURAGE A TOUS

A BIENTÔT LE 1ER DÉCEMBRE 2001

Haut de Page

17 octobre 2001

APPEL AUX MUETS

210

L'appel aux muets part d'une bonne intention, je n'en doute pas. En améliorant les conditions de travail et de vie des gendarmes, nous amélioreront la qualité du service public.

cas concret :

Mr X... membre de ma famille désire déposer plainte pour le vol de la carte d'identité de son fils. Il se rend à la brigade de D... dont le maire est également député (PS). Après maintes tergiversations on conseille à Mr X de ne faire qu'une déclaration de perte (arguments : plus facile pour tout le monde, moins de paperasse, affaire plus vite réglée...). Mr X acquiesce mais cherche à savoir pourquoi les gendarmes agissent ainsi. Par le biais de relations bien placées et dignes de confiance, il apprend que des pressions que nous appelleront "politiques et municipales" sont exercées sur les gendarmes du canton pour que les statistiques restent à un niveau "acceptable". Le commandant de groupement est-il au courant??. Est-ce que tous les gendarmes de l'unité agissent ainsi???.

Cette anecdote pour argumenter mes doutes sur la réussite de "l'appel au muets".

Combien agissent ainsi ?, combien entrent dans le jeu des politiques, des officiers ou sous-officiers "fades et craintifs" ?, le problème c'est la carotte, cette bonne vieille carotte qui rend les gens aussi liquides que la soupe qu'elle compose.

Je crains pour les plus courageux qui s'engageront plus loin.

Je crains qu'ils ne se retrouvent seuls en première ligne, et croyant être nombreux, lorsqu'ils se retourneront, constateront une fois de plus que la cohésion n'est qu'un mot martelé par nos chefs pour mieux les servir.

Haut de Page

17 octobre 2001

UNE PENSÉE...

209

Je tenais juste à exprimer ma pensée pour vos collègues et je souhaite aussi présenter toutes mes condoléances à leur pauvre famille.

Hé oui deux policiers de plus. Le gouvernement et les hommes de lois vont ils enfin se poser des questions.

Un gendarme d'ille et vilaine

Haut de Page

17 octobre 2001

208

Je tiens tout d'abord à assurer nos amis policiers de notre soutien en ce qui concerne la tragédie qui les touche actuellement. Pour l'auteur du messager 197, comment accéder au site "gendarmes-en-colere.sont-ici.org" ? c'est impossible d'y arriver, car on est à chaque fois redirigé sur un accueil du provider "MAXXIMUM.ORG." - Merci de préciser comment y accéder. Amicalement.

Haut de Page

17 octobre 2001

IRRÉMÉDIABLE...

207

L'espace de discussion sur le site de l'ESSOR a été fermé ............. on ne peut reprocher à M. REVISE d'avoir pris une telle mesure ....... ce fait explique tout notre malaise à lui seul .........

Il nous faudra plus que du courage pour sortir de l'impasse dans laquelle nous nous trouvons aujourd'hui !

Bon courage à tous ...... en espérant que nos amis policiers ne soient pas touchés par une quelconque volonté supérieure relative à ce dernier "sanctuaire" ........

Haut de Page

17 octobre 2001

UN NOUVEL ESPACE...

206

Merci à vous de nous accorder un espace d'expression sur votre site, je vous en remercie et je suis sur que je ne suis pas le seul.

Vu les événements qui se profilent à l'horizon, j ai créé un petit site où mes collègues et moi-même pouvons nous exprimer en toute liberté comme ici, j'espère que mes collègues viendront me donner leur impression et m'aider à alimenter le site par leur informations et leur expériences.

Voici l URL : www.gendnet.fr.fm (oui j ai repris ce nom pour qu'il soit facile a se rappeler, mais cela n'a rien à voir avec gendnet.com).

merci à FPIP.

Haut de Page

17 octobre 2001

ASSASSINATS DE DEUX POLICIERS

205

Gendarme de profession, je tiens à exprimer toute ma tristesse et toute ma colère suite à l'assassinat de nos deux camarades de la police ce jour en région parisienne. Ces deux policiers ont été abattus comme des chiens par deux lâches qui n'ont pas eu le courage de les affronter de face et qui n'ont eu que le courage de leur tirer dans le dos. Condoléances sincères à leurs familles. Amicalement un gendarme de province.

Haut de Page

16 octobre 2001

UN GENDARME DE PLUS...

204

Tout d'abord, je tiens à remercier nos amis de la police pour l'espace qu'ils nous octroient sur leur site.

Je fais partie de la "grande famille" comme beaucoup d'autres. J'ai été un gendarme "heureux" (pour reprendre les termes d'un collègue qui est peut-être en état-major, et dont le message m'a surpris). Mais ce temps là est bien loin déjà...Pour sûr, j'aime mon métier comme la plupart de mes collègues. Mais ce n'est pas le métier que l'on critique, ce sont les conditions dans lesquelles on l'exerce, et les moyens (?) qui nous sont donnés (?) pour l'exercer correctement. Trop longtemps notre hiérarchie (et ce n'est pas de l'anti gradés ou officiers d'une façon primaire que je fais !) nous a laissé nous "débrouiller" avec les systèmes "D" des gendarmes (mendiants ?) auprès des administrations, sociétés privées, etc... Ce temps là aussi est révolu. Nous réclamons des vraies conditions de travail, moyens en personnels (sous-officiers d'active) et matériels, de façon urgente ! La "base" en a marre de faire du bricolage à quatre sous, et des rafistolages, pour sauver la face, et paraître opérationnelle vis à vis de la société.

Alors, la balle est dans le camp de nos dirigeants pour donner les vrais moyens à des professionnels du service public qui exercent un métier qu'ils aiment. Le bateau coule ! Si vous voulez le sauver (mais veulent ils le faire ?) dépêchez vous !

Signé : un gendarme de brigade

Haut de Page

16 octobre 2001

203

n 1989, la grogne faisait rage sous les képis ( une 1ère révolution Gendarmique pour l'anniversaire du bicentenaire de la Révolution, tout un symbole ), grogne muselée par les politiques en place contre l'échange de quelques moyens supplémentaires en ce qui concerne notre service, ce qui reste encore à démontrer.

Après avoir subi :

  • - le mondial 98, repos et permissions estivales supprimées,
  • - Le soit disant Bug de l'an 2000, ou nos familles qui nous côtoient déjà très peu ont subi là encore les foudres de notre service durant les fêtes de fin d'année,
  • - Les 35 heures de l'administration ( préfectures, mairies etc.....) où là encore, ils nous incombent la tâche administrative d'établir, au mépris de la surveillance générale et de la sécurité des personnes et des biens, des certificats de pertes de cartes grises, passeports, cartes de séjours, permis de conduire, cartes d'identité etc..... sans compter les déclarations d'armes, etc.........etc.........

Voilà l'EURO, la monnaie unique mais en place.......par les gendarmes qui voient encore là sous une fièvre bouillonnante, une partie de leur repos suspendu et les permissions de fin d'année annulées, remplaçant encore une fois injustement, un autre corps de métier, les pauvres convoyeurs de fonds, qui sont la cible de malfaiteurs malgré leur gilets pare-balles et leur syndicats, alors que nous gendarmes sommes également démunis face à cette délinquance organisée, mise à part que nous n'avons ni gilet pare-balles, ni syndicat, étant militaire et étant interdit du droit de grève et des applications légales du code du travail.

Semaine type du gendarme en brigade territoriale :

40 heures et des poussières, et les heures d'astreintes à domicile, au bas mot nous faisons quelques 78 heures de travail par semaine, quelques uns de nos dirigeants se gargarisent des chiffres horaires des gendarmes, mais je rappelle que les astreintes à domicile ne sont pas comptabilisées

Bien évidemment, ces "comptes" sont arrondis et nous ne parlons pas des éventuelles interventions ou de sollicitations diverses ( Transfèrements judiciaire et autres ), Nous sommes conscients de notre statut de militaire et de nos 45 jours de congé, mais nous en avons ras le képi d'être la cible et le déchet de notre République surtout en ce qui concerne la non reconnaissance par nos dirigeants de notre vie actuelle, surtout en ce qui concerne les astreintes à domicile alors que nous restons en service.

Cette situation est passée sous silence depuis trop longtemps maintenant, nous ne sommes même pas au S.M.I.C lorsque nous calculons nos heures de travail par rapport à notre solde en fin de mois, visiblement le CFMG n'est pas écouté, c'est du baratin, alors pour notre part et surtout pour la survie à venir de notre famille la Gendarmerie, pour notre part FAISONS NOUS ENTENDRE, Nous voulons une reconnaissance, et une prime net par mois pour les astreintes effectuées, conscient que les 35 heures ne sont pas réalisables pour notre corps de métier, ce qui équivaudrait peut-être à un 13ème mois.

Un gendarme en colère.

Haut de Page

16 octobre 2001

SOUTIEN DE SYMPATHIE

202

Je suis vraiment révolté par le décès de vos deux collègues et d'un troisième blessé lors de leur intervention sur un cambriolage.

Les politiques se foutent de nous. Ils finirons un jour par le regretter.

Un Gendarme qui en assez de cette France qui ne soutient plus ses fonctionnaires de Police.

Haut de Page

16 octobre 2001

NOUVELLE CASERNE DE GENDARMERIE A AUCH

201

A partir du 26 novembre les Gendarmes d'AUCH aménage dans une nouvelle caserne de Gendarmerie. Tant mieux me direz vous car depuis le temps que ce projet était dans l'air il était temps qu'il soit concrétisé. Cependant la DGGN n'est plus a une aberration près, il s'avère que cette caserne n'est pas clôturée. Les crédits alloués étant dépassés il manque quelques millions qui ne seront débloqués qu'en 2002. Connaissant la rapidité de l'administration il est prévu que cette belle caserne ( car elle est réellement belle) soit clôturée en Octobre 2002. Quel bel exemple donné en cette période d'insécurité et en plein VIGIPIRATE. Cette enceinte militaire touche une Z.U.P qui bien que n'étant pas au sommet du hit parade de la délinquance, a quand même quelques éléments perturbateurs qui se sont déjà signalés par des tags sur les façades des immeubles des familles ainsi que sur quelques portes de garages.

Les différentes réunions faites avec les PSO et le conseil des résidents n'ont pas amené de solutions à ce réel problème de sécurité, et les différents courriers des autorités locales et préfectorale à la DGGN se sont soldés par la réponse suivante : Pas de crédits pas de clôture. Nous avons été extrêmement rassurés par les solutions de remplacement proposées à savoir , des rondes régulières dans la caserne de jour comme de nuit.

Tout cela prouve encore une fois le peu de considération que les gendarmes suscitent en haut lieu, et une fois encore on ne pourra compter que sur nous même dans cette délicate situation.

Haut de Page

16 octobre 2001

SILENCE OU TUE...

200

Toutes mes condoléances et toute ma sympathie à l'égard des policiers et de leurs familles suite aux événements de cette nuit dans le Val de Marne.

Haut de Page

16 octobre 2001

RÉPONSE AU MESSAGE N°186

199

En lisant ces quelques lignes, l'ombre ne fait pas de doute, il s'agit là des paroles d'un officier donc un roi. C'est plutôt à lui d'ouvrir les yeux: Si il estime qu'un gendarme et je dis bien gendarme doit être heureux et se contenter d'être payer 21, 75 Frs de l'heure, qu'il se taise et visite un autre site. Cet emplacement qui nous est gentiment prêté par nos amis de la Police ne lui est pas réservé. A bon entendeur.

Ceci étant dit, je laisse la place à un autre camarade, qui lui aussi en a ras le Képi comme l'ensemble d'entre nous.

Nous sommes les exploités de L'ECT. Les primes repas ne sont plus versées. Quant à la prime habillement elle est repoussée de mois en mois. L'ÉTAT si cela continue va gagné une année sur cette prime. Il ne faut pas oublier que nous faisons deux mois de travail en un seul. Nos salaires sont loin du coût de la vie à l'heure actuelle. Il est temps que tous les camarades se joignent tous en semble pour exprimer notre colère au lieu d'aboyer seul dans son coin.

Haut de Page

16 octobre 2001

198

C EST AVEC UN RÉEL PLAISIR QU APRÈS TANT D ANNÉES DE BRIMADE IL EST ENFIN POSSIBLE QUE LES GENDARMES PUISSENT S EXPRIMER SANS RETENUE. IL EST FORT DOMMAGE QUE CE CE SOIT PAR L INTERMÉDIAIRE DE NOS AMIS POLICIERS QUI ONT DÉMONTRE PAR CETTE ACTION QU IL N Y AVAIT PAS DE GUEGUERRE ENTRE HOMMES DE TERRAIN.

CFMG PDSO ESSOR .........QUE DE LA GNOGNOTTE A LA BOTTE DE LA DG.

IL EST VRAI QUE CE SITE VAUT BIEN UNE SÉANCE THÉRAPEUTIQUE MAIS J AI BIEN PEUR QUE LE MALADE NE SOIT TROP ATTEINT ET QUE L HEURE DE SA MORT NE SOIT PROGRAMMÉE.................

AU MOINS SI DANS L AVENIR NOUS CHANGEONS DE MINISTÈRE CE QUI DEVRAIT ARRIVER PLUS VITE QUE L ON NE PENSE, IL EST AGRÉABLE DE CONSTATER MÊME SI NOS OFFICIERS TOMBENT LES BRAS, QUE NOS AMIS POLICIERS SERONT LA POUR NOUS ACCUEILLIR ET NOUS SOUTENIR.

STE GENEVIÈVE FAIT UN MIRACLE OU TU FINIRAS DANS L OUBLIE AU FOND D UN MUSÉE DÉDIE A UNE INSTITUTION QUI S APPELAIT GENDARMERIE.......

Haut de Page

16 octobre 2001

197

vous en avez rêvé ????

Et ben on l'a fait !!! Le voilà le site tant attendu !!

allez tous sur http://gendarmes-en-colere.sont-ici.org

Merci encore à tous nos amis de la Police de nous avoir donné un espace de liberté,

aujourd'hui nous avons le notre, il est anonyme 100%, tout nouveau tout beau...

Visitez le ! > Et inondez le messages !!!

GO !

Haut de Page

16 octobre 2001

196

Loin de toutes nos revendications et très modestement, je voulais présenter toutes mes condoléances à la famille de notre collègue Policier, Yves Meunier, dépendant du commissariat de Chennevières, décédé lors d'une intervention sur un cambriolage dans un pavillon au Plessis-Trévise (Val-de-Marne).

Encore une fois, nous sommes tous rappelés à l'ordre et nous devons tous faire attention à la moindre intervention.

Un Gendarme de la Drôme

Haut de Page

16 octobre 2001

195

je viens d apprendre au journal de 13h la mort d un de vos camarades lors d'une intervention, je voulais simplement vous faire part de mon émotion et de mon soutien. Je suis gendarme en province et j'entretiens d'excellentes relations avec les collègues de la police nationale.

Que dire de plus devant de tels drames ???

Je tiens à manifester aussi ma solidarité envers ceux qui se préoccupent également de nous sur le seul site internet dédié au forces de l'Ordre.

amicalement

Maurice

Haut de Page

16 octobre 2001

194

La lettre en question de l'appel aux muets est diffusée sur le site des femmes de gendarmes WWW.ANFG.ORG rubrique forum. Plus courageuses que les retraités, les bonnes femmes....

Haut de Page

16 octobre 2001

193

Juste ces quelques lignes pour vous faire remarquer que depuis l'apparition de l'appel aux muets le 15/10/01, j'ai tenté d'accéder au forum de l'essor et sur le site Gendnet pour prendre un peu la température. Visiblement, ces deux sites souffrent d'un problème technique qu'ils ont du contracter par le même virus. Il est impossible d'y accéder. N'y a t'il pas quelque chose d'étrange à cela. Je vais continuer à essayer de me persuader qu'il y a réellement un problème technique ( comme celui qui a causé le retard de paiement de la prime d'habillement que l'on a toujours pas touché d'ailleurs !! ) et que cela ne peut être vraisemblablement rien d'autre.

Sur ce, bon courage à tous et que la force soit avec nous !!!

Haut de Page

 

15 octobre 2001

APPEL AUX MUETS

192

APPEL AUX MUETS vient de sortir sur le site de L'ESSOR. Copier ce document et faite le connaître à tous et bon courage.

Haut de Page

15 octobre 2001

NOUVEAU SITE

191

Remercions le FPIP de mettre à disposition cet espace "Gendarmerie".

Cela dit, je ne comprends pas qu'au moins un ami de la gendarmerie, un retraité par exemple ou autre, n'ait créé un site web susceptible de recueillir les humeurs et espoirs des gendarmes.

Il m'apparaît en effet étonnant de s'exprimer par l'intermédiaire de la Police.

Cela n'étonne-t-il personne d'autre ?

Haut de Page

15 octobre 2001

EXTRAIT "DU GRAND JURY" RTL DU DIMANCHE 07.10.2021 - INVITE M. Alain RICHARD.

190

Patrick COHEN :

... Il y a aussi des gendarmes. La gendarmerie dont vous avez la charge.

Alain RICHARD :

Pour ces missions, sous l'autorité du ministre de l'intérieur. Il y a unité de commandement.

Patrick COHEN :

Bien sûr, mais la loi de programmation militaire prévoit, je crois, un maintien des effectifs de la gendarmerie, ce qui ne satisfait pas les retraités de la gendarmerie, qui se sont plaint directement auprès du Premier ministre dans une lettre ouverte. Ils réclament 10.000 postes supplémentaires sur cinq ans. Je crois qu'ils n'ont pas eu de réponse.

Alain RICHARD :

Ben oui, il n'est pas très logique qu'on dialogue sur cette question avec une organisation de retraités. Il y a des instances de concertation auxquelles je vous recommande, puisque vous suivez nos questions, de vous intéresser. C'est, me semble t-il, beaucoup plus direct et beaucoup plus authentique. J'envoie maintenant régulièrement à la presse les comptes rendus de l'ensemble des organismes de concertation des armées, y compris celui de la gendarmerie. Donc, je vous suggère de vous y intéresser. Il y a en effet un débat sur l'augmentation progressive des moyens de la gendarmerie, parce que ces tâches sont lourdes et parce que la population dont elle a assuré le service de sécurité publique, est plutôt en augmentation. Puisque c'est plutôt dans les zones à l'extérieur des villes que ce produit l'augmentation de population aujourd'hui.

Nous dépassons aujourd'hui la loi de programmation en cours en matière d'effectifs. Nous avons maintenant 1.700 sous-officiers de gendarmerie de plus que ce qui était programmé. Mon sentiment est que le gouvernement poursuivra cette démarche, ça n'a pas à faire l'objet d'une programmation d'effectifs. On l'a fait qu'une seule fois la programmation de modification d'effectifs pour les armées quand on est passé à la professionnalisation. Mais pour l'avenir, on revient à des variations annuelles qui seront graduelles. Je pense que nous irons vers une certaine augmentation d'effectifs de la gendarmerie.

 

POUR INFORMATION...

Haut de Page

 

15 octobre 2001

EXEMPLAIRE DE LA LETTRE PROCHAINEMENT ENVOYÉE A TOUS LES PSO DE FRANCE :

189

Chers collègues,

Vous n'êtes pas sans savoir que la situation des sous-officiers de Gendarmerie est devenue explosive. De nouveaux éléments sont malheureusement apparus, amplifiant encore nos inquiétudes et notre colère. Le plan "Euro" imposé à notre Arme à partir du 1er décembre prochain en est l'exemple frappant.

Le 30 novembre, le CFMG aura réponse à ses études et propositions de compensations financières à nos charges de travail en perpétuelle augmentation. Il est d'ores et déjà admis que M. le Ministre ne lâchera rien, et tergiversera comme d'habitude sur l'optique illusoire de l'allégement des tâches. Ce ne sera une surprise pour personne, M. RICHARD n'ayant pas l'aval du ministre des finances M. FABIUS pour que notre situation soit revalorisée . Il faut savoir qu'un sérieux mouvement de grogne est prévu par le gouvernement pour 2002. Une enveloppe budgétaire est déjà entre les mains de la DGGN, qui au plus fort de ce mouvement, fera mine de débloquer des crédits dans l'urgence. La direction espère ainsi calmer la "troupe" à ce moment précis, l'addition finale se trouvant alors être moins lourde que s'il fallait attribuer un "treizième mois" ou des moyens en matériels pour chaque gendarme comme il est actuellement demandé.

Nous, Gendarmes, sommes excédés par l'immobilisme de notre institution. Excédés de constater que la totalité des administrations nous submerge de tâches qui nous détournent sans cesse de nos missions essentielles, ce avec la bénédiction de nos supérieurs. Excédés de devoir acheter notre matériel personnel pour pouvoir dignement travailler. Excédés de voir que les "instances de concertation" ne servent strictement à rien. Excédés de constater que cela nous détruit petit à petit : qui parmi vous peut affirmer qu'il n'a pas connu de cas de suicides, d'alcoolisme, de dépressions, de divorces autour de lui ? Excédés, pour résumer, de voir que l'on nous prend pour des imbéciles en permanence.

Un officier célèbre, érudit à ses heures, écrivait au plus fort de la bataille de Diên Biên Phu que le pire pour un militaire c'est de se sentir "gaspillé".

N'est-ce pas votre sentiment au quotidien ?

Si oui, vous vous devez de le faire savoir. Ensemble, nous leur ferons savoir. Nous ne revendiquons en aucune manière des choses irréalisables, telles que les 35 heures. Nous sommes des militaires : le travail, les heures en sus, notre disponibilité fait partie intégrante de nos statuts, C'EST NOTRE JOB. Ceux qui ne comprennent pas cela, et souhaite voir s'instaurer un syndicalisme pointilleux et militant, se trompent. Nous demandons simplement à ce que nos moyens soient adaptés à nos missions. Nous souhaitons que notre abnégation et notre esprit de sacrifice, qui s'en ressentent pour tous dans nos vies privées, soient effectivement reconnus, s'il le faut par une compensation financière adéquate. Nous voulons que nos missions soient recentrées, et ne plus ainsi devenir la décharge des tâches venant d'administrations trop préoccupées par leurs 35 heures.

Il est temps pour nous, sous-officiers, d'arrêter de se disperser en querelles et discutions stériles, et de faire ainsi le jeu des instances hiérarchiques et politiques. Il faut faire front, et parler d'une seule et vive voix. Il est ainsi demandé, à tous les gendarmes, de retenir dans un premier temps la date du 1er décembre 2001 comme début d'un mouvement de "grogne" à l'échelon national. Pour que justice soit faite et honneur rendu aux sous-officiers bafoués, dédaignés par des supérieurs aveugles et des politiques méprisants. Pour que reconnaissance soit faite de l'engagement et du sacrifice quotidien de notre institution, afin de transmettre à nos enfants une société digne de ce nom. Pour que notre Arme survive, tout simplement. Pour que ce mouvement soit diligenté avec la même rigueur qui fait honneur à notre travail, il est demandé d'appliquer à la lettre les actions suivantes :

A partir du 1er décembre 2001 :

1) Gel total des P.V. de police route. Ne sanctionner que les fautes graves à la circulation routière, génératrices d'accidents. En cas de services imposés, n'établir que des contraventions régularisables (plaques d'immatriculation de motos non conformes etc etc....). Rien qui ne rapporte de l'argent à l'Etat.

2) Ne traiter que les événements et les enquêtes qui vous sont assignées. Il faut faire le moins d'initiatives possible. Il faut à tout prix faire chuter les statistiques, c'est à dire ce qui compte le plus pour nos officiers. En période préélectorale, soyez certain du retentissement de cette inaction.

3) Contact avec les médias :

* Du 1er décembre 2001 au 15 décembre 2001 : que tous les gendarmes de France écrivent une lettre expliquant les raisons légitimes de notre "grogne" aux adresses suivantes : FRANCE 2 et FRANCE 3 - Rédaction - 7 esplanade Henri de France 75907 PARIS CEDEX 15 LE POINT - 74 avenue du Maine 75014

* Pareil du 16 décembre 2001 au 31 décembre 2001 aux adresses suivantes : TF1 - Rédaction - 1 quai du Point du Jour 92100 Boulogne Billancourt L'ÉVÉNEMENT - 32 rue René Boulanger 75010 Paris L'EXPRESS - 17, rue de l'arrivée,75733 Paris Cedex 15.

Écrivez si vous le pouvez à vos quotidiens régionaux, en expliquant ce qu'est devenue notre vie professionnelle et privée. IMPORTANT : inscrivez comme intitulé à toutes vos lettres : "GENDARMES EN COLÈRE"

4) Contact avec les élus : A.M.F. (association des maires de France) 41, quai d'Orsay 75343 Paris Cedex 07 FÉDÉRATION NATIONALE DES MAIRES RURAUX 35, rue Saint-Jean B.P. 5063 ,69245 LYON Cedex 05.

Encouragez les maires à demander des comptes aux élus nationaux, quant à la façon désastreuse dont la sécurité de leurs communes est gérée. Ouvrez-leur les yeux sur l'avenir, plus que sombre, que leur réserve la gestion incohérente de nos effectifs. Expliquez-leur qu'à court terme, la sécurité ne pourra plus être assurée dans les campagnes en raison de l'entêtement de nos dirigeants. Donnez-leur des chiffres : plus 18% d'augmentation de crimes et délits en secteur gendarmerie depuis le 01/01/2001, moins 45% de taux d'élucidation en 5 ans pour les gendarmes.

Toi, gendarme, qui reçoit cette lettre, tu es le maillon d'une chaîne indispensable au succès de ce mouvement. Il faut que tu photocopies cette lettre, et que tu l'envoies à seulement deux de tes connaissances qui oeuvrent en gendarmerie, que ce soit GM, GR ou GD. Ceux-ci devront aussi répercuter cette missive de la même manière, encore, et encore, et encore....

Il faut que le maximum de gendarmes sur tout le territoire soit informé de la date, et des modalités de ce mouvement national du 1er décembre. Deux lettres, c'est tout. Pour nous, pour nos familles, ne courbons pas l'échine une fois de plus. Il faut montrer que nous ne sommes plus des pions, qu'il y en a ASSEZ, assez d'être des victimes permanentes, de subir les conséquences de dirigeants incapables et dédaigneux, d'être sans cesse sacrifiés au nom des intérêts puérils de quelques-uns. Cela ne coûtera à chacun d'entre nous que le prix de quelques timbres. Nous avons déjà envoyé des courriers aux organismes de presse et associations mentionnées plus haut, mais il en faut plus, plus de lettres, plus de témoignages.

Écrivez. Redressez la tête. Il faut être solidaires, et ne jamais oublier que les membres de nos familles sont derrière nous et nous soutiennent. Pour eux, pour nous. Le 1er décembre 2001. N'oubliez pas. Dignité et solidarité seront les maîtres mots. D'autres missives seront portées prochainement à la connaissance de tous, indiquant de nouvelles cibles médiatiques à atteindre. Soyons prêts, et soyons fiers de faire enfin entendre notre voix.

COPIEZ CE TEXTE, ET DIFFUSEZ -LE DANS LE MAXIMUM D'UNITÉS.

Texte repris dans l'ESSOR 

Encore un grand merci a nos amis de la police.

Haut de Page

14 octobre 2001

UN GA DE MOINS

188

Si on ne l'a pas dit mille fois, on ne l'a jamais dit… Merci à nos cousins d'en face ! !

Je connais ce site depuis quelques semaines et, bien entendu, toute mon unité semble très intéressée…. Bizarre non ?

Que rajouter de plus qui n'ait pas été dit ? ? ?

Aujourd'hui, je voudrais simplement me faire le messager d'un GA de l'unité. A très bientôt et merci encore.

""""--------------------------------------------------------------------------------------------------"""

Un GA de moins.

Bonjour à tous les gendarmes et merci à, je l'espère, mes futurs collègues de la police nationale.

Je ne suis que GA donc un maillon faible de la Gendarmerie. Je ne suis dans la maison que depuis 8 mois. Moi qui étais motivé pour devenir Gendarme, je me suis vite inscrit au concours de gardien de la paix. Nos conditions sont, et vous le savez tous, nulles à c… .

Ex: nous possédons une superbe laguna break diesel avec plus de 150 000 km qui plafonne à 140 km/h. Une note de service nous informe que des économies doivent être faites. Mon unité après plusieurs mois d'attente, récupère une superbe 306 rapide essence (250f le plein) avec un équipement adapté au véhicule bien sûr ! (1 giro pour deux voitures). Sans compter les superbes motos k 75 que vous avez tous vues le 14 juillet sur les champs (à moins que ce ne soient les nouvelles R1100 qui ne sont toujours pas là).

Les procédures que les Gendarmes font en 2 jours ne mettent même pas 1 jour pour revenir à l'unité. Donc moi le maillon faible, pour ne pas dire autre chose, je me suis inscrit au concours police. Bizarrement mon dossier a été traité en moins de quinze jours seulement alors que ma demande pour rentrer en école GAV du mois de juillet n'est toujours pas arrivée !!!! Et là, surprise en discutant avec certains candidats, beaucoup étaient gendarmes ou gav. Pour beaucoup de GAV c'est déjà la carotte, car faire le bouche trou pendant 3 ans et combler le planning (pas assez de gendarmes) c'est pas top. Enfin pour l'administration c'est tout bénef car deux GAV, c'est le salaire d'un gendarme et en plus ça marche puisque les écoles sont pleines. Remarquez au bout de 4 ans c'est même pas sûr que ce dernier puisse accéder aux écoles "sous-officier". Personnellement, je préfère laisser (l'avantage) du logement et payer un loyer ; faire mes heures et profiter des miens. Et même si je n'ai pas ce concours, je pourrai devenir ADS ; passer un concours interne et être jugé sur mon travail (ce que la gendarmerie ne fait pas car le concours est le même pour un civil et pour un GA ou GAV). Il est vrai qu'il y a des bons et des mauvais GAV mais quand on sent que le mec est motivé on ne devrait pas lui casser son concours deux fois de suite parce que ce mec est GAV et qu'il ne coûte pas cher !!!! Pour conclure j'ai été fier de porter votre uniforme mais ne m'en veuillez pas si je préfère porter une casquette plutôt qu'un képi. Je vous souhaite à tous bon courage pour la suite.

Haut de Page

14 octobre 2001

ENCORE UNE BONNE NOUVELLE !!!

187

Ah chers collègues, on attendait tous les conclusions qui allaient être annoncées par le CFMG sur les nouvelles mesures nous concernant.

Et qu'apprenons nous? Que la gendarmerie ne se redresse décidément pas. Ainsi, quelle amélioration va-t-on trouver en 2002 ?

Nous pauvres gendarmes de base, on ne verra rien venir, parce que rien n'est prévu. Par contre, la gendarmerie, toujours fidèle à elle-même a augmenté le DQSG et je ne sais quelle autre prime qui ne concerne que nos gradés. Mais c'est bien sûr!!!! Comme ça commence à grogner à la base, comment peut on se couvrir la haut des répercussions éventuelles? Eh bien, il faut trouver un tampon, et le tampon ce sont nos chers gradés qu'on met de son côté pour faire en sorte, je suppose, que les gendarmes de base soient complètement isolés. Et comment s'approprier les gradés si ce n'est en leur montrant que l'on pense à eux et qu'on apprécie leur travail ( Plus clairement en leur augmentant directement la solde, comme ça, eux au moins ne prendront pas le partie de suivre leur base.)

Eh dites donc, ça ne vous rappelle pas quelque chose ça? Il me semble qu'en 89 ils avaient fait exactement la même chose. Quelle manque d'originalité messieurs. Vous pensiez qu'on ne s'en souviendrait pas?

Allez pour les doux rêveurs qui pensaient encore toucher une prime, sachez que vous n'en verrez pas la queue d'une car il n'est prévu que 4000 primes pour environ 96000 gendarmes. Les seuls servis et c'est quand même une logique, ce sont ceux qui ne feront que des convois. Quand à ceux qui pensaient que la gendarmerie avait quand même fait un geste pour remercier ceux qui vont la percevoir, sachez que ça ne lui coûtera pas un radis parce que ce n'est certes pas elle qui paye. Et non, ce sont les banques ! Faut quand même pas pousser non plus...

En ce qui concerne les traques éventuelles des S.R. concernant tous les accrocs de ce site, dans ma région, il semblerait que ce ne soit pas le cas. Toutefois, il me semble plus probable que, comme en 89, ces traques soient effectuées par des officiers uniquement. ATTENTION NOUS SOMMES CERNES !!!!

Haut de Page

13 octobre 2001

GENDARME HEUREUX

186

J'aime à lire le courrier de gens qui critiquent l'institution qui nourrit leur famille. A ces gens là je leur dis que la porte est grande ouverte et que l'on a pas besoin d'eux. Ceux qui prétendent travailler (et je dis TRAVAILLER) 100 heures par semaine, qu'ils m'en fassent la démonstration. Ceux qui critiquent sans cesse la hiérarchie et notamment leurs officiers, qu'ils lèvent un peu le bout de leur nez car la plupart d'entre eux sont issus de leur rang. Ceux qui brandissent l'étendard de la non-concertation, qu'ils ouvrent un peu les yeux et fassent l'effort d'écouter. Cela fait 17 ans que je suis en gendarmerie et j'y suis bien.

Haut de Page

13 octobre 2001

Y'EN A MARRE !!!

185

Tout d'abord merci à nos collègue de la police .

Nous venons de terminer de lire la lettre de notre cher ministre en réponse aux demandes faites par le CFMG. Comme vous pouvez le constater, nous avons "royalement" acquis une revalorisation du grade d'adjudant. Quelle réforme exceptionnelle !!! De qui se moque-t-on ?

Aucune des demandes urgentes CFMG n'ont été pris en considération, et ce, malgré qu'on nous ait laissé entrevoir des possibilités de revalorisation du salaire, de la prime OPJ, du temps de travail, des effectifs... etc... etc.....

Pourtant, le rapport sur le moral rédigé récemment ne laissait aucun doute sur le malaise en Gendarmerie et sur un ras-le-bol général, voir sur un début de grogne. Visiblement, nous n'avons pas été pris au sérieux. Il est temps d'agir et ce ne sera possible que si nous le faisons tous ensemble. Nous envisageons dans les prochaines semaines de refuser l'exécution des missions EUROS pour qu'enfin, nous soyons pris au sérieux. C'est pourquoi, nous vous demandons de diffuser cette information à un maximum de militaire de la Gendarmerie pour nous rejoindre dans cette action. Nous ne pourrons obtenir quelque chose que si nous restons solidaires et que nous agissons en masse.

@@plus !!! signé: des gendarmes qui aiment leur métier !!!

Haut de Page

13 octobre 2001

GROGNE...

184

Bonjour ,

De plus en plus de « bruits » font état d’un « mouvement » chez les gendarmes pour le 1 er Décembre… Mais pas d’infos que des bruits . Si qqn en sait plus ???

Un gendarme.

Haut de Page

13 octobre 2001

ESPIONS ?

183

Salut à tous et encore merci .Ce n'est pas la première fois que j'envoie des messages. Je lis tous les jours les nouveaux messages sur ce site. Ils y en a qui disent vraiment n'importe quoi. Enfin je pense qu'ils sont comme moi, ils doivent pleurer souvent le soir devant l'écran.

Demandez plutôt des intérêts valables pour l'ensemble de notre institution. Pourquoi pas la reconnaissance d'un diplôme (bac pro) comme l'a déjà la police depuis longtemps.

Nous allons nous faire manger... je peux vous citer de nombreuses demandes et de nombreux exemples.

Oui, pour l'info par voix de presse. Non, à la grève des P.V.. Vous allez vous faire ramasser... vous êtes militaire...

Alors les membres du CFMG toujours aussi motivés, les PSO pareil, et vous les officiers proches de la bases (ceux qui travaillent quoi) les bras vous tombent ?

Je n'ai pas peur des menaces de mes supérieurs. Vous pouvez me surveiller sur le Net, pas de problème pour moi, je pense déclencher une bataille pour tous mes camarades dans peu de temps. Pas d'ultimatum, des faits et gestes.

A bientôt

Haut de Page

12 octobre 2001

182

Bientôt trente ans de service. J'ai demandé le pécule et si cela est positif , je pars l'année prochaine. Bon vent ! tout cela comme beaucoup d'entre nous il n'y a pas que les officiers de petits chefs, commandant de brigade, qui ont la galonite maladie très répandue chez nous. Si cela était à refaire, je serais dans votre maison mais avec des SI on referait le monde mais jeune... insouciant , j'ai continué. Le mal est là , le dialogue point... cela n'existe pas chez nous. Enfin beaucoup de chose à redire.

Cordialement à tous

Haut de Page

12 octobre 2001

ALLEZ TOUS SUR m6.fr, ça me révolte ET DITES...

181

Merci de nous donner la parole.

C'est à nous de nous défendre ! Allez tous sur m6.fr la rubrique ça me révolte vous y trouverez peu être du réconfort ou un moyen de vous exprimer.

A+

Haut de Page

12 octobre 2001

180

J'aimerais que la police & gendarmerie travaillent dans le même sens. Assez de nos chefs qui se permettent de nous noter alors qu'il y a du boulot à faire de leur côté. Assez de cette politique qui ne fait pas ce qu'elle dit.

Il nous faut des moyens juridiques pour combattre cette délinquance génératrice de zone de non-droit où même les services de secours ne peuvent pénétrer.

Que faire ?

Haut de Page

12 octobre 2001

179

Encore merci amis de la maison d'en face , qui va légèrement mieux que notre vieille bâtisse !

Attention , de source A + , il y a déjà des rats qui quittent le navire ......

Je parle d'officiers qui eux aussi sont déjà en reconversion . . .Çà calme, ils partent mais ne disent rien. Auraient-ils vu que les cartes étaient jouées d'avance ?

Je parle d'officiers supérieurs ( à eux mêmes ) . . . .

les petits viennent juste d'être formatés (eogn )

allez courage : L'UNION FAIT LA FORCE

Haut de Page

12 octobre 2001

L'UNION FAIT LA FORCE...

178

Je tiens tout particulièrement à remercier nos amis policiers de nous laisser un petit espace pour être entendu.

Voilà, comme tous je suis un grand lassé de la situation. Je viens souvent ici pour prendre la température. Et je m'aperçois que la gendarmerie arrive au bout du rouleau. Bien sur nos grands pontes font pour le moment la sourde oreille. Alors moi, petit gendarme, je vais me servir aujourd'hui des moyens de communication qui me sont offerts.

Je viens de voir une émission sur M6 qui me pousse maintenant à monter au créneau. Pour ceux qui pensent encore faire le forcing sur les T.A. je pense mauvaise route.

Pour tous ceux qui veulent faire bouger les choses je pense que le moment arrive pour négocier non pas avec nos supérieurs qui ne sont pour moi que des petits au milieu des grands mais directement avec notre futur gouvernement. OK, l'amnistie des T.A. pour l'Etat qui refuse d'encaisser 1 milliard et demi de francs dans l'espoir d'acheter des votes. Et bien moi je voudrais savoir comment ils vont faire pour me convaincre de mettre un bulletin dans l'urne, mais aussi ma famille, mes amis et tous ceux qui nous soutiennent et je peux garantir qu'ils sont certainement plus nombreux qu'on pense. La Gendarmerie est une grande famille. Non ce n'est pas vrai. La gendarmerie a été faite par les officiers pour les officiers. Je ne l'invente pas, ces paroles m'ont été dites par un officier, je devrais dire un gamin avec quelques morceaux de papiers en diplôme qui sort d'école et qui à ce jour est CDT de CIE. Oui la devise est diviser pour ....

Donc si nous voulons nous faire entendre, il faut se comporter comme un virus. Tous les sites des médias proposent à ce jour des forums, j'en cite un pour exemple www.m6fr émission - ça me révolte. et direction forum pour créer un sujet de discussion. Pour l'anonymat, rien de plus simple direction un cyber café et le tour est joué. Maintenant pour ceux qui ont la carotte :)) n'envoyez pas des fichiers U lol lol lol........................

Gendarmes ils faut se serrer les coudes. Notre grande maison c'est la Gendarmerie et nous sommes la Fondation. L'union fait la force.

NOTA : Je sais que les espions qui viennent voir ce qui est dit ici pensent que ce n'est qu'un feu qui est voué à s'étouffer par manque d'oxygène. Détrompez vous, nous ne nous arrêterons pas là. 89 n'était que la partie visible de l'iceberg. La Gendarmerie n'est pas le TITANIC!!!!!!

bon ASSEZ DE BLABLA je commence à inonder la web presse de vos messages @ très bientôt

=^.^=

Haut de Page

12 octobre 2001

C la fin...

177

Merci effectivement à nos "camarades" policiers ....... car je note avec plaisir que ce site n'est pas pollué par des esprits querelleurs et malsains !!!

Donc une 2ème intervention pour dire que toutes les valeurs pour lesquelles je suis entré en gie ont volé en éclats ... qu'elles sont tous les jours bafouées par la hiérarchie et par un système qui presse les hommes comme des citrons et profitant bien de leur grand sens du devoir ............... et en oubliant leurs familles !

Alors soit la gie va exploser soit elle va devenir une "chose" à laquelle je ne souhaite pas appartenir ......... à bientôt 15 ans de service j'ai tâté du côté de la reconversion ... hé bien ces messieurs en hauts lieux ils se gardent bien de diffuser les moyens qui nous sont proposés car sans quoi il y aurait certainement une hémorragie irréversible !!!

En tous cas chacun peut demander auprès du bureau reconversion de sa région un formulaire en 3 volets similaire à une fiche de voeux .... ce formulaire sert à définir les critères d'emploi pouvant intéresser le GD, GM etc... puis est transmis à Paris .... hé surprise, ceux qui correspondent reçoivent par courrier les propositions d'embauches des entreprises avant que celles-ci ne soient transmises par mg !!!! Autre surprise .... ces formulaires servent à la DG pour prévenir les départs puisqu'ils considèrent que le gars qui transmet cette fiche sera parti des les 5 ans !!!

Et si on faisait tous cette fiche ??!! ...... Déjà que le recrutement et leur principal problème ......... alors là va y avoir quelques hara-kiri dans les bureaux obscurs de la DG !

Rage, désespoir, injustice (un comble chez nous !) ...... que la force soit avec nous comme disait l'autre et Dieu aussi quant à faire ..... va nous falloir des mecs balaises si on veut arriver à sauver ce qui peut encore l'être !!!

@++++ et bonne chance à tous ...

Haut de Page

11 octobre 2001

176

J'aimerais en savoir plus sur la réforme Police/gendarmerie ...

Merci.

Haut de Page

11 octobre 2001

175

A l'aube des 35 heures, le gouvernement oblige les PME à les appliquer. Qu'il s'occupe déjà de ses fonctionnaires qui, certains, font plus de 100 heures et j en connais quelques uns, notamment des gardes républicains.

Il n'y a pas que les heures passées au travail, il y a aussi le remerciement donné par les chefs, c'est à dire aucun.

Nous n'attendons que deux choses, la considération de nos chefs et être payé en fonction des heures faites au mois. Oulala ! c'est impossible, nos impôts ne suffiraient pas......

Les médias ne disent pas la vérité. Soyons réalistes. Militaires peut-être mais pas esclaves, corvéables à merci, bons à tout faire, bonniches, etc...

Merci de nous laisser nous exprimer sur ce site. Je sais pertinemment que cela ne pourra pas nous donner gain de cause mais au moins ça soulage.

Haut de Page

11 octobre 2001

DES SOLUTIONS ?

174

Quelqu'un connaît-il le mouvement de "l'appel aux muets" du 1er décembre (vu sur lessor.org) ? Ils semblent assez actifs et structurés, bien que je pense que la plupart des sous-off aura peine à suivre et à réagir. L'éternel problème de la carotte sous le nez.... espérons....

Haut de Page

11 octobre 2001

GD 38.

173

A mon tour, je vous fais part de mon écoeurement! Le mot est presque trop faible!

L'argent ne m'intéresse pas, les 35 heures, oui.

Je sais qu'il est peu probable de voir appliquer la RTT chez nous, je vais aller chercher ailleurs. Ils ont réussi (l'ensemble de la hiérarchie, le système quoi!). Je peux plus enfiler cette tenue. J'ai honte. Obligé de fermer les yeux pour ne pas me cogner encore plus de boulot. Une interpellation, pour quoi faire, me taper 24 ou 48 heures de GAV dans la foulée ? Des véhicules inadaptés, pas trop rapides surtout, pour éviter toute bavure. Et tant d'autres choses à dire. Mais à nous tous, tout a été dit, il me semble.

Les brigades mères et filles, pourquoi pas? Pourvu que je puisse enfin respirer. Toutefois, je ne pense pas que ce soit le but recherché, on aura toujours cette pression (hiérarchique,principalement) tant que nous ne serons pas civils et donc syndiqués.

Le service public, c'est plus mon problème. La population n'y est pour rien, soit, mais moi non plus! Je ne vois pas pourquoi j'y laisserai ma santé. Les CB ne peuvent qu'être mécontents de ce système puisqu'ils ne seront plus les dieux dans leur petit monde, il n'y en aura plus qu'un sur trois (Je ne veux pas généraliser mais reconnaissez que pour un certain nombre de gradés c'est la politique recherchée et appliquée. Avant de me reprocher quoi que ce soit sur ce dernier point, je suis OPJ et peut prétendre au grade. Mais ce ne sera probablement jamais le cas). Vous allez me dire, c'est le système. Moi je ne peux pas raisonner comme ça et me dire, j'en ai chié, maintenant à leur tour, c'est hors de question. Je vois pas la vie comme ça, peut être suis-je naïf, tant pis. Ce n'est pas mon état d'esprit.

L'avenir est bien sombre pour la Gendarmerie. En aucun, nous ne serons responsables.

Bon courage à tous.

Haut de Page

11 octobre 2001

MERCI LES COLLÈGUES !

172

Je viens de découvrir votre site : sympa, mais faites de la pub !! Je plaisante, nous on va vous en faire !

Avez vous entendu parler de mouvements de grogne à venir prochainement en prévision des non mesures du CFMG ?

A bientôt les gars !

Haut de Page

11 octobre 2001

171

Merci Mrs de la Police pour votre espace.

Je suis Gendarme depuis 11 ans et depuis mon entrée dans cet univers, je constate que la Gendarmerie se liquéfie comme l'armée en général (ex le porte- avions Charles de Gaulle et autres) "Heureusement que D Gaulle n'est plus de ce monde!"

Pauvre armée, pauvre France.

Sachez Mrs les dirigeants que vous êtes assis sur un château de sable qui va bientôt s'effondrer.

Le jour où cela arrivera vous ferez comme un certain ministre en donnant votre démission.

Je suis persuadé que la vision de la France par les pays étrangers n'est pas excellente et ils doivent certainement rigoler.

Si vous avez assez de courage, venez sur le terrain afin de vous rendre compte par vous même à quel point nos conditions sont difficiles même pour les unités en campagne ou soit disant il ne se passe jamais rien.

Donnez-nous les moyens d'appliquer les nouvelles lois.

Depuis la nouvelle loi , qui vous arrange, renforçant la présomption d'innocence, celle sur la vidéo mineur victime et maintenant celle de la vidéo auteur mineur (procédures lourdes), vous ne pouvez que constater que le nombre d'affaires résolues est en chute libre ainsi que les "gardes à vue."

Vous avez réussi à nous lier les mains et nous empêcher de faire notre travail.

Je ne remets pas en cause cette loi mais en l'appliquant sans augmenter nos effectifs, le judiciaire devient ingérable.

Donnez - nous les moyens de mettre tous les citoyens au même niveau.

Je me souviens que dans le sud de la France, un monsieur qui était garde des Sceaux, a fait déplacer un escadron pour protéger sa résidence secondaire car il venait d'apprendre que des gens du voyage venaient de s'installer à quelques centaines de mètres de là.

Les citoyens n'ont-ils pas les mêmes droits ? Pourquoi lorsqu'une victime a un statut élevé nous avons tout à coup plus de moyens pour rechercher les auteurs.

Les petits gens doivent ils subir la loi du plus fort ?

Donnez - nous les moyens pour agir tout simplement !

Les victimes finissent pas nous dire, [et non à vous qui n'êtes pas sur le terrain, sauf la veille des élections] que nous sommes bons qu'à verbaliser les honnêtes gens: "Au lieu de nous verbaliser allez chercher les voleurs", nous lancent-ils !

Il nous est difficile de leur répondre que nous devons faire notre "QUOTA" sinon gare aux notations.

D'autre part, remplaçons les gendarmes qui quittent les unités (retraite, mutation...) par des GAV "incompétents vu leur formation.

Je ne sais pas si cette situation vous amuse mais moi, je me demande où nous allons.

Pas un de nos supérieurs n'est capable à ce jour de répondre à nos inquiétudes.

Message pour PSO: nous attendons votre démission lors de la prochaine réunion si nous ne sommes pas entendus.

Montrez par cet acte que vous nous écoutez et nous soutenez en agissant.

signé "Un pauvre gendarme" qui agit en dehors de ce site.

Haut de Page

11 octobre 2001

FÉLICITATIONS !

170

Je lis ces pages de tristesses et ne peux que constater combien ces états d'âme Mrs sont proches des miens ! Désabusé et triste devrais-je dire ! Si ce n'était que ce défaut de reconnaissance : après tout on est habitué ! Je viens d'ailleurs de résilier mon abonnement à l'ESSOR !

Je voulais dire merci à ces messieurs officiers qui l'année dernière nous ont privés de réveillon par crainte du bug de l'an 2000 !!! Et cette année on recommence par peur de catastrophe ´┐Żuropéenne ... Non content de réduire le quota des permissions à 13 % (peu importe les situations du personnel, vacances, droits de garde etc...), on nous supprime des repos (un jour par semaine).

La meilleure est la soi-disant prime : ne vous leurrez pas : il n'y a déjà pas de sous pour payer les BDF du mois de mai, on veut nous faire croire au Père Noël ou quoi ?

Je lisais qu'on pensait à améliorer les salaires des adjudants (attribution du DQSG, plus tôt : quel luxe ! ) et les autres ne méritent rien ?

Bon continuez à nous soutenir collègues policiers, car ce n'est de notre hiérarchie que nous attendons le soutien !

Un gradé !

Haut de Page

11 octobre 2001

169

Que dire de tous ces messages !. Ce n'est plus une déprime, c'est véritablement un appel au secours que notre hiérarchie pensante ne veut pas écouter.

Gradé et adjoint de brigade, je rejoins tout à fait les multiples points développés par les précédents messages. Certains interlocuteurs mentionnent la nécessité que tous les sous officiers soient soudés et non pas tirés sur certaines catégories de personnels. Pour avoir pas mal voyagé (plus de six légions différentes), je dois dire que des cons, j'en ai rencontrés. Des gendarmes comme des gradés. La gendarmerie a très bien compris cette situation. Il ne lui est pas difficile de nous diviser. Il suffit de lire les différents messages où on rencontre quelques rancoeurs entre subdivision. Que diable ! Ressaisissons-nous et allons ensemble de l'avant. Il est indéniable que nous ne devons pas rater cette fameuse journée du 1 décembre. Faisons enfin comprendre à notre direction qu'il est temps de s'occuper des serviteurs de l'Etat que sont les gendarmes. A force de tirer la corde, il n'y aura plus rien au bout !!!!!!!!!!!!!!!!

PSO : l'idée d'alerter les médias me semble tout à fait positive, je m'en vais de ce pas adresser quelques messages...

Salutation à nos amis policiers

@+

Haut de Page

11 octobre 2001

QUELLE HONTE !

168

Tous nos remerciements pour nos collègues de la Police de venir en aide aux forçats de la Gie. 40 ans, 20 ans de métier je m'estime trahi et exploité par la DG. Plein de bonne volonté j'ai toujours travaillé en unité territoriale et je peux vous assurer que j'y ai fait ma place, malheureusement tous les résultats obtenus l'ont été par des sacrifices personnels, familiaux... mais pas de reconnaissance des hautes sphères.

Au début des années 80, pas de COG, pas de sectorisation, tout le personnel connaissait son canton. Depuis 89 c'est la fin du service public. Le COG soulage effectivement la Brigade, mais le service public n'est plus le même. Pas d'effectifs, du boulot par dessus la tète, à s'en rendre parfois malade. Pas de recrutement malgré les efforts des uns et des autres. Pour combler ces lacunes on décide l'expérimentation de la sectorisation au niveau de la DG sachant pertinemment qu'elle sera appliquée coûte que coûte.

Maintenant c'est une catastrophe, vous avez 24 h / 24 h 2 ou 3 esclaves qui assurent les interventions sur 2 voir 3 cantons. Les autres militaires sont libres d'effectuer les tâches sur leur canton. Sur le papier c'est super, mais en pratique c'est nul, c'est police secours et puis c'est tout. On se fiche pas mal du service public et la connaissance de son canton. Dire qu'il y a des années encore on avait acheté des véhicules pour la gendarmerie de proximité avec de superbes affiches, on envoyait des demi-journées entières des sous-officiers dans les mairies afin d'y assurer des permanences. Maintenant c'est diamétralement opposé. Toutes les unités de terrain sont en sous-effectif, faute de recrutement. Si on poursuit la sectorisation comme la DG veut y arriver avec 1 administration pour 2 ou 3 cantons, c'est la mort du petit cheval. De plus pour combler les manques d'effectifs cette solution semble la mieux adaptée sur le papier.

Le problème est que lorsque vous aviez une vingtaine de gars pour 3 cantons, la DG va vous prouver qu' une unité à une douzaine de personnel sera plus performante. Je vous laisse le soin de faire les commentaires utiles. Mais quoi que chacun en pense çà va se faire très vite car il y a déjà des expérimentations d'une Brigade mère et 2 brigades filles sur la métropole. A moins que je me trompe, mais c'est ce qui semble ressortir fraîchement de ROCHEFORT. Lors du précédent stage CB à ROCHEFORT il semblerait que le directeur de la Gie ait quitté la salle de conférence précipitamment suite aux mécontentements des CB présents!!!!!

Quoi vous dire d'autre, que tout va très mal et qu'il ne faudrait pas grand chose pour que notre chère institution implose. Avant la fin d'année, çà risque de bouger fort car ce n 'est pas possible de poursuivre de la sorte et de se voiler la face. On ne demande pas les 35 heures, mais une réelle reconnaissance et une solde en phase avec notre activité. En Brigade, c'est facile de vérifier un gme assure plus de 400 heures par mois. Environ 50% d'activité et 50% d'astreinte. POUR QUEL SALAIRE?????? entre 7700 Frs et 12000 Frs selon l'ancienneté. Ne me parlez pas que le Gme doit faire l'OPJ et l'avancement, pour augmenter sa solde, car je vous réponds qu'un OPJ perçoit au mieux une prime de 60 frs alors il y a quelque chose qui ne tourne pas rond. Allez trouver dans des entreprises des ouvriers qui perçoivent des salaires supérieurs à leurs cadres, chez nous c'est normal !!!!! Aucune reconnaissance de l'avancement. Quel dommage d'en arriver là.

Les effectifs: pour masquer les déficits la Gie emploie au coup par coup des réservistes habillés comme les professionnels qui en tant que s/off sont payés nets 270 à 900 frs par jour. Sur le bord des routes, sur les manifestations le citoyen ne fait pas la différence, et ne peut donc pas constater ce réel problème de recrutement. Je n'ai jamais envoyé un jeune candidat dans la maison d'en face que je respecte en tant qu'homme de terrain, mais ils ne sont pas bêtes non plus. lorsqu'ils se présentent à l'unité, ils veulent connaître leur disponibilité et leur salaire. Lorsque vous leur répondez qu'ils auront 2 w.end par mois, vous n'avez pas besoin de leur en dire davantage. Tant que la conjoncture actuelle sera ainsi, que le métier de gendarme ne sera pas reconnu à sa juste valeur et à sa réelle disponibilité, la Gie sera malheureusement vouée à sa disparition pure et simple.

Que dire également de la motivation du personnel: 3/4 des procédures classées sans suite, des heures infernales, des services imposés dans tous les domaines, il faut maintenant être plus sur les routes qu'en prévention sur sa circonscription afin de ramener des PV et de justifier de la prévention des accidents ( une infraction au code Route est plus sanctionnée qu'un délit judiciaire!!!!!), il faut obligatoirement une patrouille de nuit par gars et par semaine malgré les tâches journalières épuisantes, stressantes..., courir partout pour ramener du renseignement le premier à la VH etc, etc... Cette liste n'est pas limitative.

Sans vouloir créer de polémique, il serait tout de même urgent de rémunérer différemment les gars de terrain confrontés à tous les dangers, toutes les intempéries, tous les imprévus, tous les services imposés etc etc. Le gars de Brigade est un véritable esclave qui doit être partout à la fois et dont nul ne se soucie. Il est pressé comme un citron à longueur d'années, et il est évident qu'il essaie encore de faire son travail au mieux, mais çà ne peut plus durer. Les anciens ont tenu le coup, ma génération tient le coup, mais les jeunes n'accepteront jamais ce que l'on endure depuis si longtemps.

Rien de concret n'arrive au niveau des Brigades. On nous a parlé de prime de fin d'années, de prime DQSG, du treizième mois, d'une augmentation de la prime OPJ, mais cela s'est tari. Que faut-il faire pour être entendu. je ne suis nullement syndicaliste, mais trop c'est trop. je vous fais état de 20 ans de carrière, et je doute de poursuivre longtemps dans une telle cadence infecte.

Tout le monde parle des 35 heures, à l'heure actuelle un bon ouvrier du bâtiment peut se faire double salaire mensuellement avec ses RTT. En effet chacun sait que cette RTT a écourté les semaines de travail, alors les ouvriers du bâtiment principalement font du travail " au black " tous les W.End. Sachant qu'un carreleur pose entre 20 et 40 M2 par jour à 80-100F le M2 " au black ", il est facile à calculer les rentrées d'argent. Nous les militaires de la Gie, nous nous sommes tapés une formation, des stages, des concours, des examens pour gagner moins qu'un ouvrier du bâtiment. Il y a de quoi rager.

En parlant des heures de travail, il m'est arrivé à plusieurs reprises de me faire chambrer ironiquement par des routiers auxquels je leur faisais part d'un léger dépassement du temps de conduite. Bien informés ils me rétorquaient sympas " et vous vous en faites combien par jour !!! "

On nous demande de vérifier la mise en place des 35 heures. J'hallucine ! Et nous qui contrôle nos heures hebdomadaires ? Sommes nous toujours à 100/100 de nos moyens avec 400 heures par mois et une arme de guerre en dotation??????

On envoie les Gmes sur les manifestations des ouvriers qui revendiquent les 35 heures, parfois on voudrait se mettre à leurs côtés!!!!

Le jour ou on aura compris que les gendarmes des Brigades étaient vraiment un maillon indispensable au niveau des cantons, il sera trop tard, car le bateau coule plus que normalement et nul ne semble s'en soucier. A TRES BIENTÔT

Bon je vous laisse, merci de votre discrétion, et merci pour votre action.

Haut de Page

11 octobre 2001

167

En effet, camarade gradé de la mobile, tu fais énormément d'heures en déplacement, j'ai connu ça, j'en ai fais pdt 10 ans.----message 162-----

Ce que tu oublies de dire, c'est que tous les jours tu touches une prime IJAT, qui s'élève à plus de 5000Fr pour le mois, (d'autant plus qu'elle devrait passer à 198Fr/jour). Tu oublies aussi la gratuité des repas.

Sur la forme, certes, tu as raison, il n'est pas normal d'effectuer toutes ces heures, avec en plus un gros problème d'effectif.

Mais sur le fond, saches qu'un Gd fait ça, annuellement, sans prime, sans reconnaissance, et qu'en plus, ses gradés vont s'appliquer à modifier les heures, pour dire qu'il ne fait que les 08 heures prévues.

Nous sommes tous dans le même bateau qui coule.!!!

Je suis content que la GM, commence aussi à se manifester, surtout leurs gradés, car si on regarde bien, plus de maintien mobile, 90 % de mono galon, le plan est bien structuré : - Il n'y aura pas de ''grogne'', venant de jeunes GM, qui ont la carotte.

- non plus, de la quasi totalité des gradés ou officiers qui ont une carrière a assurée.

Comme l'on sait que la Gie marche aux statistiques, entre la Gm qui représente un très gros effectif, et certains Gd qui ne diront jamais rien, notre ''grogne'', ne sera pas prise en compte, car on ne représente qu'une minorité.

Le bateau coule à vue d'oeil, mais tout va bien mon capitaine.

Haut de Page

11 octobre 2001

NOUVELLE PIERRE A l'ÉDIFICE...

166

Ce message est le quatrième pour ma part, depuis que j'ai découvert ce site. C'est pour moi une véritable thérapie de pouvoir enfin, faire part de mon écoeurement. Depuis plusieurs semaines déjà, je constate que nombreux sont, pour ne pas dire tous sans exception, désabusés. Depuis plusieurs mois, notrechère direction alimente les rumeurs et tente d'apaiser cette nouvelle grogne, qui semble devenir au fil du temps, une rage. On nous a tout dit, enpassant par de nouveaux effectifs, de nouveaux moyens, du temps libre, des compensations financières, ect... On se fout de notre gueule. Les effectifs supplémentaires, ne sont en fait que des GAV que je qualifierai d'apprentis gendarmes, qui ne savent à peine lire et écrire. (j'en ai déjà connu 3)Il faut croire que recrutement a du devenir difficile pour que le niveau soit tombé si bas. les nouveaux moyens, je n'en parle pas, car je suis comme Saint THOMAS, je crois ce que je vois, et pour l'instant, j'ai toujours monvieux télic en panne, un vieux poste dans mon appartement, plusieurs ordis hors d'âge, des véhicules à la limite de la casse, un appartement pitoyable,que les HLM n'oseraient jamais mettre en location. le temps libre, le seulque j'ai pu m'octroyer, c'est quand je suis en maladie. La dernière compensation financière remonte à un changement d'échelon. Alors, lorsque je lis ou regarde la presse qui relate le climat social français,

je me dis :

Soit tu débloques mon gars, soit la gendarmerie n'est plus à l'ère napoléonienne mais à l'aire moyen âgeuse. Si cela peut rassurer grand nombre d'entre nous, ma vie de famille est partiellement identique à la votre.

Ma plus grande question est maintenant : OU SE TROUVE NOTRE AVENIR A TOUS ????

Haut de Page

11 octobre 2001

LE NERF DE LA GUERRE !

165

L'argent !

- L'Armée ne fournira plus le carburant dans ma Région car la Gendarmerie ne paie pas ses factures !

- Les crédits de téléphone sont épuisés jusqu'à la fin de l'année !

- Les crédits pour le matériel informatique sont épuisés !

- Les loyers de certains propriétaires ne sont plus payés !

- Décalage du paiement de la prime habillement de 3 semaines (pour raison de panne informatique, paraît-il ...) !

Manquerait plus que nos soldes ne soient plus payées, alors là, l'explosion est garantie....

Dans ma brigade, des idées d'actions se font jour mais l'une d'elle semble faire l'unanimité : PLUS DE T.A. !!

QUI SE LANCE AVEC MOI POUR INFORMER LA PRESSE ? Je l'ai déjà fait mais... y'a pas beaucoup de résultat.

Les partis politiques sont aussi dotés de sites Web. En période de campagne électorale, il serait bon de leur faire connaître notre façon de voir l'avenir, non ????... Il faut remuer MAINTENANT pendant les élections....

EN UN MOT : B O U G E O N S !!!!!!!!!!

Pour ma part, j'informe autour de moi les citoyens du malaise qui gronde chez nous. D'ailleurs, certains ne m'attendent pas car une émission récente sur RTL en a inquiété plus d'un !

Haut de Page

10 octobre 2001

MAS G1 OU P.A. MAC 50 ?

164

Salut les copains. Merci à la police pour son soutien !

J'en ai une bonne à vous raconter. Comme vous le savez, les MAS G1 sont remplacés par les MAC 50.

2 de mes camarades ne peuvent partir en service avec le MAC 50, car ils n'ont pas encore effectué de tir avec cette arme, au sein de notre compagnie. Ce sont pourtant 2 anciens ELI de la mobile qui ont fait plusieurs tirs avec cette arme, mais au sein d'un escadron. C'est vrai que ce n'est pas la même maison.

Mais quelque chose me choque : on nous retire le MAS G1 car c'est une arme dangereuse et pourtant certains l'ont encore en dotation. Ceci revient donc à dire qu'il est préférable qu'un gendarme prenne une culasse dans la tronche, plutôt que de mettre une balle dans le tube à sable ?

A méditer !!!

Haut de Page

10 octobre 2001

163

En référence au msg 156, il va sans dire que la grève des TA et PV, ne toucherait pas le bon citoyen. Les Gendarmes, bien que révoltés, gardent tjrs leur honneur, et la conviction du travail bien fait. Bien sur, les plaintes multiples seraient prises, les enquêtes en cours se poursuivront.

Il faut faire en sorte, de lever le lièvre, en touchant ce qu'il y a de plus important aux yeux de nos gradés et élus.

A savoir, le nombre de nunu pour les premiers, et cela coule de source, l'argent que rapportent les TA et PV police route, pour ceux de la deuxième tranche.

Il me parait étrange, qu'aucun officier n'ait internet, et n'ait entendu parler de ce site.

Sachez que vous êtes les bienvenus sur cet espace de dialogue, et que vous pouvez, vous aussi, partager le malaise qui ne s'arrête pas à celui du gendarme, mais bel et bien celui de la Gie tout entière. Apportez nous des solutions concrètes, ou bien, faites passer le MSG en mode URGENT, aux décideurs de notre institution.

Haut de Page

10 octobre 2001

162

Puisque l'on parle des heures de service que peut faire un gendarme, je vais au travers de mon cas personnel vous donner le détail des heures que peut faire un gendarme mobile en déplacement. Je reconnais volontiers qu'étant gradé j'arrive à faire sans doute un peu moins d'heures que les gendarmes ce qui vous donnera quand même une idée.

En service au palais de justice de Paris chargé des comparutions directes à la 8° section. Cantonné à Nogent sur Marne.

  • levé 7H00- Départ Nogent direction le Palais de Justice 08H30 ;
  • arrivée au Palais 09H40, prise de service effective 10H00 ;
  • repas effectué entre 11H30 et 12H15 ( que certains considèrent comme un repos ) ;
  • reprise du service 12H20 fin effective de service en moyenne ( je dis bien en moyenne !) tous les soirs à 21H 30 ;
  • retour Nogent 22H30 ;
  • repas 23HOO ;
  • Retour en chambre . Lavage des vêtements ayant servis à assurer ce service journalier, repassage des vêtements ( au minimum: chemise ) pour le service du lendemain, lecture courrier officiel + divers ;
  • coucher au environ de 23H45 /minuit.

Ce régime assuré 6 jours sur 7 ( sauf le dimanche) car comme on prend ce service à deux toute la semaine, si l'on veut s'octroyer une journée de détente c'est soit le samedi ,soit le dimanche et cela pour toute la durée du déplacement. De non pas 7H00 heure du lever mais 8H30 heure de départ du cantonnement jusqu'à 22H30 cela fait des journées en moyenne ( et ce n'est qu'une moyenne ) de 14 heures x 6 jours par semaine = 84 heures pour une semaine où tout se passe bien et en comptant au plus serré. Je tiens à préciser que cet horaire hebdomadaire concerne un gradé qui en moyenne doit faire journellement au minimum 1à 2 heures de travail de moins qu'un gendarme. Là je ne vous fait part que des horaires, passant sur les problèmes d'effectif qui lorsque le téléphone sonne vous laisse au moins une fois par jour dans un état de solitude auquel vous ne pouvez plus rien puisque on vous réclame à ce moment là des effectifs que vous n'avez pas. Il ne vous reste plus qu'à temporiser en espérant que tout va bien se passer. Évidemment, si vous suivez les consignes, vous devriez demander du renfort à l'unité qui est chargée des extractions pour assurer les présentations devant les juges d'instructions et qui en général se trouve dans le même manque d'effectif en ayant elle pour consigne de s'adresser à vous en cas de problème. Il y a d'ailleurs un accord tacite qui est fait dés le premier jour du déplacement entre ces deux unités concernant les demandes de renfort réciproques éventuelles: chacun se démerdera avec ses propres effectifs et n'en demandera jamais à l'autre qui est de fait en permanence dans la même situation. ( Tout cela évidemment est connu du bureau militaire du Palais de Justice)

Alors à une époque où le gouvernement nous bassine toute la journée avec la mise en place des 35 heures je suis curieux de voir comment il va pouvoir faire pour appliquer cet horaire là en Gendarmerie Mobile, et je me marre.

Haut de Page

10 octobre 2001

161

Je viens de découvrir aujourd'hui fortuitement ce cite, et je suis très agréablement surpris que ce soit nos camarades de la police qui puissent nous donner l'occasion de nous exprimer, merci à eux.

Je suis CB depuis plusieurs années, PSO jusqu'à il a quelques semaines. Nous avons pris connaissance depuis peu dans notre groupement de la note relative à l'euro. C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase, aujourd'hui nous sommes en sous effectif dans beaucoup d'unités, nous ne pouvons plus assurer notre mission de service public car nous croulons sous la paperasse et les tâches indues, des ministères, justice compris.

On nous annonce un jour de repos du 01/12 au 15 01 et 13% de permissionnaires du 01 au 15/01

on croie rêver. Aucune concertation, aucune directive nous donnant notre future mission, personne ne peut dire qui va toucher la prime euro, rien notre hiérarchie est totalement absente, y a t-il un pilote dans l'avion?

Je suis d'accord avec la majorité d'entre vous, il faut effectivement être unis, dépasser certains clivages qui peuvent exister chez les sous officier, entre les CB ou gradés et gendarmes. Rappelez vous l'adage, "diviser pour mieux régner"

Pour ma part je lutte à mon modeste niveau de CB aujourd'hui et faisais de même lorsque j'étais PSO. Je croie que chacun doit faire front à son niveau et montré à notre hiérarchie qu'à la base cela va mal, notre dispersion nous empêchera malheureusement de faire des manifestations d'envergure. Il faut se servir des médias, des élus de la population pour nous faire entendre.

Dans mon unité, si les restrictions sont appliquées, personne ne prendra de permission, par solidarité, pourquoi en "b...r" deux? L'informatique est ce qu'il est mais nous récupérerons nos journées, sans nous mettre en maladie...

Je ne pense pas qu'une grève des PV soit utile, il suffit juste de faire notre travail sans en faire plus en respectant les heures, de cette manière on y arrive déjà pas, inutile d'embaucher tôt et de débaucher tard pour se mettre à jour, en faisant de la sorte on se fait du tort.

A bientôt, tout va bien le bateau coule normalement.

Haut de Page

10 octobre 2001

LES VÉHICULES...

160

Salut les RMISTES

Pourquoi les personnels des bureaux et les officiers disposent de véhicules neufs, pendant que certaines unités de terrain patrouillent dans des tas de ferrailles de plus de 200 000 Kms.

Quelqu'un peut-il combler ma lacune à ce propos ?

Haut de Page

10 octobre 2001

QUOI DE NEUF DOCTEUR ?

159

Ici le Tarn, tout va mal mais le soleil brille, Sectorisation, suppression de repos et perm pour l'Euro, changement de PA, absence de matériel, manque de personnel et mise en place en remplacement d'emplois jeunes, manque de reconnaissance du travail par les officiers, absence totale de social (l'arbre de Noël de la compagnie ou la Ste Geneviève, juste pour se donner bonne conscience), PSO inexistant, (et je parle pas du CFMG), surcharge de travail ...... la liste est longue ET MAINTENANT attaque d'une Brigade, depuis le temps qu'on le dit ça devait arriver, alors la solution de nos chères têtes pensantes : plus de planton sortant (donc modification du service avec augmentation des effectifs dispo : moralité suppression de quelques QL!!!), toujours quelqu'un à l'unité, ronde de casernement de nuit pour le PS (à mentionner sur un registre dès fois que l'on triche).

En fin, ici on est dans le sud, on s'amuse bien et on est bien payé (SIC) alors que demander de plus, franchement :-(

Haut de Page

 

9 octobre 2001

POURVU QUE CELA DURE...

158

Ce site est une merveille. Je passe le message sur son existence et sur la teneur des messages qui passent... Merci à nos copains Policiers !!!

Je suis prêt à agir pourvu que ce soit efficace et à condition de ne pas être seul. J'ai tenté de secouer mes petits camarades qui se plaignent d'une situation qu'ils ne veulent pourtant pas prendre le risque de bouleverser par crainte de représailles.

J'ai entendu dire (quelqu'un peut-il le confirmer ?) que la Cour de Cassation a rendu un arrêt en fin d'année 2000 précisant que les heures d'astreinte sont des heures travaillées en raison du fait qu'elles sont passées à disposition de l'employeur. N'est-il pas temps que Justice soit faite ? N'est-il pas temps que collectivement nous saisissions les tribunaux administratifs ? Nos chers patrons ne pourraient plus nous bourrer le mou avec "vous faites 8 à 9 heures en moyenne par jour"...

Je partage totalement l'idée que certains brandissent ci et là dans leurs messages. FAIRE BOUGER LA PRESSE ! Nos actes doivent faire du bruit, sinon, ils passeront inaperçus... Nous devons nous défendre en interdisant à la DG de prendre la parole à notre place. INTERNET peut nous aider, non ? Arrosons les messageries des grands médias écrits et radio/télédiffusés par des messages anonymes... Je ne sais pas ; je suis peut-être naïf mais je pense que cela peut marcher. TANT QUE NOTRE GROGNE NE SERA PAS ÉTALÉE SUR LA VOIE PUBLIQUE, NOUS NE GAGNERONS QUE LE DROIT DE NOUS FAIRE INSULTER PAR UN MINISTRE ARROGANT. Quand les policiers font du bruit, les médias les relayent, n'est-ce pas ? Alors à nous d'agir. Prenons nous par les doigts et arrosons les sociétés de presse de toutes nos "revendications". A commencer par les informer que nous osons nous battre grâce à un syndicat... de Police.

  Haut de Page

9 octobre 2001

STOP ! C'EST TROP...

157

LES NEWS EN VRAC :

  • LE PA Mac 50 remplacera le PA MAS G1 qui est défectueux (Normal il a été fabriqué au rabais. (Ça rappelle une histoire de porte avion !!!!!!)..... STOP...
  • Projet du gilet pare balle individuel stoppé (Et oui il faut maintenant payer les modifications à faire sur le MAS G1)......STOP ......
  • 1 jour de repos et 13 % du personnel en permission pour le nouvel an (Unité à 7, on va avoir du mal....) ....STOP....
  • Une prime (peut-être) sera "offerte" à ceux qui travailleront (les officiers) pour les opérations EURO.... STOP.....
  • Plus d'argent pour payer les loyers. (on attend les huissiers)....STOP......
  • Pas d'augmentation de salaire pour les gendarmes en 2002 SAUF pour les adjudants, Adj/chef et majors (y a qu'eux qui bossent !!!!!!!).....STOP....
  • La sectorisation : SUPER, du coup maintenant on se fait braquer les gendarmeries pendant le boulot. (A quand les sociétés de gardiennage pour surveiller les BT pendant que les gendarmes sont en patrouille ?)...... STOP .....

Mais à part cela tout va bien. Les gendarmes selon certains, n'ont pas a se plaindre et s'ils ne sont pas contents, ils n'ont qu'à aller voir ailleurs. De toute manière on trouvera bien un GAV pour le remplacer...

Et puis pour les salaires, ils n'ont qu'à travailler qu'en fonction de ce qu'ils sont payés (dixit un officier...) De toute manière on trouvera bien un GAV pour le remplacer.......STOP.....

Mais où vas t-on.................................

Courage et gardons espoir.......................

Merci à nos amis de la police qui nous permettent aujourd'hui de nous exprimer.....

  Haut de Page

9 octobre 2001

TOUT VA TRÈS BIEN !

156

Merci à nos amis policiers de nous permettre de s'exprimer.

Nous allons participer au convoyage de l'EURO, notre nouvelle monnaie. 1 jour de repos / semaine, 17% de permissionnaires pour la fin de l'année pour l'ensemble des personnels de l'unité et une prime pour les militaires suivant le stage prévu aux escortes de convoyage. Et ceux qui vont faire le planton devant les portes des banques jusque 20 ou 21h : RIEN

Nos têtes pensantes ont elles pensé à la tension engendrée entre les personnels dans les unités à cause de cette décision inégale ?

Par mesure d'économie, la culasse du MAS G1 a été formée à partir d'un alliage qui s'est révélé défectueux. Résultat : Retrait des MAS G1 pour une période de 3 ans minimum et remplacement par les MAC 50. Quand on sait que certains délinquants se baladent avec des AK 47, ça fait peur. Mais le pire, dans tout ça, c'est que des collègues ont pris la culasse de leur arme dans la gueule et ont été blessés gravement à cause d'une bande d'incompétents, une fois de plus.

Les 35H ? impossible. Pas de recrutement. Manque de personnels ou remplacement des partants par des GAV. Ce sont toujours les mêmes qui feront le boulot.

Le parc automobile : Véhicules inadaptés à nos missions ( Trafic plafonnant à 120 KM/H, Clio trop petites pour charger un excité ou transférer un individu, etc...) Un exemple personnel : Alors que je montais la garde lorsque j'étais en escadron en région parisienne, j'ai vu un officier de la DG en civil conduire une RENAULT LAGUNA Gendarmerie flambant neuve. Peu de temps après, j'ai vu passer en 4L au même endroit deux GD d'une BT. Logique, non ? Comme quoi, les véhicules sont bien attribués.

Et le casernement ? Parlons en. Locaux de service trop petits, couloirs sombres voir glauques, pas de salle de garde à vue, logements délabrés. On nous dit qu'il n'y a pas d'argent pour refaire une brigade, qu'il faut attendre. En attendant, les cas sociaux et tous ceux que l'on a l'habitude d'entendre dans nos locaux miteux se font refaire leurs logements à neuf avec le pognon de nos impôts. Parfait.

Je ne parle pas des horaires (80H/semaine voir plus)

Les paillotes, parlons en. Trois officiers de Gendarmerie mis en cause...Tous les trois mutés en région parisienne où ils exercent tranquillement.

L'affaire des robes de chez DIOR ( Affaire suivie par le magazine LE POINT)...Tiens encore un officier ! Pareil, affaire tombée dans les oubliettes.

J'ai remarqué, dans le bulletin mensuel de la légion d'appartenance de l'unité que des sous-off. sont parfois punis pour ''ATTITUDES POUVANT PORTER ATTEINTE A L'IMAGE DE L'ARME'' Et ceux que j'ai cités juste avant, ils n'ont pas porté atteinte à l'image de l'arme ? On vit en pleine féodalité.

M. le ministre de la défense a dit " SI LES GENDARMES VEULENT SE SYNDIQUER, ILS N'ONT QU'A RETOURNER DANS LE CIVIL". Ça prouve bien l'estime qu'il nous porte.

En bref, on avance à reculons.

La grève des PV ? Je ne pense pas que ce soit la solution. S'il y a plainte, c'est qu'il y a victime. J'ai choisi de faire ce métier pour protéger les personnes et leurs biens. Par contre, écrire à tous les médias et leur exposer nos problèmes, là, ça pourrait porter ses fruits.

Messieurs nos dirigeants, tout travail mérite salaire. Ce que l'on demande est légitime. Ne nous sous estimez pas trop. Rappelez vous de 89.

SIGNE : Un GD qui aime son travail mais qu'il trouve gâché par le manque de considération de ses chefs.

  Haut de Page

9 octobre 2001

SOUTIEN

155

Retraité depuis huit années maintenant, je découvre ce site et vos revendications combien justifiées. Tenez bon, je ne sais pas si votre situation changera, je me suis battu pendant des années, tout comme certain d'entre vous. Menaces, sous entendus et j'en passe. Je n'ai jamais baissé les bras et suis quand même parti la tête haute. Je ne regrette pas du tout d'avoir su tenir tête à mes supérieurs lorsque je pensais être dans mon bon droit. Bon courage, vous êtes dans le vrai en contestant.

  Haut de Page

9 octobre 2001

154

 Bonjour et merci à nos collègues de la Police pour cet espace de libre expression.

A l'attention de "rien ne change" voici un texte que j'ai envoyé à TF1 ainsi que sa réponse :

Après avoir vu le reportage de TF1 au "J.T"de 13 heures, et après en avoir discuté avec un grand nombre de collègues, une certitude s'est établie, ce reportage nous semble avoir été commandité et orchestré par la Direction de la Gendarmerie et le Sirpa. En effet pour que cet adjudant chef parle "librement" devant les caméras, dans son logement en caserne, il a fallu obtenir les autorisations nécessaires que seule la DG a pu donner. C'est pourquoi nous pensons que ce sous officier supérieur a été choisi et qu'il lui a été "demandé" (ordonné ?) de modérer ses paroles. Lorsque ce gradé parle de 60 heures de travail hebdomadaires, nous pouvons affirmer que nous Gendarmes effectuons plus souvent 80 à 90 heures.

Aussi, lorsqu'on nous évoque notre logement de fonction, (logé par nécessité absolue de service) il va sans dire que les heures au dessus des 40 heures paient largement ce logement... Non ?

Nous souhaiterions qu'un reportage qui ne soit pas téléguidé soit effectué en laissant la libre expression aux Gendarmes comme cela a été fait par votre confrère de la station RTL.

Merci quand même de soulever le voile sur le malaise qui règne dans notre arme que notre hiérarchie jusqu'au ministre de la défense, feint d'ignorer et que des événements en préparations pour le 01 décembre 2001, nous rappellerons à leur bon souvenir.

Christian

*****************************réponse*************************************

 

Votre message a retenu toute notre attention.

Nous entendons offrir aux téléspectateurs une information dont le maître mot soit professionnalisme, gage d'honnêteté et de qualité : une information indépendante. Les caractéristiques essentielles d'un journal télévisé sont l'ouverture d'esprit et le pluralisme. TF1 souhaite rendre compte des événements dans le monde quelle qu'en soit l'origine, et de la vie en France.

Nous transmettons, en tout cas, vos réflexions à la Direction de l'Information.

Cordialement.

Je suppose que je ne suis pas le seul qui ait interpellé TF1, attendons de voir s'il y aura une suite.

@ + sur ce site

  Haut de Page

8 octobre 2001

LETTRE A UN GÉNÉRAL

153

Je me permets de vous donner connaissance d'une lettre parue dans le journal "Fayaoué", en réponse à un ancien officier supérieur obtus :

"OUI MON GÉNÉRAL, BIEN MON GÉNÉRAL, MAIS ! ! !... Car, «hélas, hélas, trois fois hélas », il y a bien un «mais » mon Général. Après vous avoir lu avec intérêt et fascination, c'est avec le plus grand respect et non sans avoir hésité que je vais tenter, avec mon certificat d'études primaires et mon brevet de constructeur béton armé, de formuler une réponse qui soit digne de ce nom. Oui, mon Général, permettez donc au presque vieux gendarme d'active (obscur et sans grade) que je suis de dire le sentiment actuel de bon nombre de ses pairs.

Je veux tout d'abord vous certifier que mon respect à votre égard est sincère. Je suis le fils d'un soldat qui, grièvement blessé face à l'ennemi, a l'honneur d'être détenteur des plus hautes distinctions militaires. Aussi, j'ai perçu dans vos mots l'essence même des valeurs qui m'ont été inculquées par ce père et il est clair que ces valeurs sont éternelles. Pour le reste, admettez que rien n'a jamais été figé dans l'évolution des espèces et des sociétés. Avec le temps qui passe, nul ne peut nier que l'Arme que je sers, aujourd'hui encore et depuis plus de 25 ans n'est autre que la résultante de quelques multiples soubresauts de l'histoire, ainsi que des divers réajustements prononcés, au fil des siècles, par des gouvernants qui, à certaines époques et à tort ou à raison, ont cru bon de prendre telles ou telles mesures qui semblaient s'imposer. Mon Général, tout ceci pour dire que les temps changent, peut-être pas en mieux je vous l'accorde, mais, admettons le, les temps changent avec de nouvelles contraintes et des mentalités inhérentes à l'époque.

Alors oui, certaines femmes de gendarmes se croient obligées de « L'OUVRIR » en lieu et place de leurs maris. Croyez bien que je suis le premier à le déplorer car, pour ma part, je préfère « L'OUVRIR » moi- même et je veux le faire sans plus tarder.

Contrairement à vous, je ne crois pas que la Gendarmerie Nationale soit vraiment mise en danger par certaines récriminations. Ceci reste exact même si, souvent à juste titre et parfois de manière maladroite, ces récriminations sont formulées par des femmes qui ne veulent et ne peuvent plus exister uniquement à travers leurs maris et il en est de même pour les maris des Gendarmes féminins.

D'ailleurs, les Gendarmes (hommes et femmes) sont encore sur le terrain et, faisant face à une recrudescence récurrente de la criminalité, ils acceptent toujours de prendre les mêmes risques que leurs anciens. De plus, comme cela est d'usage dans la fonction publique ou dans le privé, bon nombre de ces mêmes Gendarmes dont moi-même poussent le bouchon encore plus loin. Oui mon général, ces phénomènes vont jusqu'à se payer leurs propres ordinateurs pour travailler et même, comble d'ironie, à utiliser leurs téléphones portables. Par contre, j'avoue que ces mêmes soldats de l'ordre dont la seule gloire est de protéger et secourir acceptent moins certaines choses. Par exemple de devoir tenter de remplir leurs missions, jour après jour, nuit après nuit, dans l'indifférence la plus totale de bon nombre de leurs concitoyens et sans réel soutien, autre que moral, de la plus part de leurs chefs. Ceux-ci ne peuvent ou ne veulent pas faire passer le message à nos gouvernants peu reconnaissants que les gendarmes ne veulent pas « le beurre et l'argent du beurre ». Non, mon général, ils souhaitent simplement obtenir que l'honneur de servir en Gendarmerie soit soutenu par certaines améliorations tangibles quant aux conditions de vie et aux rétributions. Pourquoi les gendarmes devraient être les parias de la société ? Oui mon Général, le Gendarme est encore un militaire mais, à notre époque, il m'a été donné de constater que même les autres Armes ont sérieusement baissé les cadences horaires effectives de leurs personnels. Si cela n'est pas possible pour le Gendarme de terrain, alors il faut s'en tenir au vieil adage qui dit que «Tout travail mérite un juste salaire ».

J'irais même plus loin, si la GENDARMERIE est menacée, les raisons sont toutes autres. D'ailleurs, à votre avis mon Général, comment expliquez-vous ceci ? Malgré les innombrables avantages offerts et les quelques glorieuses contraintes librement consenties, force est de constater que les candidats tardent insolemment à venir grossir nos rangs. Aussi, le recrutement est aujourd'hui nettement insuffisant alors, à terme, bonjour l'ambiance... D'autre part, si la Gendarmerie Nationale perd de sa crédibilité, il faut aussi chercher ailleurs. Oui mon Général, je ne citerais que le faux vrai terrorisme irlandais, l'espionnite Élyséen, la soirée barbecue en Corse ou l'embrouille de l'arsenal de Toulon. Chaque fois, la compétence, l'honneur et le droit n'ont pas vraiment pris le pas sur les ambitions serviles et le carriérisme à tous crins de certains. A contrario, que dire de la position souvent inconfortable de nos chefs lorsqu'il leur est demandé de faire appliquer les nouvelles mesures grassement accordées au petit personnel alors que trop souvent, lorsque l'équation est vraiment posée, il en ressort de telles incohérences que les solutions seraient du domaine du miracle ? Que dire des déséquilibres exponentiels quant à la gestion et à la répartition globale des personnels et des matériels ? Pourquoi est-il montré dans les médias des matériels qui ne sont pas vraiment les mêmes que ceux véritablement mis à la disposition des gendarmes de base ? Pourquoi lorsque ces mêmes gendarmes sont blessés grièvement en service l'assistance d'un avocat n'est pas fournie de droit ? Pourquoi lorsque la Gendarmerie est mise à mal personne ne répond ? Oui mon Général, je voudrais être en accord avec vous mais, n'en prenez pas ombrage, je dois me l'interdire.

Je suis journellement confronté au monde réel et désenchanté de la petite planète GENDARMERIE NATIONALE. Oui mon Général, en ce funeste an de grâce 2001, première année du 3° millénaire, mes camarades et moi sommes journellement confrontés à de nouvelles donnes et il faudrait que vous et d'autres en prennent vraiment conscience. Souvenez-vous mon Général que, depuis la médiévale table de marbre qui fut le noble symbole de nos fonctions passées, notre vénérable institution a déjà connu des périodes de flottement. Chaque fois, il s'est trouvé des décideurs éclairés pour y remédier. Espérons que tel sera encore le cas ou alors mon Général, nous entendrons vraiment le fourbe FOUCHET qui se gausse de l'honnête MONCEY. Fait à Venelles (13), le 1er juillet 2001, par le Gendarme ANTONA, Joseph ( PSO/GD DE LA COMPAGNIE D'AIX EN PROVENCE 13 ) qui persiste, signe et n'a rien à y changer, à y ajouter ou à y retrancher.

  Haut de Page

8 octobre 2001

RESTONS SOLIDAIRES ET FAISONS BOUGER LES CHOSES

152

Je me suis déjà exprimé une fois sur ce site et je viens régulièrement le consulter.

Je suis CB d'une petite BT à 6 et je me sens parfaitement solidaire des gendarmes et tout autant touché par les problèmes que nous connaissons tous.

Et là je m'adresse à tous ceux qui sur ce site condamnent systématiquement les gradés parce qu'ils sont gradés. Je ne pense pas que la solution se trouve dans une guerre intestine entre S/off. Il y a des bons et des nuls, certains qui pensent plus à leur carrière qu'au bien être du personnel mais ceux-là on les retrouve dans tous les grades, il y a des bons et des mauvais gradés et il y a des bons et des mauvais gendarmes. Alors de grâce arrêtez de tirer à boulets rouges sur tous les gradés, je pense que nous sommes tous dans la même galère.

Ceux qui connaissent les brigades à 6 savent très bien que les CB, gradés et gendarmes sont logés à la même enseigne et en prennent autant dans la figure.

Quand à la sectorisation (une petite réponse au rédacteur de l'OISE du 08 octobre dont j'ai particulièrement apprécié la teneur du mail et avec lesquels je suis entièrement d'accord), je peux t'affirmer que même dans une petite unité ça ne marche pas, c'est aussi caduque, rien que de la poudre aux yeux pour cacher la misère et ne pas affoler la population.

Bon courage à tous.

_

  Haut de Page

8 octobre 2001

LA GOUTTE D'EAU...

151

---- En tout premier lieu, je tiens à remercier nos AMIS de la Police pour nous permettre de nous exprimer.

---- Tout d'abord une question : Pourquoi l'ESSOR a-t-il remis à jour sa messagerie? Certains courriers électroniques auraient ils été censurés?!!!

---- Je ne serai pas long, simplement confirmer le malaise persistant dans notre Institution.

---- Je sais que la prochaine cession CFMG risque d'être houleuse, car la réunion préparatoire verra un bon nombre de ses membres se retirant, les PSO également.

---- Les commissions de concertation " SYMBOLIQUES " ne sont plus crédibles.

---- Gradé et Commandant de brigade, je n'ai hélas, plus la foi. Pourtant que ce métier est beau lorsque l'on peut l'exercer en toute plénitude

  Haut de Page

8 octobre 2001

MESURES !!!

150

Bonjour à tous ... INFOS !!!

Suite à la venue du DG au stage de cdmt "CB" il en est principalement ressorti les 2 points suivants :

1 - Alain RICHARD rendra sa copie au CFMG le 30/11/2001. On ne peut encore savoir quel est son contenu mais le DG dit avoir défendu "notre cause" et notamment LE 13 EME MOIS !

2 - Le DG a répondu à une question pertinente relative au recrutement ... moins 4000 sous/officiers et - 4000 GAV à ce jour soit -8000 personnels .... le recrutement est désigné comme "le trou à l'embauche" et représente leur plus gros souci actuellement ...

Pour ceux qui viennent régulièrement sur ce site... il y a aussi celui de lessor.org qui reste un espace d'expression ...

@+

  Haut de Page

8 octobre 2001

RIEN NE CHANGE

149

Merci Messieurs de la Police...

Cela ne fait pas longtemps que je connais l'existence de ce site, mais croyez moi, je fais de mon mieux pour qu'il soit connu de tous.

Il est vrai, que nous papotons, que nous proposons, ... ça nous fait du bien ... mais rien!!!

LA PRESSE!!!!!! TRÈS BONNE IDÉE!!!!!!(message du 07.10.01)

La grève des TA et PV, très bien, bonne idée, je suis dans la Drôme, je n'en ai pas vu ou entendu un seul le dire ou le faire, pourtant ce genre de chose monte vite aux oreilles.

Apparemment l'Isère devrait la faire assez vite... facile à dire... pas facile à lancer !!!!!, On a tous des bouches à nourrir.......

Papoter entre nous, c'est bien, mais je pense que la presse peut avoir un gros impact positif. Si quelqu'un connaît une personne discrète, prête à mettre le paquet....

  Haut de Page

8 octobre 2001

ON DIT QUE

148

Encore un exemple de l'abus et de la considération de nos officiers:

De source sure, dans la Drome, un officier a donné 1/2 journée pour les Gendarmes et Gradés présents à sa cérémonie de prise de commandement, SAUF à ceux qui ne sont pas venu à son pot............

Cet officier a certainement été très touché du manque de savoir faire des militaires en question... Chochotte !

S'il savait le nombre de fois, où les officiers manquent de savoir faire avec nous, sans qu'on ne dise rien.

  Haut de Page

8 octobre 2001

OISE...SITUATION CATASTROPHE.

147

A tous nos collègues de la PN, merci... et félicitations pour ce que vous faites pour nous :-)

Ayant lu avec intérêt les messages de mes collègues gendarmes, j'ai décidé de vous faire part de certains éléments qui alimenteront sans doutes les discussions au coin du feu :

LES HEURES EN SERVICE : Nombreux sont les gendarmes qui ont constaté récemment que les chiffres révélateurs des heures travaillées données par nos fidèles ordinateurs CB étaient tronqués. En effet, lorsqu'un CB annonce via son service commandement que les gendarmes effectuent 9 heures/jours d'activité à l'année ; celles-ci sont en réalité bien plus élevées et dépassent bien souvent 11.30 heures/jour d'activité. Le calcul est pourtant simple. Pourquoi ces chiffres officiels sont inexacts ? Les détachés font-ils baisser le taux horaire général ? Certains services au bureau sont-ils bien générateurs d'heuresd'activité ? Y a t il un "bug" :-) ?

La solution ? - Changer le système gestion statistique de l'unité. Renforcer les effectifs. Dire la vérité, c'est la moindre des choses pour des auxiliaires de justice.

LA DÉLINQUANCE : Eux aussi sont inexacts. Nombre de M.I.S et M.I.J se perdent entre l'unité concernée et la B.D.R.J. C'est pourtant l'un des critères majeurs qui conditionne l'augmentation des effectifs pour l'unité concernée.

La solution ? - Idem que précédemment.

LA SECTORISATION : Possible et profitable pour certaines petites unités ;ce système devient rapidement caduque et générateur d'heures de travail supplémentaire dans les unités chargées.

La solution? - L'avenir est dans le gonflement des effectifs des P.S.I.G avec une baisse des effectifs pour les B.T et B.R avec suppression totale pour ces deux dernières unités de toutes interventions de jour ou de nuit. Laissons enfin les enquêteurs enquêter ; et les spécialistes de l'intervention intervenir. Ce système serait simple à mettre en place et peu coûteux proche de celui de nos collègue de la PN ; Il s'agit d'un simple jeu d'affectation et d'un recadrage des missions par unité. Il permettrait d'accroître notre présence sur le terrain, d'être plus efficace sur les enquêtes judiciaires, de favoriser le flagrant délit et de ne pas accroître les effectifs outre mesure. (pourvu qu'un officier de la DGGN lise ça :-)

LE SALAIRE : :-( rien à dire vous savez tous ! mais regardez un peu autour de vous : salaire d'une infirmière, d'une assistante sociale, d'un cadre moyen dans une entreprise... Au prorata des heures travaillées (toutes comprises) le salaire moyen du gendarme est nettement inférieur au S.M.I.C

La solution ? - augmentation bien sûr :-)

LA FORMATION : Les jeunes gendarmes sortant d'école doivent être formés à l'unité pendant presque deux ans pour atteindre un rendement intéressant. Cet état de fait ampute considérablement le service des unités. Nombre de ces jeunes sont démotivés au 1er mois de leur affectation ; d'où la lenteur à se mettre réellement au boulot. Les jeunes officiers aussi ; les lieutenants sortant d'école et affectés dans les compagnies ; leur incompétence (et je pourrais en écrire un livre) n'a d'égal que leur arrogance. En revanche, ils savent tous ce qui est gravé sur le mémorial de la gendarmerie à VERSAILLES 78. Intéressant !

La solution ? - Revoir la formation de A à Z. (Sous-off et off)

LES MISSIONS PRIORITAIRES : Le judiciaire apparaît au quasi dernier rang. Pour les décideurs qui ont décidés : allez donc expliquer ça aux gens dans la rue, sortez de vos bureaux, venez entendre la victime d'un viol pendant plusieurs heures dans un bureau et expliquez lui que son affaire n'est pas prioritaire.

-- Nombreux sont les autres problèmes, néanmoins je peux affirmer que les sous officiers de l'Oise sont tous solidaires les uns des autres, tous grades confondus. Nous marchons tous (et parfois j'ai l'impression que nous sommes les seuls) dans le même sens pour faire évoluer la vieille dame et la rendre plus humaine et plus performante.... y a du boulot ! :-).

NOTA : Je ne veux pas travailler seulement 35 heures par semaines ; je ne crois pas que ce soit l'avis général. Ce que les gendarmes souhaitent, c'est une reconnaissance réelle et en Euro de leur travail. C'est une meilleure organisation. C'est d'être commandés et dirigés avec discernement.

A tous, bon courage, le plus dur est à venir !!!

  Haut de Page

7 octobre 2001

UN CH'TI MÉCONTENT... CHAPITRE 3 :

146

SALUT A TOUS ET ENCORE UNE FOIS MERCI A NOS COPAINS POLICIERS POUR CE SITE. MERCI A PHILIPPE POUR NOUS PERMETTRE DE CONTINUER A NOUS EXPRIMER LIBREMENT CAR ÇA FAIT UN BIEN FOU.

C'est le troisième message que j'envoie depuis que j'ai découvert ce site. Pour ceux qui m'ont déjà lu, je crois avoir largement exprimé mon mécontentement par rapport à la situation actuelle dans la gendarmerie et, plus particulièrement, à l'encontre de gradés qui ne regardent pas l'avenir en face et se contentent de faire avancer la locomotive en usant un maximum de cheminots que nous sommes.

Je lis régulièrement les messages de mes autres camarades et au début je me disais qu'il n'y avait pas beaucoup de gens intéressés par la crise que nous traversons vu le peu de messages diffusés. Par contre, maintenant c'est minimum 2 par jour. Ils sont de plus en plus proches de la réalité et lorsque je les parcours, j'ai l'impression d'être dans la même unité que la vôtre tant les ressemblances sont flagrantes.

OUI cher camarade divorcé tes enfants sont à 700 km de toi mais qui s'en soucie dans ton unité ? Ton CB ? Non car trop occupé à " corriger tes heures" pour qu'elles collent plus à la demande de la hiérarchie alors que tu fais parfois (voire souvent) 30 à 40 % d'heures supplémentaires sans que cela ne le gêne. Tes camarades ? Saches qu'eux aussi ont des problèmes et qu'ils ne te les exposent peut être pas par pudeur. Notre direction ? Ce n'est pas à cette porte qu'il te faut frapper. De toute façon même si tu y arrivais les murs sont tellement capitonnés que personne ne t'entendrait. Non, comme toujours, il ne faut te fier qu'à toi même et essayer de t'en sortir seul en gardant ta dignité d'homme.

J'ai pris cet exemple bien que n'étant pas moi même divorcé, mais cela pourrait bien m'arriver un jour vu le nombre croissant de cas autour de moi et le phénomène n'est pas prêt de s'essouffler.

LA GENDARMERIE NATIONALE EST EN TRAIN DE VOLER EN ÉCLATS ET ILS S'EN APERÇOIVENT LA HAUT !!!

SI VOUS ME LISEZ MESSIEURS LES DÉCIDEURS RETENEZ BIEN CETTE PHRASE : VOUS NE POUVEZ PLUS NOUS EMPÊCHER DE DIALOGUER ENTRE NOUS DORÉNAVANT. ALORS PRENEZ TOUTES LES REMARQUES ET DOLÉANCES CONTENUES DANS CES PAGES COMME DES AVERTISSEMENTS SANS FRAIS AVANT DE RENDRE VOUS MÊME DES COMPTES AUX PLUS HAUTES INSTANCES NATIONALES POUR VOTRE INCOMPÉTENCE A NOUS DIRIGER !!!!!!!!!!!!!!

A+ SUR LE NET- ******BON COURAGE A TOUS *********

  Haut de Page

7 octobre 2001

FIDÉLISATION

145

Bonjour à tous, tout d' abord bravo et merci à la FPIP.

Je suis GM et travaille actuellement en renfort en brigade. C' est un secteur très sensible où la police effectue un travail remarquable malgré le manque d' effectifs et de moyens. En parlant de moyens, ils sont tout de même beaucoup mieux équipés que les gendarmes, puisque nous patrouillons avec des trafics de 07 GM, plus le matériel MO. Autant dire que quand il faut suivre une laguna police, ce n' est pas évident. Bref ! Les policiers sont tout de même satisfaits de voir notre présence sur le terrain et à leurs côtés. Cela permet de comparer les méthodes de travail.

Il est vrai que nous n' avons pas l' habitude de travailler dans les cités, les policiers n' hésitent pas à intervenir dans un bâtiment réputé sensible pour y faire cesser soit un tapage nocturne soit un conflit familiale, même s' ils sont deux. Il y a toujours des patrouilles qui tournent, mais cela reste tout de même dangereux. Quant aux renforts effectués en milieu GD, il faut leur dire que les champs ne vont pas s' envoler, ils feraient mieux de renforcer la police plutôt que d' envoyer des effectifs dans la nature ! Bref ! On est toujours aussi bien géré et on se demande quand cela va changer.

Ce service est intéressant mais on manque tout de même de moyens :

  • Pas de diffuseur lacry, efficace lorsque l' on prend des pavés sur le casque.
  • Pas de bombes lacry.
  • Les moyens trans sont toujours aussi nuls: le corail
  • les véhicules sont inadaptés à la mission, alors que nous disposons de Boxer !

Enfin bref ! Je ne pense pas qu' ils nous fassent bosser comme les BAC .

Tout ça pour dire que les officiers gendarmerie devraient venir patrouiller avec les gendarmes comme le font les capitaines de police.

Voilà j' aurai sûrement d' autres choses à dire plus tard, bravo pour la création de ce site.

Et que la force reste avec nous, Gendarmes et Policiers !!!

  Haut de Page

7 octobre 2001

LES HEURES...

144

Bonjour. Je suis gendarme en Bretagne. Dernièrement, j'ai participé avec un collègue à un transfèrement de détenu. Étant donné un mouvement de grève des services pénitentiaires, nous n'avons pu remettre l'intéressé à la maison d'arrêt.

La brigade compétente n'a pu le recevoir non plus car les pauvres avaient plusieurs GAV sur les bras. Il a donc fallu se débrouiller, en allant pleurer à l'accueil du palais de justice, pour avoir une pauvre salle dans les sous-sols, à l'abri des regards. Bien sur le détenu à manger avec nous. Il rigolait bien d'ailleurs, car il se demandait pourquoi nous faisions ce métier à risque qui ne paye pas. A titre d'info, il fait environ 60 000 Frs par mois, ressort dans 5 ans, même avant, car 3 mois pour bonne conduite, + 2 mois s'il a un emploi en prison, lui donne donc le droit à une réduction de peine de 5 mois par an. Bien évidemment il reprendra ses activités. Mais moi, j'aurais gagné quoi dans 5 ans ? Alors on se pose des questions...

Pour en revenir aux nombres d'heures, cela m'aura fait quand même 12 heures d'affilé dans la journée. La récompense aura été une patrouille de nuit, à la suite, de 02h00 à 06h00. Évidemment ces heures sont gratuites. Heureusement que j'ai une bonne conscience, sinon je me serais laissé tenter par les 60 000 frs par mois. Je préfère en rire.

Un gendarme qui croit encore '' un peu '' en la justice.

  Haut de Page

7 octobre 2001

MÉDIATION

143

Bonjour et merci à ces policiers qui nous offrent un espace de liberté pour nous exprimer sur notre malheur. Il faudra un jour qu'on leur en soit reconnaissant.

Le Mémento du Gendarme et le Code du Travail précisent les infractions suivantes :

Emploi d'un salarié plus de 6 jours par semaine (C5) et Non respect de la durée minimale du repos (C5).

Nous on arrive à travailler 8 voir 10 jours de suite suivant que l'on prends les repos en début ou en milieu de semaine et la récupération entre deux services est de 8 heures ; si tout va bien ! Que penser d'un tel euphémisme à notre époque ? Les militaires ne sont pas sous le régime du Code du Travail mais par contre il y en a qui font 39H et d'autres comme nous 70 à 80H/semaine alors que le statut des militaires est le même pour tous (permissions, punition, etc....).

Mais si l'on me dit que nous sommes un service public et bien nos élus devraient nous reconnaître en tant que tel et nous donner des compensations.

Un GD déçu après 27 ans de service, qui voit sa galère comme le Titanic!!!!!

  Haut de Page

7 octobre 2001

ÉTAT ÂME...

142

Je remercie nos collègues de la police, d'avoir mis ce site à la disposition des gendarmes.

Je suis entré en gendarmerie par vocation. A présent, je suis aigri par tout ce qui se passe ou, plutôt, par tout ce qui ne se passe pas pour améliorer la condition des gendarmes qui semblent être les oubliés du progrès social.

Je commence a être un "vieux" en gendarmerie. Je commande une petite brigade à l'effectif théorique de 6 personnels qui, depuis quelques mois, se trouve à l'effectif de 4 sous/officiers plus un gendarme adjoint. La charge de travail ne cesse de croître et je constate qu'en tant que CB, comme mes autres camarades CB, je revêts plusieurs képis :

* Celui du gendarme APJ ou OPJ (je fais le même travail) ;

* celui de CB avec toutes fonctions qui lui incombent ;

* celui de SUPER CD du trinôme.

Cela sans aucune compensation, si ce n'est la satisfaction du travail bien fait et de la maintenance du service public.

  Haut de Page

7 octobre 2001

JUSQU'OÙ IRONT-ILS ?

141

Merci à la FPIP de nous accueillir sur son site.

Me voilà depuis 20 ans en Gendarmerie, gradé et CB et si c'était à refaire ? J'ai la profonde conviction que j'irais voir ailleurs.

Nous avions eu, pour ceux qui l'on connu, un espoir en 1989 mais peu de temps après beaucoup d'entre nous, déçus par les revirements, s'attendaient au retour de bâton. Je crois que là nous l'avons en pleine figure, c'est encore pire qu'avant où du moins nous n'avons guère avancé.

Pour ceux qui crient au scandale de changer de Ministère et de rejoindre nos collègues policiers, je leurs demande si cela ne serait pas la solution idéale. Quelle importance d'avoir un képi ou une casquette, le principal est de continuer le métier que nous aimons tous, avec en plus la possibilité d'être entendu, ce qui est loin d'être le cas, et de bénéficier des avancées sociales auxquelles nous pouvons tous prétendre.

On ne peut plus parler d'avantages à être Gendarme...Ça s'était bon il y a 50 ans ! Je ne brosserais le tableau de ceux-ci (logement SNCF ...) que nous connaissons tous.

Nous sommes arrivés à un point que peu d'entre nous pensaient un jour franchir et on se demande jusqu'où vont-ils aller ?. Maintenant, sous prétexte de l'Euro, suppression de 50% de repos et des perms dans une période que tout le monde attend justement pour faire la fête, et une prime promise mais dont on est en droit de se demander si on va l'avoir. De toute façon une prime ne remplacera pas le temps perdu loin de nos familles.

Je garde peu d'espoir. Maintenant je vais au boulot, chaque matin, en priant qu'il n'arrive rien afin de pouvoir profiter du peu que nous avons, c'est grave !!!

Et franchement, je préfère être à ma place qu'à celle des jeunes qui arrivent, l'avenir n'est pas prometteur et je ne les envie pas.

Bon courage à tous, encouragement à tous les mouvements (femmes de gendarmes et autres) qui nous soutiennent autant que faire se peut.

  Haut de Page

7 octobre 2001

SALAIRE TROP FAIBLE...

140

Bonjour. En premier lieu un grand merci à la police qui nous permet de nous exprimer, sans les représailles de nos bons officiers.

Cela fait 15 ans que je suis militaire, mais gendarme depuis seulement 6 ans. Mon salaire est plus faible que celui d'un gendarme qui a 15 ans de gendarmerie. Après une prise de renseignements auprès du service de la solde, la réponse a été la suivante :

"Ben oui ! Mais tu n'es pas gendarme depuis 15 ans, mais seulement depuis 6 ans. Tu récupères donc un indice de solde correspondant à ton ancienneté dans une autre arme, en entrant en gendarmerie."

Mais voilà, le problème est le suivant : un gendarme qui a 15 ans de gendarmerie perçoit environ 1000 Frs de plus qu'un gendarme qui, bien qu'ayant 15 ans d'armée, ne comptabilise que 6 ans de gendarmerie.

Ma question est la suivante : Pourquoi, pour une même ancienneté dans le même ministère, un travail fourni et des missions identiques, deux gendarmes ont une telle différence de salaire ? Même en me reclassant dans la police municipale, je récupère jusqu'à 10 ans d'ancienneté sur mon salaire, après une période d'1 an. Alors je pense vivement à me reclasser. Il est quand même malheureux que la gendarmerie engraisse ses officiers et contribue à la diminution du pouvoir d'achat de ses gendarmes.

Un gendarme qui aimait sa profession !!!

  Haut de Page

6 octobre 2001

RAS LE BOL !!!

139

C EST PARTI !!! GRÈVE DES PROCÈS VERBAUX DANS LEUR TOTALITÉ DANS LA DROME. DEJA 8 UNITÉS QUI L'APPLIQUENT !!! A QUI LE TOUR !!!

  Haut de Page

6 octobre 2001

TOUJOURS CE VIEIL OPJ DE 40 ANS...

138

C'est encore moi, bonjour à tous.

Je constate que malgré les milliers de missives transmises sur ce site, notre chère direction reste passive ...

En fait, sa tactique est très simple : Elle pense que nous allons nous lasser. Certains prônent la grève, d'autres non, n'avez-vous pas l'impression que nous sommes les seuls à nous écouter. Combien d'officiers ou gradés prennentla parole sur ce site ????????

Moi, je pense que désormais ce site est suffisamment renseigné pour que nous alertions les médias. Vous le savez tous, sans les médias les Français ignoreront toujours nos conditions lamentables de vie et de travail, et nous resterons dans les oubliettes.

Si, parmi vous, quelqu'un connaît un journaliste relativement motivé pour nous, je pense qu'il est grand temps de lui demander de se mettre à la tâche. Après tout, nous avons tous et combien de fois rendu service à lapresse.

Nous avons besoin en fait d'un mouvement général comme toutes les entreprises en péril (MOULINEX, DANONE et j'en passe).

Merci de m'avoir lu.

  Haut de Page

5 octobre 2001

LA GARDE RÉPUBLICAINE

137

Les gardes ont l'impression d'être des numéros, sans aucunes considérations de leurs supérieurs qui oublient que leurs hommes ont une famille.

On nous fait déménager pour la 2 ème fois en 1 an, sans changement d'unité, mais dans l'intérêt du service , pale consolation... et encore nos femmes et enfants , eux, doivent souffrir en silence.

La pensée du 21 ème siècle n'est pas l'apanage de nos têtes pensantes. Le monde et les gens évoluent, mais hélas pas nous , pauvres gendarmes.

Que devons nous faire ? Nos pseudo PSO sont-ils impartiaux vis à vis des promesses que leur font certaines personnes ? Faisons respecter nos propres textes,avant ceux des autres.

  Haut de Page

5 octobre 2001

136

Bonjour à tous!!

On se rend bien compte du méga malaise de la Gie, des choses à changer??, il y en aurait des pages........

Quand on voit l'amour et la fierté que portent la quasi totalité des gends, il suffirait simplement la reconnaissance du travail effectué, et, soit la revalorisation de la solde, soit le paiement des astreintes, pour redonner un bon moral au troupe.

Je suis certain que bcp de gends sont prêts à faire le même travail qu'aujourd'hui, mais avec de la reconnaissance morale et financière.

Messieurs les pontes, qui devaient sans doute nous lire, stop au gend ''tuc'', ces adjoints que vous nous envoyez, reconnaissez nos valeurs que nous essayons de ne pas perdre, et rémunérez les heures que nos gradés cachent ou transforment.

Je suis un GD, qui adorait mon métier, qui a divorcé pour elle, et qui voit ses deux enfants trois ou quatre fois /an, le service social étant inexistant, on a juste mis 700 Km, entre mes enfants et moi.

  Haut de Page

 

5 octobre 2001

Aie !!!

135

Gendarme je suis et pour votre information très très bien placé...

D'ici quelques temps des militaires verts vont arriver dans nos rangs de sous-officiers et c'est la seule solution qu'ils ont trouvé pour pallier notre manque d'effectifs .

Aussi, dans les deux années à venir les gendarmes départementaux en poste ambassade vont être rapatriés pour laisser la place à des mobiles et GR ...uniquement !

De plus, pour les moblos qui lisent , les critères vont changer , marié 2 sera toléré et être bien noté au lieu de 7 minimum . . .

Allez les bleus et courage et rappelez vous bien L'UNION FAIT LA FORCE ! ! !

  Haut de Page

4 octobre 2001

DIAGNOSTIC...

134

La Gendarmerie est une vieille dame psychotique. Elle est en conflit total avec la réalité....

Je ne sais pas où ils veulent en venir, ce qui est sur c'est que si notre institution disparaît ce ne sera vraiment pas de notre faute comme ils nous le font savoir.

Ici c'est vraiment l'enfer et ils en rajoutent de plus en plus .

  Haut de Page

4 octobre 2001

SOLUTIONS SIMPLES.

133

D'abord Merci pour l'espace mis à notre disposition.

Hurler aux loups il le fallait, car effectivement trop, c'est trop !

Je suis en GD depuis plus d'une vingtaine d'années et si jusqu'à présent j'y croyais encore. Depuis 89 la morosité me gagne ainsi qu'une grande lassitude ; pourtant il ne me faudrait pas grand-chose.

Je demande juste :

  • Le 1/12 ème du salaire promis.
  • L'arrêt immédiat de la ponction de la prime de sujétion police qui, si une Loi de finance n'était pas venu rendre cet accord caduque ,devait arrêter de nous être prélevée en 99 (soit 15 années). Nos camarades policiers ont réussi eux à intégrer cela en 10 ans et sans que la même mesure (loi de finance repoussant la cotisation à la durée de la carrière) soit prise à leur encontre.
  • Un peu plus de considération de la part de nos seigneurs et maîtres car comme vassaux, je pense que l'on peut nous en accorder le titre.

En conclusion, je pense comme de nombreux camarades qu'il est vraiment dommage d'être contraint à une grève des initiatives et à de l'absentéisme à outrance pour qu'enfin on nous jette quelques miettes d'un repas auquel nous ne sommes pas conviés.

  Haut de Page

4 octobre 2001

UN LIEN ASSEZ INTÉRESSANT...

132

Salut à tous et merci pour votre site.

Eh oui ! Je suis gendarme en Savoie et je consulte régulièrement votre site.

Il existe un site assez intéressant et mis à jour régulièrement qui concerne la réglementation dans les transports routiers.

Vous pouvez télécharger une bannière qui s'insère dans vos liens.

http://multimania.com/pmoioui/

Ce site peut donner des infos importantes pour le travail de bon nombre d'entre nous.

A bientôt de vous lire

  Haut de Page

4 octobre 2001

UN DE PLUS !

131

Salut et merci à tous

Je lis pratiquement tous les jours les messages écrits par mes collègues gendarmes.

Ils ne me donnent vraiment pas le moral et pour cause il suffit de lire les vérités.

Je viens de lire sur un message : Faites la grève des P.V.

Je ne pense pas que cette solution soit la bonne et de cette manière que les choses vont changer. Il y a déjà assez de morts sur les routes, trop de blessés qui coûtent à la société, trop de délinquance, et il faut regagner la confiance de la population, etc...

Pourquoi, les membres élus des CFMG et PSO, ne demandent pas à ce que la prime de police soit comprise dans les retraites à compter de 50 ans comme cela est le cas pour les fonctionnaires de police.

En voilà une de vraie demande !

La peur de nos supérieurs car il risque d'y avoir bon nombre de départs et avec le recrutement de S.O qui n'aboutit pas le problème va amplifier.

De plus, les embrouilles sont toujours pour la base, car même si "la grande sourde" voulait nous donner un plus, la base devra quand même faire le travail qui lui incombe et bien sur sans augmentation d'effectifs. (comme d'habitude).

Bien sur que tout le monde en a raz le bol, mais je ne pense pas qu'un mouvement de grève éclate comme tout le monde l'espère car qui fera le premier pas et qui suivra derrière ? Je doute et permettez moi de douter...

A bientôt et bon courage à tous.

  Haut de Page

4 octobre 2001

130

Merci à nos collègues de la Police, vous êtes les seuls à nous laisser parler et à nous écouter.

Je ne reprendrai pas tous les problèmes de cette pauvre Gendarmerie qui coule : 35H... diminution des jours de repos... punition...mais seulement vous dire que mes collègues et moi appartenons à une unité qui ne fait que de la répression en matière de police de laroute, sachez que la grève des PV pourrait se mettre en place très rapidement...

En espérant que toutes les unités ne baissent pas une fois de plus leur pantalon

  Haut de Page

3 octobre 2001

129

BONJOUR,

Je suis gradé de gendarmerie, et il est temps de faire avancer le système. La gendarmerie doit coller à la société pour mieux la comprendre (sujet d'instruction) mais messieurs maintenant il y un gouffre immense entre elle et nous. RTT, 35H, loisirs, rien, et la société s'éloigne de nous. Il suffit d'écouter,de regarder autour de nous pour comprendre que quelque chose ne tourne plus rond.

Bien sur, certains vous feront comprendre que si vous n'êtes pas content la porte est grande ouverte. Et bien oui la porte est grande ouverte surtout pour entrer car il faut voir le niveau du recrutement des gendarmes adjoints. La qualité n'est pas au RDV, mais quel jeune viendra chez nous pour 4800Francs, 80H par semaine, et j'en passe.

Et le recrutement en S.O. n'est pas non plus extraordinaire. Les candidats ne frappent pas beaucoup à la porte.

Mais je vous rassure l'état d'esprit est excellent en gendarmerie comme le prouve le rapport sur le moral.

Courage car l'avenir ne s'annonce pas rose pour le personnel de la gendarmerie.

    Haut de Page

2 octobre 2001

128

Depuis que j'ai eu connaissance de l'existence de ce site, il ne se passe pas une journée sans que j'y aille faire un tour. Je fais tout ce que je peux pour donner l'information autour de moi et le message passe plutôt bien. Je pense qu'il est important de se donner le mot, car plus la voie officielle verra que nous sommes nombreux, plus elle comprendra que le malaise est grand. Il faut nous unir et leur faire comprendre que nos récriminations sont fondées et que nous méritons leur attention. Il faut aussi qu'ils comprennent qu'ils doivent faire quelque chose pour améliorer nos conditions de vie et que nous sommes tous solidaires pour y parvenir.

Je suis un gendarme féminin. Je n'ai pas osé le dire la première fois que j'ai écrit, mais je trouve qu'il est important que l'essentiel des hommes qui forment notre institution sache que nous pensons comme eux. Je dirai que pour nous les femmes, ce métier est encore plus dur, car nous gérons en plus des heures infernales et instables du boulot, la garde des enfants et l'organisation des nourrices (pas toujours compréhensives quand elles doivent prendre un enfant à 6H00 le matin, ou les week-end et jours fériés, etc) les corvées de la vie de famille, l'entretien d'une maison, bref tout ce qui est nécessaire à une vie de famille pour qu'elle soit épanouie.

J'ai 10 ans de service derrière moi, et je prends ma retraite dans 5 ans. Je ne peux pas concevoir de continuer dans ce métier que j'adorais, et de ne pas voir mes enfants grandir. Je sais que je leur manque et ils me manquent. Il m'arrive parfois de ne les voir que vingt minutes en 2 jours. C'est trop peu. Malheureusement pour nous les femmes, nous avons choisi un métier d'hommes, et Dieu sait qu'ils sont encore nombreux ceux qui estiment que nous n'avons pas notre place dans ce métier. Je suis pourtant toujours arrivée à concilier les deux, mais la Gendarmerie étant ce qu'elle est à l'heure actuelle, avec aucune prévision d'amélioration de quelque ordre que ce soit, qu'une carrière courte semble la plus préférable.

J'aimerai savoir si d'autres gendarmes féminins ont écrit sur ce site ou si je suis la seule à avoir osé le faire.

Sur ce je vous dis à bientôt.

  Haut de Page

2 octobre 2001

UN DE PLUS !

127

Bonjour à tous ,

Je n'apprendrais à personne qu'il y a un malaise profond en gendarmerie et que nous sommes une poudrière qui peut à tout moment exploser. Mais qui va allumer la mèche ?

Il y a quelques temps, je discutais avec mon capitaine car j'ai la chance d'avoir un officier ouvert, ce n'est pas le cas partout et je lui disais : " En 1989, il n'y avait pas internet. Actuellement, je communique un peu partout en FRANCE grâce à ce moyen de communication et je suis informé de ce qui s'y passe ".

Entre le 22 septembre 2001 et le 02 octobre 2001, c'est à dire 11 jours, j'ai comptabilisé le nombre de visites sur la page gendarmerie du site FPIP. Il y a eu 1348 visites.............

A bientôt.

  Haut de Page

1er octobre 2001

PASSAGE A L'EURO

126

La hiérarchie nous a annoncé, il y a environ 2 semaines, qu'à partir du 1er décembre 2001 jusqu'au 15 janvier 2002, nous aurons droit à 01 jour de repos par semaine, et 17% de l'effectif d'une brigade territoriale pourra prétendre avoir une semaine de vacances pour les fêtes de fin d'année. Cela faisait l'objet d'une note datée du 26 juillet 2001. Ces mesures sont prises pour permettre le passage à l'EURO.

Est - ce logique tout ceci ? En effet, tout le monde parle de l'ARTT, des 35 heures de travail par semaine, ces objectifs sont bien loin. Mais, enfin, selon mes souvenirs, il y a très peu de militaires qui ont eu droit à des vacances en fin d'année 1999, redoutant le passage à l'an 2000.

Pour votre info, amicalement.

          Haut de Page

1er octobre 2001

UN GD MÉCONTENT DE PLUS...

125

Salut à tous et merci à nos collègues policiers de nous permettre de nous exprimer.

Aujourd'hui, c'est vrai, j'ai transmis un mail relativement tendancieux qui aurait pu permettre à notre chère direction de m'identifier, et c'est fort justement que "le président" a refusé de le diffuser, non pas pour me censurer, mais pour me préserver. Merci, cher président.

Je suis ce que l'on appelle, un aigri, "vieux" de 40 ans, O.P.J sans gloire et pourtant père de deux enfants. Comme un certain homme célèbre, je vais moi aussi vous dire messieurs de la direction : J ' ACCUSE . Je vous accuse de maltraitance morale et physique , d'esclavagisme , de mensonge, de persécution perpétuelle, de harcèlements moraux, ect...

Toutes ces accusations sont consécutives à toutes les missives contenues sur ce site. je doute que 50 000 gendarmes et leurs épouses fabulent sur leurs conditions de vie.

Alors, s'il vous plaît, ne nous laissez pas mourir;!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      Haut de Page

1er octobre 2001

124

Après le passage à l'an 2000, période durant laquelle très peu de militaires ont eu droits des vacances pour ce premier de l'an, voilà maintenant le passage à l'EURO. La hiérarchie, nous a annoncé, il y a environ deux semaines, des décisions ministérielles suivantes pour la période du 01/12/01 au 15/01/2022 : 01 jour de repos par semaines, 17% de l'effectif total d'une unité aura droit à une semaine de vacances pour les fêtes de fin d'année. En compensation, ces jours seront à récupérer après cette période. Est-ce normal ? Nous qui attendions au contraire des mesures pour améliorer nos conditions de travail... mais voilà ! J'ai lu dans un article que M. RICHARD, notre ministre a déclaré début septembre 2001, suite aux déclarations faites sur votre site : si les gendarmes veulent se syndicaliser, ils n'ont qu'à retourner dans le civil...

Pour info, amicalement...

      Haut de Page

1er octobre 2001

DÉGOÛT DE TOUT...

123

Mais où allons-nous ?????

Plus le temps passe, plus nous régressons!!!!!!!!!!

nous voilà obligés de converser grâce à nos amis policiers que je remercie.

Je crois savoir, que certaines SR, ont pour missions de nous traquer à travers nos échanges... C'est le cas en franche comté ! Rassurez vous, je suis aussi désabusé que vous tous. L'hypocrisie est la règle numéro 1 en gendarmerie. je ne vais pas rappeler toutes vos revendications, car toutes sont fondées. Il y en a marre d'être traité comme des esclaves. Et oui, j'ai utilisé le mot magique : "esclaves". Il faut bien nous rendre compte de la réalité, on nous ment tout le temps. Nous sommes utilisés au maximum de notre potentiel, et cela au détriment de notre santé, nous sommes abusés continuellement. J'ai lu qu'un collègue, préconisait l'implication des PSO. Quelle candeur !!!!! sachez que nous sommes nombreux à détester ce climat actuel et que je vous soutiens.

     

       Haut de Page    

30septembre 2001

122

La sacro-sainte gendarmerie bénéficie de l'impunité gouvernementale !

En effet, elle pratique, alors que nous sommes au 21ème siècle, l'esclavage:

  • Pas loin de 120 heures hebdomadaires consacrées à la gendarmerie par chaque gen-darme ;
  • pas le droit de grève ;
  • pas le droit de se syndiquer ;
  • signature obligatoire de non recours contre l'état (autrement dit : en cas de pépin, la gendarmerie n'est en rien responsable...).

Les heures interminables, au prorata de la solde, ramènent le salaire à environ 20F/heure - au maximum ! - Ça fait pas cher de risquer sa vie pour des alcooliques ou des cocus en colère...

La discrimination ou délit de faciès, ça aussi ça peut ruiner une carrière et tous les espoirs qui y étaient liés.

Les jugements complètement arbitraires et aléatoires sur l'individu sont encore un Xième abus de pouvoir et d'autorité.

Tout ce que l'on peut encore espérer c'est, d'une part, être tous unis et, d'autre part, dépendre du ministère de l'Intérieur dès 2002.

Sans oublier naturellement de remercier nos précieux collègues policiers de cet espace d'expression, espace qui nous fait trop souvent défaut.

A signaler également le MFG (Mouvement des femmes de Gendarmes) créé par Catherine Brunet, très efficace. Site à visiter par les épouses (les gendarmes n'ayant aucun droit de revendication).

       Haut de Page  

29septembre 2001

UN GD DÉMOTIVÉ...

121

Tout d'abord, un grand merci à nos collègues policiers pour cet espace "libéré".

Je suis ce que l'on appelle un vieux GD OPJ. En 1989, alors que j'étais jeune gendarme, j'ai vraiment cru et apprécié les nouvelles mesures mises en place pour nous permettre une vie sociale "convenable". Depuis, je m'aperçois que nous marchons à reculons et que, malgré beaucoup de compréhension de la "base", rien n'est fait pour améliorer nos cadres de vie et de travail.

Sans notre fameux système D, où serait notre si grande institution aux huit siècles d'Histoire ?

Ne nous leurrons pas, la situation est tellement désastreuse que même entre sous-officiers, nous arrivons à des heurts irréversibles. La tension est extrême partout, les personnels sont fatigués d'être les boucs émissaires.

Pour ma part, je ne crois plus en rien, et c'est ce qui est le plus grave à mon sens, quand, nostalgique, je me rappelle les belles affaires menées tambour battant, les ambiances, à nous faire envier de tout autre service de fonction publique. Depuis, nous ne pouvons plus gérer notre carrière (la fameuse mobilité). Nos jours de repos sont supprimés pour faire face à un manque d'effectif et de recrutement évident... aucune compensation en vue ! Seules, subsistent les fameuse rumeurs soigneusement entretenues par notre chère direction qui distille avec un savoir faire, lui aussi enrichi de huit siècles d'histoires.

J'ai donc décidé de partir avec un gros noeud sur la patate ; car j'aimais mon boulot, mais je ne veux plus que ma femme et mes deux enfants subissent encore mes accès d'humeur consécutifs à ce ras le bol. Je sais que bon nombre d'entre nous connaissent au moins un collègue qui n'a pu profiter de sa retraite, c'est pourquoi, mes amis, je vous dis au revoir et vous souhaite beaucoup de courage pour l'avenir. Il est évident que pour beaucoup, la gendarmerie représente un salaire convenable et qu'il est difficile de faire un choix.

J'ai 40 ans, je n'ai plus la patience d'attendre, à bientôt.

    Haut de Page  

29septembre 2001

PAS MÉCONTENT DU TOUT...

120

Le message de mise en garde émis par ma hiérarchie concernant votre site internet a eu pour principale conséquence de me permettre de vous connaître. J'en suis donc ravi... et ne manquerai pas de passer l'info autour de moi.

Merci de nous réserver un espace d'expression. A très bientôt donc.

    Haut de Page  

28septembre 2001

TFI : 28/09/01 A 13H20

119

TF1 diffuse un reportage sur le malaise dans la gendarmerie et donne l'exemple d' une brigade de la région parisienne.

Les médias sont de retour. Utilisons les, ça paie que de manifester son mécontentement sur Internet. Continuons ! Et refusons les mesures qui ne peuvent être mises en place. QL d'après midi + horaires de bureau réduits à 8 heures + 8 heures service externe maxi, c'est de la poudre aux yeux.

Ces mesures sont parfois mises en place mais finalement, sans augmentation d'effectif dans les unités, toujours une charge de travail croissante à faire en moins de temps. Non?

Alors, venir au bureau pendant son temps libre pour taper des procédures pour être à jour , amener le travail à la maison pour être à jour,

DÉSORMAIS TOUT ÇA EST TERMINE ! NE LE FAITES PLUS...

Si chacun de nous se contente des services prévus par le commandant de brigade et respecte scrupuleusement les horaires, le retard dans les procédures sera évident et là on verra bien...

Alors continuons à servir la population qui finalement n'y est pour rien dans notre malaise et restons forts et soudés.

    Haut de Page   

28septembre 2001

118

Salut et merci à nos amis de la police de nous laisser nous exprimer ainsi.

Je viens de découvrir ce site et j'ai lu vos messages du moins certains car ils sont trop nombreux.

Tout d abord, la rumeur concernant la prime d'astreinte est -t -elle fondée ou est -ce encore un faux espoir ?

Il me semble que cette prime, alors que tout le monde passe aux 35 heures, serait la bienvenue.

Nous savons tous que nous sommes militaires et que nous ne serons jamais logés à la même enseigne que les autres mais la prise en considération de la disponibilité de notre arme par une rémunération redonnerait espoir à beaucoup.

Dans un autre domaine, ce qui m'inquiète vraiment et qui m'écoeure, c'est le mépris d'une partie de la société envers notre travail (policiers et gendarmes confondus) et qui prend systématiquement partie contre nous. Je suis dans une unité périurbaine et j'ai vraiment l'impression de ne pas avancer. Quand je constate l'inégalité de traitement d'un citoyen par la justice, c'est râlant. le bon citoyen se fait allumer à la moindre incartade alors que le connard de base bénéficie de tout un tas de mesures à tous les niveaux et d une clémence incompréhensible.

Voilà ce que j'avais à dire pour l'instant.

Si vous avez du nouveau pour les nouvelles mesures faites le savoir

    Haut de Page    

28septembre 2001

A L'ATTENTION DE QUI ÇA INTÉRESSE...

117

Chapeau à ces messieurs de la police qui nous permettent enfin de nous exprimer. Cela fait du bien de partager un point de vue avec d autres collègues même si on pense tous la même chose: la gendarmerie se casse la figure lamentablement.

En ce qui me concerne je suis dans la profession depuis plus de dix ans et je suis bien déçu. comment a t'on fait pour en arriver aussi bas. j'aimais mon travail et je le faisais avec honneur je n 'ai pas peur de le dire. j'étais fier d'être gendarme. Aujourd'hui, le travail m'ennuie, je n'ai plus le goût de me défoncer pour une institution qui ne le mérite plus. Je vais au bureau à reculons, et attends la retraite que je prendrais dans cinq ans, parce que je ne veux pas continuer dans ces conditions.

J'ai trois enfants et suis marié, mais la gendarmerie se fout bien de savoir si mes enfants sont heureux, ou si mon couple fonctionne malgré la charge de travail qu'elle nous octroie. C'est lamentable. On a tellement gueulé quand ils nous ont pondu la mobilité qu'on n'a même pas vu venir les gendarmes adjoints qui se pointaient derrière. Un coup en douce ma foi bien réussi messieurs de la Direction. On est tellement blasé maintenant...

Pour nous alléger on a mis en place le trinômage. Alors là, je dis chapeau bas. Cela nous a permis de doubler nos interventions sur un secteur de soixante dix communes. Que dire de la notion de service public? Elle est maintenant inexistante. Une heure pour arriver sur une intervention! Quelle médiocrité. J'ai parfois honte face aux gens d'oser arriver si tard. Et que répondre face aux critiques fondées? Je leur dit tout simplement d'écrire et le plus haut possible pour se faire entendre afin que l'on arrête ce massacre. Il faudrait que nos têtes pensantes arrêtent de croire que le gendarme est corvéable à merci.

On sait bien à la base comment ça se passe. Le préfet dit au Colonel: "Il y a telle manifestation à cet endroit combien d'hommes pourrez vous me prêter? Et le Colonel sans même savoir (parce qu'on s'en fout de savoir combien seront disponibles en réalité, le tout c'est que sur le terrain, la gendarmerie fasse bien): "Eh bien je sais pas moi, disons soixante." Et c'est comme ça qu'on reçoit des messages la veille pour le lendemain où il faut absolument trouver trois gars pour aller faire le guignol à un carrefour toute la journée. Et je ne vous parle pas des convois nucléaires, où à la base il fallait se mettre en place à deux heures du matin pour un train qui passait à 08H00. Ni des surveillances des dépôts d'euros où vous passiez quatre heures le cul posé dans la twingo à surveiller les bidasses qui gardaient l'entrepôt. Ça, plus la tournée de nuit de la semaine, plus votre planton couchant, ça fait trois soirs hors de votre famille, et alors??? Où est le problème. On finit vraiment par se demander si nos colonels sont tous de vieux rabougris aigris qui n'ont plus le sens de la famille et qui ne pensent plus qu'à leur boulot et à leur décorations. Un peu d'humanité que Diable!! On n'est pas des machines.

Alors pour le coup du passage à l'euro, messieurs les têtes pensantes, et des repos sacrifiés pour une prime de daube que vous ne saurez vous distribuer qu'à vous même, je vous dis une chose: Vérifiez bien vos statistiques en personnel. J'ai peur que la gendarmerie de base n'attrape une épidémie hasardeuse qui ne fasse tomber vos troupes comme des mouches. Au plaisir de vous voir me relire....

        Haut de Page

26septembre 2001

116

Merci à nos collègues policiers pour ce site.

Messieurs les gendarmes, toutes vos actions seront vaines. Vous êtes trop divisés pour gagner. La seule action que vous pouvez entreprendre est l'arrêt maladie, mais attention à votre notation, et surtout n'attendez plus rien. Ne croyez pas que vos officiers vont lâcher leurs privilèges comme ça. Avez-vous une entreprise dans le civil ou les employés sont soumis comme nous??? Un seul mot de ces bureaucrates, et vous vous soumettez, vous faites sauter tout PV alors que vous refusez quelques fois à des gendarmes ou policiers. Si nous passons "Police", comme nous l'entendons, ces officiers sortiront avec vous sur le terrain, et vous ferai une fois de plus votre travail et le leur, comme cela ce fait déjà lorsque vous sortez en patrouille avec un CB ou son adjoint. IL N'Y A QU'UNE CHOSE A FAIRE = LA GREVE DES PV. NOS SUPÉRIEURS DEVRONT ALORS RENDRE DES COMPTES AUX AUTORITÉS ADMINISTRATIVES ET JUDICIAIRES. Mais pour cela, il faut être unis sinon : 10 jours d'arrêt minimum pour "Mauvaise volonté persistante en service" + le carnet de note barré de rouge, et éventuellement une petite mutation. Alors courage, ce n'est pas divisés que nous y arriverons. Pour ceux qui sont biens là où ils sont, la roue tourne et tous les 05 ans. Pour ma part, mon CB nous pousse à entreprendre des actions, car lui n'a pas le courage, et la carotte... Pour ma part, j'ai tenté de revendiquer...., mes collègues m'ont tous lâché sans exception, et je me suis retrouvé en chemise blanche devant mon colonel, qui malgré la punition n'a pas réussi à me la faire fermer. Alors un peu de courage, moi j'attends les 15 ans avec impatience, car j'ai trop de fierté et un trop grand sens de l'honneur pour sacrifier toute ma vie pour cette arme royaliste faite de fainéants de bureaucrates. Ils ne me méritent pas.

A tous ceux d'entre vous qui dépriment, qui ont déchiré leur famille, ... ou même qui ont pensé au suicide, courage, et il n'y a pas que la gendarmerie dans la vie. Il vaut mieux parfois gagner un peu moins et avoir une vie équilibrée, avec vos soirées, vos week-end, vos jours fériés.... votre fierté, et j'en passe.

Alors courage et soyez prêts en 2002, mais cette fois jusqu'au bout.

    Haut de Page

26septembre 2001

115

Ça y est la réponse est tombée !!!

Il n’y aura aucune revalorisation pour les gendarmes à partir du mois de Janvier 2002 !!!!

Une note vient d’être distribuée précisant que « Une » des mesures urgentes proposées par le CFMG a été retenue. La prime DQSG à tous les adjudants commandant d’unité. (Augmentation de l’ordre de 1500Frs/mois). Mais pour les Gendarmes R I E N !!! Plus de budget !!!!

Le principe de fonctionnement de la Gendarmerie est maintenue = Diviser pour mieux Régner…….Le gouvernement et le Commandement prennent vraiment les Gendarmes pour des moins que rien, quand on voit les mesures mises en place pour le reste de la fonction publique, c’est vraiment écœurant. C’est vraiment a se demander si ce n’est pas fait exprès pour que tous les Militaires de la Gendarmerie soient écoeurés et que la Gendarmerie soit absorbée par la police (ce qui ne serait pas un mal en soit).

En plus de quel droit pour la fin d’année ( du 15/12 au 31/01) suite a la mise en place de l’Euro tous les gendarmes ont de supprimer un jour de repos par semaine, et la réduction du nombre de permissionnaires à 13% de l’effectif ??? Avec la possibilité de récupérer les jours jusqu'à la fin 2002, autant dire un jour par ci, un jour par là, au bon vouloir du CB !! Mais attention ne soyez pas mécontent messieurs les gendarmes, comme une fois de plus nous seront pressés comme des citrons pour les horaires, on nous donnera royalement une prime de 1500 Frs, Royal !!!!

Parlant d’horaire, je voudrais savoir combien de gendarmeries existent en France, une multitude, question bête, en effet lorsque l’on voit que dans certains services de la DGGN (bien sûr) il y a des notes OFFICIELLE qui prévoient que les gendarmes ne doivent pas faire plus de 39 Heures par semaine, ou tel au BLANC ou une pointeuse est installée pour que nos amis militaires de la Gendarmerie , tout comme nous , ne fassent pas plus de 39 H/semaine, mais de qui se fout-on ?????

Hé les gars , ils faut nous serrer les coudes (en mettant de coté ses problèmes locaux)et essayer de faire bloc pour montrer que ÇA NE VAS PLUS !!!! Y EN A MARRE !!!! IL FAUT QUE NOS DIRIGEANTS (POLITIQUES et MILITAIRES ) LE TOUCHENT DU DOIGT !!!!

Je veux quand même remercier nos amis de la police de nous aider à nous exprimer.

    Haut de Page

26septembre 2001

114

Je ne sais pas s'il faut vous faire des dessins mais actuellement et sous vos yeux, une déferlante prend forme et puise sa force dans l'ignorance et je menfoutisme de ceux qui sont tranquilles et peinards dans leurs fauteuils ! alerte !

les gendarmes en ont marre, c'est assez ! quand est-ce qu'on va nous prendre au sérieux ? nous ne sommes pas des pigeons ni des moutons de Panurge... Vous rendez vous compte des heures qu'on fait ??? de la fatigue qui s'accumule?? des procédures qui s'entassent, et des multiples promesses qu'on nous balance au visage comme des cacahouètes à des singes débiles ??

Le jour où vos petits soldats bleus vont faire la grève de la patience, il ne faudra pas pleurer !! c'est fini l'époque du "marches ou crèves!" et du "si t'es pas content tu changes de boulot".... tutut ! fini tout ça !!

89 était de la pacotille à côté de ce qui se trame.... Bon sang ! on se donne à fond dans le boulot, on prend des risques, on bousille nos familles (souvent), on se sacrifie !!!! Peut-on espérer un peu de respect de la part des décideurs? pfffff, j'en pleure......

GENDARMES !

réagissez ! c'est votre avenir, votre vie de famille, vos conditions de travail, votre vie qui sont en jeu ! On est plus là pour jouer les révoltés qui aiment mettre la pagaille ! ce n'est pas un plaisir que d'écrire de tels mots !

C'est cette injustice à laquelle nous nous heurtons trop souvent maintenant qu'il ne faut plus accepter !!

MESSIEURS LES DÉCIDEURS !

réagissez ! vous nous répétez depuis des mois que l'échéance de vos promesses est le mois de janvier 2002... C'EST AUSSI LA VOTRE !!!

A BON ENTENDEUR SALUT !

        Haut de Page

26septembre 2001

ET CA CONTINUE...

113

un peu plus de concret pour certains, voilà pour moi qui est grave. Il semblerait que Le conseil d'enquête constitué d officiers supérieurs, ait décidé de ne prononcer aucune sanction envers les officiers impliqués dans l 'affaire des paillotes en CORSE. Là encore il y a deux justices en France, touche pas aux seigneurs. Que dire du copain qui se voit radié des cadres pour beaucoup moins que cela. J espère que la justice tranchera dans un sens différent, et peut on demander que ce cas "devienne un cas de jurisprudence" qui pourra être utilisé pour tous ceux qui seront convoqués devant de tels conseils. Peu en parle, mais Gendarmes d hier et aujourd'hui sont très heureux de ce dénouement! sic

    Haut de Page

26septembre 2001

DIX PAS EN ARRIERE...MARCHES !

112

Merci collègues pour votre accueil. On ne changera pas grand chose, mais ça fait du bien d'en parler, et puis, ça fait chaud au coeur de voir que l'on est pas tout seul.

PÔvre gendarmerie...

Alors, combien sommes-nous à penser la même chose, gradés et gendarmes confondus ?? Est-ce qu'enfin, dans l'histoire de la gendarmerie, nous allons faire esprit de cohésion? C'est la question que vous vous posez tous, en connaissant déjà la triste réponse. NON.

Qu'est-ce que vous croyez? Que nous, militaires de la gendarmerie, allons nous soulever contre l'état et nos chefs ? Ah ah ah...

Pauvres moutons que nous sommes devenus. OBÉIR ET SE TAIRE devant une hiérarchie toujours plus autoritaire et tellement loin de la base, l'air "content de soi", car ayant toujours le dernier mot. Car ils ont le pouvoir et nous le devoir. Le bateau coule et l'on nous envoie des "torpilles".

Nous acceptons toutes les injustices sans broncher. Punitions/notations/évaluations, loi sur la mobilité, course au numéro, horaires, QL et repos supprimés, vie de famille perturbée, règles élémentaires de sécurité bafouées... etc (et la liste est longue), et ne vous y trompez pas, cela continuera sans aucune compensation.

Quand je pense que certains sont ravis de leur situation.... J'ai peur.

Enfin, comme ils disent, si on est pas content, on peut toujours aller voir ailleurs!

Pour l'ensemble, garde à vous!

Allez, amicalement.

    Haut de Page

26septembre 2001

UN MOBLO

111

Je profite de l'occasion qui m'est donnée ici de rédiger mon opinion.

Je ne suis pas d'une nature syndicaliste, loin s'en faut, pourtant force est de constater que seul un syndicat de nos collègues policiers nous a ouvert ces pages sur le Ouèbe.... On est même pas capable de faire ça chez nous ! (sic)

Alors, puisqu'en plus je suis Moblo et fier de l'être, j'aimerai dire à toute la sacro-sainte Voie Hiérarchique qui nous conspue, que nous ne sommes pas des bourrins (quoique, ils ne nous faisaient pas chier quand ils en avaient besoin...), et que toutes les conneries qu'ils nous sortent sous prétexte de mobilité et autres changements de subdivision d'armes, on en a rien à faire !!!!

Chacun d'entre nous, à l'époque où il est contraint de se prendre le coup de pied au cul qui va bien, se voit remettre en cause, bien souvent vers 30/35 ans, tout ce pour quoi un homme à essayer (parce qu'on en n'est pas à notre première peau de banane...) de mettre en oeuvre au niveau de sa vie familiale. C'est au moment même où tout semble aller mieux que tout prend une accélération démoniaque !

On nous vire purement et simplement !

Je n'ai pas le verbe facile et j'arrêterais là mes élucubrations...

Mais bon sang, vous les hauts pontes qui lisez certainement ces lignes, SORTEZ SUR LE TERRAIN ET ARRÊTEZ VOS CONNERIES !!! (J'ai pas trouvé d'autre mot...)

    Haut de Page

25septembre 2001

111

Après ce qui est dit sur ce site, je ne vois rien à ajouter sinon que comme les autres je ne comprend pas ce que fait la DGGN pour intervenir.

Il serait peut-être temps de monter tous ses écrits au ministre de la défense.

    Haut de Page

25septembre 2001

110

C'est avec un grand intérêt que je viens de parcourir le large espace qui nous est accordé par nos amis de la Police et, je les en remercie.

Comme tous mes collègues, je m'inquiète pour notre avenir, mais bon sang, qu'allons nous devenir, peut-être des "robots", programmés pour faire ce que nos pontes ont décidé, sans que nous bronchions. Je pense qu'il est fondamental que malgré notre statut militaire, nous ayons quand même le droit de nous exprimer librement, sans crainte de représailles. Comme l'ensemble, je suis démoralisé de savoir que notre fin d'année va se passer dans les bureaux pour une malheureuse petite prime (imposable bien sûr).

Qu'ils se la gardent leur prime de merde et qu'ils pensent un peu à nous et nos familles.

Quant au 35 heures, beau rêve n'est-ce pas!!!!!!!!

Il est important que nous nous unissions et que nous tapions un grand coup sur la table.

Soyons solidaires et agissons.

       Haut de Page

24septembre 2001

109

La Gendarmerie d'aujourd'hui!...

Factures d'eau impayées avec commandement de payer des impôts, bientôt nous nous doucherons à l'eau d'Evian !

Plus de cartouches d'encre pour nos imprimantes dû à l'épuisement des crédits, bientôt Leclerc sera en rupture de stock de stylos bic restriction de kilométrages par manque de gasoil, à quand les patrouilles en trottinette ?

Pas de gilet pare-balles , on est plus étanche!

Une partie des permissions de décembre 01 à mi - janvier 2002 supprimées pour cause d'Euros et plus qu'une journée de repos par semaine, la sécu va être en déficit!

35 heures: compensation financière même partielle non obtenue. C'est un scandale !

Remplacement des gendarmes de carrière par des gendarmes adjoints incompétents, vive les bavures !

Réattribution des MAC 50, vive l'armée des années 50 ! et j'en passe...

"La Gendarmerie est une Grande Famille". En réalité la gendarmerie est en train de

dépérir et son personnel déprime.

Messieurs les têtes pensantes réagissez avant que les gendarmes ne le fassent.

L'année 89 n'est pas forcément du passé.

Ne sous estimez pas votre personnel.

Gend.........

      Haut de Page

21septembre 2001

108

Trop c'est trop, cette fois ci la corde va lâcher, sur proposition d'un supérieur, un commandant de brigade fait faire à ses gendarmes 2 patrouilles de nuit par semaine et cela gagne la compagnie entière... que faire où va t-on alors que toutes la fonction publique accorde jours de RTT et primes d'astreinte et que tout le monde parle de 35 heures ? Comment peut-on réagir? Il faut faire quelque chose alors que les procédures s'entassent et que l'on supprime des postes de gendarmes pour les remplacer par des GAV qui ne savent rien faire, pas même répondre au téléphone... que faire: démissionner... et aller travailler dans le civil ? C'est la faillite complète de la grande Gendarmerie qui va s'écrouler comme un vulgaire château de cartes.

     Haut de Page

19septembre 2001

107

Bonjour,

Comme tout le monde, j'ai appris que nos MAC 50 vont bientôt de nouveau pendouiller à nos ceinturons... Bien... Juste au moment où il va falloir faire toutes sortes de services pour l'EURO... Ah, travailler avec du bon matériel récent... Rien de tel... Dans le cas où certains véhicules neufs seraient aussi douteux, il doit bien nous rester quelques vieilles 4L et méhari dans le fin fond d'un garage...

Comme d'habitude : on vous donne le MINIMUM et faites le MAXIMUM...

Les 35 heures, pas la peine d'y penser... Notre bien être, on s'en fout... Nos enquêtes en cours, traitez rapidement et si vous n'avez pas d'heures de rédaction, revenez pendant votre descendance ou pendant vos repos... Et surtout n'oubliez pas vos MIS, MIJ, fiches.... (heureusement que l'informatique est apparu en Gendarmerie pour simplifier le travail...)

Quant aux PC, il a fallu retirer les persos que nous avions à l'unité, pour en percevoir un pour deux.

Quand pourrons nous faire enfin du vrai travail de gendarme, pouvoir nous occuper réellement de nos enquêtes et non pas les bâcler, (et pas pendant notre peu de temps libre) pour pouvoir faire des stats ...

Nous donnons beaucoup, la vie de famille en prend bien souvent un coup... En échange : rien... De temps en temps un petit merci pour le coup de main...(et le lendemain pour certains qui n'ont pas peur de dire ce qu'ils pensent, une petite demande de punition ou un petit rendez-vous en tête à tête avec un officier (Je vous déconseille le deuxième choix, on s'ennuie dans ce bureau, le décor est triste, et généralement la personne qui se trouve face à vous parle seule et n'aime pas être interrompue !!!))...

On aime notre travail et on fait tout pour nous dégoûter...

Et en ce qui concerne une augmentation de salaire en 2002 : La gendarmerie a déjà bien du mal à nous verser nos salaires en fin d'année ou payer certaines factures, alors...

En fait, il nous reste plus qu'une chose : LE RÊVE... (et en plus c'est gratuit !)

Un grand rêveur....

     Haut de Page

18septembre 2001

Calcul mental

106

3784 heures par an + les interventions en dehors des heures théoriques de service dont 260 heures effectuées de nuit ou dimanche ou jours fériés ( sans les interventions) soit 315 heures / mois de disponibilité pour la gendarmerie et 1 mois = 730 heures de vie

donc 50% de ma vie consacré à mon métier pour 10.000 francs / mois + 1 logement et 45 jours de congés........

  

         Haut de Page

18septembre 2001

L'ARGENT NE FAIT PAS LE BONHEUR...

105

La gendarmerie voit ses attributions augmenter au fil des années. Elle est présente dans des zones urbanisées, sensibles, alors qu'historiquement ses hommes étaient formés pour travailler dans des zones rurales. Dès lors, on est obligé de déshabiller Paul pour habiller Jacques. Apparemment, les "petites" unités se voient réduire leurs effectifs en sous-officiers (remplacés par des gendarmes adjoints) pour pouvoir compléter les effectifs des brigades péri urbaines par exemple. Ne pouvait on pas prévoir l'évolution des missions dévolues à la gendarmerie, l'évolution de la délinquance? Il faut croire que non puisqu'en quelques années, les crimes et délits doublent suivant les communes mais les effectifs des brigades sont loin de doubler.

Le constat est simple : Les 35 heures ne sont pas pour nous sans une réforme totale de la gendarmerie. Mais il faudrait quand même que la direction s'interroge sur le réel désir du gendarme. C'est urgent. C'est un cri d'alarme. moi par exemple, ça ne m'intéresse pas de voir mon salaire augmenter : je préférerais avoir du vrai temps libre en plus à partager avec ma famille, avec mon petit garçon de 4 ans, pouvoir aller le chercher à l'école à 16 heures 30 puisque c'est lui qui me le demande. Même si on me donne une prime de 2000 francs par mois (non prise en compte pour la retraite mais prise en compte pour les impôts), je serai toujours aussi peu disponible envers les personnes que j'aime, et je continuerai à être toujours aussi tendu et stressé par l'accumulation de fatigue. L'ARGENT NE FAIT PAS LE BONHEUR. Les gendarmes ne s'achètent pas.

Les avantages que nous avons, comme les 45 jours de permission ou le loyer, se paient horriblement chers en heures d'astreintes. Le logement n'est pas toujours du goût du locataire qui de toute façon n'a pas le choix et ne va pas non plus investir beaucoup d'argent dedans puisqu'il n'y est pas pour une longue durée. Pour les 45 jours, nous sommes rapidement rattrapés par de nombreuses entreprises privées ou semi-privées avec les 35 heures et la RTT.

Nous autres gendarmes qui nous exprimons sur ce site avons peut être une vision simpliste des choses, mais elles sont dites avec nos mots, telles que nous les voyons, les vivons ou les subissons chaque jour. Force est de constater que l'outil de communication que peut être le CFMG n'est pas ou n'est plus adapté à l'évolution de la gendarmerie. Les gendarmes réclament de la transparence, souhaitent connaître les évolutions futures de la gendarmerie, et en ont assez des rumeurs qui peuvent circuler sur le net ou ailleurs. La langue de bois n'est pas pour nous. On souhaite lire des rapports, les projets... malheureusement, on constate que certains sur le net sont au courant de telle mesure alors que les autres n'en ont jamais entendu parler. par ailleurs, on veut être soutenu par nos supérieurs, quelque soit l'échelon. C'est pourtant simple.

 

Messieurs de la Direction, Monsieur le Ministre de la défense,

Vous pouvez constater que tous les messages se rejoignent dans leur fond, alors pourquoi ne pas réagir publiquement. Pourquoi ne pas laisser un message d'espoir vers une plus large concertation aux internautes qui s'expriment? sauf si c'est pour nous rappeler notre devoir de réserve et les limites du droit d'expression.

Demandez à chacun des 90000 gendarmes de s'exprimer librement au moins une fois, officiellement, sans risquer de se faire punir, sur sa condition de vie, sur le moral, la famille, les loisirs, les heures de travail réelles effectuées, le nombre d'enquêtes traitées, en cours...est il heureux? Ses craintes sont elles justifiées ou doit il simplement changer de métier? et tirez en des conclusions, proposez des mesures concrètes et satisfaisantes.

Ce n'est pas un sondage mais bien un point sur la situation à faire d'urgence.

Les gendarmes étaient fiers de porter ce bel uniforme et de servir la Nation alors réagissez ! A moins que le dossier ne soit trop sensible ou dénué d'intérêt à l'approche des échéances électorales?

Merci au moins de nous lire.

         Haut de Page

17septembre 2001

104

Pour les dirigeants de ce site:

Un grand merci pour tous les messages que vous avez bien voulu transmettre de notre part jusqu'à aujourd'hui.

La manque de savoir faire de quelques-uns d'entre nous (et j'en fais sans doute un peu partie) est bien la preuve qu'il nous manque une structure de concertation indépendante et de prise de parole que vous avez bien voulu nous fournir depuis la création de cet espace gendarmerie.

La coupe est pleine, les témoins d'alerte sont au rouge, je ne sais pas ce que donnera cet "Appel aux muets", mais une chose est sûre, il est grand temps d'écouter les gendarmes et de ne pas faire la sourde oreille.

Donnez-nous un signe que la grande muette n'est pas devenue sourde!!

         Haut de Page

15septembre 2001

JE VOUDRAIS FAIRE MON TRAVAIL DANS DES CONDITIONS NORMALES.

103

Tout d'abord, je voudrais aussi remercier nos collègues de la Police Nationale de nous laisser une place sur leur site. Il nous permet d'exprimer nos sentiments que notre hiérarchie a du mal à entendre. J'ai lu quelques messages laissés. Il en ressort toujours la même chose. Les préoccupations des militaires de la Gendarmerie sont d'actualité et souvent méconnues du reste de nos concitoyens.

La Gendarmerie est une vieille dame. Nous la respectons car, en nous engageant, nous avons fait un choix et accepté ses règles. Il ne faut pas pour cela nous prendre pour ce que nous ne sommes pas. Notre statut nous oblige à beaucoup de choses, mais le monde évolue. Il serait temps que cette vieille dame change de tenue et se rende sur le terrain pour découvrir la réalité. Avant de venir, si elle pouvait passer voir son amie à BERCY, au moins ses bas de laine serviront utilement.

Alors, entrons dans le vif du sujet. les 35 heures restent pour nous une utopie. Comme cela a été de nombreuses fois rapporté, dans les unités de terrain, nous dépassons largement cette limite horaire. Il a été décidé d'augmenter de 13% environ la solde. C'est une bonne chose, compte tenu des nombreuses missions que nous assurons, du temps que nous y passons. Mais, il serait sûrement judicieux de penser à trouver une solution rationnelle pour permettre d'améliorer le temps de travail et la façon dont nous l'occupons. Pour être réellement au service de nos concitoyens, nous devrions passer moins de temps à faire fluctuer les statistiques. Notre vocation interministérielle nous oblige-t-elle vraiment à faire le travail que certaines administrations sont tout à fait aptes à réaliser?

L'Euro, cette nouvelle monnaie, ne nous a fait peur que quand pour la première fois nous avons vu notre bulletin de solde converti. Après avoir compris, tout est rentré dans l'ordre. Notre arme, comme la Police, est sollicitée pour le convoyage de cette monnaie. Même si toutes les unités ne semblent pas touchées de la même façon, nous allons voir dans la période concernée un jour de repos supprimé et le nombre de permissionnaires réduit. Déjà, nous apprécions notre temps libre, pour être un petit peu en famille et nous reposer. Mais, si en plus, on nous réduit notre temps de récupération, où va-t-on? La R.T.T reste une chimère. Quand récupérerons nous ces jours de repos?

Quand on nous demande un rapport sur le moral, il fait deux pages au départ de la brigade, une page à la compagnie, une demie page au groupement. Il reste quoi quand la D.G.G.N le reçoit ? Je dirais que le bateau coule normalement. Le seul problème est que se sont les marins qui essaient de le faire avancer et que ceux qui tiennent la gouverne le sabordent. Je ne râle pas parce que je ne veux pas travailler. Je veux servir efficacement, dans des conditions physique et psychologique qui ne sont pas celles d'un homme fatigué et qui n'a pas eu le temps de récupérer.

         Haut de Page

14septembre 2001

102

Bonjour à tous,  

Merci de nous accueillir sur votre site pour nous permettre de nous exprimer. En effet nous avons notre groupe Gendnet; mais dès que nous voulons nous exprimer notre hiérarchie réagit et convoque les intéressés. 

C'est pourquoi aujourd'hui, je viens exprimer ma colère. J’en ai encore parlé avec des collègues ce matin et eux aussi en ont ras le bol. Il faut également ajouter que nos épouses commencent à en avoir assez.  

En effet nos épouses subissent les décisions de nos chefs, notamment en ce qui concerne le passage à l'Euro. A compter du premier décembre, nos repos sont divisés par deux et les permissions réduites à 13%. Bien entendu les réveillons de fin d'année sont largement compromis. Je ne vous dis pas la tête des mamans. 

Puisque nous parlons de l'Euro, il semble que la prime de 230 Euro ne soit accordée qu'aux seuls militaires ayant participé à l'instruction convoi euro. Les autres personnels allez-vous faire voir chez plumeau. 

Il faut dire aussi que pour contrecarrer le passage aux 35 heures nos grands chefs ont sorti un programme informatique qui enregistre tout afin d'établir les horaires de travail par gendarme. Mais dans ce programme seuls les services externes sont pris en compte. Les astreintes telles que planton on s'assoit dessus. 

La sectorisation actuelle est une grande cacophonie. Y'en à marre. Nous savons que, dans l'état actuel, il n'est pas possible de faire 35 heures; alors qu'on nous donne une compensation. Ce n'est pas les Astreintes sous délais qui donnent cette compensation puisque nous sommes astreints à intervenir dans les trente minutes Certains diront que nous sommes militaires avant tout. Oui, mais l'évolution n'est pas interdite. A chacun son temps. Nous sommes des hommes comme tous autres citoyens et nous avons le droit aux même avantages NON ???. 

Le commandement doit savoir qu'aujourd'hui, malgré leur propagande de recrutement, qu'à la base nous présentons la réalité aux candidats qui se présentent. Lorsqu'ils font le compte, ils choisissent vite. Et s’il n'y pas de changement rapide, les effectifs risquent d'être à la baisse dans un délai assez bref car les anciens vont vite partir à cause du surcroît de bouleau. Alors la haut quant allez vous vous réveiller ??? 

Tenez saviez-vous que la gendarmerie aurait du mal à payer ses loyers en 2001. Elle devrait 800 millions... Allons nous faire l'objet d'expulsion comme on le fait à nos civils ??? GAG!!!!!!!!!!

  Haut de Page

14septembre 2001

Y'en a marre !!!

101

Nous n'en pouvons plus. Ah ! les petites unités en campagne. C'est soit disant le rêve, comparé aux grosses brigades mais cela devient impossible à vivre. De 6 sous officiers, l'unité est passée à 04 sous-officiers et 02 adjoints. Les plantons, les services nocturnes, les interventions, toujours sur les mêmes, je vous le dit y 'en a marre...

Pour faire les courses 70 bornes...les études des gamins : idem ! les loisirs : inexistants ! mais le pire de tout c'est la surcharge de travail que l'on nous donne. Comment voulez-vous qu'avec trois gendarmes et un gradé l'on puisse faire tourner une unité ? Sans compter les services imposés et les services de police route. La population nous déclare sans arrêt qu'elle ne nous voit plus, mais quoi lui répondre, les civils ne sont pas fous, ils se rendent compte que quelque chose ne tourne pas rond. Et que dire du passage à l'euro alors que l'on supprime des périodes de vacances et des repos alors que nous ne sommes même pas sûr de toucher la prime de 1500 francs.

Alors messieurs les savants penseurs, nous avons besoin de personnel, des vrais gendarmes et non des TUCS.

A bon entendeur salut !Tous unis pour suivre les événements futurs. Chers camarades restons unis et prêts à agir.

     Haut de Page

12septembre 2001

100

Bonjour à tous !!

Une fois n'est pas coutume mais encore merci à nos amis de la police qui nous permettent de nous exprimer. Tous va mal !!! j'ai fais de la mobile et je suis maintenant en GD.

Toujours pareil !!!

Je suis OPJ pour seulement 69 francs par mois en plus sur ma solde. Certes, je n'ai pas passé cet examen ( concours !!) pour la prime mais pour être plus autonome et espérer à une carrière de gradé et de ne pas devenir fainéant !!!

L'euro !!! Pour compenser les repos que nous récupérerons à la saint-glinglin, on nous promet une prime de 1200 francs (comme pour celle promise pour la coupe du monde, 200 frs , quelle chance !???). Et encore pas pour tous, mais certainement pour nos officiers qui risquent beaucoup derrière leur bureau. D'ailleurs, en parlant de risque !!! Où sont nos gilets pare-balles ?? Et en plus, on nous demande de ne plus tirer au MAS G1 ( mais de continuer à le porter !!) car c 'est une arme qui présente des défauts. Heureusement que nous avons des MAC 50, 2 pour la brigade à plus de 10 personnels ( sans les gradés, car un gradé est un gendarme sans bras !!).

NON JE NE PRENDRAI PAS DE RISQUE !!! EN CAS DE PROBLÈME A DROITE, JE

TOURNERAI LA TÈTE A GAUCHE !!!

D'ailleurs, un Capitaine qui commandait ma compagnie nous a dit un jour au cours d'une inspection annoncée qu'il fallait mieux mettre 10 TA pour non port de la ceinture que de poursuivre des voleurs et d'abîmer la voiture.

Déjà 5 personnels en "maladie" sur ma compagnie et c'est promis cela va continuer !!! A la veille d'une escorte bdf, ou d'un service important, je tomberai sûrement en dépression !!! Pas d'augmentation de solde, donc pas de surcroît de boulot !!

A ces messieurs de la DGGN, à bon entendeur, SALUT !!!

 Haut de Page

11septembre 2001

99

Messieurs du Gouvernement et de la Direction de la Gendarmerie, prenez bien garde aux futures décisions que vous allez prendre. Je peux vous affirmer que dans ma compagnie, le personnel est remonté au maximum et que la grogne de 89 n'est pas qu'un simple souvenir. Elle ne pourrait être que moindre par rapport a celle de janvier 2002, si les choses ne changent pas. Il ne faut surtout pas croire que les Gendarmes vont continuer à travailler, sans aucune compensation, comme des malades pendant que le reste de la population profite des 35 heures et de la R.T.T. Le premier des trois grands principes de notre République n'est-il pas la LIBERTÉ, alors donnez-nous de la LIBERTÉ, c'est ce que nous demandons, nous en avons marre des astreintes, non prises en compte et non rémunérées. Et le second principe de l'ÉGALITÉ, sommes nous égaux par rapports aux autres fonctionnaires ? , certe non !. Quand cela vous arrange, nous sommes fonctionnaires mais lorsqu'il faut être corvéable à merci, nous sommes militaires. Il est grand temps de se creuser les méninges et de proposer des solutions concrètes et réalisables. Vous ne pensez tout de même pas nous supprimer un jour de repos par semaine et nos quartiers libres pour vos services EURO et cela sans compensation, il faut arrêter de rêver ou de fumer la moquette. Ces services prévus risquent bien d'être compromis lorsque l'on entend le personnel affirmer qu'il n'hésitera pas a se mettre en arrêt maladie. A bon entendeur salut. A c'est vrai, j'oubliais que vous êtes sourds.

PS : Collègues Gendarmes exprimez-vous également sur www.lessor.org ; site qui doit également être parcouru chaque jour par la Direction de la Gendarmerie.

    Haut de Page

10septembre 2001

98

Bonjour à tous et merci pour nous accueillir ainsi!!

A quand un site GENDARMERIE où les GENDARMES pourront dire ce qu'ils pensent?

Je parle bien sur de ceux qui ne courent pas après la carotte car les autres ne voudront pas risquer de se voir souligner en rouge sur les tablettes de nos instances de peur de ne pas pouvoir suivre sans encombre le chemin qu'ils ont décidé d'emprunter.

Le problème chez nous, la GENDARMERIE!, c'est le manque de discussion et d'information. En effet, les PSO font ce qu'ils peuvent. Ils ne sont malheureusement entendus que par leur commandant de compagnie qui quelques fois (pas assez souvent...) essayent de comprendre la situation de crise qui se prépare...

Nous n'avons jamais le retour des fameux "rapports sur le moral" établis par compagnie. Qu'en pense nos pontes? les reçoivent-ils seulement ces rapports (dans leur forme d'origine...).

Il y a toujours des bruits qui courent qui font que nous nous posons des questions, nous discutons entre nous et puis HOP!... Il n'y a plus rien. Des questions sont posées à nos supérieurs mais aucune réponse jusqu'au jour où une note tombe d'en haut en disant voilà, c'est comme cela.

Il y a des réunions à tous les niveaux hiérarchiques mais aucun de ceux là ne parlent de ce qui va se passer.

Plus le malaise grandit, plus notre hiérarchie se fait absente. On nous balance des ordinateurs à n'en plus finir, on nous dit qu'il faut renseigner toutes les rubriques concernant nos services puis nos chers commandants de compagnie nous disent vous voyez, il y a tant de cela, tant de ceci, c'est bien ou c'est pas bien. Puis on nous dit vous avez droit à des QL (je précise qu'il ne s'agit là que d'une officialisation d'une pratique "hors la loi" courante). On vous dit encore que vous ne devez avoir que 8 heures de "service externe" par jour. Bien, très bien!!!! Mais pendant ce temps les soit transmis continuent à arriver, les gens portent toujours plaintes. Ce qui fait que le petit gendarme consciencieux que nous sommes, nous laissons le service comme il est prévu et nous sortons quand même pour faire nos enquêtes. Ha malheur!! direz-vous, il faut marquer ce que nous faisons. OK, mais le CB passe derrière et change tout cela..... c'est une question de STAT et puis il ne va pas se faire taper sur les doigts, il a encore un grade à avoir!!!

Enfin bon, je pourrais continuer longtemps comme cela, les exemples sont nombreux, mais nous n'allons pas refaire le monde seul. Quelqu'un a dit un jours: l'union fait la force..... A MÉDITER!

Encore merci à nos amis policiers pour cet accueil. Les quelques sites ou les gendarmes peuvent se "défouler" comme j'ai pu le lire, ne sont lus que par les gendarmes.... de base (j'entends par base ceux qui ne peuvent rien faire quoiqu'ils disent).

Haut de Page

10septembre 2001

97

bonjour chers collègues

Étant fils de gardien de la paix et gendarme GD, je tiens à vous remercier pour votre aide dans notre combat qui reste encore muet. Je ne m'étendrai pas pour l'instant sur les problèmes de la gendarmerie mais cela devrait se faire d'ici peu à l'annonce des nouvelles mesures pour 2002.

merci beaucoup pour votre site et bon courage

Haut de Page  

10septembre 2001

96

Bonjour à tous!

heureusement qu'il y a un super communicateur à la DG, le "DIR CAB"grâce à lui, un grand nombre de collègues gendarmes, ont pu connaître le site de la FPIP et sa gentille rubrique pour la Gendarmerie! D'ailleurs, le nombre de messages a explosé! Vous voyez bien qu'il ne faut pas critiquer bêtement!

Bon, ici on s'amuse toujours autant avec la sectorisation, le boulot est encore plus "facile" même si nous perdons des collègues non remplacés tous les mois.

Nous attendons avec impatience les directives pour l'euro car visiblement d'autres groupements sont plus au courant que nous! Ici, on s'en fout, on rigole et on aime nos officiers, si! si!

Haut de Page

8 septembre 2001

COUP DE GUEULE

95

Bonjour,

Tout d'abord, merci pour l'espace qui nous est réservé... Je complète le mail d'un de mes collègues... Petit gendarme APJ (comme je l'ai déjà entendu dire) dans une unité territoriale, je suis comme tout le petit personnel surchargé de procédure et de soit-transmis divers... Nous demandons des heures de rédactions procédures, en vain... Le travail est là, mais impossible de s'y mettre... On privilégie le gendarme sur le terrain... Pendant ce temps-là, mon petit chef, lui se promène toute la journée, le café à la main, dans les bureaux.... Vous me direz que cela l'occupe, il a en moyenne 35 procédures dans l'année.... Et pas la peine de compter sur son aide, son café risquerait de refroidir... Et si nous avons besoin d'un OPJ pour une GAV, vers qui doit-on se tourner ??? Vers un collègue gendarme, qui lui aussi croule sous les dossiers.... Et lorsque nous avons un problème avec un civil, nous pouvons compter sur notre commandement... C'est tout juste si nous n'avons pas cherché l'incident... Et je sais de quoi je parle... J'ai été victime à deux reprises, d'outrage et de menaces envers moi-même (mais ça c'est loin d'être un problème à mes yeux!) ou pire envers ma famille... J'ai rendu compte à mes supérieurs et là surprise.... Rien... On va éviter les problèmes pour ne pas perdre sa petite place au soleil.... Et dire que si l'on m'avait fait un dixième de ce que je supporte actuellement (ou d'autres collègues), cela aurait été vite réglé... Nous sommes à ce moment-là obligés de faire nous même toutes les démarches pour pouvoir être un petit peu défendu... Alors, je me pose une petite question... A part boire du café, faire faire aux petits gendarmes toutes sortes de services externes, et faire de l'huile dès qu'un incident survient ou lorsqu'un officier se trouve en ''visite'' dans nos locaux... A quoi servent nos gradés... Je n'ai que très peu de service en gendarmerie (une dizaine d'années mobile et GD) et je n'ai été que très rarement surpris de voir un gradé prendre la défense de son personnel ou l'aider lorsqu'il en a besoin....

Quant aux 35 heures... Je rigole... Ils sont faits en trois jours !

Alors tout simplement au lieu de nous dégoûter... Et si on nous écoutait et nous aidait un peu... (entre deux cafés !)

Merci encore pour votre site....

  Haut de Page

8 septembre 2001

94

Je suis l'auteur de la lettre adressée le 19 août 2001 où dans un excès d'optimisme et de niaiserie je croyais que notre malaise pouvait se régler "en famille". Je renie mes propres propos, tout va mal.

Comme vous, j'en ai assez des heures qui s'accumulent, des circonstances que l'on croit exceptionnelles mais qui se répètent jour après jour. J'en ai assez d'espérer des effectifs qui, si le recrutement suit, ne se feront pas ressentir avant deux ou trois ans. J'en ai assez des statistiques faussées et des CB qui crient victoire en brandissant des activités journalières inférieures à 8 heures (alors que certains gendarmes de mon unité ont totalisé plus de 10 heures par jour de travail réel sur le mois d' août). J'en ai assez de ne pas avoir les moyens d'enquêter avec sérénité, j'en ai assez du travail bâclé qui fait que l'on se désintéresse d'une enquête parce qu'une survient alors que je suis penché sur un dossier. J'en ai assez de voir mes gendarmes oeuvrer comme les bonnes à tout faire, puis de voir les plus remontés s'assagir brutalement parce qu'une demande outre-mer est agrée. Pourtant j'aime mon métier et je suis fier de pouvoir soulager une personne en détresse parce qu'elle a été victime d'un simple vol de portefeuille au braquage pur et simple pour lui voler sa voiture.

Alors, quelle est la solution? Démissionner? se révolter? s'alcooliser (grâce à ça on vous fait plus confiance, on vous mute, trente gros et on vous fout la paix!)?

Donnez-moi l'espoir, merci.

  Haut de Page

7 septembre 2001

RAS LE BOL

93

La préoccupation des gendarmes actuellement est : qu’allons-nous devenir ? En deux mots, des larbins ! On nous bourre le mou avec l’euro, fière monnaie européenne. Mais, on nous arme avec des PA MAC 50 ! La France est au 35 heures ? La gendarmerie est pour sa part loin du compte. On ne demande pas de passer aux 35 h, mais de pouvoir faire notre travail correctement. Faire le beau, dire oui à tout c’est bon pour les hommes politiques mais pour les gendarmes la DG accepte tout. Oui la gendarmerie va assurer de transport de l'euro ; oui la gendarmerie va assurer la police route ; bien sûr la gendarmerie va assurer sa mission de protection des personnes et des biens ; bien entendu elle va continuer d’arrêter les bandits. Eh bien NON !!!! On en a marre de tout ça. Dans notre légion il n’y a plus de cartouches d’impression pour les imprimantes que diable ! On s’adapte. Bientôt on va nous dire qu’il n’y a plus de carburant qu’il faut le garder pour les escortes d’euro. Mais ou va-t-on ? Une augmentation... de la poudre aux yeux ! Moins d’heures... mais voyons regardez les stat ! Il font 8 heures par jours...

Quand serons-nous considérés comme des sous-officiers ?………

  Haut de Page   

7 septembre 2001

MOROSITÉ ET DÉCOURAGEMENT

92

Un merci appuyé aux collègues policiers qui prêtent une oreille attentive à notre institution, et qui nous allouent chaleureusement un espace d'expression. Il est véritablement difficile de faire un état de la situation en Gendarmerie tant les points litigieux sont nombreux. Faire un tableau précis et détaillé relève de la gageure.

Ayant une vingtaine d'années en service, j'ai connu la grogne de 1989, avec les décisions à l'arraché pour calmer la crise. La proximité des J.O y fut certainement pour quelques chose. Même si certaines choses ont changé, il s'avère que désormais il faut faire plus.

Puis les années ont suivi, et la crise s'est aggravée. Le malaise s'est ancré et le moral n'a cessé de se dégrader.

Pour les 35 heures, il faut oublier. Quoiqu'il advienne, le manque d'effectifs est si important, qu'il est impossible d'arriver à approcher ces 35 H. A voir le nombre de repos et de permissions qui reste aux sous-officiers à l'heure de la rentrée !!!!! On imagine, que les permissions seront obligatoires durant les périodes froides et pluvieuses de novembre et décembre !!!! Les téléphones portables et les ordinateurs flambants neufs ont pris place dans les unités. Les Experts, 206 et autres, arrivent également. Mais est ce que cela a vraiment changé le problème de fond dans la Gendarmerie ? Regardez les gendarmes mobiles en service en 4S. Moins de 50 % ont un pantalon ET une veste à leur taille. Les vestes sont élimées, les pantalons raccommodés ou à moitié décousus aux coutures. Quelle fierté face à la population civile !!!!!

Devons-nous parler des MAS G1, qui disparaissent pour des raisons mal expliquées,au profit des antiques MAC 50. ? Face à l'armement lourd qui arrive dans les banlieues, quelle va être la réponse de notre hiérarchie ? Une prime de 230 euros accordée par gendarme concerné par le pb de l'euro. Quand on pense à la difficulté des services au profit de l'EURO et les risques engendrés. C'est peu !!!!!! Il y a, c'est sûr une effroyable montée de la délinquance, les médias l'ont constatée, les procureurs en ont débattu. Les gendarmes sont de plus en mal à l'aise face à cette délinquance. Alors, que faire ?????

Nous sommes conscients de nos problèmes. Mais il faut que les autorités elles, s'en rendent compte. Il faut plus d'argent, pour avoir plus de personnels. Plus de personnels pour faire moins d'heures de travail, mais les faire mieux !!. Et surtout faire le travail qui est dévolu à la Gendarmerie et faire le choix de ne pas accepter tout. J'admire les plus jeunes qui commencent dans cet état d'esprit, ils sont certainement plus motivés à faire bouger les choses. Mais chez nous, il y a toujours un objectif personnel à atteindre. L'avancement, l'OPJ, la mutation ( Outremer, ambassade, CP), le DA, bref, toute une palette de situations qui dépendent de la NOTATION. Un coup de griffe dans le système et c'est un objectif qui ne pourra pas être atteint. Combien de personnes doivent respecter les règles afin de réaliser un de leurs objectifs? Voilà, pourquoi, la plupart des sous officiers, bien que mécontents sont obligés de subir. Nos PSO se débattent pour faire remonter les infos, ils ont du mérite.

Une palette de propositions ont été faites durant le CFMG, vraisemblablement, le ministre de la Défense devrait en parler dans le courant du mois de novembre et, en principe, ces mesures seraient mises en place au mois de juin 2002.

Alors, info ou intox? Il faut voir ! Qui est au courant?

  Haut de Page

7 septembre 2001

UN JEUNE GENDARME

91

Je suis jeune Gendarme depuis quelques mois. Le plus difficile est de rester sous contrat pendant 2 ans. C'est à dire que nous, jeunes Gendarmes, si nous n'obtenons pas le Certificat d'Aptitude Technique, nous retournons à la vie civil.

Il serait bien que nous passions de carrière comme pour les Gardiens de la Paix Stagiaires qui passent titulaires après une année et ceci (je pense) sans concours ou autre superficiel C.A.T. Car nous faisons nos preuves chaque jour. Pour ma part, je mène déjà des enquêtes préliminaires seul et sous contrôle de mon tuteur (OPJ).

Avant la Gendarmerie, j'ai occupé l'emploi d'ADS de la PN. La violence urbaine m'a fait choisir le métier de Gendarme plutôt que celui de Policier. Maintenant, avec ma famille nous sommes dans un petit coin de campagne que nous appelons notre EDEN. Malgré la vie de caserne, nous passons des moments fort agréables.

Je voudrais quand même insister sur le statut de jeune gendarme. Si au bout d'une année de service actif, le jeune gendarme prouve ses compétences et ses qualités professionnelles, il passe de carrière. En clair: "monogalon" pendant 1 an au lieu de 2 rendrait plus attractif le métier pour les jeunes encore indécis entre Police ou Gie. Pour être franc, le rêve serait de prendre le meilleur de nos 2 institutions pour n'en faire qu'une voire 2 mais avec un budget commun. Ainsi nous aurions de meilleurs véhicules et les mêmes transmissions (RUBIS).

Il faut absolument que les mentalités purement militaires s'adaptent à la société. Nous avons des officiers qui, en grande majorité, ne sont jamais sur le terrain, pas comme dans la PN. Donc, je pense qu'un rapprochement Police/Gendarmerie n'est pas prêt de se faire à cause de nos officiers qui sont bien assis dans leur bureau à passer en revue notre aspect plutôt que le travail que nous faisons en profondeur avec lourdeur administrative et rigueur extrême.

Je vous remercie au nom des collègues Gendarmes pour votre gentillesse et votre compassion. Veuillez m'excuser de ne pas signer. Je reste toutefois à votre disposition si nécessaire.

  Haut de Page

5 septembre 2001

90

Bonjour, C'est comme beaucoup grâce au message d'attention de notre DG que j'ai eu connaissance de votre site. Au moins, ils nous auront donné un moyen de nous faire entendre (lire) et nous allons le faire. J'ai lu beaucoup de vos messages et je peux vous assurer que s'ils proviennent en majorité de nos camarades de la GD, sachez que le raz le bol est très grand aussi en MOBILE. Car les mobils aussi veulent voir leur avenir s'éclaircir. Les effectifs baissent, mais les missions, toujours aussi nombreuses, demeurent.

Nous attendons avec impatience les mesures qui "doivent être annoncées en novembre" par notre ministre (1/12, ICM, prime APJ - OPJ) je ne m'étends pas, les décideurs savent de quoi nous parlons.

Espérons qu'il ne s'agisse pas de fausses promesses en vue des élections qui approchent.

J'ai communiqué votre adresse à beaucoup des mes camarades qui, je l'espère, sauront en faire bon usage.

Utilisons intelligemment ce moyen que nos camarades policiers mettent à notre disposition pour nous exprimer et nous pouvons les remercier. Utilisons ce moyen de communiquer comme un forum pour faire passer nos messages. Ne nous servons pas de l'anonymat pour régler des comptes personnels. La volonté de tous est d'arriver au même but. Nous faire entendre et je peux vous assurer que d'ici peu, ce site sera beaucoup lu par nos grands chefs. La réaction de la DG au message du 31 juillet 2001 en est la preuve.

Mobilité, passage GM/GD, manque de moyens, manque d'effectifs, les sujets de réflexions sont nombreux , alors exprimez-vous nombreux !!!

Un mobil qui s'impatiente.

  Haut de Page   

5 septembre 2001

89

Bonjour a tous,

Une fois n'est pas coutume, je remercie à mon tour nos camarades de la police pour les efforts qu'ils font pour nous. Je suis gendarme avec plus de 20 ans d'ancienneté et nos conditions de travail se dégradent un peu plus de jour en jour. Messieurs les officiers de la direction, je vous informe qu'il y a encore des gendarmes en France qui aiment leur travail, mais malheureusement ils le font dans des conditions de plus en plus déplorables. L'euro arrive en France, nous sommes chaque jour neuf sous-officiers, gradés et gendarmes pris à plein temps pour garder l'euro en poste statique. Nous sommes logés dans des conditions déplorables, à 10 dans une chambrée de bidasses avec des militaires sous contrat issus ''des banlieues'' . Je trouve ça très fort !.... Nos gradés sont à la même enseigne et placés sous les ordres de militaires encore plus fort !.... Cette mission est prioritaire et les enquêtes en cours doivent passer après. Pour quoi faire, je vais vous expliquer : RIEN ! Nous sommes là pour rien. Le plus beau c'est que c'est vrai. Voilà ou passe l'argent des impôts en ce moment.

En dehors de l'euro, nous sommes sous-estimés par le commandement qui nous considère pour des bidasses. Le profil de carrière passe avant tout. C'est bien dommage car il y a vraiment des gens de qualité chez nous, qui ne demandent qu'à travailler dans de bonne conditions, avec de la considération et surtout des moyens (matériel). Si seulement la base était consultée de temps en temps!..... Merci de tenir compte de ces doléances. Et surtout merci à ce site d'exister, ce qui nous permet de nous exprimer librement.

  Haut de Page     

5 septembre 2001

88

RIEN NE VA PLUS EN GENDARMERIE, SURTOUT DEPUIS L'ANNONCE DES MESURES CONCERNANT LES RESTRICTIONS DE REPOS ET PERMISSIONS POUR LA FIN DE L'ANNÉE (01.12.01 au 15.01.02) LA GROGNE MONTE, ASSOCIONS-NOUS ET PORTEZ HAUT ET FORT NOS REVENDICATIONS. NOUS COMPTONS SUR VOUS. VOUS EN AVEZ LA POSSIBILITÉ SANS ÊTRE DESCENDU PAR LA HIÉRARCHIE. MERCI .

UN APERÇU DE CE QUI SE LIT SUR lessor.org

Bon sang mais où va-t'on !!! Je m'interroge de savoir si nos décideurs connaissent réellement l'ampleur du problème (ou plutôt des nombreux problèmes) que rencontrent les gendarmes actuellement !!! A voir la multitude de messages de mécontentement, il est clair qu'une grogne est très proche, mais quoi de plus normal lorsque l'on lit les directives concernant l'octroi aux repos et permissions du 01.12.01 au 15.01.02. Je pense qu'ils n'ont pas mesuré l'impact que vont avoir de telles restrictions. Il est certain que de nombreux gendarmes vont prendre des repos ou des permissions en tombant malades. Après tout, puisqu'on ne veut pas nous les donner, prenons les !! Faire des escortes alors que nous ne sommes même pas encore équipés de gilets pare-balles en nombre suffisant et dignes de ce nom et que l'on va nous doter de vieux MAC 50 quand on voit des braqueurs armés de lance roquettes !! Non mais ils sont tombés sur la tête !!!!!!!! Ils croient encore que les gendarmes vont continuer à faire des heures à n'en plus finir et à accepter des missions comme cela mais je pense qu'ils se trompent. Aux armes............. Pourquoi pas débuter cette grogne par le gel des T.A., domaine sensible qui rapporte beaucoup d'argent à l'Etat

  Haut de Page    

5 septembre 2001

ON NOUS PRIE D'INSÉRER...

87

Chers amis policiers, veuillez me pardonner d'utiliser votre site pour atteindre mon but, mais vous comprendrez qu'il s'agit pour moi du meilleur média que j'ai trouvé, vu l'urgence avant l'échéance de novembre 2001 (mes camarades devraient comprendre !!) Je vous demande donc de bien vouloir diffuser le texte suivant :

« Chers camarades,

Dans le but de se solidariser et de créer un annuaire des présidents de sous officiers, j'ai eu l'idée d'ouvrir une boite aux lettres électronique qui permettra de servir de liste de diffusion pour tous. Cette boite étant privée, elle devrait rester anonyme mais nous permettre d'échanger nos idées et surtout de nous mettre d'accord NATIONALEMENT notamment quant à la conduite à tenir après les annonces du ministre en novembre. J'attends donc vos mails pour pouvoir les rediffuser à tous. Plus vous serez nombreux à envoyer un courrier (même vide !) plus vite la liste prendra de l'ampleur et deviendra utile à tous, je pense que vous n'en doutez pas !

Vous pouvez (et peut-être même devez !???) rester anonymes en vous créant une nouvelle adresse ; la seule chose que je vous demande est de préciser votre subdivision : G.M., GD, GR, etc.

Réfléchissez bien à cette opportunité et adhérez à cette idée : il est grand temps que nous nous unissions afin que nos actions futures puissent être coordonnées et puissantes, tout en restant dans le respect de notre statut de PSO et des textes qui régissent la gendarmerie : il ne s'agit pas là de créer un quelconque syndicat, mais bien de nous rencontrer virtuellement puisque notre "éclatement géographique" ne nous permet pas les réunions physiques qui, sinon, ferait notre force.

JE NE RETRANSMETTRAI PAS LES INJURES, INSULTES, QUOLIBETS OU MOQUERIES PAS PLUS QUE LES ATTAQUES DIRIGÉES SUR DES PERSONNES PHYSIQUES. ÉVITEZ LES CAS PERSONNELS.

Merci, chers amis et faites que nous oeuvrions tous pour le progrès de notre arme, en harmonie et solidarité !

ADRESSES @MAIL :

PSOGENDFORUM2001@AOL.COM

http://aolgroupes.aol.fr/psogend2001/

psogend2001@aolgroupes.aol.com

  Haut de Page   

5 septembre 2001

86

Je tiens à m'exprimer quant aux conditions de vie dans la gendarmerie en particulier au sujet de la vie familiale.

Je suis en brigade depuis 8 ans . Je peux constater au fil des années que nos conditions ne s'améliorent pas tant pour les gendarmes que pour les gradés. Quant à la vie familiale, elle est presque inexistante, nos épouses ne peuvent compter sur nous en raison des horaires et des disponibilités. Quant au 35H, il est vrai que nous ne pourrons y parvenir que par des jours de repos supplémentaires ou des compensations financières. Mais le travail quand sera t il fait et il n'y a pas d'argent . Quant aux mesures du CFMG nous attendons l'année prochaine. Je constate que le moral du personnel est au plus bas, les gendarmes adjoints ne renouvellent plus leur contrat et il y a un manque d'effectifs. Quant à moi, je pense de plus en plus à quitter cette institution pour un meilleur cadre de vie familiale, moins d'argent sûrement mais plus de disponibilité pour les enfants, l'épouse....... J'aime ce travail mais au fil du temps mon couple se dégrade et je cherche une solution et à me reconvertir. Malheureusement, je ne suis pas le seul dans cette situation. Combien de gendarme divorce, quitte l'institution, gendarmes et gradés ? Bref ! Attendons 2002 et espérons que le moral reviendra un jour car c'est un beau métier .

Un GD

  Haut de Page

3 septembre 2001

85

Un message adressé sur ce site, le 31 juillet 2001, fait état d'un appel à un mouvement de grogne sans précédent dans notre institution. La nouvelle a été évidement reléguée à notre PSO qui, effectivement, nous a appris que des mécontentements existaient en France mais qu'ils n'étaient pas structurés. Il serait bon que tout le monde puisse s'entendre afin que ce mouvement soit national et que - enfin ! - la 'Race des seigneurs' prenne en compte nos légitimes revendications. Nous ne demandons pas le PEROU, nous demandons simplement à ce que les heures de travail soient quantifiées sur l'ordinateur, que l'on ne truque plus les données afin que la hiérarchie soit contente. Alors que la fonction publique va passer au 35 heures chez nous c'est le mutisme le plus total personne ne sait rien et personne ne dit rien. Lorsque la hiérarchie demande plus et toujours plus, la base s'exécute et dit AMEN remarquer que dire d'autre??. Nous venons de recevoir le rapport d'inspection annoncée . Eh bien c'est à ne rien y comprendre c'est catastrophique rien ne va on ne travaille pas assez , on n'est pas assez présent sur les axes il faut revoir notre copie pour 2001/2002 sinon on va se faire taper sur les doigts. Je ne parle pas non plus des QL qui sont impossibles à attribuer l'été. Les pauvres CB font ce qu'ils peuvent et c'est le plus souvent eux qui s'auto baise pour que leurs personnels puissent en bénéficier.

  Haut de Page